Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : tout

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 >>

2848 dissertations trouvées

Penser est-ce détruire toutes formes de croyances ?

Penser est ce détruire toutes formes de croyances...

2 pages - 1,80 €

Tout peut il avoir une valeur marchande ?

            ● En effet, il n?est pas possible de réduire le monde et tout ce qui existe à des objets ayant une valeur marchande. Il existe ainsi certaines choses qu?il n?est ni possible de vendre, ni possible d?acheter, comme la vie d?un homme ou le bonheur. Se pose la question de savoir qu?est-ce qui fait que ces choses...

3 pages - 1,80 €

Commentez: Etre libre n'est rien, le devenir est tout (Fichte) ?

Dans les Principes de la philosophie du droit, Hegel réfléchit sur cette supériorité du devenir libre, et la difficulté à l?atteindre. Pour Hegel, devenir libre n?est plus le pouvoir de faire n?importe quoi, mais le pouvoir de se rendre indépendant de ses désirs et de reconnaître une norme. La liberté n?est atteinte que lorsque nous sommes libre envers...

2 pages - 1,80 €

N'y a-t-il pas quelque étroitesse d'esprit à vouloir imposer à toutes les sciences les méthodes et les hypothèses qui semblent avoir réussi dans l'une d'entre elles ?

Dans ce domaine on est parvenu à un savoir véritable, c'est-à-dire à des connaissances certaines et même présentant la généralité qui caractérise les lois. En se fondant essentiellement sur la méthode introspective, psychologues et moralistes ont déterminé les grandes lois des principaux faits psychiques comme l'attention, la mémoire ou l'habitude. Les sociologues, partant des données de l'observation extérieure,...

3 pages - 1,80 €

Toutes nos facultés intellectuelles sont-elles susceptibles d'être développées par la volonté ?

.. D'ailleurs il n'y a pas en réalité des facultés radicalement indépendantes : nous observons, non seulement avec nos yeux et avec notre intelligence, mais encore avec notre mémoire et notre imagination; il y a de l'intelligence et de l'imagination dans la mémoire... Par suite le développement de toute faculté entraîne un progrès pour les autres. B. Mais une...

1 page - 1,80 €

Un penseur contemporain a écrit : « l'Histoire justifie ce que l'on veut. Elfe n'enseigne rigoureusement rien, car elle contient tout et elle donne des exemples de tout. » (Paul Valéry, « Regards sur le monde actuel »). Ce scepticisme touchant la portée

Chacun choisit les faits qui confirment sa thèse et néglige les autres. Ensuite, les événements historiques ne se répétant pas, un contrôle rigoureux des observations antérieures est impossible. Enfin, du passé il ne nous reste que des faits bruts, des matériaux sans âme : l'âme, c'est-à-dire la pensée des acteurs des tragédies de jadis, leurs intentions, à chacun...

3 pages - 1,80 €

Peut-on échapper à toute préoccupation d'ordre métaphysique ?

Mais il est bien difficile au savant d'échapper à toute préoccupation d'ordre métaphysique : A. En effet, les problèmes métaphysiques se posent d'eux-mêmes, suscités par les contradictions apparentes des choses (espace conçu comme limité et comme illimité ; synthèses, dans les êtres vivants en particulier, ayant des propriétés inexplicables par les éléments...). B. De plus, il est conforme à...

1 page - 1,80 €

Un savant, invité à préciser l'influence que lui semblait pouvoir exercer sur le bonheur de l'humanité le progrès scientifique, formulait la réponse suivante : « La science est aveugle elle est capable de servir tous les maîtres et de répondre à tous les

? 1° II est bien vrai que les progrès de la science ont permis dans les pays civilisés un équipement économique et social qui a singulièrement réduit la souffrance physique (anesthésiques, asepsie, chirurgie), réduit la fatigue de l'homme tout en décuplant sa productivité (machines, moteurs...); d'où augmentation de bien-être. 2° Mais cette augmentation de bien-être restée fort restreinte a...

2 pages - 1,80 €

Par opposition à la science, à l'activité sociale, à l'esthétique, la philosophie ne vous apparaît-elle pas comme narcissisme stérile, barricadée dans un solipsisme qui prend ses désirs pour des réalités et aboutissant tout au plus à une oeuvre littérair

Ainsi les spéculations philosophiques ne seraient-elles qu'un moment de la pensée humaine, moment nécessaire sans doute, mais destiné à être dépassé comme le laisse entendre la loi comtienne des trois états. Quand Renan écrit l'Avenir de la Science, il entend que l'avenir est à la science. Seules des connaissances positives reposant sur des observations précises et des raisonnements...

4 pages - 1,80 €

Toutes les inégalités sont-elles des injustices ? (Plan)

INTRODUCTION On confond ordinairement inégalité et injustice, mais la stricte égalité ne serait-elle pas injuste ? I. LA JUSTICE DISTRIBUTIVE ? A ? Définitions. Justice commutative : consiste dans l'égalité des choses échangées, dans l'équivalence des obligations et des charges. Justice distributive : consiste dans une répartition proportionnelle des biens et des maux : suum cuique tribuere : donner à chacun ce qui...

1 page - 1,80 €

Le conflit est-il au fondement de tout rapport avec autrui ?

 .../... II. Mais qu'il y ait toujours eu conflit entre les hommes ne prouve pas que le conflit soit au fondement de leurs rapports. 1. Le conflit n'est pas premier mais consécutif à une menace. L'attitude du petit enfant est égocentrique et le conflit commence quand le désir ou l'amour sont contrariés ou tenus pour tels.||HTML clipboard A....

2 pages - 1,80 €

Commentez cette pensée de Simone Weil : «II n'est rien en nous qui ne proteste contre le temps et pourtant, tout en nous est soumis au temps.»

Dans l'ordre du sentiment, sans mémoire nous serions réduits à des réactions émotives instantanées. 3. La connaissance implique la mémoire ; la moindre perception déjà implique la synthèse de représentations diverses dans le temps. ? Le temps objectif et le temps subjectif : 1. Le temps emporte tout sans retour, il est irréversible : nous ne pouvons pas revivre l'année qui...

2 pages - 1,80 €

Toute prise de conscience est-elle libératrice ?

  3. La prise de conscience ne peut-elle pas être un empêchement intérieur ?   a)            La prise de conscience nous éloigne de l'action. Elle semble rendre possible l'apparition du sujet libre qui a une volonté inconditionnée (non déterminée), et un point de vue plus large. Plus il y a de prise de conscience, plus  - semble-t-il - le sujet est libre....

6 pages - 1,80 €

Étant donné que toutes les découvertes scientifiques passées ont été remises en question, l'idée de vérité n est-elle Qu'une utopie, à bannir de la conscience du savant ?

Étant donné que toutes les découvertes scientifiques passées ont été remises en question, l'idée de vérité n'est-elle qu'une utopie, à bannir de la conscience du savant ? 1° Délimitation du sujet: On donne comme un fait l'affirmation suivant laquelle toutes les découvertes scientifiques passées ont été remises en question. L'idée de vérité est envisagée, non pas directement dans sa...

1 page - 1,80 €

Toute preuve qui essaie d'établir la servitude de l'homme prouve, en même temps, sa liberté, car transformant les obstacles en instruments selon la formule de Leibniz, l'homme fait servir à son usage les forces qui pèsent sur lui.

a) Etat de la question. ? 1) Aspects psychologique, moral, métaphysique du problème de la liberté ; 2) distinction entre fatalisme et déterminisme ; 3) ambiguïté des preuves de la liberté : par exemple, Kant et la troisième antinomie; Bergson : « toute démonstration de la liberté donne raison au déterminisme » (thèse apparemment inverse de celle que...

1 page - 1,80 €

Toute preuve de la liberté ne donne-t-elle pas raison au déterminisme ?

a) Etat de la question. ? 1) Aspects psychologique, moral, métaphysique du problème de la liberté ; 2) distinction entre fatalisme et déterminisme ; 3) ambiguïté des preuves de la liberté : par exemple, Kant et la troisième antinomie; Bergson : « toute démonstration de la liberté donne raison au déterminisme » (thèse apparemment inverse de celle que...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com