Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : soi

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 >>

2115 dissertations trouvées

Expliquez et commentez cette pensée : « Ne sois pas découragé, ce serait être vaincu ». ?

|| Il faut qu'un homme ait foi en son œuvre, en lui-même; il doit espérer le triomphe et, par suite, aimer son labeur. Nombreux exemples historiques. Et si nous nous heurtons à des écueils imprévus, ne doutons pas du succès final. A défaut de réussite, nous laisserons un grand exemple. Pour réussir dans la vie,...

1 page - 1,80 €

Montrez que c'est une condition essentielle pour être heureux de savoir exiger plus de soi-même que des autres. ?

|| Nous souhaitons d'être heureux; mais qu'est-ce qui fait le bonheur? Dans une large mesure, savoir s'adapter aux conditions de la vie, aux relations avec ceux qui nous entourent ou que nous sommes tenus de fréquenter. Cet effort, nous le devons à la société, à laquelle nous sommes redevables de tant de choses. Nous avons le...

1 page - 1,80 €

« On est toujours joyeux le soir, quand on a employé utilement sa journée. » Commentez cette parole de l'« Imitation » de RABELAIS ?

|| Notre bonheur est souvent au dedans de nous-même on est heureux par la satisfaction intime que donne le devoir accompli. C'est ce qui a inspiré la pensée donnée a commenter. Tous les âges, toutes les conditions sociales comportent des devoirs (le mettre en lumière: devoirs envers soi-même, envers le prochain). La satisfaction qui découle...

1 page - 1,80 €

Pensez-vous que, selon la formule d'Aristote, l'art soit "imitation de la nature" ?

Pensez-vous que, selon la formule d'Aristote, l'art soit "imitation de la nature" ? ?|| Tel qu'il se présente, le sujet recèle plusieurs séries de difficultés. La première série est liée à la formulation même. Le risque est grand de voir des candidates et des candidats, hypnotisés par l'expression « pensez-vous que », se hâter de vouloir ...

12 pages - 1,80 €

ANALYSE DU « TRAITE DE LA CONNAISSANCE DE DIEU ET DE SOI-MEME » de BOSSUET. ?

|| Cet ouvrage, composé pour l'éducation du dauphin, ne fut publié qu'après la mort de Bossuet. Celui-ci l'avait confié à Fénelon pour l'éducation du duc de Bourgogne. Il partit en 1722, sous le titre Introduction à la philosophie, que Bossuet lui avait donné dans sa lettre au pape. Dans cette même lettre, Bossuet expose et...

3 pages - 1,80 €

L'identité personnelle se fonde-t-elle sur la conscience de soi ?

||L’identité personnelle caractérise d’abord pour tout un chacun le fait de se sentir soi-même, d’être pour soi-même objet de pensée. L’individu a spontanément un sentiment d’identité, car il se perçoit toujours le même (moi, Jean ; moi, Marie, etc.), et se voit demeurer le même au fil du temps. Toutefois, le sujet personnel n’est pas...

2 pages - 1,80 €

Obéir au devoir, est-ce résister à soi-même ?

||Analyse du sujet -    Les inventeurs du régime républicain, les grecs, eurent à défendre leurs cités contre une invasion par l’Empire perse. De cette guerre, la bataille des Thermopyles est demeurées célèbre : trois cents spartiates, pour n’avoir pas fui, périrent en tentant de stopper pendant deux jours l’avancée de dizaines de ...

4 pages - 1,80 €

Dans la préface de Cromwell Hugo affirme: « On répète néanmoins, et quelque temps encore sans doute on ira répétant : "Suivez les règles ! Imitez les modèles ! Ce sont les règles qui ont formé les modèles !" Un moment ! Il y a en ce cas deux espèces de 

|| Dans le cadre de la production artistique et littéraire, la mimesis, héritière de la Poétique d'Aristote, s'inscrit à l'intérieur d'un réseau sémantique complexe qui révèle qu'imiter ne signifie pas copier mais bel et bien remanier et reprendre, refaire et renouveler. Avec la préface  de Cromwell, en avançant que : «  On répète néanmoins, et quelque temps encore...

3 pages - 1,80 €

La culture de soi

||  Il y a lieu de se cultiver, aussi bien intellectuellement que physiquement. 1° LA CULTURE INTELLECTUELLE Mais comment sera menée la culture intellectuelle ? Les uns, comme MONTAIGNE, préfèrent une tête bien faite à une tête bien pleine. Les autres, comme LÉNINE, prônent une culture encyclopédique. La position de Montaigne est individualiste, celle de Lénine absorbe le développement...

1 page - 1,80 €

« Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien; tout ce qui est utile est laid, car c'est l'expression de quelque besoin, et ceux de l'homme sont ignobles et dégoûtants comme sa pauvre et infirme nature », écrivait Th. Gautier. Que pensez-v

||Les musées sont pleins d'objets que nous trouvons beaux mais que jadis on trouvait simplement utiles : des vases, des coupes, des bougeoirs, des portraits, des statues. Les portraits servaient à fixer les traitsdes visages; quand un roi de France voulait se marier, on lui apportait les portraits de vingt princesses lointaines; il fallait...

3 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de cette définition de BERGSON : « La philosophie ne mérite pas d'être louée ou critiquée comme une construction personnelle. Elle n'est que la résolution une fois prise de regarder naïvement en soi et autour de soi. » ?

||Bergson, dans cette citation de La Pensée et le Mouvant, nous donne une définition de la philosophie. A première vue, elle semble paradoxale dans la mesure où elle refuse le blâme ou la critique d’une définition de la philosophie comme production personnelle. Pourquoi ? Si elle est philosophie véritable alors est le fait d’une résolution, c’est-à-dire d’une prise de...

4 pages - 1,80 €

Quel est le sens, ou la portée, et quelles sont les limites des affirmations suivantes de Cl. Bernard : « Nous pouvons suivre notre sentiment et notre idée, donner carrière à notre imagination, pourvu que toutes nos idées ne soient que des prétextes à in

||  Quel est le sens, ou la portée, et quelles sont les limites des affirmations suivantes de Cl. Bernard : « Nous pouvons suivre notre sentiment et notre idée, donner carrière à notre imagination, pourvu que toutes nos idées ne soient que des prétextes à instituer des expériences nouvelles qui puissent nous fournir des faits...

1 page - 1,80 €

Commenter et discuter cette idée de Kant : « Assurer son propre bonheur est un devoir (au moins indirect); car le fait de ne pas être content de son état, de vivre pressé de nombreux soucis et au milieu de besoins non satisfaits pourrait devenir aisément

||Le texte proposé ne répond pas au problème classique : le bonheur est-il la fin générale de la conduite (problème résolu affirmativement par les eudémonistes et les utilitaristes). Kant prend pour base l'idée qu'il y a une notion de devoir, entièrement originale, et en laquelle se résume toute la morale. Mais il demande si...

2 pages - 1,80 €

Comment définir la maîtrise de soi ?

||Introduction. — Autrefois, alors que l'automobile n'avait pas encore accaparé nos routes, des gravures donnaient aux enfants, comme exemple de courage, le spectacle d'un homme se précipitant sur la bride d'un cheval emballé pour le maîtriser. Aujourd'hui, ce verbe évoque plutôt les efforts déployés dans la lutte contre la violence des forces de...

1 page - 1,80 €

Alors que la plupart des moralistes recommandent à l'homme de limiter ses besoins, économistes et sociologues s'accordent assez communément pour voir, dans la multiplication des besoins, le signe d'une civilisation plus avancée. S'agit-il là, à votre avi

||Introduction. — Nous sommes les témoins, et les victimes, de mouvements revendicatifs dont l'arme essentielle est la grève. Or que demandent généralement ces grévistes ? Une augmentation de salaire, à cause de besoins nouveaux dont nos aïeux n'avaient même pas l'idée.Faut-il se réjouir de cette multiplication des besoins ou devons-nous, au contraire, la déplorer...

3 pages - 1,80 €

Expliquez et appréciez cette pensée de Camus : « J'ai vu des gens mal agir avec beaucoup de morale, et je constate tous les jours que l'honnêteté n'a pas besoin de règles.» ?

||Introduction. — On connaît le mot célèbre de Pascal : « la  vraie morale se moque de la morale ». C'est la même idée  qu'en d'autres termes, reprend Camus : « J'ai vu... ». Comment  comprendre la réflexion de l'auteur de « La peste » et que faut-il  en penser ?I. - EXPLICATION Pour ...

2 pages - 1,80 €

Expliquer cette pensée de La Bruyère (Caractères, chap. v) : « Il me semble que l'esprit de politesse est une certaine attention à faire que, par nos paroles et par nos manières, les autres soient contents de nous et d'eux-mêmes. » ?

||Notre siècle affairé et besogneux tend à laisser tomber en désuétude les usages établis par des générations moins pressées et à ne conserver que les pratiques utiles et productives. A quoi bon cette étiquette plus gênante encore pour celui qu'elle prétend honorer que pour ceux à qui elle s'impose ? Pourquoi ces artifices de langage qui trompent...

3 pages - 1,80 €

Le but principal de la science doit-il être surtout le but pratique, la satisfaction des besoins matériels de l'homme, ou le but théorique, l'apaisement de la curiosité ?

||Bien remarquer le mot « doit », à cause duquel il sera difficile de traiter convenablement ce sujet dont l'énoncé est mal libellé. La science consiste, par définition, dans une connaissance et une intelligence des choses indépendamment de l'utilité pratique. Mais il ne s'ensuit pas que la science « doit » se désintéresser des...

1 page - 1,80 €

Selon un écrivain contemporain : "C'est le paysage qu'on a aimé dans son enfance qui parle la vraie langue du coeur, et quel qu'il soit, il est toujours le plus beau." Si vous sentez la vérité de cette observation, vous la développerez en faisant appel à

||INTRODUCTION. - Le paysage de mon enfance, c'est une campagne de l'Ouest, sans prétention, inconnue des touristes, au sud de la Loire, entre la mer et un lac qu'il vaudrait mieux appeler marécage. Je n'y suis pas né, mais c'est le pays de ma mère, et tout jeune, j'y suis allé pendant les vacances. Ce...

2 pages - 1,80 €

Expliquez et discutez cette maxime de La Rochefoucauld : « On est quelquefois aussi différent de soi-même que des autres. » ?

||INTRODUCTION. - « A mesure qu'on a plus d'esprit, dit PASCAL (Pensées, p. 323), on trouve qu'il y a plus d'hommes originaux. Les gens du commun ne trouvent pas de différence entre les hommes. » Mais n'est-ce pas le fin du fin de se trouver parfois, comme le prétend LA ROCHEFOUCAULD (Maxime, 135) « aussi...

3 pages - 1,80 €

Rien ne semble plus faux que la maxime socratique : « Connais-toi toi-même. » C'est absurde, on ne se connaît pas soi-même, parce que le fond de soi-même n'est rien, c'est le néant. Le vrai moyen de se connaître serait plutôt : « Oublie-toi. Oublie-toi p

||Comme l'indique l'adjectif « littéraire » de la consigne formulée par cette dernière phrase et comme le confirme le fait que le second des trois sujets. proposés à celte session est explicitement philosophique, le sujet dont nous venons de donner le texte relève de la littérature. Pour le traiter du point de vue qui...

3 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de ce jugement de Nietzsche : « Les grands esprits sont des sceptiques... Les convictions sont des prisons... Le besoin de pouvoir dire d'une façon absolue oui ou non est un besoin de la faiblesse » ?

||Pour ce sujet, il serait sans doute préférable de se détacher du texte tout en conservant son contenu. Mais cette condition est difficile à réaliser et pratiquement la plupart des élèves s'en tiendraient à l'une ou l'autre de ces deux idées : le scepticisme est signe d'un grand esprit; il est signe de force.INTRODUCTION....

2 pages - 1,80 €

Se connaître soi-même, connaître les autres, faut-il voir là deux faits indépendants ?

||« Le sot projet qu'il a eu de se peindre » : par ces mots, PASCAL juge sévèrement l'oeuvre de MONTAIGNE. Cependant, notre aimable épicurien, sous un sourire sceptique, répond : « Chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition. » Il espérait ainsi, en se décrivant, en nous livrant ses impressions de...

5 pages - 1,80 €

Aimer les autres n'est-ce pas en définitive s'aimer soi-même ?

||INTRODUCTION. — Les philosophes ont souvent nourri de la défiance à l'endroit des réalités affectives. Seule la clarté des idées devrait retenir le penseur. Mais comment accepter une vision du monde qui négligerait systématiquement une valeur pressentie par tons, sur le plan moral et métaphysique aussi bien que psychologique : nous voulons parler de l'amour ? La philosophie moderne...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com