Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : connait

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 >>

1985 dissertations trouvées

LA THÉORIE DE LA CONNAISSANCE chez LEIBNIZ

||a) A certains égards, la théorie leibnizienne est un panlogisme. Le principe de contradiction suffit à rendre compte de toutes les propriétés d'une essence. C'est ainsi qu'on peut déduire, par la seule force de la logique, toutes les propriétés de la sphère, du triangle, à partir de leur définition initiale.  b) Cependant Leibniz n'est...

1 page - 1,80 €
1 page - 1,80 €

LA CONNAISSANCE RATIONNELLE DE L'ESPACE

|| A. L'espace géométrique. L'analyse qui précède n'est nullement psychologique, elle étudie l'espace en tant qu'il est cette forme pure de la sensibilité dont parlait Kant. L'analyse psychologique de l'espace étudie en fait une certaine connaissance qui se situe dans un domaine de rationalité, ou du moins, elle tente d'étudier la genèse psychologique de cette...

2 pages - 1,80 €

Le langage usuel (commun) est-il un obstacle à la connaissance ?

||On peut qualifier de langage toute aptitude à constituer un système de signes, qui permet une production de messages et la compréhension de ceux-ci. C'est donc un instrument symbolique d'expression et de communication.  Il faut rappeler que le langage ne se limite pas qu'à la langue, par exemple on peut qualifier l'écriture comme...

4 pages - 1,80 €

La liberté commence-t-elle là ou finit la connaissance ?

  Avant la connaissance, la liberté se résume à un simple sentiment de liberté qui provient de l’ignorance des causes qui agissent sur nous. Nous subissons toutes les causes et ne pouvons naturellement pas agir puisque nous n’en supposons même pas l’existence. Après la connaissance, le rapport est un petit peu plus ambigu. En effet, pour...

6 pages - 1,80 €

Pour connaitre , suffit-il de bien observer ?

Étant donné que ce sujet porte sur la connaissance et l'observation, nous limiterons ce sujet aux sciences expérimentales ainsi qu'au sciences d'observation. Le verbe connaître renvoi a l'activité par laquelle l'homme se propose de comprendre ce qu'il vit et ce qui l'entoure. Le verbe suffire signifie, pour sa part « être la condition suffisante pour ; quelque chose...

1 page - 1,80 €

Peut-on réduire la connaissance à un processus social ?

xxx ?||         La connaissance est l’ensemble des savoirs positifs d’une discipline scientifique. En ce sens elle doit correspondre à cet idéal de vérité qui lui suppose alors la certitude, l’indubitabilité et la sûreté. C’est ainsi que la connaissance doit être objective et ne pas laisser place à des éléments extérieurs propres à la...

4 pages - 1,80 €

Sens et connaissance

Notons au passage que les objets de la connaissance légitime, ce sont pour Démocrite, les atomes et le vide : impossible, autrement dit, d'avoir à propos des atomes et du vide, une connaissance par les sens. De même, à la fin de la deuxième Méditation métaphysique, Descartes prend l'exemple d'un morceau de cire, « qui vient d'être tiré...

3 pages - 1,80 €

Est-il vrai de dire que l'observation directe de soi est loin de suffire pour apprendre à se connaître ?

L'observation directe de soi se heurte en outre à une autre difficulté : elle risque à tout instant d'être mise en défaut par le sujet lui-même. Celui-ci peut, en effet, se mentir à lui-même, ou vouloir donner à autrui une certaine image. Il faut faire référence ici aux analyses de Sartre sur la mauvaise foi. Le choix d'une...

2 pages - 1,80 €

A quoi reconnaissons-nous notre humanité ?

 Ne faut-il pas, ici, tenter d'aller graduellement de ce qui est manifeste, du point de vue quasi empirique à ce qui témoigne beaucoup plus énigma tiquement de la transcendance humaine, en son universalité?-'    Or, le premier signe nous permettant de dire que cet homme parti culier manifeste la généralité ou l'universalité de l'espèce humaine, n'est-ce pas la sépulture? Je...

2 pages - 1,80 €

La reconnaissance de l'existence de l'inconscient est-elle une abdication de soi ?

La reconnaissance de l'existence de l'inconscient est-elle une abdication de soi ? Lorsque l'on tente de répondre à cette question, il est nécessaire de définir les termes qui la composent. Abdication, du latin ducere (conduire) exprime l'absence de conduite ; dans le cas présent, cela signifie que moi n'est plus maître, qu'il y a une absence de liberté....

3 pages - 1,80 €

La vérité peut-elle être définie comme l'accord de la connaissance avec l'objet ?

La conclusion « Dupont est honnête » est formellement vraie par rapport aux prémisses parce qu'elle s'identifie aux prémisses, qu'elle dit « la même chose », qu'elle est « tautologique ». Seulement la conclusion ainsi que les prémisses peuvent être matériellement fausses. Il est possible que Dupont ne soit pas honnête, car il est sans doute faux, matériellement, que tous les hommes soient honnêtes....

3 pages - 1,80 €

LA CONNAISSANCE EST-CE LE PRIVILEGE DE LA SCIENCE ?

Seule la science est universelle N'est savoir que ce qui est reconnu comme tel par l'ensemble des hommes. Seule la connaissance scientifique peut prétendre à cette universalité de droit. La théorie de Newton de la gravitation est universelle cad valable en tout temps et en tout lieu. Si la science peut revendiquer le monopole de la connaissance, c'est parce...

4 pages - 1,80 €

Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible ?

De nombreuses découvertes au XIXème siècle ont permis à l'homme d'établir une certaine connaissance du vivant. La théorie cellulaire, a permis d'établir l'existence d'un constituant commun à tous les être vivants : la cellule, et permet ainsi la connaissance plus approfondie sa structure. Puis, la génétique : Mendel met en évidence les lois qui règlent la reproduction et...

5 pages - 1,80 €

Y a-t-il un intermédiaire entre connaissance et ignorance ?

Y a-t-il un intermédiaire entre savoir et ignorer ? Savoir, c'est être capable de formuler, vis-à-vis d'un objet donné, un énoncé vrai. Ou encore, si on retient la définition la plus usuelle de la vérité, celle qui se réfère à une situation d'adéquation, c'est être capable de reprendre, dans l'ordre du discours, la structure de l'objet sur lequel...

2 pages - 1,80 €

Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances ?

[Introduction] Les sens semblent être la fonction de notre rapport au monde et à nous-même la plus simple, la plus précoce, la plus universelle : outre que nous semblons la partager avec tous les animaux, elle est présente au moins dès la naissance ; avant même que le nouveau-né ne puisse se déplacer et entreprendre la moindre exploration, il...

7 pages - 1,80 €

L'exercice de la philosophie est-il nécessaire à un être humain pour se connaître en vérité et devenir lui-même ?

Introduction: La philosophie est la recherche de la sagesse, se rendre capable d'intelligence. I - L'exercice de la philosophie n'est pas nécessaire. 1) Au niveau de tous les individus de l'humanité 2) Elle est dépourvue de toute utilité pratique II - La philosophie en tant que telle est nécessaire. 1) La nécessité de philosophes-phares. L'humanité a besoin de philosophes et de sages...

4 pages - 1,80 €

Le vivant est-il scientifiquement connaissable ?

« Il faut dans l'étude de la nature, insister davantage sur l'âme que sur la matière, disait Aristote dans Des parties des animaux. Il s'explique de façon vitaliste. Tout vivant possède une âme qui l'anime. Il est tout de même à préciser que nous parlons ici de l'anima (que tous les vivants possèdent) et non de l'animus (âme...

2 pages - 1,80 €

À quoi reconnaît-on une existence libre ?

Liberté... Ce terme est difficilement envisageable sous un seul aspect, tant ses sens sont multiples, et ses facettes, nombreuses. Spinoza, Rousseau, Engels et Sartre sont autant de Philosophes illustres en désaccord quant à la définition de ce mot. Au sens premier, la liberté est l'état de la personne qui n'est pas en état d'esclavage, de servitude, etc. Cette...

5 pages - 1,80 €

L'abstraction et son rôle dans la connaissance et dans la science (PLAN)

I. - L'abstraction intervient dans l'exercice de nos opérations intellectuelles les plus élémentaires. 1° il y a de l'abstraction dans l'exercice de nos, sens ; chacun d'eux isole telle ou telle propriété des corps. 2° La conscience réfléchie sépare et distingue les différentes opérations mentales. 3° La raison semble n'être que le pouvoir de dégager des données de l'expérience les notions...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com