Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : connait

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 >>

1985 dissertations trouvées

Connaitre la vérité, est-ce découvrir le réel ?

|| Incipit : Définir la nature de la connaissance de la vérité est une constante dans l’histoire de la philosophie. Depuis son institution dans les dialogues platoniciens, où la philosophie se caractérise elle-même comme la recherche de la vérité à l’aide de moyens rationnels, jusqu’aux plus récents développements de la philosophie analytique et pragmatique...

3 pages - 1,80 €

Qu'est-ce que la « reconnaissance » ?

||Le concept de «reconnaissance» intervient dans le contexte des relations à autrui. Un modèle de réflexion théorique, métaphorique, de la reconnaissance nous est proposé par Hegel dans la Phénoménologie de l’esprit. On nomme ce modèle « dialectique du maître et de l’esclave ». Dans la lutte pour la reconnaissance entre...

1 page - 1,80 €

Peut-on connaître objectivement le passé ?

|| L'homme est le seul être de la nature a avoir une histoire qui est différente de l'évolution de sa propre espèce. L' ambiguïté du terme ‘‘histoire'', comme nous le rappelle R.Aron, vient du fait ‘‘qu'en français le même mot, s'applique à la réalité historique et à conscience que nous en avons''. Deux types de...

3 pages - 1,80 €

Notes de cours: LA CONNAISSANCE DU VIVANT.

||  La Nature se présente à nous comme un ensemble de phénomènes physiques et vitaux, dont notre esprit prend conscience. De quelles réalités les phénomènes objectifs sont-ils l'apparence? Les expliquer par la matière, c'est, semble-t-il, se condamner à ne pouvoir, comprendre la conscience même que nous en prenons, l'ordre qui les régit, l'unité qu'ils présentent...

4 pages - 1,80 €

Notes de cours: LA CONNAISSANCE DU VIVANT (2).

||  Les phénomènes biologiques sont-ils analysables, réductibles à des éléments à partir desquels ils pourraient être compris? Il semble au contraire que, dans le domaine de la vie, le tout soit premier par rapport à ses parties, et les explique. Chaque élément n'est pas uni à d'autres en une synthèse de hasard: tous paraissent...

3 pages - 1,80 €

THEORIE DE LA CONNAISSANCE: Empirisme et Scepticisme

||Une première réponse paraît s'imposer : toute connaissance nous vient des sens, ou, si l'on préfère, de l'expérience sensible. Si l'on fait un rapide inventaire de nos représentations les plus courantes, il semble en effet qu'elles trouvent leur origine dans des perceptions visuelles, tactiles, auditives, olfactives, gustatives, kinesthésiques, ou même cœnesthésiques. Qu'il y...

3 pages - 1,80 €

THEORIE DE LA CONNAISSANCE: Le relativisme kantien

||Voir dans l'expérience sensible la seule origine de toutes nos connaissances aboutit à un scepticisme radical. Mais le point de départ des sceptiques anciens et de Hume est-il acceptable ? Chercher dans nos impressions sensibles l'unique source de la connaissance, n'était-ce pas se condamner d'office à rester sur le plan du sens commun ? Ne...

3 pages - 1,80 €

THEORIE DE LA CONNAISSANCE: Le positivisme

||On garderait de Kant une idée à certains égards fausse si l'on ne voyait en lui que le fossoyeur de la métaphysique, non seulement parce que son œuvre critique fut aussi et surtout destinée à fonder une philosophie de la moralité et de la croyance, mais qu'il s'efforça à la fin de sa vie d'élaborer...

4 pages - 1,80 €

THEORIE DE LA CONNAISSANCE: Le pragmatisme

||En identifiant la philosophie au positivisme et la méthode du savoir à la méthode expérimentale, À. Comte n'avait donc pas renoncé, malgré son rejet de la métaphysique, à l'unification du savoir. Mais l'unité ainsi obtenue était l'unité d'une méthode de recherche plutôt que celle d'une vérité possédée. La vérité était celle d'une procédure scientifique...

3 pages - 1,80 €

THEORIE DE LA CONNAISSANCE: Vérité et évidence

||S'il est légitime de diviser l'histoire de la philosophie en deux grandes périodes, la première étant celle de la philosophie antique et médiévale, la seconde celle de la philosophie dite moderne, il est alors incontestable que la doctrine de Descartes constitue en quelque sorte l'acte de naissance de la philosophie moderne. Demandons-lui donc comment elle...

2 pages - 1,80 €

A force d'observer les allées et venues de certaines personnes de votre quartier, de les rencontrer aux mêmes endroits, de les voir passer devant votre domicile aux mêmes heures, vous finissez par donner à chacune d'elles, sans même la connaître, une per

||CONSEILS    Ce sujet n'est pas un commentaire. Il exige des exemples illustrant la première partie du sujet. On peut donc entrer, dès la première ligne dans le vif du devoir en suivant un ordre chronologique qui donnera de la vie à la composition demandée.  Il faudra ensuite traiter la deuxième partie du sujet dont...

2 pages - 1,80 €

En vous appuyant sur votre expérience personnelle, vous commenterez ce propos par lequel Romain Rolland définit le lien entre la lecture et la connaissance de soi : « On ne lit jamais un livre. On se lit à travers les livres, soit pour se découvrir, soit

||« Ce vice impuni : la lecture » déclarait Valéry Larbaud. Les lecteurs ne sont pas des fumeurs d'opium : mais il y a bien une sorte de « toxicomanie » dans cette habitude dont on ne se débarrasse presque jamais. A quoi tient cet amour des livres que pratiquent tant de millions de ...

3 pages - 1,80 €

Peut-on parler d'une connaissance métaphysique ?

||Beaucoup de philosophes ont nié la valeur de la métaphysique : tous les sceptiques par exemple, et tous les « psychologistes » c'est-à-dire ceux qui ramènent les problèmes de métaphysique aux problèmes de psychologie personnelle des métaphysiciens eux-mêmes. La possibilité même de la métaphysique et son utilité ont été niées par deux grands philosophes...

3 pages - 1,80 €

Faut-il renoncer à connaître le vivant ?

La seconde caractéristique des êtres vivants est qu’ils apparaissent comme des « machines qui se construisent elles-mêmes ». En effet, il existe chez les êtres vivants des processus d’auto construction, d’autoréparation, comme la cicatrisation d’une blessure, par exemple. C’est ce que Jacques Monod nomme la morphogenèse autonome. Enfin, l’invariance reproductive, constituant le dernier caractère ...

4 pages - 1,80 €

Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible ?

Le développement de la biologie au XXe siècle a été rendu possible d’une part grâce à des avancées technologiques permettant des observations microscopiques plus précises, d’autre part et surtout par l’importation de modèles scientifiques utilisés en physique et en chimie. Ceux-ci permettent une modélisation plus précise des processus microscopiques observés dans...

8 pages - 1,80 €

Les conditions du dialogue authentique : reconnaissance et compréhension d'autrui.

|| Le mot de « dialogue » est à la mode ; il évoque la rencontre, la communication, la coopération, ou, à défaut, la négociation. Il faut se garder de tomber dans le piège des mots et, au-delà de la demande ou de la promesse de dialogue, il faut voir d'abord si les conditions du dialogue authentique...

2 pages - 1,80 €

La connaissance de l'inconscient apporte-elle quelque chose d'essentiel à la connaissance de l'Homme ?

La symbiose entre ces deux entités est totale, elles sont indissociables et fonctionnent de manière à se compléter. Ainsi, il est donc, à l’heure actuelle, peu judicieux de considérer l’inconscient comme étant une invention de toute pièce et ne faisant pas partie intégrante de notre appareil psychique, bien que des controverses existent toujours à...

4 pages - 1,80 €

Quelle subjectivité puis-je la mieux connaître, celle d'autrui ou la mienne ?

Car si autrui est autre que moi, il est aussi mon semblable. Ce qui pose problème dans son altérité est cette liaison fondamentale et indissoluble entre l'identité et la différence. Je ne peux pas, moralement parlant, procéder avec autrui de la même manière qu'avec une chose, c'est-à-dire en remarquant une manifestation, comme les...

3 pages - 1,80 €

La conscience peut-elle se connaître elle-même ?

1) Dire "je suis un breton", c'est se donner une identité par une définition culturelle. C'est marquer l'individualité qui me caractérise et m'identifier à une culture dont je suis fier, tout en m'opposant à d'autres. L'ennui, c'est que c'est une réponse très vague. Elle convient à des milliers d'autres êtres humains bretons comme moi. Elle définit seulement une...

8 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com