Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : prix

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 >>

2169 dissertations trouvées

Peut-on dire que l'homme a son prix ?

Le prix désigne la somme de valeur permettant un échange . Or dans la mesure où les hommes ne cessent en société d'échanger des biens mais aussi des services, il serait possible de dire que les hommes ont un prix de même que les objets en ont un comme le montre l'exemple du travail rémunéré sous la forme...

3 pages - 1,80 €

Expliquer cette pensée de Leibniz : « Que les principes entrent dans toutes nos pensées, et qu'ils sont nécessaires pour penser, comme les muscles et les tendons le sont pour marcher, quoiqu'on n'y pense point. » ?

Les principes dont parle Leibniz sont les vérités premières, vérités évidentes par elles-mêmes, universelles et nécessaires, qui constituent comme le fond de l'entendement ou de la raison humaine. Le principe d'identité : ce qui est, est ; le principe de contradiction : la même chose ne peut pas en même temps être et n'être pas; le principe de substance...

2 pages - 1,80 €

Qu'est-ce que le principe de causalité ? Qu'est-ce que le principe de substance ? Ces deux principes tirent-ils leur origine des sens ?

Le principe de causalité et le principe de substance sont les deux vérités premières les plus importantes, les deux jugements à priori qui interviennent le plus souvent soit dans nos connaissances spéculatives soit dans notre conduite pratique. « Il n'y a pas d'effet sans cause ; tout effet a une cause, ou plutôt, tout ce qui commence d'exister a...

2 pages - 1,80 €

Comment peut-on dire que l'idée de Dieu résume en elle tous les principes directeurs de l'entendement humain ?

Les principes directeurs de l'entendement humain sont ces vérités évidentes par elles-mêmes , universelles et nécessaires, qui constituent comme le fond de notre faculté de connaître et dont on peut dire avec Fénelon qu'elles sont les rayons de ce soleil des esprits « qui éclaire tout homme venant en ce monde ». C'est à la lumière de ces vérités...

2 pages - 1,80 €

Expliquer par des exemples cette maxime de Descartes : « Ce n'est pas assez d'avoir l'esprit bon ; le principal est de l'appliquer bien. » ?

C'est dans la première partie de son Discours de la méthode que Descartes, après avoir affirmé que « le bon sens est la chose du monde la mieux partagée et que la raison est naturellement égale en tous les hommes », ajoute que la diversité de nos opinions ne vient pas de ce que les uns sont plus...

2 pages - 1,80 €

Des rapports authentiques avec autrui, supposent-ils de supprimer tout secret ?

Des rapports authentiques avec autrui, supposent-ils de supprimer tout secret ?|| Pour être authentiques, les rapports avec autrui doivent tendre à la transparence. On ne doit pas avoir de secrets l'un pour l'autre. Autrui conservera toujours une part de mystère pour moi, et cela est bien ainsi. Il serait affolant de ne pas pouvoir avoir de secrets...

1 page - 1,80 €

Pourquoi les mathématiques ont-elles toujours été, pour le philosophe, un objet privilégié de réflexion ?

Remarquer qu'il n'est pas énoncé: "L'objet privilégié de réflexion", mais "un objet privilégié de réflexion". Il ne nous est pas demandé si "les mathématiques ont toujours été un objet privilégié de réflexion" ni si les philosophes ont été toujours eux-mêmes des mathématiciens... Il est sans doute bon de s'interroger pour savoir en quoi les mathématiques peuvent être un...

2 pages - 1,80 €

Ce mot de Lacordaire vous paraît-il justifié : « Entre le fort et le faible, c'est la liberté qui opprime et c'est la loi qui libère » ?

Ce mot de Lacordaire vous paraît-il justifié : « Entre le fort et le faible, c'est la liberté qui opprime et c'est la loi qui libère » ?||•    En quoi le fort peut-il être fort ?•    En quoi le faible peut-il être faible ?•    De quelle liberté s'agit-il ici ?•    En quoi « la » liberté peut-elle opprimer ?•   ...

1 page - 1,80 €

Y a -t-il quelque chose que les méchants ont compris et que les bons ignorent ?

Supposer que les méchants détiennent un savoir dont seraient privés les bons constitue une pensée paradoxale. Un para-doxe désigne une proposition provocante qui vient contredire ce qui est communément reçu. Cette proposition nous choque en un double sens . Tout d'abord les individus qualifiés de méchants commettent des actions qui violent les règles de justice en recherchent leur...

4 pages - 1,80 €

Que signifie le principe du déterminisme ?

||Tous les philosophes estiment que le terme de déterminisme convient au système de Leibniz, quand il expose sa théorie de la nécessité. Or, ce terme est postérieur, il se situe en Allemagne, vers les années 1830. Certes Kant l'a utilisé, mais en le rejetant parce que peu clair. En revanche la France fait à...

1 page - 1,80 €

La création artistique exprime-t-elle une intention de changer le monde ?

|| Par création artistique, on entend l’activité qui tend à produire des œuvres d’art. Lorsque nous parlons d’art, nous désignons en vérité deux réalités distinctes. Jusqu’au dix-huitième siècle, le terme « art » désignait l’ensemble des techniques de production d’artefacts : tel était encore le cas dans le Discours sur les sciences et les arts (1750) de Jean-Jacques...

4 pages - 1,80 €

L'esprit européen ?

||Rien de plus difficile que de saisir l'âme d'une époque ou l'esprit d'une civilisation. Réalités à la fois confuses et riches qui se dérobent aux définitions ou en débordent les limites. Ne croyons point cependant que ce que nous - avons peine à saisir - n'existe pas, et méfions-nous d'une certaine paresse de la...

2 pages - 1,80 €

Pourquoi un tel privilège accordé aux mathématiques ?

xxx ?||HTML clipboardNon content de leur donner une priorité logique et chronologique, A. COMTE faisait des Mathématiques plutôt qu'une science particulière, « l'enveloppe » de toutes les autres sciences. C'est dire que, pour lui, aucune connaissance positive ne pouvait se dispenser de l'instrument mathématique. Avant lui, depuis Platon qui inscrivait à la porte de son...

2 pages - 1,80 €

L'esprit est-il plus facile à connaître que le corps ?

||  “L’homme est obscur a lui-même”, cette phrase est d’une vérité indéniable cependant l’homme est “composé” de deux “éléments” distincts : l’âme et le corps, or Alain en écrivant cette phrase, pensait en tant que disciple de Descartes que “l’âme est plus aisée à connaître que le corps” en est-il réellement ainsi ? L’esprit est-il...

3 pages - 1,80 €

L'esprit est-il plus facile à connaître que la matière ?

La structure de la matière n'est-elle pas plus accessible à l'analyse et à l'observation ? L'esprit sous toutes ses formes peut-il être vraiment appréhendé de façon objective? Cependant, la science n'a-t-elle pas aussi des difficultés à définir précisément ce qu'est la matière? De plus, que sait-on vraiment de l'esprit ? On n'oubliera pas de...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com