Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : raisonnable

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 >>

261 dissertations trouvées

L'IRRATIONNEL ET L'UNIVERS

L'IRRATIONNEL ET L'UNIVERS "Que le monde ne soit pas la quintessence d'une rationalité éternelle, on peut le démontrer définitivement par ceci que ce morceau de monde que nous connaissons - j'entends notre raison humaine - n'est pas trop raisonnable." Nietzsche, Humain trop humain, 1878. ...

1 page - 1,80 €

LA PERSONNE ET LA LIBERTÉ

LA PERSONNE ET LA LIBERTÉ "Une personne est ce sujet, dont les actions sont susceptibles d'imputation. La personnalité morale n'est rien d'autre que la liberté d'un être raisonnable sous les lois morales." Kant, Métaphysique des moeurs, 1796-1804. ...

1 page - 1,80 €

LA VOLONTÉ ET LA LOI CHEZ KANT

LA VOLONTÉ ET LA LOI "Toute chose dans la nature agit d'après des lois. Il n'y a qu'un être raisonnable qui ait la faculté d'agir d'après la représentation des lois, c'est-à-dire d'après les principes, en d'autres termes qui ait une volonté." Kant, Fondements de la métaphysique des moeurs, 1785. ||kant-volonte-loi-principes ...

1 page - 1,80 €

KANT: Comment sortir de l'état de minorité ?

Il est donc difficile pour chaque individu séparément de sortir de la minorité qui est presque devenue pour lui, nature. Il s'y est si bien complu, et il est pour le moment réellement incapable de se servir de son propre entendement, parce qu'on ne l'a jamais laissé en faire l'essai. Institutions (préceptes) et formules, ces instruments mécaniques de...

3 pages - 1,80 €

Alain: Le doute est le sel de l'esprit.

« Le doute est le sel de l'esprit ; sans la pointe du doute, toutes les connaissances sont bientôt pourries. J'entends aussi bien les connaissances les mieux fondées et les plus raisonnables. Douter quand on s'aperçoit qu'on s'est trompé ou que l'on a été trompé, ce n'est pas difficile ; je voudrais même dire que cela n'avance guère...

3 pages - 1,80 €

Rousseau et l'autorité

«Il ne serait pas raisonnable de croire que les peuples se sont d'abord jetés entre les bras d'un maître absolu sans condition et sans retour, et que le premier moyen de pourvoir à la suret commune qu'aient imaginé des hommes fiers et indomptés été de se précipiter dans l'esclavage. En effet, pourquoi se sont-ils donné des supérieurs, si...

3 pages - 1,80 €

Vladimir JANKELEVITCH Philosophie morale

« Dès le premier tressaillement de la réflexion l'esprit d'inquiétude nous tourmente ; car la réflexion n'est pas là pour confirmer les évidences, mais au contraire pour les contester. La philosophie de Descartes, par exemple, commence avec le doute radical, c'est-à-dire avec une entreprise tout à fait absurde et, en apparence, déraisonnable : mais le doute lui-même est-il...

4 pages - 1,80 €

KANT, Fondements de la métaphysique et des moeurs.

"Des principes empiriques sont toujours impropres à servir de fondement à des lois morales. Car l'universalité avec laquelle elles doivent valoir pour tous les êtres raisonnables sans distinction, la nécessité pratique inconditionnée qui leur est imposée par-là , disparaissent si le principe en est dérivé de la constitution particulière de la nature humaine ou des circonstances contingentes dans...

3 pages - 1,80 €

Karl R. POPPER, La Société ouverte et ses ennemis. Tome 1: "L'ascendant de Platon"

« (...)l'extrémisme est fatalement irrationnel, car il est déraisonnable de supposer qu'une transformation totale de l'organisation de la société puisse conduire tout de suite à un système qui fonctionne de façon convenable. Il y a toutes les chances que, faute d'expérience, de nombreuses erreurs soient commises. Elles n'en pourront être réparées que par une série de retouches, autrement...

2 pages - 1,80 €

Spinoza: Etat, humanisation et liberté

« Ce n'est pas pour tenir l'homme par la crainte et faire qu'il appartienne à un autre que l'État est institué; au contraire c'est pour libérer l'individu de la crainte, pour qu'il vive autant que possible en sécurité, c'est-à-dire conserve, aussi bien qu'il se pourra, sans dommage pour autrui, son droit naturel d'exister et d'agir. Non, je le...

6 pages - 1,80 €

Rousseau: Education et sanction

«Je reviens à la pratique. J'ai déjà dit que votre enfant ne doit rien obtenir parce qu'il le demande, mais parce qu'il en a besoin, ni rien faire par obéissance, mais seulement par nécessité. Ainsi les mots d'obéir et de commander seront proscrits de son dictionnaire, encore plus ceux de devoir et d'obligation ; mais ceux de force,...

12 pages - 1,80 €

Kant: Rivalité et concorde - L'insociable sociabilité

« Sans ces qualités d'insociabilité, peu sympathiques certes par elles-mêmes - insociabilité qui est la source de la résistance que chacun doit nécessairement rencontrer à ses prétentions égoïstes - tous les talents resteraient à jamais enfouis en germes, au milieu d'une existence de bergers d'Arcadie, dans une concorde, une satisfaction et un amour mutuel parfaits ; les hommes,...

2 pages - 1,80 €

DESCARTES et la raison universelle

«Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée; car chacun pense en être si bien pourvu que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. En quoi il n'est pas vraisemblable que tous se trompent: mais plutôt cela témoigne que la...

4 pages - 1,80 €

Rousseau et les jésuites !

J'appris que le P. Griffer, jésuite, avait parlé de l'Emile et en avait même rapporté des passages. A l'instant, mon imagination part comme un éclair et me dévoile tout le mystère d'iniquité; j'en vis la marche aussi clairement et aussi sûrement que si elle m'eût été révélée; je me fourrai dans l'esprit que les Jésuites furieux du ton...

2 pages - 1,80 €

Descartes (Règles pour la direction de l'esprit, Règle IV)

Les Mortels sont possédés d'une curiosité si aveugle que souvent ils engagent leur esprit dans des voies inconnues, sans aucun espoir raisonnable, uniquement pour courir le risque d'y rencontrer ce qu'ils cherchent. Il en est d'eux comme d'un homme qui brûlerait d'un désir si stupide de trouver un trésor qu'il serait sans cesse à errer sur les places...

5 pages - 1,80 €

PASCAL, Pensées, Brunschvicg, fragment 139 / Laf., 269, 1670

Pascal : Pensées - Quand je m'y suis mis quelquefois, à considérer les diverses agitations des hommes, et les périls et les peines où ils s'exposent, dans la cour, dans la guerre, d'où naissent tant de querelles, de passions, d'entreprises hardies et souvent mauvaises, etc., j'ai découvert que tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui...

5 pages - 1,80 €

Une action déraisonnable peut-elle être authentiquement humaine ?

On s?interroge donc ici sur la liberté d?action de l?homme par rapport à la norme du raisonnable ainsi que sur le critère même du raisonnable pour juger de l?humanité d?une action.   Proposition de plan :   1- Apparemment, une action humaine est une action conforme à la raison. La raison est le propre de l?homme, ce qui définit le mieux son caractère d?homme,...

3 pages - 1,80 €

La raison est fille de la cité. Estimez-vous que les hommes doivent à la vie sociale leur qualité d'êtres raisonnables ?

On demande de discuter la thèse sociologique de la raison. Mais il faut relever le fait que la question posée (« vie sociale », « êtres raisonnables ») est, si l'on s'en tient à la signification courante des termes, plus étendue que l'affirmation contenue dans le texte. Peut-être y a-t-il la matière à distinctions utiles. Pas de méthode...

1 page - 1,80 €

Comment la philosophie permet-elle d'envisager raisonnablement la question du bonheur ?

Comment la philosophie permet-elle d'envisager raisonnablement la question du bonheur ?||Nous aspirons tous au bonheur. En effet, quelque soit le moment de l’histoire, l’être humain a toujours cherché à être heureux parfois en ne pensant qu’à lui, et n’ayant pour unique but que la satisfaction entière de ses désirs. Néanmoins, en introduisant la notion...

2 pages - 1,80 €

Nous vivons dans une société où même les délinquants ont des droits. Cela est-il raisonnable ?

De tout temps, les sociétés se sont parées de lois pour protéger la vie de tous et le bon fonctionnement de l'existence en communauté. Ces lois définissent ce que nous avons le droit de faire et ce qui est interdit. Le droit a pour but de pacifier les échanges entre personnes au sein d'une société, parce que comme...

2 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com