Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : pensez

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 >>

1964 dissertations trouvées

Vous entendez des gens désordonnés, à qui on reproche leur gaspillage, donner comme excuse que « cela fait marcher le commerce ». Que pensez-vous de cette réponse ?

||Critique du désordre dans ses diverses manifestations: toujours il engendre le gaspillage. Soyons ménagers des choses que nous possédons, sans avarice toutefois. Nous pourrons ainsi utiliser judicieusement - pour notre satisfaction et le profit d'autrui -- les biens dont nous disposons. Le désordre est un travers fâcheux et regrettable, dont les conséquences sont désastreuses.||...

1 page - 1,80 €

Vous avez reçu d'un de vos parents une somme d'argent pour vos étrennes. Ecrivez-lui pour le remercier et lui dire l'emploi que vous pensez faire de cet argent. ?

||Supposez que le donateur est un très proche-parent et remerciez-le cordialement, mais brièvement, d'une largesse qui peut n'être pas exceptionnelle. Exposez vos goûts et, par suite, l'emploi que vous comptez faire de la somme mise à votre disposition. Efforcez-vous d'associer l'utile à l'agréable pour que votre choix soit judicieux et ménagez quelque chose pour une oeuvre bienfaisante, afin...

1 page - 1,80 €

Voltaire a dit : « S'apitoyer sur les malheurs de ses amis est bien; venir à leur secours est mieux. » Développez cette pensée en donnant des exemples. ?

?||La pitié qui n'engendre que des paroles est insuffisante pour consoler et pour aider le prochain dans sa détresse. Montrons par des exemples, empruntés autant que possible à l'histoire ou à la légende, comment on peut secourir ses semblables par des actes de charité, de dévouement. Pourtant il est des cas, telle la perte d'un être cher, où nous...

1 page - 1,80 €

Vous commenterez cette pensée de Saint-Exupéry : « La grandeur d'un métier est, peut-être et avant tout, d'unir les hommes. Il n'est qu'un luxe véritable et c'est celui des relations humaines. » ?

||  Saint-Exupéry propose ici une vision très positive du métier. Il considère que précisément ce qui fait la « grandeur d’un métier », c’est sa capacité à « unir les hommes », ce qui signifie que pour lui, le travail crée des liens entre les hommes, tisse les relations humaines mieux que toute autre activité. Cette idée est reprise...

3 pages - 1,80 €

PEUT-ON PENSER DE LA CULTURE COMME UNE DOMESTICATION DE L'HOMME ?

||La culture est dans un sens premier, ce qui arrache l'homme à la nature, ce qui le dénature. On saisit alors en quoi elle pourrait être en un premier temps assimilée à une forme de domestication de l'homme. En effet, c'est en ce sens que l'on parle d'un animal domestique. L'homme et l'animal possèdent...

2 pages - 1,80 €

On a pu dire que les Fables de La Fontaine étaient le « journal d'une âme ». A la lumière des fables que vous avez étudiées, vous direz ce que vous en pensez. ?

||La citation pose implicitement le problème de la présence du poète dans ses Fables. Leur lecture, même rapide, suffit à le constater: un être sensible s'y révèle, malgré le poids du genre littéraire qui s'opposait à des manifestations personnelles trop marquées. Aussi ce «journal d'une âme» reste-t-il écrit en pointillé. Mais cette présence discrète...

2 pages - 1,80 €

Dans Les Confessions, Jean-Jacques Rousseau ne cesse de se montrer comme un être doté d'une sensibilité hors du commun. Dans les quatre premiers livres, oublie-t-on pour autant qu'il a été un des plus grands penseurs du XVIIIe siècle ?

||Rousseau a été l'un des plus grands penseurs du XVIIIe siècle. Si l'on veut découvrir sa pensée, on ne va pas lire d'abord Les Confessions. Pourtant, cet ouvrage nous ouvre des perspectives sur le système d'éducation exposé dans l'Émile. Par ailleurs, toute éducation étant à la base de la vie sociale, on aperçoit aussi...

2 pages - 1,80 €

Pensez-vous, comme Philippe LABRO, "qu'une manière d'écrire et de lire s'imprime parfois plus profondément en vous que l'image" ?

||Plan adopté dans la discussion 1. Le temps immédiat a) Le feu de l'action b) La loi du scoop II. Le temps long a) Quantité et qualité b) Le suivi III. Orgueil et démesure a) Limites de l'information b) L'histoire immédiate n'existe pas Discussion rédigée Le règne de la télévision fait que de plus...

3 pages - 1,80 €

Pensez-vous, comme Gilles Lipovetsky, que les modèles du passé sont actuellement délaissés, et que la vie de l'homme moderne, dans ses aspects tant matériels que socioculturels, est réglée par la mode (manière passagère de vivre et de penser) ?

||Plan proposé pour la discussion 1. Le règne de la mode a) Rejet des modèles passés b) Vie réglée par la mode II. Mode et contrainte a) Le retour à la terre b) Mode et norme Discussion rédigée Être à la mode, toujours courir après le « dernier cri », semble être devenu...

2 pages - 1,80 €

Dans la préface de Cromwell Hugo affirme: « On répète néanmoins, et quelque temps encore sans doute on ira répétant : "Suivez les règles ! Imitez les modèles ! Ce sont les règles qui ont formé les modèles !" Un moment ! Il y a en ce cas deux espèces de 

|| Dans le cadre de la production artistique et littéraire, la mimesis, héritière de la Poétique d'Aristote, s'inscrit à l'intérieur d'un réseau sémantique complexe qui révèle qu'imiter ne signifie pas copier mais bel et bien remanier et reprendre, refaire et renouveler. Avec la préface  de Cromwell, en avançant que : «  On répète néanmoins, et quelque temps encore...

3 pages - 1,80 €

Selon Soljenitsyne, « une littérature [...] qui n'ose communiquer à la société ses propres souffrances et ses propres aspirations, qui n'est pas capable d'apercevoir à temps les dangers sociaux et moraux qui la concernent, ne mérite même pas le nom de li

||Il existe diverses conceptions de la littérature et de sa fonction. En effet, selon différentes personnes, elle peut avoir une visée éducative, philosophique, esthétique ou même divertissante. D'après Soljenitsyne, la critique des moeurs de la société &#8211; l'engagement littéraire &#8211; serait l'unique but de la littérature :« Une littérature [...] qui n'ose communiquer à...

2 pages - 1,80 €

« Un objet est pensé et non pas senti ». (Alain). ?

||« Objet » (du latin objicere) désigne « ce qui est jeté devant », ce dont la constatation impose une limite invincible à notre moi : en d'autres termes, ce qui se pose comme distinct de moi, comme une chose, avec une forme définie, que je retrouverai.Ainsi compris, l'objet paraît évidemment devoir nous parvenir ...

5 pages - 1,80 €

Vie et pensée d'ARISTOTE

||Aristote est né à Stagyre en Macédoine. Il vient à Athènes, suit les cours d'Isocrate puis devient élève de Platon. A la mort de ce dernier, en 348, il quitte Athènes et se détourne en même temps du platonisme. « J'aime Platon, mais j'aime bien davantage la vérité », aurait-il dit. Il se rend à...

1 page - 1,80 €

« Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien; tout ce qui est utile est laid, car c'est l'expression de quelque besoin, et ceux de l'homme sont ignobles et dégoûtants comme sa pauvre et infirme nature », écrivait Th. Gautier. Que pensez-v

||Les musées sont pleins d'objets que nous trouvons beaux mais que jadis on trouvait simplement utiles : des vases, des coupes, des bougeoirs, des portraits, des statues. Les portraits servaient à fixer les traitsdes visages; quand un roi de France voulait se marier, on lui apportait les portraits de vingt princesses lointaines; il fallait...

3 pages - 1,80 €

Vous illustrerez et discuterez cette opinion de René Huyghe, en vous fondant sur votre expérience personnelle des oeuvres littéraires ou artistiques : « L'oeuvre d'art n'est pas un simple miroir passif, elle joue dans notre psychologie un rôle agissant.

||La formule proposée a le mérite de nous permettre de distinguer la littérature du langage scientifique. Un savant n'écrit que pour faire connaître le résultat de ses recherches, une fois que celles-ci sont achevées. Le texte qu'il rédige est l'expression d'une pensée préalablement élaborée. Mais le poète, lui, écrit parce qu'il ne sait pas...

1 page - 1,80 €

Que pensez-vous de cette définition de BERGSON : « La philosophie ne mérite pas d'être louée ou critiquée comme une construction personnelle. Elle n'est que la résolution une fois prise de regarder naïvement en soi et autour de soi. » ?

||Bergson, dans cette citation de La Pensée et le Mouvant, nous donne une définition de la philosophie. A première vue, elle semble paradoxale dans la mesure où elle refuse le blâme ou la critique d’une définition de la philosophie comme production personnelle. Pourquoi ? Si elle est philosophie véritable alors est le fait d’une résolution, c’est-à-dire d’une prise de...

4 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de la formule de Ribot : « C'est la tendance qui est le fait primordial de la vie affective » ?

||Introduction. — Le secteur de la vie psychique le plus négligé est sans doute celui de l'affectivité parce que le plus obscur et le plus complexe. Cependant un psychologue contemporain Théodule Ribot, lui a consacré la partie la plus importante de sa production. Aussi convient-il d'examiner avec une attention particulière cette déclaration célèbre de...

3 pages - 1,80 €

Un philosophe a écrit: «Tout état psychologique, par cela seul qu'il appartient à une personne, reflète l'ensemble de la personnalité.» Expliquez et dites ce que vous en pensez. ?

||Introduction. — Les tristes pensées qui défilent dans notre esprit pendant que nous suivons le cortège funèbre d'un être aimé contrastent souvent avec le spectacle qui s'offre à nos yeux long de la route. Sans doute, par sympathie pour notre douleur, les inconnus que nous rencontrons suspendent leurs jeux ou leurs rires; mais, nous...

2 pages - 1,80 €

Expliquez et appréciez cette pensée de Camus : « J'ai vu des gens mal agir avec beaucoup de morale, et je constate tous les jours que l'honnêteté n'a pas besoin de règles.» ?

||Introduction. — On connaît le mot célèbre de Pascal : « la  vraie morale se moque de la morale ». C'est la même idée  qu'en d'autres termes, reprend Camus : « J'ai vu... ». Comment  comprendre la réflexion de l'auteur de « La peste » et que faut-il  en penser ?I. - EXPLICATION Pour ...

2 pages - 1,80 €

« Jamais, dit J.-J. Rousseau, je n'ai tant pensé, tant existé, tant été à moi, si j'ose dire, que dans les voyages que j'ai faits seul et à pied. » Décrire ce Rousseau voyageur et rêveur. ?

||En Première, vous auriez puisé dans la biographie de Rousseau les lignes essentielles de votre travail, faisant preuve d'une connaissance détaillée de notre histoire littéraire; puis, sur ce fond, vous auriez brodé une description suggestive qui aurait montré que vous savez manier votre plume. Pour transformer cette dissertation littéraire en dissertation philosophique, il suffit presque de substituer au mot...

4 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com