Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : pense

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 >>

2124 dissertations trouvées

Peut-on penser en dehors d'une langue ?

Pour Hegel, « vouloir penser sans les mots est une tentative insensée ». La langue est une invention de signes qui semble indissociable de la pensée. Il semble que la pensée pour exister, doit être formulée, et qu'elle s'élabore dans la langue même que nous utilisons pour l'exprimer. Pourtant, dans notre intuition, la pensée semble première, immédiate, comme...

3 pages - 1,80 €

Expliquer cette pensée de Leibniz : « Que les principes entrent dans toutes nos pensées, et qu'ils sont nécessaires pour penser, comme les muscles et les tendons le sont pour marcher, quoiqu'on n'y pense point. » ?

Les principes dont parle Leibniz sont les vérités premières, vérités évidentes par elles-mêmes, universelles et nécessaires, qui constituent comme le fond de l'entendement ou de la raison humaine. Le principe d'identité : ce qui est, est ; le principe de contradiction : la même chose ne peut pas en même temps être et n'être pas; le principe de substance...

2 pages - 1,80 €

Le langage est-il antérieur à la pensée ou la pensée est-elle antérieure au langage ?

On a souvent reproché à Condillac, à de Bonald et aux traditionalistes d'avoir enseigné que le langage est antérieur à la pensée et que la pensée dérive de la parole. Mais quoique ces philosophes aient exagéré l'influence du langage sur la pensée, ils n'ont pas soutenu l'opinion qu'on leur prête. Ainsi Condillac dit dans le Discours préliminaire de sa...

2 pages - 1,80 €

Le sujet peut-il être un objet de pensée ?

Le problème posé par la possibilité de faire du sujet un objet de la pensée est celui de la réflexion, celle-ci étant le retour de l'esprit sur son activité propre pour remonter aux principes qui le fondent. La supposition d'une telle réflexion semble répondre à deux exigences. D'une part, elle semble correspondre à une qualité essentielle de...

3 pages - 1,80 €

SOMMES-NOUS ENTIEREMENT MAITRES DE NOS PENSEES ?

La philosophie antique se présente comme l'amour du savoir autant que le désir de la sagesse. Mais il s'agit de deux aspects d'une même réalité. La sagesse est une fin désirable. Elle désigne la forme de vie la plus accomplie. En effet, elle consiste dans la maitrise de soi, c'est-à-dire de sa propre conduite. Mais celle-ci exige un effort...

3 pages - 1,80 €

La liberté peut-elle être pensée comme un devoir ?

Le devoir évoque ce qui a lieu d'être fait, de ce qu'il est nécessaire de faire, par opposition à ce qui est opportun ou contingent. En quoi, à partir de là, pourrait-il être associé à la liberté? La réciproque semble également posée problème; comment la liberté pourrait-elle être un devoir, une obligation? C'est justement là que réside la...

3 pages - 1,80 €

En quoi Galilée a-t-il révolutionné la pensée scientifique ?

En quoi Galilée a-t-il révolutionné la pensée scientifique ?|| Les connaissances scientifiques de Galileo Galilei, dit Galilée, (1564-1642) recouvrent des domaines actuellement distincts : la technique (perfectionnement de la lunette astronomique, protocoles d'observation des astres, cartographie, calcul des longitudes essentiel à la navigation), les mathématiques (esquisse du calcul infinitésimal), la physique théorique et expérimentale, dont...

2 pages - 1,80 €

Commentez cette pensée de Françoise Sagan : « LA CULTURE, C'EST CE QUI RESTE QUAND ON NE SAIT RIEN FAIRE ». ?

Un personnage de Françoise Sagan, Bernard, jeune écrivain sans talent et sans illusions, prenant conscience du vide de son existence, de la vanité des « voyages culturels », des « articles culturels » auxquels il s'emploie, déclare avec désespoir : « La culture c'est ce qui reste quand on ne sait rien faire ». Cette formule est en...

3 pages - 1,80 €

La philosophie est un simple allignement de mot. Que pensez vous de cette conception ?

La philosophie est un simple allignement de mot. Que pensez vous de cette conception ?...

2 pages - 1,80 €

La faculté de penser est-elle sans limite ?

Cette question ne peut se poser que sur le fond d'une prétention inouïe : celle d'une connaissance totale, absolue. Imaginons en effet que le concept d'une connaissance totale soit resté à jamais impensable, alors l'idée de limites pour la connaissance n'aurait jamais fait problème, tant la réalité de ces limites serait apparue évidente....

6 pages - 1,80 €

Penser est-ce connaître ?

Penser est-ce connaître ?||HTML clipboard La pensée est une opération de l’esprit, et en tant que telle, elle semble directement impliquée dans le processus de connaissance, qui requiert l’intelligence, la réflexion, ou ce qu’on appelle encore la raison. Penser, c’est combiner des idées afin d’émettre des jugements. Si penser, c’est concevoir, par un travail...

3 pages - 1,80 €

Une unité du concept d'art est elle pensable ?

|| Un concept est une production de l’esprit résultant d’une opération singulière de la raison qui est celle de concevoir. Cette production aboutit à une idée générale à caractère définitoire. Lorsque nous parlons d’unité d’un concept, nous parlons d’une entreprise définitoire qui aboutirait à une conception unique et ramassée d’un objet de pensée. Un concept...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com