Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : science

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 >>

2751 dissertations trouvées

N'y a-t-il pas quelque étroitesse d'esprit à vouloir imposer à toutes les sciences les méthodes et les hypothèses qui semblent avoir réussi dans l'une d'entre elles ?

Dans ce domaine on est parvenu à un savoir véritable, c'est-à-dire à des connaissances certaines et même présentant la généralité qui caractérise les lois. En se fondant essentiellement sur la méthode introspective, psychologues et moralistes ont déterminé les grandes lois des principaux faits psychiques comme l'attention, la mémoire ou l'habitude. Les sociologues, partant des données de l'observation extérieure,...

3 pages - 1,80 €

La philosophie dispose-t-elle de moyens de connaissance autres que ceux que mettent en oeuvre les sciences ?

La philosophie dispose-t-elle de moyens de connaissance autres que ceux que mettent en oeuvre les sciences ?   La question concernant la philosophie et non là métaphysique, vous pouvez répondre d'abord que le philosophe, comme le physicien, recourt à l'intuition sensible et au raisonnement, mais que, de plus, il dispose de l'introspection dont le rôle est aussi essentiel en morale...

1 page - 1,80 €

Est-ce que la science fait une place à l'intuition dans tous les sens de ce mot ?

Sans doute, les sciences modernes sont-elles devenues en grande partie mathématiques, mais il faudra toujours un point de départ concret à l'élaboration des relations mathématiques. La mesure des faits le procure. Parti du fait par l'observation, il faudra ensuite y revenir lors de l'expérimentation, afin d'opérer un tri parmi les hypothèses. Parmi l'éventail des relations possibles, il s'agit...

2 pages - 1,80 €

Dites quelles réflexions vous inspire, dans l'ordre logique, comme dans l'ordre éthique, cette remarque de Claude Bernard : « Par une merveilleuse compensation, à mesure que la science rabaisse notre orgueil, elle élève notre puissance.

II s'en faut de beaucoup, avons-nous dit, que cette affirmation entraîne l'assentiment immédiat. A. ? On croirait plutôt le contraire. Scientia inflat, dit l'auteur de l'Imitation. Loin de nous humilier, le savoir nous rend orgueilleux. Si on en doutait, il suffirait d'observer l'attitude des Européens au milieu d'une population dont l'industrie en est restée aux procédés empiriques hérités des ancêtres. N'est-ce...

3 pages - 1,80 €

Existe-t-il des sciences condamnées à rester descriptives et classificatrices ?

Le caractérologue commence par décrire des types, par analyser des caractères, mais son but principal est leur classification. Devra-t-il s'arrêter à ce stade, ou bien de descriptive la caractérologie deviendra-t-elle explicative, donnant les raisons des particularités des tempéraments et des caractères individuels ? Ce dernier exemple nous facilitera la réponse à la question posée. II. UNE RÉPONSE FORMELLE. Nous aurions...

1 page - 1,80 €

Expliquez comment et pourquoi la psychologie peut être définie comme la science du comportement ?

Expliquez comment et pourquoi la psychologie peut être définie comme la science du comportement. INTRODUCTION. ? Pendant longtemps la psychologie eut pour source essentielle sinon presque unique l'introspection. Aussi lorsque apparut le béhaviorisme qui la définissait comme la science du comportement, de vives oppositions se manifestèrent-elles contre cette façon de voir. Aujourd'hui les opposants se montrent plus compréhensifs. Mais...

1 page - 1,80 €

Que veut-on dire quand on affirme de la science moderne Qu'elle est positive ?

Sans doute, l'expérience est nécessaire à l'établissement de la science, et les mathématiques elles-mêmes n'auraient jamais été constituées si l'homme n'avait pas vu des objets réalisant d'une façon plus ou moins parfaite des figures géométriques et présentant une multiplicité à partir de laquelle se forment les idées, des nombres; bien plus, même une fois constituées, les mathématiques ne...

2 pages - 1,80 €

Quelle interprétation donnez-vous, en psychologie et en morale, de ce mot d'un philosophe : « Conscience signifie choix » ?

Aussi bien dans le monde organique que dans celui de la matière brute, on ne peut parler de choix que par analogie : nos organes sensoriels, comme les instruments de physique, ne choisissent qu'en ce sens que nous les utilisons pour effectuer nos choix. Il en est tout autrement de la conscience. II. ? LE CHOIX DANS LE MONDE PSYCHOLOGIQUE A....

3 pages - 1,80 €

Caractères particuliers des sciences mathématiques comparées aux sciences de la nature. Comment expliquez-vous le lien entre les deux groupes de sciences ?

Le sens commun répondra avec les empiristes : les mathématiques sont sans doute construites par l'esprit, mais à partir de données abstraites du monde réel. Il n'est donc pas étonnant qu'il y ait une certaine correspondance entre les constructions du mathématicien et la réalité physique. Mais à cette explication on peut opposer les géométries non euclidiennes : elles semblent...

2 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de ce mot de Renan : « Le monde véritable que la science nous révèle est de beaucoup supérieur au monde fantastique créé par l'imagination » ?

La raison, instrument indispensable de toute science, peut seule nous donner une interprétation synthétique du monde. Enfin, une foi raisonnable peut résoudre heureusement les problèmes laissés en suspens par la philosophie. c) En tout cas, le savant manque d'esprit scientifique en jugeant fantastique le monde connu par des moyens autres que ceux de la science positive. B. La supériorité du...

2 pages - 1,80 €

Un savant, invité à préciser l'influence que lui semblait pouvoir exercer sur le bonheur de l'humanité le progrès scientifique, formulait la réponse suivante : « La science est aveugle elle est capable de servir tous les maîtres et de répondre à tous les

? 1° II est bien vrai que les progrès de la science ont permis dans les pays civilisés un équipement économique et social qui a singulièrement réduit la souffrance physique (anesthésiques, asepsie, chirurgie), réduit la fatigue de l'homme tout en décuplant sa productivité (machines, moteurs...); d'où augmentation de bien-être. 2° Mais cette augmentation de bien-être restée fort restreinte a...

2 pages - 1,80 €

La nature de l'objet de la psychologie vous paraît-elle lui permettre d'être une science ?

Or, peut-il y avoir connaissance scientifique sans la précision que donne la mesure ?     Conscients de ces difficultés de constituer une science des faits psychiques, certains psychologues, au début de ce siècle, prétendirent les tourner, soit en donnant à la psychologie un objet nouveau, soit en utilisant des moyens- plus sûrs d'atteindre les faits considérés comme son objet propre. RIBOT...

3 pages - 1,80 €

La définition de la Psychologie comme science des faits de conscience vous semble-t-elle pouvoir être aujourd'hui maintenue ?

.../... Par comportement il faut entendre l'ensemble des réactions globales d'un organisme en présence d'une situation donnée. La Psychologie consiste alors à étudier les modes de liaison, naturels ou acquis, entre une réponse et une excitation ; il s'agit de savoir ce que fait un organisme et pourquoi il le fait. Ici encore c'est la...

3 pages - 1,80 €

Par opposition à la science, à l'activité sociale, à l'esthétique, la philosophie ne vous apparaît-elle pas comme narcissisme stérile, barricadée dans un solipsisme qui prend ses désirs pour des réalités et aboutissant tout au plus à une oeuvre littérair

Ainsi les spéculations philosophiques ne seraient-elles qu'un moment de la pensée humaine, moment nécessaire sans doute, mais destiné à être dépassé comme le laisse entendre la loi comtienne des trois états. Quand Renan écrit l'Avenir de la Science, il entend que l'avenir est à la science. Seules des connaissances positives reposant sur des observations précises et des raisonnements...

4 pages - 1,80 €

Qu'est-ce qui fait l'unité des sciences de la nature ?

.. et les constantes que sont les foncteurs, les quantificateurs...), ses règles propres (on parle ici de règle de déduction). La logique génére donc son propre schème conceptuel qu'elle affine par une morphologie et des outils précis et opératoire. Le travail de conceptualisation culminant dans le paradigme Le terme de paradigme vient de l'épistémologue américain Thomas Kuhn, qui expose...

4 pages - 1,80 €

La philosophie, reine des sciences ?

? A ? La philosophie, reine des sciences. L'explication des phénomènes de la nature par des causes naturelles ne satisfait pas totalement l'esprit qui ne peut s'empêcher de remonter, au-delà de toute expérience, jusqu'à des causes premières. Cette recherche d'un absolu, auquel la raison parviendrait par ses propres forces, Platon l'appelle Dialectique, Aristote Philosophie première (« science théorétique des...

1 page - 1,80 €

La philosophie, science imparfaite ?

? A ? La philosophie, reine des sciences. L'explication des phénomènes de la nature par des causes naturelles ne satisfait pas totalement l'esprit qui ne peut s'empêcher de remonter, au-delà de toute expérience, jusqu'à des causes premières. Cette recherche d'un absolu, auquel la raison parviendrait par ses propres forces, Platon l'appelle Dialectique, Aristote Philosophie première (« science théorétique des...

1 page - 1,80 €

La philosophie, science de la sagesse ?

? A ? La philosophie, reine des sciences. L'explication des phénomènes de la nature par des causes naturelles ne satisfait pas totalement l'esprit qui ne peut s'empêcher de remonter, au-delà de toute expérience, jusqu'à des causes premières. Cette recherche d'un absolu, auquel la raison parviendrait par ses propres forces, Platon l'appelle Dialectique, Aristote Philosophie première (« science théorétique des...

1 page - 1,80 €

« Le raisonnement hypothético-déductif est le lieu commun entre les mathématiques et les sciences expérimentales. » Commen¬tez cette pensée.

La méthode a pour but d'assurer aussi économiquement que possible l'obtention du résultat cherché. Dans le domaine scientifique, ce résultat est la découverte de la vérité. II est facile de voir l'embarras dans lequel doit nous mettre cette remarque. A. ? Essai de réduction. D'après ce que nous avons dit, procédant rationnellement, la déduction est méthodique et il est légitime...

3 pages - 1,80 €

Dites quelles réflexions vous inspire, dans l'ordre logique, comme dans l'ordre éthique, cette remarque de Claude Bernard : « Par une merveilleuse compensation, à mesure que la science rabaisse notre orgueil, elle élève notre puissance.

D'une façon générale, en effet, savoir, c'est pouvoir. Pour obtenir un résultat jugé désirable, il ne suffit pas de le vouloir avec énergie : il faut aussi connaître les causes dont il dépend, les lois qui régissent cette partie du réel. Suivant le mot célèbre de Francis BACON : on ne commande à la nature qu'en lui obéissant,...

3 pages - 1,80 €

« Le raisonnement hypothético-déductif est le lieu commun entre les mathématiques et les sciences expérimentales. » Commentez cette pensée.

Comme on le voit, le raisonnement hypothétique est un raisonnement qui a pour majeure une proposition hypothétique ou conditionnelle. Quant à la mineure, elle se contente d'affirmer ou de nier la condition énoncée dans la majeure. Enfin, suivant que la mineure est affirmative ou négative, la conclusion. affirme ou nie le conditionné, c'est-à-dire ce qui, d'après l'énoncé de la majeure,...

2 pages - 1,80 €

Expliquez comment et pourquoi la psychologie peut être définie comme la science du comportement.

Expliquez comment et pourquoi la psychologie peut être définie comme la science du comportement. INTRODUCTION. ? Pendant longtemps la psychologie eut pour source essentielle sinon presque unique l'introspection. Aussi lorsque apparut le béhaviorisme qui la définissait comme la science du comportement, de vives oppositions se manifestèrent-elles contre cette façon de voir. Aujourd'hui les opposants se montrent plus compréhensifs. Mais...

1 page - 1,80 €

Les sciences humaines sont-elles de véritables sciences ?

.../... Transition : Les différences d'objet de ces disciplines autorisent-elles aux sciences humaines l'utilisation d'une méthode rigoureusement scientifique ? II. Rapport des sciences et des sciences humaines du point de vue de la méthode. 1. L'observation : Durkheim cherche à considérer les faits sociaux comme des choses, à les considérer du dehors comme des choses extérieures, seule condition...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com