Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : science

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 >>

2751 dissertations trouvées

Pensez-vous que la science des m?urs importe à la vie morale ?

. ») au normatif (« nous devons... ») ou, comme disait H. POINCARE, de l'indicatif à l'impératif, qui est une véritable faute logique. Il en est de même lorsqu'un peu plus loin, Durkheim écrit que le « type normal » peut contenir « des contradictions, c'est-à-dire des imperfections » : il est évident que ce « c'est-à-dire »...

2 pages - 1,80 €

La science des m?urs épuise-t-elle l'ensemble des problèmes moraux qui se posent à la conscience ?

A. ? Précisons d'abord les rapports entre la Morale proprement dite et la Science sociologique des moeurs. Le point de vue des deux disciplines n'est pas le même. La seconde, étant une partie de la Sociologie, ne peut se placer, comme toutes les Sciences, qu'au point de vue positif. Les jugements de valeur sont, pour elle, des réalités,...

2 pages - 1,80 €

La science suffit-elle à diriger l'action?

La réalité morale se présente ainsi sous deux aspects : ? 10 sous un aspect psychologique, à l'intérieur de la conscience : on peut donc faire la psychologie de la vie morale; on peut étudier psychologiquement les concepts et les sentiments moraux et l'action morale elle-même; ? 2° sous un aspect sociologique : une sociologie, qui se garde...

1 page - 1,80 €

Science et probabilité ?

POINCARE, La science et l'hypothèse, p. 175). Ici, le hasard, au sens le plus vulgaire du terme, semble s'introduire dans la science. Le calcul des probabilités repose en effet sur ce postulat que tous les cas envisagés sont également possibles, par exemple, dans le cas de la loi de Mariotte, que le trajet de chaque molécule est supposé...

2 pages - 1,80 €

Comment expliquez-vous que la science, qui recherche la certitude, fasse usage de la notion de probabilité ?

Elles exprimaient simplement ce fait qu'à l'échelle corpusculaire, il est nécessaire d'avoir recours à des procédés d'observation et de mesure qui modifient le phénomène observé. Tel est le sens du principe de complémentarité énoncé par BOHR : « L'interprétation dernière [de ce principe] était que l'observable était une propriété, non pas du système tout seul, mais du couple...

2 pages - 1,80 €

La science n'est-elle Qu'une connaissance approximative ?

A. ? Les Mathématiques portent sur des notions idéales qui, si elles ont eu quelques origines empiriques, ont été comme décantées par l'esprit de leur gangue sensible et ont été refondues par lui sur le plan de l'intelligible pur. Dès lors, il leur est possible d'énoncer sur ces notions idéales des propositions rigoureusement exactes, au sens qui a...

5 pages - 1,80 €

Comment concevoir les rapports entre la conscience et le corps ?

Comment concevoir les rapports entre la conscience et le corps ? LES THÈSES PHILOSOPHIQUES CLASSIQUES Cette question n'a cessé d'agiter la philosophie au cours de son histoire, en opposant les différents courants et écoles selon leurs présupposés métaphysiques. Les principales thèses avancées à son sujet, dont aucune ne s'est révélée satisfaisante, sont les suivantes :   LE MATERIALISME Défendu dès l'Antiquité par Démocrite (500/457-404/359)...

1 page - 1,80 €

L'homme a-t-il le droit d'utiliser sur l'homme tous les pouvoirs que le progrès des sciences et des techniques lui donne ?

Puisque cette utilisation de la technique favorise comme on l?a vu, la préservation de la vie et la liberté humaine vis-à-vis des contraintes naturelles, il semble que l?on puisse envisager que le droit ne saurait limiter et proscrire cette pratique que si elle devient nuisible à la vie. Cette conception du droit est celle de l?utilitarisme : tout ce...

3 pages - 1,80 €

Peut-on dire Qu'il n'y a pas de conscience sans mémoire ?

||Dans Le Visionnaire, Julien Green observe à propos de l'oubli : « Cette espèce de mort partielle me glace. La vie se présente à moi comme une suite d'anéantissements jusqu'à la destruction générale de toute mémoire. » La mort est la perte de la vie, de la conscience. Mais l'oubli est une mort au...

2 pages - 1,80 €

La science créé-t-elle de la philosophie ?

||Une manière canonique de concevoir la naissance de l’acte de philosopher consiste à la rapporter à une alternative : philosopher commence soit avec l’étonnement face au phénomène du monde (Platon, ou la filiation théorétique et poétique de la philosophie), soit lorsque de ce monde comme phénomène la raison s’efforce de donner l’explication (Aristote, ou ...

3 pages - 1,80 €

Peut-il exister une science du beau ?

Le beau est donc une totalité parfaite que l?on ne peut en rien modifier. Nous voici donc devant un concept du beau qui rend possible une science de ce dernier ; mais en prétendant que le beau peut faire l?objet d?une science, ne nous heurtons nous pas à une objection du sens commun, celle du caractère entièrement subjectif, donc...

2 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com