Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : pensez

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 >>

1964 dissertations trouvées

Madame de Staël écrit on 1800 dans De la Littérature (Première Partie, chap. 11 ) : « Ce que l'homme a fait de plus grand, il le doit au sentiment douloureux de l'incomplet de sa destinée. Les esprits médiocres sont, en général, assez satisfaits de la vi

||Pendant des siècles la civilisation occidentale avait offert à l'homme comme idéal l'accomplissement de sa propre nature. Ceci, qui est évident dans l'humanisme issu de l'Antiquité, est vrai aussi dans le christianisme traditionnel : même préoccupés de leur salut ni le chrétien médiéval ni le chrétien classique ne ressentent de profond malaise dans leur...

4 pages - 1,80 €

Commenter ou discuter cette pensée de Paul Valéry : « J'estime philosophe tout homme de quelque degré de culture qu'il soit, qui essaie de temps à autre de se donner une vue d'ensemble, une vision ordonnée de tout ce qu'il sait, et surtout de ce qu'il sa

||  Introduction. — Le mot de philosophe a eu des significations différentes au cours de l'histoire. Le sens donné à ce terme dans l'antiquité n'est point celui que lui donne Auguste Comte, par exemple. Dans le débat classique, un écrivain-philosophe contemporain, Paul Valéry, intervient en disant... — Que penser de cette affirmation, ou plutôt...

1 page - 1,80 €

Discuter cette pensée d'Alfred de Musset :« L'homme est un apprenti, la douleur est son maître ». ?

||  Introduction. — Certains penseurs, dont le plus illustre est Spinoza, estiment que le plaisir est toujours bon, la douleur toujours mauvaise. Le poète Alfred de Musset tire de ses expériences personnelles une idée différente. Le développement suscité en tout son être par la souffrance amoureuse l'amène à dire... Que penser de cette affirmation ? ...

1 page - 1,80 €

Le langage est-il une trahison de la pensée ?

||On dit souvent que nos paroles ont dépassée notre pensée, comme si les mots avaient spéculé plus vite que nous ou avaient conçu ce que nous ne voulions pas penser : c‘est par exemple le cas des lapsus, qui se représentent comme des paroles qui trahissent nos pensées, c’est-à-dire des paroles qui révèlent nos...

3 pages - 1,80 €

L'homme peut-il apprendre à penser ?

||L’homme, à partir de sa naissance, apprend à réaliser un certain nombre de fonctions, comme marcher, courir : il développe ainsi une faculté d’apprentissage. Pouvons-nous considérer pour autant toutes les fonctionnalités humaines sur ce plan ? Ainsi, la pensée peut-elle être prise en compte comme une fonction de ce type ? ou ne faut-il...

3 pages - 1,80 €

Commentez et discutez cette pensée de William James : « Il n'y a pas d'émotion détachée du corps».

|| Le grand psychologue américain William James, en même temps que le psychologue danois Lange» a critiqué la théorie dite Intellectualiste de l'émotion, et lui a opposé une théorie dite physiologique de l'émotion, qu'il résume par la formule : « Il n'y a pas d'émotion détachée du corps». Que signifie cette conception ? et dans...

1 page - 1,80 €

Commentez cette pensée de Nietzsche : » L'idée générale est une poutre à laquelle vous vous accrochez dans la tempête de l'existence. » ?

||Le débat engagé depuis Platon sur la nature de l'idée générale s'est poursuivi au cours des siècles. Le pragmatisme moderne renouvelle cette discussion en y introduisant ce point de vue que toute la vie intellectuelle est orientée vers l'action. Nietzsche se montre, sur ce point comme sur beaucoup d'autres, l'un des précurseurs du pragmatisme...

1 page - 1,80 €

Discutez cette pensée de Schopenhauer : « Tous sont aptes à raisonner, mais peu à juger. » ?

||  Introduction. — Les psychologues ont d'ordinaire rapproché jugement et raisonnement. Le grand pessimiste Schopenhauer distingue profondément ces deux opérations lorsqu'il écrit, avec son habituel mépris de l'humanité : « Tous sont aptes à raisonner, mais peu à juger. » 1re partie. — Au premier abord il paraît difficile d'accepter cette réflexion dans son ensemble...

1 page - 1,80 €

Commentez et discutez cette pensée de Bergson : « La faculté de comprendre est une annexe de la faculté d'agir. » ?

||Pendant des siècles a prévalu une conception intellectualiste de la vie intérieure : l'homme a été considéré comme un être surtout spéculatif, préoccupé avant tout de pensée. En opposition à cette tendance, le pragmatisme, — dont Nietzsche a été un précurseur, et James l'un des principaux représentants, — a fait de l'homme un être...

1 page - 1,80 €

Discutez cette pensée d'Henri Poincaré : » Le savant n'étudie pas la nature parce que cela est utile ; il l'étudie parce qu'il y prend plaisir ; et il y prend plaisir parce qu'elle est belle ».

|| Introduction. — On se demande si la science doit, avant tout, être utilitaire, ou, au contraire, désintéressée4. Sur cette question, le grand savant et philosophe Henri Poincaré prend nettement position lorsqu'il écrit : ... 1e partie. — On peut s'étonner de la première affirmation si l'on se rappelle:  A. — l'importance du rôle pratique...

1 page - 1,80 €

Commentez cette pensée d'Emile Boutroux : « L'esprit scientifique, c'est essentiellement le sens du fait, comme source, règle, mesure et contrôle de toutes connaissance. »

|| Introduction. — Le savant doit posséder de multiples qualités. Aucune peut-être n'est plus indispensable que l'esprit scientifique. Mais comment définir cet esprit ? Un grand philosophe presque contemporain, Emile Boutroux, propose la formule suivante : ... 1re partie. — Explication des mots sens du fait. L'expression doit être interprétée dans sa signification la...

1 page - 1,80 €

Discutez cette pensée de Descartes : « Ce n'est pas assez d'avoir l'esprit bon, mais le principal est de l'appliquer bien ».

|| Introduction. — Descartes, persuadé qu'il manque surtout aux sciences de son temps, pour progresser, une méthode, écrit, au début du Discours où il veut en exposer une « Ce n'est pas assez d'avoir l'esprit bon, mais le principal est de l'appliquer bien ». — Bien que Descartes, dans ce paragraphe, donne des comparaisons empruntées à...

1 page - 1,80 €

Commentez et discutez cette pensée d'Emile Boutroux : « Les mathématiques sont une adaptation volontaire et intelligente de la pensée aux choses ». ?

||  Introduction. — Définition des mathématiques. Problème de l'origine des premières notions mathématiques. A cette question traditionnelle Boutroux répond par cette formule saisissante : « Les mathématiques sont une adaptation volontaire et intelligente de la pensée aux choses ».   1e partie. — La pensée serait repoussée pour deux raisons différentes par :  A....

1 page - 1,80 €

Commentez et discutez cette pensée de André Lalande : « La véritable personnalité morale, que l'on confond avec l'individualité, s'en dégage au contraire par degrés, à mesure qu'un être progresse dans la voie de la ressemblance et de l'unité humaine. »

|| Introduction. — On confond dans bien des doctrines individualité et personnalité (la morale personnelle consistant à développer l'individualité). Un penseur contemporain qui combat les Illusions évolutionnistes, André Lalande, distingue et même oppose ces deux notions lorsqu'il écrit...   1re partie. — Cette pensée peut étonner ; elle est contraire à plusieurs tendances de...

1 page - 1,80 €

Commentez et discutez cette pensée de Léonard de Vinci: "La guerre est la plus bestiale de toutes les bêtises".

|| Introduction: Le grand peintre Léonard de Vinci n'a pas seulement été un artiste génial; il a été aussi un remarquable philosophe qui a laissé des pensées profondes sur la science et sur l'activité humaine. Sur l'un des faits qui a joué un rôle important dans les relations entre les peuples, la guerre, il écrit :...

1 page - 1,80 €

Commentez et discutez cette pensée de Pascal : « Athéisme, marque de force d'esprit, mais jusqu'à un certain degré seulement ».

|| Introduction. — Pascal a consacré un magnifique effort à persuader les âmes de la vérité de la religion chrétienne. Dans les Pensées qui sont la prodigieuse ébauche de l'œuvre qu'il n'a pu terminer, on trouve des observations déconcertantes ; par exemple celle-ci 1e partie. — Que veut dire Pascal ?  A. — L'athéisme, qui nie...

1 page - 1,80 €

Berkeley compare la spéculation philosophique à un voyage en pays étranger : « à la fin, je reviens d'où j'étais parti le coeur content et plus satisfait de moi-même ». Commentez cette pensée.

||  Introduction. — Qu'est-ce que la philosophie ? quels sont ses résultats ? Depuis qu'il y a des hommes, et qui pensent, on se l'est demandé. Le grand philosophe idéaliste Berkeley apporte à cette discussion une contribution intéressante, lorsque, ayant comparé la spéculation philosophique à un voyage, il écrit : 1e partie. — Comparaison de...

1 page - 1,80 €

Que pensez vous de cette condamnation portée par Marcel Aymé contre le romantisme et mise dans la bouche de M. Lepage, bourgeois imaginaire, d'opinion classique et réactionnaire : « La grande habileté du romantisme, qui est aussi son crime et son abjecti

||Le romantisme est accusé par beaucoup d'être un art trop sensible, trop affectif, un art des nerfs et de la faiblesse. Cette vision banale, un peu scolaire, M. Aymé la renouvelle en soutenant que ce qui est particulièrement grave dans le romantisme, ce n'est pas de peindre la faiblesse de l'homme, mais de la...

4 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de ce jugement porté en 1859 par Baudelaire sur le réalisme : « Dans ces derniers temps nous avons entendu dire de mille manières différentes : « Copiez la nature; ne copiez que la nature. Il n'y a pas de plus grande jouissance ni de plus

• un « Salon » qui l'a déçu par le réalisme quasi photographique de trop de peintures.  • Les progrès de la photographie ne sont qu'un aspect des progrès économiques et industriels si « voyants » sous le Second Empire : démolition du vieux Paris, que Baudelaire déplore dans Le Cygne. usines à vapeur qui...

3 pages - 1,80 €

Philippe Audoin écrit dans son ouvrage sur Breton (1970) : «Breton assignait au surréalisme l'objectif - suspect aux politiques comme aux philosophes - de contribuer à la formation d'un nouveau mythe. Il ne s'agissait certes pas d'agencer de toutes pièce

|| Après avoir rappelé qu'il faut démolir les églises, Breton, dans une Dédicace à Armand Hoog. écrivait: « Vive le mythe nouveau ! ». se révélant ainsi parfaitement conscient de l'aspect mythique de son œuvre, de sa volonté de retour aux grandes sources collectives de l'humain. Rompant avec la pensée classique, trop abstraitement universaliste ...

3 pages - 1,80 €

Quels plaisirs et quels profits pensez-vous qu'on puisse tirer de la lecture d'un bon roman ?

||La lecture n'a pas que des défenseurs. Rousseau lui reprochait d'apprendre à parler de ce qu'on ne connaît pas et Valéry Larbaud en parlait comme d'un « vice impuni ». Ce reproche a été en particulier fait au roman, longtemps considéré par les théologiens comme un genre pernicieux. Des romans comme Don Quichotte ou...

2 pages - 1,80 €

On parle beaucoup aujourd'hui de « littérature engagée », dans laquelle l'écrivain oeuvre pour expliquer et ensuite améliorer la condition humaine. Pensez-vous que ce soit l'unique vocation de la littérature ?

||1. Il s'agit d'un sujet facile parce que posant le problème avec netteté et se rapportant à un domaine connu des élèves.    2. Le sujet explique déjà en partie ce qu'est la littérature engagée.  Il est cependant nécessaire de préciser la définition de l'engagement pour éviter que les expressions « expliquer » et « améliorer...

2 pages - 1,80 €

Parlant de l'émancipation des femmes, Freud écrit en 1883 : « Mais je crois que toute réforme légale ou administrative avortera du fait que, bien avant que l'être humain soit en âge d'accéder à une position dans la société, la Nature a déterminé à l'avan

|| Introduction    La femme s'est vu longtemps dans notre société refuser le statut d'être humain à part entière. Elle n'avait pas les mêmes droits que l'homme et le Code Napoléon la classait parmi les irresponsables avec les enfants et les aliénés. Si aujourd'hui, sur le plan légal, les choses se sont améliorées, la femme...

2 pages - 1,80 €

Voltaire écrit dans ses Lettres philosophiques : « Il me paraît qu'en général l'esprit dans lequel Pascal écrivit ces Pensées était de montrer l'homme sous un jour odieux. Il s'acharne à nous peindre tous méchants et malheureux. Il écrit contre la natur

||Le sujet vous demande une dissertation explicative et une dissertation polémique. Mais il ne faut pas vous tromper sur cette explication et cette discussion. Il ne s'agit pas d'expliquer, en les analysant, des expressions ou phrases complexes; Voltaire dit nettement ce qu'il veut dire. Mais il faut expliquer comment ce jugement se rapporte, bien...

1 page - 1,80 €

Pascal a dit : « Ceux à qui Dieu a donné la religion par sentiment du coeur sont bien heureux et bien légitimement persuadés. Mais ceux qui ne l'ont pas, nous ne pouvons la leur donner que par raisonnement en attendant que Dieu la leur donne par sentimen

||Cette dissertation est de même nature que la précédente. Il s'agit de comparer cette phrase, conçue comme une sorte de programme, avec ce que nous trouvons dans les Pensées. D'autre part, bien qu'on vous dise de « montrer comment » et non pas « dans quelle mesure », il est évident qu'on ne vous...

2 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com