Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : soi

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 >>

2115 dissertations trouvées

Une morale peut-elle se passer de soubassements métaphysiques avoués ou inavoués ? Quelle que soit sur ce point votre opinion dernière, indiquez la suite des raisonnements qui vous amène à avoir cette opinion.

Tout d'abord : Les fondements allégués pour remplacer les bases métaphysiques traditionnelles constituent tous des hypothèses sur la nature de l'homme et sa fin : ce sont donc des retours déguisés ou « inavoués » aux soubassements métaphysiques. KANT lui-même, en plaçant la métaphysique au faîte de l'édifice, comme postulat de la raison pratique, la fait rentrer par un...

1 page - 1,80 €

De l'intersubjectivité comme moyen d'atteindre l'objectivité dans la connaissance de soi.

Prenant « subjectivité » dans son acception concrète, nous pouvons dire que l'intersubjectivité consiste dans une subjectivité ou une conscience commune à plusieurs individus, tout comme un organisme interdépartemental est commun à plusieurs départements. Cette intersubjectivité se réaliserait dans le « nous » conçu comme une conscience distincte de la conscience individuelle des personnes...

2 pages - 1,80 €

Un savant, invité à préciser l'influence que lui semblait pouvoir exercer sur le bonheur de l'humanité le progrès scientifique, formulait la réponse suivante : « La science est aveugle elle est capable de servir tous les maîtres et de répondre à tous les

? 1° II est bien vrai que les progrès de la science ont permis dans les pays civilisés un équipement économique et social qui a singulièrement réduit la souffrance physique (anesthésiques, asepsie, chirurgie), réduit la fatigue de l'homme tout en décuplant sa productivité (machines, moteurs...); d'où augmentation de bien-être. 2° Mais cette augmentation de bien-être restée fort restreinte a...

2 pages - 1,80 €

Commentez cette phrase de Nietzsche : Le monde me doit ce dont j'ai besoin.

La nature n'est pas toujours abondante, l'homme doit nécessairement agir pour satisfaire ses désirs. Le monde, de lui-même, ne m'apporte pas ce qui est nécessaire à ma survie, l'action est nécessaire pour survivre. b) Dans les sociétés primitives, une grand part du temps était consacrée à la recherche de nourriture, à la chasse... c) Ce n'est qu'avec le développement de...

2 pages - 1,80 €

Commenter cette phrase de M. Édouard Le Roy : « La science a besoin de la philosophie dans la mesure où elle veut parvenir à se comprendre elle-même comme ?uvre de l'esprit. »

.. s'appliquent tout entiers, en ce moment-là, à tel ou tel problème spécial et nettement délimité et s'abstiennent de soulever des problèmes plus vastes. B) Dépassement du scientisme. ? 1°) Reste à savoir si cette attitude peut raisonnablement être tenue de façon constante et générale. Or : a) le positivisme lui-même a dû faire une place, bien réduite, à...

2 pages - 1,80 €

Discutez cette formule de Henri Poincaré: On ne peut pas dire que l'action, la réussite soient le but de la science. c'est la connaissance qui est le but et l'action qui est le moyen.

Formules de Comte et de Bacon : on ne commande à la nature qu'en se soumettant à ses lois. 2°) On peut donc admettre, contre H. Poincaré, que la science a un but pratique, à condition d'entendre par là qu'elle doit être utilisée, non pour le bien-être ou le profit d'un petit nombre de privilégiés, mais au service des...

1 page - 1,80 €

Est-il facile de s'aimer soi-même ?

Par ailleurs, on peut distinguer certains faits destinaux tragiques qui contrarient le désir essentiel des hommes qui est d'être heureux, mais qui doit être accepter afin de vivre pleinement la vie. D'une part, l'individu doit comprendre la mort comme un événement destinal et admettre la mortalité : chaque chose appartenant au réel est éphémère. Selon Freud, la mort est...

3 pages - 1,80 €

Est-il vrai que l'optimisme soit un des éléments essentiels de la vie morale ?

Est-il vrai que l'optimisme soit un des éléments essentiels de la vie morale ? Il s'agit d'une discussion. La méthode consistera essentiellement à confronter les deux notions d'optimisme et de vie morale pour savoir si la seconde appelle ou implique nécessairement la première. a) On s'attachera d'abord à préciser l'état de la question, c'est-à-dire les conditions de la discussion. 1) L'optimisme...

1 page - 1,80 €

Pourquoi la morale exige-t-elle que l'homme soit libre ?

            Comme Pascal et surtout Kant l'ont montré l'action morale exige l'indépendance réalisée du sujet à l'égard de toute détermination extrinsèque, au point que les deux doutent conséquemment de la possibilité effective d'une action morale. Selon Kant (cf les Fondements de la métaphysique des moeurs) l'homme ne peut accomplir d'acte de moralité que s'il est débarrassé de toute...

3 pages - 1,80 €

« La conscience enferme un refus de soi : on ne connaît de soi que ce Qu'on change. » Quelles réflexions vous suggère cette pensée d'Alain ?

« Dans le sommeil, écrit Alain, je suis tout ; mais je n'en sais rien. La conscience suppose réflexion et division. La conscience n'est pas immédiate. Je pense, et puis je pense que je pense, par quoi je distingue Sujet et Objet. Moi et le monde. Moi et ma sensation. Moi et mon sentiment. Moi et mon idée....

3 pages - 1,80 €

Pense-t-on jamais par soi-même ?

L'expression « penser par soi-même » est ambiguë. Elle peut signifier l'accès à la réflexion philosophique, qui est refus des idées reçues, fantômes de pensées ; mais accéder à cette réflexion, c'est tout simplement penser : le « par soi-même » fait pléonasme. Réfléchir, sur ce plan, c'est aussi prendre conscience, avec Heidegger, que...

1 page - 1,80 €

En quoi la rencontre d'autrui peut-elle enrichir la connaissance de soi ?

Notre monde presque immédiat n'est donc pas pour Sartre le monde de la nature, il est le monde humain composé de l'ensemble des sujets si intensément reliés les uns aux autres qu'on peut parler d'intersubjectivité (« un monde que nous appellerons intersubjectivité »). C'est le règne humain, propre aux hommes, constitué de cette valeur...

4 pages - 1,80 €

Est-il vrai de dire que l'homme a des désirs et que l'animal n'a que des besoins ?

Le désir, ce principe d'incomplétude, porteur d'inachèvements, ressort caché de tous les déséquilibres. C'est lui qui nous fait abandonner les rivages du Même pour nous introduire dans la terre de l'Autre, la terre-autre. Dans ce qui est autre que le "déjà là", le donné : ce milieu où nous immergent nos besoins et avec lequel ils nous confondent....

3 pages - 1,80 €

En quel sens peut-on dire que l'homme a besoin d'illusion ?

II, § 308). La vérité, est une erreur dans la mesure où elle ne dévoile pas la Vérité originaire, la Vérité propre de l'Être, qui est «le flux éternel de toutes choses». Cette Vérité originaire n'est pas à proprement parler puisqu'elle est devenir, elle est l'Abîme où s'abîment toutes choses, elle est donc incompatible avec la vie :...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com