Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : pense

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 >>

2124 dissertations trouvées

Pensée et conscience, une seule et même chose ?

Une pensée est, en ce sens, rarement un acte mental isolé : elle fait partie intégrante d'un raisonnement, d'un calcul ou d'une suite d'autres pensées. Elle est alors un processus discursif, actif et intentionnel, qui dure un certain temps, et dont le résultat peut être un certain nombre de jugements ou un certain nombre ...

2 pages - 1,80 €

Dans les Méditations métaphysiques Descartes écrit : je pense donc je suis. De son côté Rousseau écrit dans Les Rêveries du Promeneur solitaire: je sens donc je suis. En vous appuyant sur chacune de ces affirmation, vous vous demanderez quel sens il faut

||Les positions de Descartes et de Rousseau semblent marquer deux axes d’affirmation opposées dans la découverte de la conscience de soi : pour l’un, c’est par la substance pensante que se dévoile l’indubitable conscience d’exister ; pour l’autre, c’est le recours à l’intuition qui définit cette possibilité. Pourtant, tous deux se rejoignent sur l’affirmation d’une première personne...

3 pages - 1,80 €

Penser l'Histoire ?

D'où la nécessité d'une critique historique (que le positivisme ne renie pas). Mais il y a un problème: l'événement peut-il être un fait? Il faut distinguer les concepts. Le fait est une réalité observable que l'on peut répéter à l'envie en laboratoire (exemple: l'eau bout à 100°, c'est un fait). En revanche l'événement est unique, singulier, à jamais...

5 pages - 1,80 €

Le bonheur n'est pas le but mais le moyen de la vie. Qu?en pensez ?

Elle n?a pas besoin d?autre chose qu?elle-même, elle est la chose sans laquelle une fin ne peut être obtenue, et qui de surcroît n?a pas besoin d?être renforcée par le secours d?une autre chose.   b.    Limites de cette définition du bonheur comme condition nécessaire de la vie   Le bonheur est il condition suffisante de la vie ? Si le bonheur est,...

2 pages - 1,80 €

La faculté de penser ne se délègue pas. Discutez cette affirmation.

La science a déjà tenté de répondre à cette question, mais d'un point de vue physiologique il est impossible de la transmettre de quelque manière que ce soit. Pour ainsi dire, il est impossible pour un être d'acquérir la faculté de penser de manière accidentelle.     II. Nous pouvons aussi envisager d'autres sens à "déléguer" au travers de l'affirmation...

2 pages - 1,80 €

La science sans la religion est boiteuse, la religion sans la science est aveugle. A. Einstein. Qu'en pensez-vous ?

||  .../... -          Mettre en parallèle la science et la religion semble a priori illégitime puisqu’elles semblent opposées : en effet, si l’on reprend les différents âges établis par Auguste Comte, on s’aperçoit que l’âge scientifique se conçoit dans le dépassement de l’âge religieux. -          Pourtant, il est vrai que, dans  nos sociétés contemporaines, on ne jure plus...

4 pages - 1,80 €

« Est sage celui qui réalise que chacun peut lui apprendre quelque chose ». Qu'en pensez-vous ?

Etre sage, c?est alors être conscient de sa dépendance aux autres, en tant que les autres peuvent nous apprendre quelque chose.   Eléments de commentaire (facultatif) :   - L?étude de l?énoncé de la phrase nous révèle une figure du sage bien différente des images d?Epinal qui représentent le sage en ermite retiré des hommes et du monde. Au contraire, d?après cette...

2 pages - 1,80 €

Comment penser la diversité des religions ?

Les premières croyances religieuses permettent alors d?assurer la cohésion de la communauté. Comme le dit Bergson, « la religion est une réaction défensive de la nature contre le pouvoir dissolvant de l?intelligence ». Par exemple, si l?homme peut prendre conscience de sa mortalité, la construction de fables et de récits eschatologiques (qui lui assurent la vie dans l?au-delà, par exemple)...

3 pages - 1,80 €

La loi est-elle indispensable ?

Peut-on dès lors parler de « la » loi ? Peut-on dès lors parler de « sa » nécessité ? C'est un vrai travail de reformulation auquel doit faire face la philosophie pour répondre à la question posée. Ce travail fût fait par la philosophie qui introduira, non sans difficultés, la notion de « loi naturelle », sorte d'articulation entre la loi de la nature...

2 pages - 1,80 €

La religion est-elle un obstacle à la liberté de penser ?

Or, la religion repose sur un ensemble de fondamentaux que l?on doit, comme tels accepter. Il en est ainsi de la conception créationniste du monde, mais aussi de l?ensemble de valeur de charité, de préceptes religions qui engage aussi la pratique (cultes, etc.) ·        Dans Par delà le Bien et de Mal, Nietzsche montre sur la religion est un symptôme...

4 pages - 1,80 €

Faut-il penser que l'artiste est un être dangereux ?

||La figure de l’artiste nourrit l’imaginaire et inspire les fictions les plus extravagantes. Bohème, marginal, fou, dépressif, suicidaire, l’artiste s’est vu attribuer de nombreux qualificatifs, qui témoignent tous du caractère singulier de l’artiste. Si l’artiste est un être à part, dont l’étrangeté fait peur, est-il pour autant un être dangereux ? Quel danger l’artiste...

2 pages - 1,80 €

L'esprit scientifique doit se former en se réformant. Qu'en pensez ?

||Il est banal d'interpréter l'activité scientifique comme le prolongement, comme l'approfondissement de la connaissance vulgaire et des techniques primitives. L'agriculteur, qui après une longue expérience parvient, en interprétant la limpidité de l'atmosphère, la direction du vent et la forme des nuages, à prévoir le temps du lendemain raisonne au fond déjà comme le savant météorologiste...

3 pages - 1,80 €

Pensez-vous que le travail est une source d'épanouissement pour l'homme ?

Ce dernier, alors réduit à n?être que rouage dans le système, c?est-à-dire à se définir par sa disponibilité à être remplacé, se déshumanise (Tocqueville). Le travail ainsi présenté n?est que source d?aliénation et d?asservissement, brimant la possibilité d?une réalisation des virtualités les plus hautes de l?homme. En conséquence, le travail ne peut être source d?épanouissement que dans sa...

2 pages - 1,80 €

A-t-on besoin d'un maître pour penser ?

Ainsi le maître, par cet éveil même du souvenir dans le disciple, l?écarte de lui-même, avec cette seule différence que le disciple, par ce retour sur soi, au lieu de découvrir qu?il savait la vérité, découvre sa non-vérité ; et pour cet acte de conscience il y a ceci de socratique que le maître, quel qu?il soit, fût-il même...

2 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com