Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : pensee

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 >>

1964 dissertations trouvées

Pensez-vous qu'il faille accorder une place aussi importante aux penseurs et écrivains qu'aux hommes d'action dans la société ?

« J?accuse »)   - changements techniques et scientifiques dont les idées ont été avancées par des penseurs, souvent des philosophes : Ex :rôle de Descartes, Kant, Comte?)   III) ?qui ont un pouvoir sur les consciences et sur chaque individu, rendant ainsi possible toute évolution de la société Mêmes s?ils ne participent pas tous de façon active et concrète à l?évolution de la société et qu?ils semblent...

2 pages - 1,80 €

Si l'Etat est fort, il nous écrase, s'il est faible,nous périssons. Qu'en pensez vous ?

  Si l?élaboration d?un contrat social vise chez Hobbes à mettre fin à un état de nature où règnent la violence et la loi du plus fort, il aboutit à la solution d?un pouvoir absolu, qu?il appelle Léviathan, du nom d?un monstre biblique. Selon Hobbes, seul un pouvoir fort peut en effet mettre fin à l?état de guerre perpétuelle...

6 pages - 1,80 €

Peut-on penser sans méthode ?

Pour penser et penser bien, c?est-à-dire pour penser le vrai, il convient d?abord de définir une méthode. « Par méthode, j?entends des règles certaines et faciles, grâces auxquelles tous ceux qui les observent ne supposeront jamais vrai ce qui est faux et parviendront sans se fatiguer en effort inutiles mais en accroissant progressivement leur science, à la connaissance vraie »...

2 pages - 1,80 €

Penser requiert-il un corps ?

Au niveau personnel, nous éprouvons à chaque instant la dépendance de notre conscience par rapport au corps. Les états physiques de bonne santé et de maladie, de repos ou de fatigue, de veille ou de sommeil induisent des états psychiques évidemment contrastés, qui influence notre faculté de pensée. Ex : la pensée peut être « ralentie » ou altérée en fonction...

4 pages - 1,80 €

Pourquoi la fonction de penser ne se délègue pas ?

Nous pouvons tout de même modérer cette affirmation car le système démocratique a pour but de conserver les libertés fondamentales et de développer au mieux la faculté de penser des individus même si tout cela reste dans le domaine de la doxa.   b) Le système démocratique précédemment évoque s'oppose aux formes d'autoritarismes qui sont dangereux pour la faculté...

2 pages - 1,80 €

Penser par soi-même est-ce renoncer à toutes influences ?

Mais le renoncement du sage grec, dans sa radicalité, confine à l?inconscience et à l?isolement. Le renoncement est un exercice méthodique, il est un moyen, et non une fin en lui-même. Descartes entreprend de tout révoquer en doute, afin de pouvoir penser par lui-même et s?assurer de la vérité des choses : « Il y a déjà quelque temps que je...

2 pages - 1,80 €

Que penser de l'expression: l'histoire alimente l'histoire" ?

Les événements passés n?ont donc de sens et ne trouvent leur accomplissement que lorsqu?ils se trouvent être réfléchis par la science historique. Nous pouvons même dire qu?ils deviennent réellement compréhensible grâce à cette médiation que l?histoire, en tant qu?étude, accomplit sur l?histoire, en tant que suite d?événements. En ce sens, l?histoire alimente l?histoire de nouveaux événements à réfléchir...

2 pages - 1,80 €

Avoir de la culture, est-ce penser ?

Ces obstacles ne sont pas simplement issus de la complexité des phénomènes, ni imputables à la faiblesse de nos sens et de notre esprit, ils sont inhérents à l'acte même de connaître. "La connaissance du réel est une lumière qui projette toujours quelque part des ombres." Aucune connaissance ne se donne de manière immédiate et pleine mais se...

2 pages - 1,80 €

Le rejet de l'autre est-il une fatalité ou pensez vous que l'on peut l'éviter ?

Le rejet systématique de l'autre est une forme d'intolérance.   Transition: La peur d'autrui peut entraîner une certaine méfiance mais la persistance de cet éloignement ne peut être justifié par la différence. En effet le rejet de l'autre semble ne devoir être qu'une première étape devant être dépassée.   Troisième partie: L'ambivalence des rapports humains.   3.1L'insociable sociabilité.   « J'entends ici par antagonisme l'insociable sociabilité des...

4 pages - 1,80 €

Pensez-vous qu'il faut laisser aux artistes une liberté d'expression entière ou qu'un controle est necessaire ?

Pensez-vous qu'il faut laisser aux artistes une liberté d'expression entière ou qu'un controle est necessaire ?||Restreindre dans l’œuf toute volonté de création artistique, lui donner des limites à ne pas franchir est certainement un moyen de contrôle moral voire politique. Cela sous-entend que l’art puisse agir sur l’homme et ses mœurs, sur la société en...

2 pages - 1,80 €

Pensée et conscience, une seule et même chose ?

Une pensée est, en ce sens, rarement un acte mental isolé : elle fait partie intégrante d'un raisonnement, d'un calcul ou d'une suite d'autres pensées. Elle est alors un processus discursif, actif et intentionnel, qui dure un certain temps, et dont le résultat peut être un certain nombre de jugements ou un certain nombre ...

2 pages - 1,80 €

Dans les Méditations métaphysiques Descartes écrit : je pense donc je suis. De son côté Rousseau écrit dans Les Rêveries du Promeneur solitaire: je sens donc je suis. En vous appuyant sur chacune de ces affirmation, vous vous demanderez quel sens il faut

||Les positions de Descartes et de Rousseau semblent marquer deux axes d’affirmation opposées dans la découverte de la conscience de soi : pour l’un, c’est par la substance pensante que se dévoile l’indubitable conscience d’exister ; pour l’autre, c’est le recours à l’intuition qui définit cette possibilité. Pourtant, tous deux se rejoignent sur l’affirmation d’une première personne...

3 pages - 1,80 €

Penser l'Histoire ?

D'où la nécessité d'une critique historique (que le positivisme ne renie pas). Mais il y a un problème: l'événement peut-il être un fait? Il faut distinguer les concepts. Le fait est une réalité observable que l'on peut répéter à l'envie en laboratoire (exemple: l'eau bout à 100°, c'est un fait). En revanche l'événement est unique, singulier, à jamais...

5 pages - 1,80 €

Le bonheur n'est pas le but mais le moyen de la vie. Qu?en pensez ?

Elle n?a pas besoin d?autre chose qu?elle-même, elle est la chose sans laquelle une fin ne peut être obtenue, et qui de surcroît n?a pas besoin d?être renforcée par le secours d?une autre chose.   b.    Limites de cette définition du bonheur comme condition nécessaire de la vie   Le bonheur est il condition suffisante de la vie ? Si le bonheur est,...

2 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com