Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : d avoir

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 >>

1556 dissertations trouvées

Tout savoir sur Le STOÏCISME (Zénon de Citium, Epictète, etc.).

||STOÏCISME. n.m. Le nom de stoïcisme vient de l'endroit où cette doctrine fut enseignée pour la première fois, la Stoa poikilè, le portique des Peintures, à Athènes. Ce fut une des écoles les plus vigoureuses de l'Antiquité. Elle ne se définit pas par un contenu doctrinal immuable, mais par une tradition de pensée et de vie. Les maîtres...

3 pages - 1,80 €

Décrivez le jardin que vous souhaiteriez d'avoir et montrez le parti que vous en sauriez tirer. ?

|| Rappeler un jardin que vous avez connu: la description en sera plus vraie. Vous pouvez d'ailleurs fusionner les aspects de plusieurs jardinets, mais sans exagération, pour donner de la variété au jardin de vos rêves. Pour corser l'intérêt, tâchez de fournir quelques détails sur la végétation particulière du lieu et les souvenirs qui...

1 page - 1,80 €

Montrez que c'est une condition essentielle pour être heureux de savoir exiger plus de soi-même que des autres. ?

|| Nous souhaitons d'être heureux; mais qu'est-ce qui fait le bonheur? Dans une large mesure, savoir s'adapter aux conditions de la vie, aux relations avec ceux qui nous entourent ou que nous sommes tenus de fréquenter. Cet effort, nous le devons à la société, à laquelle nous sommes redevables de tant de choses. Nous avons le...

1 page - 1,80 €

Peut-il avoir une justice extérieure au droit ?

||La justice est une notion complexe. Le mot français vient du latin jus, qui veut dire le droit, dans son acceptation générale, le respect du droit. Il y a une ambiguïté même dans l'équivalence des deux termes en latin. La justice dans notre réalité quotidienne et contemporaine désigne donc avant tout une institution qui se confond avec le...

5 pages - 1,80 €

Peut-il y avoir une science de l'inconscient ?

||L'inconscient, peut-il être étudié, expliqué ? Avons-nous possibilité de donner une interprétation de ce dont nous n'avons pas conscience ? A-t-on la possibilité, les moyens de constituer des connaissances, de vérifier par déduction logique, l'ensemble des processus psychiques qui échappent à la conscience ?  L'explication de qui échappe à notre conscience pourrait être considérée...

3 pages - 1,80 €

Peut-on ne pas savoir ce que l'on fait ?

||Lorsqu'au cours d'une manoeuvre périlleuse on nous demande parfois si nous savons ce que nous faisons, la réponse semble évidente : nous sommes les premiers concernés par l'action puisque nous avons décidé de la faire. Un minimum d'attention et de volonté paraît indispensable pour agir, à plus forte raison pour une action délicate. Pourtant, nos actions ne correspondent...

4 pages - 1,80 €

Après avoir lu les quatre premiers livres des Confessions, pourriez-vous définir en quoi consiste le bonheur pour Rousseau ?

|| Les quatre premiers livres des Confessions sont riches en incidents et déconvenues. D'où vient que dans la mémoire du lecteur subsistent surtout les moments qui furent pour Jean-Jacques des moments de bonheur ? C'est qu'en se remémorant le sentiment de bien-être ressenti dans une situation heureuse, Rousseau «en est affecté comme s'[il l y...

2 pages - 1,80 €

"Toute langue étrangère est occassion d'enrichissement. Savoir deux langues, disait Goethe, c'est être homme deux fois." ?

|| L'usage international de la langue anglaise impose aujourd'hui à quiconque, non anglophone, de connaître au moins deux langues, si ce n'est trois ou plus. Goethe affirmait d'ailleurs que « toute langue étrangère est l'occasion d'enrichissement », et ajoutait que « savoir deux langues, c'est être homme deux fois ». Nous verrons donc quelles sortes d'enrichissement la...

2 pages - 1,80 €

Marthe ROBERT, critique contemporain, écrit: "Les mauvais livres attristent la vie non seulement parce qu'ils prolifèrent, mais parce qu'ils ont toujours quelque côté par où l'on pourrait les avoir écrits." ?

|| Introduction Marthe Robert fait à propos des mauvais livres une double constatation : ils prolifèrent, ce qui est attristant, mais ils ont aussi un « côté par où l'on pourrait les avoir écrits ». Elle souligne par là le procédé le plus couramment utilisé pour vendre, l'utilisation de lieux communs. Nous examinerons donc sur quoi...

4 pages - 1,80 €

Qu'est-ce qu'une industrie ? Quels sont les types de savoir qu'on y utilise ?

||Introduction. — Remarquer qu'indépendamment de l'idée d'une certaine qualité d'activité toujours impliquée dans le mot, on désigne par là une action qui transforme et multiplie les moyens de l'homme, action individuelle, et plutôt — pour un moderne — action collective. En délimitant et en précisant le sens, on fera ressortir les formes de savoir...

1 page - 1,80 €

Quels sont les rapports de la métaphysique et des autres orientations du savoir ?

||— I — Avec la psychologie. Nous savons que la psychologie avait été historiquement en relation avec la métaphysique et que ses progrès pour se constituer comme science objective, avaient surtout consisté à éliminer la métaphysique. Le changement revenait surtout à troquer les fondements métaphysiques traditionnels contre les fondements métaphysiques de la Science...

3 pages - 1,80 €

Discuter cette réflexion de J. Stuart Mill : « L'Univers est ainsi constitué que ce qui est vrai dans un cas quelconque, est vrai aussi dans tous les cas d'une certaine nature. La seule difficulté est de savoir quelle est cette nature. ». ?

||Les formules de Mill rappellent l'idée populaire comme l'idée philosophique traditionnelle de genres ou de types de faits. Il est intéressant de le rappeler; car, si l'esprit de l'empirisme (et spécialement de l'empirisme de Mill) est par certains aspects l'opposé de l'esprit populaire, il en est en fait une transposition, qui explique ses affirmations...

3 pages - 1,80 €

Étudiant le grave problème de la main-d'oeuvre qualifiée, un sociologue contemporain distingue plusieurs conceptions de l'apprentissage. Voici comment il caractérise l'une d'elles : « L'esprit techniciste (c'est-à-dire celui qui envisage les problèmes de

||introduction. — La remise en train de l'industrie, à la suite d'une guerre qui causa tant de bouleversements, tant de destructions et qui suspendit la formation d'un personnel qualifié, puis l'organisation du Marché Commun, posent de graves problèmes. Il faut produire, produire rapidement et abondamment. Or, les hommes compétents manquent autant que les machines...

2 pages - 1,80 €

Commentez ce mot de H. Poincaré : « Il ne peut pas plus y avoir de science morale qu'il ne peut y avoir de morale scientifique. » ?

||Introduction. — Lorsque le scepticisme métaphysique et religieux eut, au XIXe siècle, ébranlé les fondements de la morale classique, certains penseurs crurent que la science pourrait avantageusement remplacer les croyances perdues. Contre cette prétention, le grand mathématicien Henri Poincaré s'est insurgé en termes forts nets : « Il ne peut pas plus y avoir...

2 pages - 1,80 €

« L'habitude est un facteur essentiel du comportement, le plus intelligent, le plus plastique. Tout comportement intelligent aboutit sans cesse à de nouvelles habitudes. Savoir monter des mécanismes, c'est faire économie d'effort et c'est créer l'outil n

||INTRODUCTION. - Il est commun de considérer l'habitude comme un obstacle à l'activité intelligente. Contre cette conception du vulgaire la pensée contemporaine réagit avec force, témoin ces affirmations d'un psychologue contemporain : « L'habitude est un facteur essentiel... ». I. Analyse. — Ces quelques lignes sont pleines d'idées, mais d'idées jetées sans ordre : tâchons de les ordonner et...

1 page - 1,80 €

Commenter cette opinion d'un penseur contemporain : « Croire n'est pas quelque chose de moins, mais quelque chose de plus que savoir. Celui qui croit ajoute le poids de tout son être à ce qu'il pense. » ?

||INTRO. — Habituellement, le verbe croire est employé au sens faible et marque un assentiment imparfait pouvant comporter, comme l'opinion, toutes sortes de degrés. Au contraire, on n'applique le verbe savoir qu'aux connaissances admises comme certaines. Lorsque, me fondant sur un vague bruit, je déclare : je crois qu'il pleut, j'ai bien conscience de hasarder une affirmation douteuse....

1 page - 1,80 €

Commenter et apprécier cette pensée de Bergson : « La vraie connaissance a moins de rapports avec une information superficiellement encyclopédique qu'avec une ignorance consciente d'elle-même et accompagnée de la résolution de savoir. » ?

||Commenter et apprécier cette pen INTRODUCTION. - Grâce aux progrès de l'imprimerie et à la diffusion de la presse, il ne se passe rien d'important dans le monde qui, d'une façon ou d'une autre, ne parvienne aux oreilles d'un homme moyennement cultivé. Des ouvrages, des revues et des conférences de vulgarisation mettent à sa portée...

3 pages - 1,80 €

Savoir est-ce se souvenir ?

||INTRODUCTION On définit le sens des mots par opposition à leurs contraires. Pour le préciser, il est bon aussi de les comparer à des mots de sens analogue. C'est ainsi qu'en comparant savoir et souvenir nous pourrons obtenir une notion plus nette de ces deux faits de connaissance. Mais comme ces mots sont des verbes employés substantivement, nous commencerons...

2 pages - 1,80 €

Commentez et discutez cette formule de J.-P. Sartre : « Il n'y a pas, il ne saurait y avoir d'images dans la conscience, mais l'image est un certain type de conscience. L'image est un acte et non une chose. » ?

||INTRODUCTION. — Au siècle dernier, les images mentales jouaient un rôle capital en psychologie. Pour tous, elles expliquaient la plupart des souvenirs et l'activité automatique de l'esprit plus connue sous le nom d'association des idées. Pour les empiristes, toutes nos connaissances se réduisaient à des images et s'ils parlaient d'idées, ce mot était pris comme synonyme d'images, comme...

4 pages - 1,80 €

Expliquez et commentez cette pensée de J.-J. Rousseau : « On ne laissera prendre à Émile aucune habitude si ce n'est de n'en avoir aucune. » ?

||Introduction. — Raisonnable et libre, l'homme conscient de sa dignité rêve souvent d'une activité rigoureusement rationnelle, c'est-à-dire déterminée dans tous ses détails par des actes de volonté réfléchie. Aussi éprouve-t-il une certaine mésestime pour l'habitude qui dispense de la réflexion et substitue l'automatisme à la décision volontaire; parfois même il prononce contre elle une...

3 pages - 1,80 €

Peut-il y avoir une pensée sans images ?

||Introduction. — « Toute notre dignité consiste, dit Pascal, en la pensée. » Mais en quoi consiste cette pensée qui fait la grandeur et la puissance de l'homme ? Dans l'esprit de celui qui pense, on observe ordinairement une foule d'images. Ces images sont-elles essentielles à la pensée ou peut-on penser sans images? I....

3 pages - 1,80 €

État, Nation, Patrie. Quelle distinction établir entre ces termes ? Quelles attitudes l'individu peut-il et doit-il avoir devant les réalités qu'elles désignent ?

||Au seuil de sa morale, Aristote proclamait déjà que l'homme est un être social : « Anthropos zoon politikon. ». Affirmation pleine de bon sens qu'après le maître antique, philosophes et moralistes ne devaient jamais oublier au cours des siècles. Mais aucune époque sans doute plus que la nôtre ne s'est intéressée à la...

3 pages - 1,80 €

« La raison, c'est quand on a couru, qu'on a soif et qu'on ne boit pas », disait un enfant pour définir la raison. Et le philosophe Rauh après avoir cité la formule, ajoute : « Voilà le devoir intellectuel. » Expliques et discutez. ?

||Introduction. — Improviser une définition est fort difficile, Aussi s'en tire-t-on parfois en recourant à un exemple. C'est ce que fit cet enfant, qui expliqua : « La raison, c'est quand on a couru et qu'on ne boit pas». » Réponse que Rauh approuve, en ajoutant : « Voilà le devoir intellectuel. » Tâchons...

1 page - 1,80 €

Faut-il distinguer ou identifier « être intelligent » et « avoir du jugement » ?

||Introduction. — Le spectacle des maladresses ou des mésaventures de certains intellectuels a provoqué bien des fois l'exclamation de l'homme de simple bon sens : « Peut-on être si intelligent et si bête! » Y a-t-il donc plusieurs formes d'intelligence, et faut-il distinguer ou identifier « être intelligent » et « avoir du jugement...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com