Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : passe

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 >>

1580 dissertations trouvées

L'art nous permet-il d'être plus libre vis-à-vis de nos passions ?

|| Jusqu’au dix-huitième siècle, le terme « art » désignait l’ensemble des techniques de production d’artefacts : tel était encore le cas dans le Discours sur les sciences et les arts (1750) de Jean-Jacques Rousseau. Aujourd’hui, par art nous entendons plutôt une activité créatrice gratuite, mais sérieuse, qui représente dans des œuvres un état de la sensibilité et de la pensée d’une époque,...

4 pages - 1,80 €

La tradition est-elle toujours une forme d'asservissement à un passé révolu ?

? Que devons-nous entendre par tradition ? a) La tradition est « ce qui, dans une société (petite ou grande) et particulièrement dans une religion, se transmet d'une manière vivante, soit par la parole, soit par l'écriture, soit par les manières d'agir » (Lalande). b) Elle désigne à la fois l'acte de transmettre et le contenu de cette transmission, contenu...

1 page - 1,80 €

La passion de la vérité peut-elle être source d'erreur ?

La compréhension possible du monde procède de la donation de sens par l?exercice philosophique ayant saisi la vérité (l?essence des choses qui sont). Mais ce qui alors pose problème, outre le caractère apparemment présomptueux de la tâche philosophique, est que l?exercice de la raison en quête de la vérité, une fois sa détention supposée (l?eidos de la chose appréhendé),...

2 pages - 1,80 €

Peut-on être sage et passionné ?

C'est ainsi que, selon Alquié, la passion amoureuse déforme l'amour véritable : « la passion est inconscience, méconnaissance de son objet, aversion pour la valeur, obstacle enfin au véritable amour ». Toujours débordante, elle entraîne sa victime au-delà des limites du réel : comment le passionné pourrait-il encore être sage ? Lui qui refuse tout ce qui lui...

2 pages - 1,80 €

Au travers du temps qui passe, suis-je toujours le même ?

Mon identité, c?est donc ce qui me rend semblable à moi-même et différent des autres ; c?est ce par quoi je me sens exister aussi bien en mes personnages (propriétés, fonctions et rôles sociaux) qu?en mes actes de personne (significations, valeurs, orientations). Mon identité, c?est ce par quoi je me définis et me connais, ce par quoi je me...

3 pages - 1,80 €

La religion est-elle une chose du passé ?

Leur accoutumance à la vie urbaine les rend moins vulnérables sans doute que les religions traditionnelles de l'Afrique noire ou de l'Extrême-Orient, sur lesquelles elles l'ont emporté. Qui plus est, il n'est pas insolite de parler de « réveil religieux » aux États-Unis (C. Glock, 1959) ou même dans certains pays européens. La question est alors de savoir ce qui mesure...

2 pages - 1,80 €

Apprendre à être libre est-ce seulement apprendre à se passer du secours d'autrui ?

On ne peut pas faire comme si nous étions des être autarcique et comme si être solidaire (c?est-à-dire compris dans une relation d'échange) constituait un manque et un défaut de liberté du point de vue de l'individu. ·         Le problème réside dans la définition même de l'autonomie qui ne doit plus être compris comme ...

4 pages - 1,80 €

Mon bonheur passe t-il obligatoirement par celui d'autrui ?

Penser le rapport au bonheur d?autrui comme passage (en vue du mien) le réduit et le rend dérivé. Ce passage n?est pas obligatoire, n?est pas une cause constitutive de mon bonheur : le bonheur d?autrui n?est pas la contrainte  ou la condition de mon bonheur. Peut-être n?est-il même plus passage sur le chemin de mon bonheur, mais plutôt simple...

2 pages - 1,80 €

Ne peut on être heureux qu'au passé ?

127 trad. Delbos édition Delagrave), est insaisissable voire impossible : reculant dans un passé sans cesse plus lointain, jamais présent mais toujours passé, il finit par caractériser un état originel qui précède toujours l?existence. La tradition judéo-chrétienne conçoit ainsi le bonheur comme irrémédiablement perdu pour l?homme (Genèse). L?homme n?a plus que « la marque et la trace toute vide » d?un...

2 pages - 1,80 €

Peut-on parler d'un poids du passé ?

Le seul véritable enseignement de l'histoire, c?est que l'histoire (et c'est paradoxal) ne nous apprends rien : « Chaque époque, chaque peuple se trouve dans des situations si particulières, forme une situation si particulière, que c?est seulement en fonction de cette situation unique qu?il doit se décider » Hegel parle dans cette citation de l'homme politique qui doit...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com