Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : ces

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 >>

13406 dissertations trouvées

« Le spectacle est la seule forme d'éducation morale ou artistique d'une nation », affirme Giraudoux (« Discours sur le théâtre » dans Littérature, 1941).Vous commenterez cette position du dramaturge en vous appuyant sur Électre. ?

||Giraudoux se fait une très haute idée du théâtre, auquel il assigne une fonction éducative, tant sur le plan moral qu'artistique. Même si l'on peut contester que le théâtre remplisse seul cette mission, il n'en demeure pas moins vrai que le dramaturge se propose d'éveiller ou d'affirmer chez le spectateur le goût des graves...

2 pages - 1,80 €

Dans un entretien accordé au Figaro le 11 mai 1937, Giraudoux déclarait : « J'ai épousseté le buste d'Électre.» Comment comprenez-vous cette formule et qu'en pensez-vous ?

||Par cette formule, Giraudoux suggère que, tout en respectant les grandes lignes de la légende, il a rénové le mythe. Son Électre est en effet recréée et placée dans une situation inédite qui conduit à un renouvellement du tragique. I. Un personnage recréé... Giraudoux confie à son héroïne une mission nouvelle et il...

2 pages - 1,80 €

La psychologie doit-elle faire place à la notion de valeur dans les données qu'elle étudie ?

||INTRO. - Du domaine de l'économie politique, la notion de valeur est passée, depuis un demi-siècle, à celui de la morale, où elle tend à supplanter la notion de bien : vivre moralement consiste à rechercher les valeurs véritables, c'est-à-dire non pas ce qui est effectivement désiré, mais ce qui est désirable et mérite...

3 pages - 1,80 €

La définition de la psychologie comme la science des faits de conscience vous semble-t-elle pouvoir être aujourd'hui maintenue ?

||INTRODUCTION. Les moralistes, précurseurs des psychologues, l'ont observé depuis bien des siècles : l'homme est double et la partie supérieure en lui se libère difficilement de l'emprise de la partie inférieure. Cette dualité s'est traduite dans la psychologie classique du XIXe siècle par la distinction de deux domaines dans l'homme : celui du corps...

2 pages - 1,80 €

Un philosophe écrit : « Tout état psychologique, par cela seul qu'il appartient à une personne, reflète l'ensemble d'une personnalité. » Expliquez et dites ce que vous en pensez. ?

||INTRODUCTION. — Des analyses comme celles du théâtre de Corneille, en nous faisant assister à la lutte du sentiment du devoir contre la passion, nous ont habitués à considérer la conscience comme un lieu où s'affrontent des puissances ennemies et irréductibles. Cette conception risque d'être ensuite renforcée par l'étude analytique de l'activité de l'homme...

3 pages - 1,80 €

Commenter et discuter cette pensée d'un philosophe contemporain : « La situation de l'homme explique tout l'homme, sauf le jugement que sa pensée libre porte sur cette situation .» ?

||INTRO. - Pendant longtemps, les psychologues ont pris pour objet de leurs recherches les faits de conscience considérés comme un domaine à part; DESCARTES, qui était à l'origine de leur conception de l'homme, n'avait-il pas écrit : je suis « une substance dont toute l'essence ou la nature n'est que de penser (...). En sorte...

4 pages - 1,80 €

Au sujet de la personnalité, appréciez cette remarque de SARTRE : « J'ai honte de moi tel que j'apparais à autrui... Autrui est le médiateur entre moi-même et moi-même. » ?

||Voici d'abord la demi-page d'où sont extraites les deux phrases soumises a notre appréciation : le texte de l'auteur cité est en caractères gras; entre parenthèses et en caractères romains, nous ajoutons quelques commentaires. "... bien que certaines formes complexes et dérivées de la honte puissent apparaître sur le plan réflexif (c'est-à-dire en...

3 pages - 1,80 €

Parmi les modes de communication entre les consciences, étudier et comparer la sympathie et l'amitié. ?

||INTRODUCTION. -- La philosophie contemporaine a le mérite de donner un relief spécial au problème de la communication des consciences. Comme l'écrivait Emmanuel Mounier dans son Introduction aux existentialismes (p. 91) : « Le problème de l'autre est une des grandes conquêtes de la philosophie existentielle. La philosophie classique le laissait dans un étrange...

3 pages - 1,80 €

En quoi la psychologie infantile et la psychologie pathologique aident-elles à la connaissance de l'homme ?

||INTRO. — Les sciences psychologiques se bornèrent longtemps à l'étude de l'homme, entendons par là l'adulte occidental et normal. Avec les années, il fallut bien avouer que l'homme demeurait « cet inconnu », dont parle A. CARREL. Dans les dernières décennies, l'Amérique, avec l'appareil scientifique et statistique qui la caractérise, se tournait vers l'adolescent...

3 pages - 1,80 €

La conscience que j'ai de moi est-elle une connaissance de moi-même ?

||INTRO. -- A l'origine de la psychologie et même de l'ensemble de la philosophie occidentale, nous trouvons le « Connais-toi toi-même » de SOCRATE. Or, si, pour nous faire une idée juste de nous-mêmes, il est indispensable de recourir à d'autres moyens d'information, il est indiscutable aussi que la conscience est l'instrument essentiel de cette connaissance. S'ensuit-il...

4 pages - 1,80 €

Le choix implique-t-il la conscience ?

||INTRODUCTION. -- On ne peut envisager séparément la connaissance el l'action. Toutes les recherches de la psychologie contemporaine nous ont montré la difficulté de nous en tenir à la division tripartite : connaissance, affectivité, activité. Si l'on envisage la vie psychique depuis ses formes élémentaires jusqu'à ses formes supérieures, on voit que ses diverses fonctions évoluent parallèlement comme les...

2 pages - 1,80 €

On a défini l'attention comme une « active disponibilité ». Apprécier cette définition à la lumière d'une description précise de la conscience attentive. ?

||INTRO. — Les psychologues insistent sur le caractère unificateur de l'attention. Leurs définitions diffèrent, mais on y trouve ordinairement quelque mot qui exprime cette idée : concentration, fixation, direction, orientation... Rien de tel au contraire dans le ternie d'« active disponibilité « par lequel on a voulu définir l'attention. Examinons d'abord ce que disent ces mots, puis nous...

4 pages - 1,80 €

Peut-on dire avec Ribot que la conscience affective est seulement la constatation de notre état organique ?

||INTRODUCTION. - SOUS l'influence du dualisme cartésien d'après lequel le corps et l'âme constituaient deux réalités se suffisant à elles-mêmes, la psychologie a été longtemps conçue comme la science de la vie inférieure et celle-ci comme un monde indépendant du monde physique et de l'organisme. Contre cette conception, la psychologie moderne a vivement réagi et, reprenant des remarques...

1 page - 1,80 €

Aimer les autres n'est-ce pas en définitive s'aimer soi-même ?

||INTRODUCTION. — Les philosophes ont souvent nourri de la défiance à l'endroit des réalités affectives. Seule la clarté des idées devrait retenir le penseur. Mais comment accepter une vision du monde qui négligerait systématiquement une valeur pressentie par tons, sur le plan moral et métaphysique aussi bien que psychologique : nous voulons parler de l'amour ? La philosophie moderne...

3 pages - 1,80 €

La conception de l'émotion comme conduite désorganisée suffit-elle aux besoins de la psychologie ?

||INTRODUCTION. — On prend parfois « émotion » comme synonyme de « sentiment »; c'est ainsi qu'on parle d'émotions esthétiques ou d'émotions religieuses. Mais il est préférable de réserver ce mot pour désigner les états affectifs qui tranchent nettement, sur l'affectivité normale ou même la bouleversent. Tel est bien le sens que lui donne Ribot et la plupart...

3 pages - 1,80 €

Expliquez cette affirmation de Jules Lagneau : « La sensation n'est réellement qu'une abstraction, le pur sentir ne se présente jamais ». ?

||INTRODUCTION. - Il n'est rien, semble-t-il, d'aussi indiscutable que la sensation : aucune preuve ne vaut contre celui qui a, comme on dit, « entendu de ses oreilles », « vu de ses yeux », ou « touché du doigt ». Aussi peut-il paraître étonnant de voir Jules LAGNEAU porter ce jugement : « La sensation n'est réellement...

2 pages - 1,80 €

Percevoir est-ce anticiper ?

||INTRODUCTION. — On ne perçoit pas sans pré-percevoir, par suite sans anticiper. ALAIN a même dit, ajoutant il est vrai qu'il ne parlait que « sommairement » : « Tout est anticipation dans la perception des choses ». Anticipation de quoi ? D'une donnée cognitive. Mais cet intellectualisme n'est pas universel. Alexandre BAIN portait en 1885 ce jugement...

2 pages - 1,80 €

Perception et attention.

||INTRODUCTION. - Au sens premier et dans l'usage ordinaire, on entende par « perception » et par « percevoir » l'acte de recueillir des sommes dues principalement à titre d'impôts ou, comme dans les transports publics, en paiement d'un service rendu; quant à « percepteur », il ne désigne jamais que le fonctionnaire préposé au recouvrement des impôts....

3 pages - 1,80 €

Savoir est-ce se souvenir ?

||INTRODUCTION On définit le sens des mots par opposition à leurs contraires. Pour le préciser, il est bon aussi de les comparer à des mots de sens analogue. C'est ainsi qu'en comparant savoir et souvenir nous pourrons obtenir une notion plus nette de ces deux faits de connaissance. Mais comme ces mots sont des verbes employés substantivement, nous commencerons...

2 pages - 1,80 €

Dans quelle mesure peut-on accepter cette assertion d'un psychologue : « La mémoire est la faculté d'oublier » ?

||« Notre présent est chargé du passé et gros de l'avenir. » Cette pensée de BERGSON résume bien la condition humaine. L'homme vit dans le temps et suivant son tempérament, il se tourne plutôt, soit vers l'avenir, soit vers le passé. Mais que l'action le tente ou qu'il s'abandonne à la contemplation, l'homme est toujours une unité, il...

2 pages - 1,80 €

Commentez cette phrase d'un philosophe (L. Lavelle) : « Le langage est la mémoire de l'humanité. » ?

||"...Les mots qui ont passé pendant des siècles de bouche en bouche sont, dit-on, usés comme une monnaie; mais l'usage ne les a pas seulement usés, il les a chargés de sens; il leur a donné une densité et une plénitude, une multiplicités d'acceptions et de résonances associées et mêlées les unes aux autres qu il nous est...

3 pages - 1,80 €

Commentez et discutez cette formule de J.-P. Sartre : « Il n'y a pas, il ne saurait y avoir d'images dans la conscience, mais l'image est un certain type de conscience. L'image est un acte et non une chose. » ?

||INTRODUCTION. — Au siècle dernier, les images mentales jouaient un rôle capital en psychologie. Pour tous, elles expliquaient la plupart des souvenirs et l'activité automatique de l'esprit plus connue sous le nom d'association des idées. Pour les empiristes, toutes nos connaissances se réduisaient à des images et s'ils parlaient d'idées, ce mot était pris comme synonyme d'images, comme...

4 pages - 1,80 €

Qu'est-ce qui distingue psychologiquement, selon vous, la croyance qui n'est que crédulité et la croyance qui est une loi féconde ?

||INTRODUCTION. — Il y a cinquante ou cent ans, sous l'influence du scientisme positiviste, la croyance était dépréciée au profit de la science qui tôt ou tard, on l'espérait bien, dispenserait l'homme instruit de croire. De nos jours, les appréciations des savants et des philosophes sont plus nuancées. S'il est généralement admis que le savoir est une forme...

3 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de cette assertion dun philosophe contemporain : « Les opinions auxquelles nous tenons le plus sont celles dont nous pourrions le plus malaisément rendre compte, et les raisons mêmes par lesquelles nous les justifions sont rarement celles

||Ce texte de Bergson se trouve dans le chapitre II des Données immédiates de la conscience (dans les anciennes éditions, p. 102). Ce chapitre a pour but de montrer que, à la différence de l'espace dans lequel les phénomènes physiques se juxtaposent, la durée réalise la fusion des faits psychiques : L'extériorité est le caractère propre des choses...

4 pages - 1,80 €

Expliquez et appréciez ce mot de Brochard : « Il n'y a rien qui ne soit plus à nous que nos erreurs. » ?

||INTRODUCTION. - Pour l'homme cultivé, ses opinions et son savoir constituent un élément essentiel de sa personnalité et il se montre aussi fier de ses idées que de son énergie ou de la délicatesse de ses sentiments. Mais cette fierté serait sans fondement s'il est vrai, comme l'a dit BROCHARD, qu'« il n'y a rien qui soit plus...

2 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com