Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : morale

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 >>

1260 dissertations trouvées

A quoi reconnaissons-nous qu'une action est moralement bonne ?

Les philosophes de l'Antiquité répondent que l'action morale est celle qui vise le bien au sens de bonheur. Alain dit : « C'est un devoir d'être heureux.» Aristote, qui faisait partie des eudémonistes, fait de la recherche du bonheur le but que doit rechercher tout homme.  La valeur morale d'une action se mesurerait à son aptitude à...

2 pages - 1,80 €

VALEUR MORALE ET SPIRITUELLE DU TRAVAIL

||A propos du travail, divers problèmes se posent : d'ordre technique, social et moral. C'est ce dernier surtout que nous retiendrons ici. Il comporte à lui seul plusieurs aspects.a) La fonction utilitaire du travail.Quand on cherche sans trop réfléchir la raison d'être du travail on la trouve dans son caractère utilitaire qui est d'assurer...

3 pages - 1,80 €

Alors que la plupart des moralistes recommandent à l'homme de limiter ses besoins, économistes et sociologues s'accordent assez communément pour voir, dans la multiplication des besoins, le signe d'une civilisation plus avancée. S'agit-il là, à votre avi

||Introduction. — Nous sommes les témoins, et les victimes, de mouvements revendicatifs dont l'arme essentielle est la grève. Or que demandent généralement ces grévistes ? Une augmentation de salaire, à cause de besoins nouveaux dont nos aïeux n'avaient même pas l'idée.Faut-il se réjouir de cette multiplication des besoins ou devons-nous, au contraire, la déplorer...

3 pages - 1,80 €

Commentez ce mot de H. Poincaré : « Il ne peut pas plus y avoir de science morale qu'il ne peut y avoir de morale scientifique. » ?

||Introduction. — Lorsque le scepticisme métaphysique et religieux eut, au XIXe siècle, ébranlé les fondements de la morale classique, certains penseurs crurent que la science pourrait avantageusement remplacer les croyances perdues. Contre cette prétention, le grand mathématicien Henri Poincaré s'est insurgé en termes forts nets : « Il ne peut pas plus y avoir...

2 pages - 1,80 €

Expliquez et appréciez cette pensée de Camus : « J'ai vu des gens mal agir avec beaucoup de morale, et je constate tous les jours que l'honnêteté n'a pas besoin de règles.» ?

||Introduction. — On connaît le mot célèbre de Pascal : « la  vraie morale se moque de la morale ». C'est la même idée  qu'en d'autres termes, reprend Camus : « J'ai vu... ». Comment  comprendre la réflexion de l'auteur de « La peste » et que faut-il  en penser ?I. - EXPLICATION Pour ...

2 pages - 1,80 €
1 page - 1,80 €

Analysez la notion de bonheur et précisez son rôle dans la vie morale. ?

||Introduction. — Le grand scandale pour l'homme, c'est l'existence du mal, de la souffrance et de la mort. Certains philosophes modernes, ayant pris une vive conscience, d'une part, de l'insatisfaction du coeur humain et, d'autre part, de l'indifférence du monde qui roule dans l'espace, insensible à nos appels et à nos angoisses, sont portés...

3 pages - 1,80 €

De la souffrance morale. Comment la distinguez-vous de la souffrance physique ? Quelles sont ses principales modalités ? Quelle est sa valeur ?

||INTRODUCTION. - Les états affectifs d'ordre physique nous sont communs avec les animaux; au contraire, c'est le propre de l'homme de jouir et de souffrir moralement. C'est donc un fait bien spécifiquement humain que nous pourrons observer en étudiant la souffrance morale, dans laquelle nous retrouverons tout l'homme. Sa nature. — On précise la nature de la souffrance morale...

2 pages - 1,80 €

En quoi la méthode des sciences morales diffère-t-elle de la méthode des sciences de la nature ?

||INTRODUCTION -- Les mathématiques sont des sciences hypothético-déductives : elles posent certaines données d'où sont tirées par raisonnement rigoureux les conséquences qui y sont impliquées. Toutes les autres sciences sont inductives : pour connaître l'objet auquel elles s'appliquent, elles partent de l'observation des faits qui suggère des hypothèses dont le contrôle fera une...

1 page - 1,80 €

Rôle de la tradition dans la morale. ?

||INTRODUCTION. - L'homme en resterait presque au niveau de l'animal s'il devait tout apprendre par lui-même. S'il s'élève si haut au-dessus des autres êtres, c'est qu'il est enseigné. La génération qui l'a précédé lui transmet l'héritage de connaissances qu'elle a reçu elle-même des générations passées, augmenté de ses propres acquisitions : le cultivateur apprend...

3 pages - 1,80 €

Signification et valeur morale de la doctrine de la solidarité.

||Cet énoncé est mal libellé. Il est facile d'exposer la signification du mot solidarité, mais non celle de la doctrine de la solidarité : une doctrine n'est pas un signe, à moins qu'on veuille faire dire que son apparition a été le signe d'un état des esprits. D'autre part, que faut-il entendre par doctrine de...

1 page - 1,80 €

La conception éthique du bonheur dans les morales antiques. ?

||Ce très beau sujet d'histoire de la philosophie est en dehors du programme. Cependant les manuels fournissent assez d'idées pour le traiter.L'obligation jouant chez les anciens un rôle si peu important qu'on a pu nier qu'ils en aient eu l'idée, la notion de bonheur, au contraire, fait l'objet essentiel des spéculations des moralistes de...

1 page - 1,80 €

Quels sont les caractères qui unissent, quels sont les caractères qui opposent la loi physique et la loi morale ?

||INTRODUCTION. - Pour l'École sociologique, c'est à la société que l'homme devrait les notions d'ordre et de loi et le besoin de découvrir les lois qui expliquent le monde. Habitué, dans le milieu dans lequel s'est formé son esprit, à voir sa vie encadrée par les règles que l'âme collective impose à l'individu, le...

3 pages - 1,80 €

SPORT & MORALITE

||INTRODUCTION. — Pendant longtemps on n'a vu dans le sport qu'un moyen de développer le corps et d'augmenter ses forces physiques. Aussi les exercices sportifs se faisaient-ils en marge du travail scolaire et parfois les considérait-on comme une perte de temps préjudiciable pour la formation de l'écolier.Mais depuis quelques années les idées évoluent et...

2 pages - 1,80 €

Expliquez ce mot de Rabier : « La philosophie est un principe de force intellectuelle, parce qu'elle complète et couronne les études scientifiques; elle est un principe de force morale, parce qu'elle complète et couronne les humanités. » ?

||Expliquez ce mot de Rabier Dans la plupart des pays, la philosophie est étudiée, non pas au collège, chargé d'assurer la formation générale nécessaire à quiconque occupe un poste de direction, mais à l'Université qui distribue l'enseignement spécial préparant immédiatement à la profession choisie. En France, au contraire, la philosophie figure au programme des études...

3 pages - 1,80 €

Pour une pièce de théâtre, un roman, un film, qu'appelez-vous un dénouement « moral » ?

||INTRODUCTION. - En éducation, le facteur capital est le milieu. Or, ce milieu ne désigne pas seulement l'ensemble des hommes avec lesquels l'individu est en rapport : il englobe aussi le monde imaginaire dans lequel il vit, monde créé principalement par la littérature romanesque, les productions théâtrales et le cinéma. C'est pourquoi les éducateurs...

2 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de cette opinion de Jean Giraudoux : « Le spectacle est la seule forme d'éducation morale ou artistique d'une nation. Il est le seul moyen par lequel le public, le plus humble et le plus lettré, peut être mis en contact avec les plus haut

||Cette réflexion est tirée d'un Discours sur le théâtre prononcé le 19 novembre 1931 au banquet de l'Association parisienne des anciens élèves du lycée de Châteauroux. La voici rétablie dans son intégrité et dans son contexte.La question du théâtre et des spectacles, qui a joué un rôle capital et parfois décisif dans l'histoire des...

3 pages - 1,80 €

Faites le procès de l'imagination. Les moralistes incriminent cette « maîtresse d'erreur et de fausseté ». Les poètes volent à son secours. Évoquez le réquisitoire, la défense, et prononcez vous-même le jugement définitif.

||« Où cours-tu si vite, Philathlos ? — Je vais au Pirée, Philologos, je suis fort pressé, car un de mes parents doit arriver aujourd'hui d'Éphèse, et je crains que le procès auquel je viens d'assister ne m'ait mis en retard. Adieu donc, ne me retiens pas. Une autre fois je te raconterai cette affaire...

3 pages - 1,80 €

« Le spectacle est la seule forme d'éducation morale ou artistique d'une nation », affirme Giraudoux (« Discours sur le théâtre » dans Littérature, 1941).Vous commenterez cette position du dramaturge en vous appuyant sur Électre. ?

||Giraudoux se fait une très haute idée du théâtre, auquel il assigne une fonction éducative, tant sur le plan moral qu'artistique. Même si l'on peut contester que le théâtre remplisse seul cette mission, il n'en demeure pas moins vrai que le dramaturge se propose d'éveiller ou d'affirmer chez le spectateur le goût des graves...

2 pages - 1,80 €

Les « faits de population » posent-ils seulement des problèmes biologiques et économiques, ou posent-ils en outre un problème moral ?

||Introduction. — Depuis plus d'un demi-siècle, sous la menace d'une armée allemande de plus en plus forte, les Français déploraient la dénatalité de leur pays et la dépopulation des campagnes, plus prolifiques que les villes. Aujourd'hui, si cette préoccupation ne nous a pas complètement abandonnés, nous entendons d'autres échos : de grandes contrées du...

3 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de cette expression : « sciences morales » ? Existe-t-il des sciences morales ? et diffèrent-elles des sciences expérimentales ?

||Que pensez-vous de cette express Préambule. — Ce qu'on entend ordinairement par « sciences morales » : celles qui étudient dans l'homme l'être mental : pensant, sentant, voulant.— En lui-même : psychologie et annexes : logique, morale, esthétique.— En relation avec ses semblables : sociologie, droit civil, politique, philologie, etc.— Dans son évolution et son...

2 pages - 1,80 €

La science et la morale. Peut-il y avoir une morale scientifique ?

||Introduction. — Pendant des siècles, l'activité humaine â été dirigée par des recettes d'origine mystérieuse, transmises religieusement de génération en génération. Mais, peu à peu, à cette conception plus ou moins magique de l'action se substitue la conception scientifique, fondée sur la connaissance expérimentale des choses. On a même tenté d'introduire la méthode ...

1 page - 1,80 €

Un bon moraliste ne doit-il pas être un bon psychologue ?

||La question semble assez claire. Cependant, il est préférable de préciser, dans l'introduction, le sens des mots « moraliste » et « psychologue ».La psychologie scientifique, avec ses recherches de laboratoire et ses mesures, n'est pas encore bien utile pour la vie pratique. Il n'en est pas de même de la psychologie vulgaire, qui...

3 pages - 1,80 €

Connaissez-vous des auteurs qui aient voulu tirer une morale de la science ? Comment s'y sont-ils pris ? Peut-on soutenir crue l'inverse serait mieux justifié. ?

||Autrefois, les philosophes fondaient la morale sur la métaphysique. Ils précisaient d'abord la nature propre de l'homme, être raisonnable et libre, ayant un principe spirituel et par conséquent immortel... Ensuite, ayant prouvé l'existence d'un Dieu créateur et souverainement parfait? ils montraient que ce Dieu, ne pouvant pas se désintéresser de l'homme, lui imposait de...

4 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com