Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : s ils

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 >>

13477 dissertations trouvées

On voulait démontrer à Alain que les Fables de La Fontaine ne conviennent pas aux écoliers : « Ils ne peuvent en saisir tout la beauté. » «Je l'espère bien ! » répondit-il. Comment comprenez-vous ce paradoxe ? A un âge où vous êtes capable de lire de faç

||Qui n'a pas connu le bonheur du premier livre, qui n'était pas le premier lu — celui-là est oublié à jamais, disparu dans les oubliettes de la mémoire —, mais celui qui, le premier, nous a fait aimer la lecture ? Et si nous n'en gardons plus qu'un souvenir diffus, un parfum de féerie,...

2 pages - 1,80 €

Pensez-vous comme André Malraux que la vie privée des grands créateurs n'est qu'un « misérable tas de petits secrets » dont le lecteur n'a guère besoin, ou croyez-vous au contraire qu'une telle connaissance contribue précieusement à la bonne intelligence

||La plupart des bonnes maisons d'édition, lorsqu'elles publient l'oeuvre intégrale d'un artiste, y adjoignent une biographie détaillée de l'auteur. Des gens intelligents, critiques et universitaires, travaillent thèses et mémoires.  Or, notoirement, la majorité du public ne consulte que très peu ces pages. Et André Malraux le justifie en écrivant : « La vie privée...

2 pages - 1,80 €

On a parlé des musées ou des bibliothèques en des termes très contradictoires. Pour les uns, ce sont des « cimetières de l'art», des «bazars neutres» ou des «asiles posthumes». Pour d'autres, ce sont des « sanctuaires », des « médiateurs indispensables e

xxx ?|| Les oeuvres d'art, peintures, sculptures ou manuscrits, qui sont vendues dans les grandes salles des ventes parisiennes à des prix exorbitants, sont pour la plupart destinées à être exposées dans les salles des musées ou dans les rayons des bibliothèques nationales. On peut alors se demander quels sont l'intérêt et le rôle de ces...

2 pages - 1,80 €

Imaginons que vous soyez bibliothécaire et qu'un lecteur dans l'embarras vous demande de lui indiquer un « bon livre». Quels seraient les critères qui vous permettraient de le conseiller ? Evitez de faire un catalogue d'oeuvres et de rester dans le vague

||En tant que bibliothécaire, Monsieur, je me permettrai de vous indiquer ce qu'est, d'après un jugement qui m'est strictement personnel, un «bon livre». Mais permettez-moi avant tout de vous demander dans quels domaines vont vos préférences : aventure, roman, biographie, étude scientifique ? Il existe, en effet, de nos jours, une grande diversité dans...

2 pages - 1,80 €

« Oui ! mille fois oui ! La poésie est un cri, mais c'est un en HABILLÉ (!)» Max Jacob, Esthétique. Vous commenterez, et discuterez s'il y a lieu, ce jugement. ?

||Dans le domaine de la poésie a toujours été posé le problème de la recherche de la forme, de moyens techniques permettant au poète d'exprimer ses aspirations, ses sentiments profonds d'une façon qui les fasse parvenir le plus clairement possible au lecteur. Nombre de poètes n'ont pas perçu de la même manière cette nécessité...

3 pages - 1,80 €

François Mauriac nous livre cette réflexion, à propos du roman : « Nous devons donner raison à ceux qui prétendent que le roman est le premier des arts. Il l'est, en effet, par son objet qui est l'homme. Mais nous ne pouvons donner tort à ceux qui en par

||Dans son ouvrage intitulé Le romancier et ses personnages, le célèbre romancier contemporain François Mauriac s'est livré à des réflexions sur « cet art si vanté et si banni » qu'est le roman, « et dont on pourrait dire, s'il atteignait son noble but, qu'il est incontestablement ce qu'il y a de plus divin...

3 pages - 1,80 €

Le moi devient-il plus énigmatique en raison de notre dependance à l'égard d'autrui ?

Le moi devient-il plus énigmatique en raison de notre dependance à l'égard d'autrui ?|| Le Moi désigne ce qui demeure stable dans mon être à travers le changement du temps; au sens général, il est formé par la manière dont les êtres conscients se perçoivent eux-mêmes. La dépendance désigne la relation de subordination hiérarchique qu’une...

3 pages - 1,80 €

Que ce soit dans le domaine du roman, de l'autobiographie, du théâtre ou de la poésie, la littérature fait souvent de larges emprunts à l'Histoire : Corneille fait revivre dans ses pièces des héros romains, Mme de La Fayette nous dépeint dans La Princess

||Une oeuvre littéraire exige parfois un solide support historique. Le romancier comme l'auteur de théâtre créent ou animent des personnages divers. Ils doivent alors s'efforcer de les replacer dans leur époque. Ainsi Flaubert ne s'est-il pas transformé en archéologue pour faire revivre Salammbô ? Le poète, lui, veut parfois exalter un événement ou un...

2 pages - 1,80 €

Expliquez, et s'il y a lieu discutez, cette pensée de Jean Guéhenno : «On ne juge jamais mieux qu'à vingt ans l'univers : on l'aime tel qu'il devrait être. Toute la sagesse, après, est à maintenir vivant en soi un tel amour. » (Journal d'un homme de quar

|| A notre époque la société est régie par les adultes. Les lois sont constituées, votées par eux ; les pays gouvernés par eux. Tout est dirigé par ce que l'on appelle « l'expérience et la sagesse ». Mais peut-on être sûr que la vérité soit du domaine de la raison ? Et pourquoi la...

2 pages - 1,80 €

Etes-vous d'accord pour dénoncer avec le philosophe Nietzsche « ceux pour qui l'art se réduit à un aimable à-côté de la vie, à un colifichet dont le sérieux de l'existence peut aisément se passer » ?

||Encore de nos jours, les avis sont partagés à propos de l'art. A ce sujet, le philosophe Nietzsche dénonce « ceux pour qui l'art se réduit à un aimable à-côté de la vie, à un colifichet dont le sérieux de l'existence peut aisément se passer». Nous nous attacherons d'abord à ceux qui considèrent l'art...

2 pages - 1,80 €

Depuis l'Antiquité, le couple occupe dans la littérature une place privilégiée. On le rencontre dans tous les genres au coeur même des intrigues. Sans céder à la tentation du catalogue, mais en vous référant à quelques exemples précis, vous étudierez le

|| Les jours où le ciel est bien trop gris, où l'âme rejoint son domaine pour y créer la réflexion, l'homme peut apercevoir une ligne. Il ne peut en concevoir la fin car elle touche l'Infini, mais il peut observer une silhouette qui par sa position verticale nuance le paysage horizontal. Le regard voit alors...

3 pages - 1,80 €

Au terme de l'Avant-propos placé en tête de son livre Matière et Lumière, Louis de Broglie écrit : « On peut légitimement aimer la science pour ses applications, pour les soulagements et les commodités qu'elle a apportés à la vie humaine, sans oublier to

||L'amour de la science ne date pas d'hier. Sans qu'on puisse appuyer sa conviction sur des documents historiques bien anciens, il suffit de penser aux alchimistes du moyen âge pour se représenter des hommes qui, en dépit de la méfiance publique, des persécutions, voire des procès de sorcellerie qui s'achevaient souvent sur un bûcher,...

3 pages - 1,80 €

Une science qui s'arrêterait dans un système resterait stationnaire et s'isolerait, car la systématisation est un véritable enkystement scientifique, et toute partie enkystée dans un organisme cesse de participer à la vie générale de cet organisme. Les s

||A une science dirigée par la seule raison, fondée — par exemple chez Descartes — sur un postulat métaphysique, et qui reléguait l'expérience dans un rôle servile, succéda, au XIXe siècle, une autre science, utilisant certes toujours la raison, mais fondée sur les phénomènes observables — science dont Claude Bernard se fit le champion...

2 pages - 1,80 €

Expliquez et commentez ces affirmations d'Ernest Renan dans l'Avenir de la science : » L'homme ne communique avec les choses que par le savoir et par l'amour : sans la science, il n'aime que des chimères. La science seule fournit le fond de réalité néces

||Que faisons-nous sur terre? Quel est le but de la vie? Comment la justifier?... Depuis que l'homme a commencé de réfléchir, ou plutôt de philosopher (car la réflexion peut porter seulement sur la technique du travail), ces questions hantent son esprit et il n'a cessé de leur chercher une réponse. Nous ne pouvons que...

3 pages - 1,80 €

« Le poète n'est pas plus futile que le physicien. L'un et l'autre recoupent des vérités, mais celle du poète est plus urgente car il s'agit de sa propre conscience. » Expliquez et commentez ce jugement inscrit par Saint-Exupéry dans ses Carnets. ?

||  Durant des siècles, le poète n'occupa, dans la société, qu'une situation subalterne. Dans l'Odyssée, il apparaît comme un aveugle mendiant qui, installé près de la porte de la salle où les prétendants à la main de Pénélope font bombance, attend, avec les chiens, qu'on lui lance quelques reliefs du festin. Chez les Romains, il...

3 pages - 1,80 €

Bernard Shaw écrit : « Un spécialiste est un homme qui en sait de plus en plus sur de moins en moins de choses, tant et si bien qu'à la limite, il sait tout sur rien. » Cette boutade vous paraît-elle fondée, et dans quelle mesure ?

||George-Bernard Shaw (1856-1950) fut un romancier et un auteur dramatique dont la vogue s'étendit de Grande-Bretagne dans le monde entier. Si grande était sa réputation d'homme d'esprit que tous les journaux répandaient ses moindres boutades. De tendances socialistes, il attaqua violemment le cant britannique, cultiva l'ironie et le paradoxe et fonda son pessimisme...

1 page - 1,80 €

Que pensez-vous de cette affirmation placée par Edmond Rostand dans la bouche de Cyrano de Bergerac : « Oui! mais c'est bien plus beau lorsque c'est inutile. » Vous ne vous placerez pas, pour discuter cette question, sur le seul plan littéraire, mais vou

||Cyrano de Bergerac, au moment où la mort le menace, la brave une dernière fois et, à quelqu'un qui lui fait remarquer combien son geste de bravade est absurde, il répond : « Oui! mais c'est bien plus beau lorsque c'est inutile. »  Le problème apparaît ainsi : le beau et l'utile ne peuvent-ils se...

1 page - 1,80 €

« Agir selon sa pensée est ce qu'il y a au monde de plus difficile. » Expliquez et commentez cette pensée de Goethe. ?

||En formulant que « l'enfer est pavé de bonnes intentions », la sagesse populaire a souligné les difficultés auxquelles se heurte l'homme dès qu'il entreprend de réaliser ce qu'il a conçu. Entre la pensée et l'action s'ouvre un abîme qu'il n'est pas facile de franchir; les philosophes l'ont démontré par de subtiles analyses, les...

3 pages - 1,80 €

« Il n'y a rien de mieux au monde qu'une vie d'honnête homme; il n'y a rien de meilleur que le pain cuit des devoirs quotidiens. » Que pensez-vous de cette pensée formulée par Charles Péguy dans ses Cahiers de la quinzaine (VIIIe cahier, 7e série, p. 28)

||1. Le choix d'un idéal de vie a préoccupé les sages antiques; il préoccupe toujours les moralistes, les philosophes, les sociologues. Si bien que nous disposons aujourd'hui d'un riche échantillonnage de règles morales, dont tout bachelier pourrait établir la liste, en commençant par les morales stoïcienne, épicurienne et platonicienne pour aboutir à la ...

3 pages - 1,80 €

L'homme n'est-il moral que parce qu'il est social ?

|| Introduction. Le problème des origines de la morale n'a cessé de préoccuper les hommes. A partir du moment où ils sont sortis de l'empirisme primitif, ils se sont demandé pourquoi ils devaient obéir à certaines règles, morales ou sociales. Ils se sont alors arrêtés devant cette question apparemment insoluble : la vie sociale est-elle...

2 pages - 1,80 €

Expliquez et commentez cette formule d'A. Fouillée : « Le droit du plus puissant a pour corollaire naturel le droit du plus habile et du plus intelligent. » ?

||Le droit du plus fort est vieux comme le monde. L'agneau du fabuliste en fit l'expérience lorsqu'il rencontra le loup près du ruisseau. A l'école, l'enfant doit se soumettre au caprice de ses aînés, à leurs brimades. Lorsque, devenu adolescent, il commence à réfléchir en môme temps qu'il s'efforce de s'épanouir, il accuse parfois...

2 pages - 1,80 €

« Il faut, disait Voltaire, cultiver votre jardin. » Comment entendriez-vous ce mot et quelles applications en tireriez-vous à l'heure actuelle ?

||Tout Français cultivé a lu Candide. On connaît Voltaire par de multiples extraits. On a entendu parler de lui chaque fois qu'il a été question du XVIIIe siècle, de la tolérance, de l'esprit anticlérical, de la puissance de la presse lorsqu'elle s'appuie sur l'opinion publique; mais c'est par ce petit roman alerte, ironique, exotique...

4 pages - 1,80 €

Avant toute chose, il y a d'abord le métier, disait Goethe, car bien faire « une seule chose » procure « un plus haut développement que d'en faire à demi une centaine ». Que pensez-vous de cette affirmation ?

|| Introduction. Goethe (1749-1832), homme de génie (don naturel) mais aussi de grand talent (apport du travail), pensait que le génie ne suffit pas s'il n'est cultivé. Dans les Années d'apprentissage de Wilhem Meister (qui seront suivies des Années de voyage), ouvrage écrit entre 1794 et 1820, il a montré la nécessité du métier, ...

2 pages - 1,80 €

«L'histoire humaine peut bien dans ses passions, dans ses préjugés, dans tout ce qui relève de ses impulsions immédiates être un éternel recommencement, mais il y a des pensées qui ne recommencent pas, ce sont les pensées qui ont été rectifiées, élargies

||  «La colère d'Achille, illustre entre toutes et depuis trois mille ans célébrée, enferme toutes les colères. Toutes les passions comparaissent en cette scène sublime où la tente du héros étant entr'ouverte on le voit qui se dompte lui-même par le chant et la cithare, gagnant une heure après l'autre sur la colère infatigable». Ainsi...

5 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com