Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : s ils

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 >>

13477 dissertations trouvées

La division du travail est-elle chose bienfaisante ?

|| La division du travail apparaît aujourd'hui comme une donnée fondamentale de l'activité laborieuse dans les sociétés industrielles, malgré la fréquente dénonciation de ses effets néfastes. Condition, présentée comme nécessaire, d'une augmentation de la productivité, elle semble entraîner paradoxalement un assujettissement de l'individu. Les avantages de la division du travail A. Smith, précurseur de l'économie...

1 page - 1,80 €

Le travail fait-il le malheur de l'homme ?

||  De part son étymologie (instrument de toture), le travail évoque l’oppression voire l’aliénation. Dans le même ordre d’idée, Alain dira que l’essence du travail est d’être « forcé ». Toutefois,  le travail  paraît, d’un autre côté, être la condition de possibilité même du bonheur de l’homme. N’est-il pas un moyen d'exprimer toutes nos capacités manuelles et intellectuelles. Ne permet-il pas de...

2 pages - 1,80 €

L'homme a-t-il plus besoin du travail que d'un salaire ?

|| — Nul ne conçoit une vie oisive de nos jours : les rentiers se font rares ; les féministes à outrance voient dans le travail féminin une libération. En cela la proposition de Lanza del Vasto : « L'homme a besoin du travail plus encore que du salaire » se vérifie. — Mais l'on constate que...

2 pages - 1,80 €

On a souvent redit que l'héroïsme était l'inspiration générale du théâtre de Corneille, mais on a parfois mal défini l'héroïsme cornélien. Vous direz en quoi consiste cet héroïsme et comment l'effet qu'il produit sur les spectateurs est salutaire et mora

||On a souvent redit que l'héroïsme était l'inspiration générale du théâtre de Corneille, mais on a parfois mal défini l'héroïsme cornélien. Vous direz en quoi consiste cet héroïsme et comment l'effet qu'il produit sur les spectateurs est salutaire et moral.|| I. L'héroïsme cornélien n'est pas le triomphe constant et assuré du devoir sur la passion,...

1 page - 1,80 €

« Peut-être faut-il être jeune pour s'égayer habituellement à la lecture de Molière et en général des poètes comiques. Oui, la comédie en elle-même est plus triste que la tragédie. » Vinet. ?

||Que la comédie de Molière laisse un arrière goût d'amertume, la remarque a été souvent faite. Quelle mâle gaîté si triste... Vinet dit plus : il compare avec la tragédie, il généralise. Sous un air paradoxal, cette pensée a un grand fond de vérité, elle sent, d'ailleurs, son époque ; le romantisme nous a...

1 page - 1,80 €

Faut-il admettre l'existence d'une pensée inconsciente ?

|| L'expérience commune et l'usage des mots suggèrent que toute pensée est toujours consciente: que serait une pensée inconsciente sinon une pensée que je ne penserais pas, des sentiments que je n'éprouverais pas ou des représentations que je ne me représenterais pas? N'y-a-t-il pas là une supposition absurde? Cependant, on peut remarquer qu'il nous arrive d'accomplir...

2 pages - 1,80 €

Science, religion et philosophie sont-elles compatibles ?

|| Science et philosophie ont en commun la recherche de connaissances par l'utilisation exclusive de la RAISON. En effet un scientifique ou un philosophe qui affirmerait que telle chose est vraie uniquement parce qu'il SENT que c'est ainsi, parce qu'il en a le sentiment, ou parce qu'il CROIT à la vérité de son affirmation sans ...

2 pages - 1,80 €

Le progrès des techniques modifie-t-il notre éthique ?

||La question se pose de savoir si le développement technique inséparable du progrès des connaissances scientifiques, est essentiellement un facteur de libération pour l'humanité, ou si, au contraire, la technique oblige l'Homme à se soumettre à ses impératifs en le forçant à s'adapter à des moyens de production toujours plus performants, mais qui ...

1 page - 1,80 €

Quels problèmes posent les loisirs dans une société du travail ?

|| Apparition du loisir. Le concept populaire du loisir  Le travailleur le plus simple sait bien pourtant qu'il ne travaille pas sans cesse : il dispose d'heures de détente, de liberté, ses loisirs. Il sait bien aussi qu'il est un travailleur et qu'à aucun moment on ne peut l'appeler oisif. Le loisir c'est étymologiquement «...

2 pages - 1,80 €

Vous commenterez ce jugement de Sainte-Beuve sur Montaigne : « Ce n'est pas un système de philosophie, ni même avant tout un sceptique, mais la nature... la nature au complet sans la grâce » (Port-Royal). ?

||Première grande oeuvre de Sainte-Beuve, le Port-Royal se présente comme une évocation vivante du couvent janséniste et, à travers lui, du siècle entier : « Le cloître d'abord rétréci va jusqu'au bout du grand règne qu'il a devancé et l'éclairé de son désert par des jours profonds et imprévus. » Il est normal que...

3 pages - 1,80 €

Réalisme et fantaisie dans les comédies de Corneille ?

|| « Les premières comédies de Corneille sont sèches, languissantes, et ne laissaient pas espérer qu'il dût ensuite aller si loin » : ce jugement de La Bruyère (I. 54.) a donné le ton aux siècles qui suivirent, au cours desquels on ignora plus ou moins volontairement ces premières pièces de Corneille. Revenu à une...

4 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de cette opinion d'Emile Faguet : « La littérature française n'est point populaire, parce qu'aucune littérature n'est populaire. Il faut en prendre son parti : la littérature et l'art ne sont populaires qu'à la condition d'être médiocres

|| Le succès de Jean Vilar a remis en vogue le principe même du théâtre populaire. Mais il n'y a pas que le théâtre qui puisse être populaire : toute la littérature peut s'élever à ce degré de vie, de concret, de réalité parfaitement accessible au grand public et donner ainsi l'impression d'être populaire....

4 pages - 1,80 €

Baudelaire affirmait en 1859 : « Je crois que l'art est et ne peut être que la reproduction exacte de la nature ». Au contraire, un critique de la Revue des Deux Mondes déclarait quelques années plus tard : « L'art est dans le choix, dans l'interprétatio

|| C'est traditionnellement à l'auteur de la Poétique et de l'Organon que l'on fait remonter la première mise en forme de cette idée simpliste : que l'art se bornerait à être une image du réel. Aristote aurait dit que l'art était la copie de la réalité, construite à la ressemblance de la vie, à l'instar du quotidien...

3 pages - 1,80 €

« Les choses absurdes sont les seules agréables, les seules belles, les seules qui donnent de la grâce à la vie et qui nous empêchent de mourir d'ennui. Un poème, une statue, un tableau raisonnable feraient bâiller tous les hommes, même les hommes raison

|| Plus que nulle autre, notre époque s'impose par son amour du nouveau, de l'inédit, voire de l'étrange ou de l'inaccoutumé. On peut trancher d'un mot en disant qu'elle a privilégié l'absurde au point de l'ériger en théorie littéraire, sinon en système philosophique. Albert Camus n'a-t-il pas fondé naguère avec le Mythe de Sisyphe, l'«...

2 pages - 1,80 €

Y a-t-il vraiment trois critiques, comme le voulait Thibaudet ?

||Dans ses Réflexions sur la Critique, Albert Thibaudet, le prince de la critique littéraire française du XX9 siècle, devait établir une importante distinction tripartite : « Il y a un an environ, dans la N.R.F. du 1er février 1924 (il s'agit très exactement du numéro du 1er décembre 1922), j'essayais de discerner trois visages...

2 pages - 1,80 €

« POETE. Synonyme (noble) de nigaud (rêveur). POESIE (La). Est tout à fait inutile : passée de mode. » Telles sont les définitions que Flaubert note avec ironie dans le Dictionnaire des idées reçues. Votre expérience de lecteur (ou de créateur) vous inci

||Lorsqu'on connaît les conceptions littéraires de Flaubert, son goût pour le réalisme et l'objectivité, ses opinions sur la poésie qui transparaissent parfaitement dans la satire qu'il a faite du romantisme, on est amené à considérer le caractère excessif et trop subjectif de son jugement. Ainsi, je ne partage pas sa pensée car je suis...

2 pages - 1,80 €

« Un livre est une fenêtre par laquelle on s'évade », observe Julien Green dans son Journal. Vous essaierez d'expliquer cette réflexion tout en précisant si elle correspond à votre propre définition du livre. Votre développement sera illustré par des exe

|| Green refuse le livre fonctionnel, utilitaire et il le précise bien dans sa « définition » : « une fenêtre par laquelle on s'évade ». Le lecteur ne doit donc pas retrouver la grise et morne réalité quotidienne, mais au contraire il doit oublier les soucis et les méfaits d'un monde de plus en...

3 pages - 1,80 €

Les religions ne produisent-elles que des illusions consolantes ?

Il serait réducteur et simpliste de dire que les religions produisent des illusions consolantes. Si Carl Marx prétendait que la religion était l’opium du peuple, en réalité, les religions ne visent pas à endormir ou rassurer les hommes, mais au contraire à responsabiliser leurs actions. Les religions sont sévères et strictes envers les hommes, en leur enjoignant une...

2 pages - 1,80 €

Henry Miller écrit : « A quoi servent les livres, s'ils ne nous ramènent pas vers la vie ?... Notre espoir à tous, en prenant un livre, est de rencontrer un homme selon notre coeur, de vivre des tragédies et des joies que nous n'avons pas le courage de p

||Henry Miller émet ici un jugement catégorique : « A quoi servent les livres, s'ils ne nous ramènent pas vers la vie ?» En effet, cette interrogation n'est qu'oratoire. Toutefois, il est incontestable qu'une partie importante de la littérature n'assume pas ce rôle ; et nous nous demanderons pour quelles raisons. D'autre part, si...

3 pages - 1,80 €

L'intérêt que vous prenez à des oeuvres littéraires ou cinématographiques se limite-t-il à la découverte des personnages qu'elles mettent en scène ?

||Au moment où l'on ouvre un livre, où le film que l'on est allé voir va commencer, notre esprit est imbibé du monde réel dans lequel on évolue. Et c'est avec une vision particulière de ce monde, la nôtre, que l'on s'apprête à découvrir celle de l'écrivain ou du réalisateur.  Pour passer de l'une à...

2 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com