Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : connaissances

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 >>

1068 dissertations trouvées

Qu'est-ce qu'une connaissance positive ?

||La connaissance positive est la connaissance scientifique, rationnelle et vérifiée par l'expérience. Elle se réduit à la recherche des lois, des phénomènes, sans que l'on en connaisse la raison d'être. C'est la connaissance que nous donnent les sciences expérimentales. Le savant ne considère que le fait c'est-à-dire une réalité existante et constatable, donc phénoménale....

1 page - 1,80 €

Le sentiment nous donne-t-il une connaissance ?

||  Nous allons nous interroger sur la fonction du sentiment relativement à la connaissance. Nous proposerons des éléments de réponses dans le but de structurer un plan de dissertation sur cette thématique philosophique. Le sentiment nous donne t'il une connaissance? Le sentiment n'est-il pas en lui-même un mode de connaissance? Ou encore, le sentiment n'est  il...

1 page - 1,80 €

Deux ordres de connaissance, la raison et le coeur (Pascal et Descartes) ?

||Nous avons vu avec Descartes que la raison était réhabilitée, elle doit tout gérer et par l'intermédiaire du doute, le philosophe touche à la certitude mathématique, il obtient une certitude égale à la certitude mathématique, nous arrivons donc  à la vérité indubitable du cogito ergo sum, le « je pense donc je suis ». La raison a des domaines où...

1 page - 1,80 €

Toute connaissance passe-t-elle d'abord par les sens ?

|| • La théorie empiriste, dont Locke est un des représentants, fait dépendre toute connaissance de l'expérience. Il n'y a pas, pour elle, d'idées innées: toutes les idées sont acquises, y compris celles des nombres, à travers des processus plus ou moins complexes selon qu'il s'agit d'idées simples qui viennent directement des sens, ou d'idées complexes qui nécessitent une...

3 pages - 1,80 €

La liberté réside-t-elle dans la connaissance du déterminisme ?

||La thèse du libre arbitre se heurte aux objections de ceux qui refusent d'accorder à l'homme une place exceptionnelle au sein de la nature. Pourquoi en effet obéirait-il à des lois autres que celles qui valent pour les réalités existantes ? Selon la formule célèbre de Spinoza, l'homme n'est pas « un empire dans un empire ». Il...

1 page - 1,80 €

Tout désir est-il désir de reconnaissance ?

Le désir est donc autre chose qu'une pure consommation de l'objet. L'homme ne peut se ressaisir que dans son rapport à une autre conscience de soi. Le désir ouvre donc sur l'intersubjectivité : « La conscience de soi atteint sa satisfaction seulement dans une autre conscience de soi.» Le désir prend ainsi une...

3 pages - 1,80 €

Le coeur est-il le fondement de la connaissance ?

||Il semble de prime abord délicat de qualifier le cœur comme étant le fondement de la connaissance. En effet, le cœur appartenant au domaine de l’affectivité, il se rapproche du sentiment, de l’humeur, de la passion et de l’emportement. Dans l’Iliade (IX, 678), le thymos est assimilé à la colère et s’avère difficile à contraindre :...

2 pages - 1,80 €

L'Encyclopédie - La somme des connaissances humaines

||L'ouvrage de l'Anglais Chambers, Cyclopaedia, inspire à Diderot l'idée d'un «Dictionnaire des sciences, des arts et des métiers». Celui-ci reçoit le visa de la censure le 21 janvier 1746, sous le nom d'Encyclopédie. Diderot associe à son projet un savant déjà illustre, d'Alembert, qui apporte à la partie scientifique de l'ouvrage l'autorité de son...

1 page - 1,80 €

Connaissance vulgaire et connaissance scientifique ?

||Prenons un exemple simple. Je regarde les jeux irisés de la lumière sur une bulle de savon. Je puis être seulement occupé par la féerie des couleurs qui m'enchante, ou encore évoquer des souvenirs d'enfance : nous dirons que ces diverses attitudes sont subjectives, parce que ma contemplation de l'objet s'y trouve étroitement liée...

1 page - 1,80 €

Qu'est-ce que la « reconnaissance » ?

||Le concept de «reconnaissance» intervient dans le contexte des relations à autrui. Un modèle de réflexion théorique, métaphorique, de la reconnaissance nous est proposé par Hegel dans la Phénoménologie de l’esprit. On nomme ce modèle « dialectique du maître et de l’esclave ». Dans la lutte pour la reconnaissance entre...

1 page - 1,80 €

Notes de cours: LA CONNAISSANCE DU VIVANT.

||  La Nature se présente à nous comme un ensemble de phénomènes physiques et vitaux, dont notre esprit prend conscience. De quelles réalités les phénomènes objectifs sont-ils l'apparence? Les expliquer par la matière, c'est, semble-t-il, se condamner à ne pouvoir, comprendre la conscience même que nous en prenons, l'ordre qui les régit, l'unité qu'ils présentent...

4 pages - 1,80 €

Notes de cours: LA CONNAISSANCE DU VIVANT (2).

||  Les phénomènes biologiques sont-ils analysables, réductibles à des éléments à partir desquels ils pourraient être compris? Il semble au contraire que, dans le domaine de la vie, le tout soit premier par rapport à ses parties, et les explique. Chaque élément n'est pas uni à d'autres en une synthèse de hasard: tous paraissent...

3 pages - 1,80 €

THEORIE DE LA CONNAISSANCE: Empirisme et Scepticisme

||Une première réponse paraît s'imposer : toute connaissance nous vient des sens, ou, si l'on préfère, de l'expérience sensible. Si l'on fait un rapide inventaire de nos représentations les plus courantes, il semble en effet qu'elles trouvent leur origine dans des perceptions visuelles, tactiles, auditives, olfactives, gustatives, kinesthésiques, ou même cœnesthésiques. Qu'il y...

3 pages - 1,80 €

THEORIE DE LA CONNAISSANCE: Le relativisme kantien

||Voir dans l'expérience sensible la seule origine de toutes nos connaissances aboutit à un scepticisme radical. Mais le point de départ des sceptiques anciens et de Hume est-il acceptable ? Chercher dans nos impressions sensibles l'unique source de la connaissance, n'était-ce pas se condamner d'office à rester sur le plan du sens commun ? Ne...

3 pages - 1,80 €

THEORIE DE LA CONNAISSANCE: Le positivisme

||On garderait de Kant une idée à certains égards fausse si l'on ne voyait en lui que le fossoyeur de la métaphysique, non seulement parce que son œuvre critique fut aussi et surtout destinée à fonder une philosophie de la moralité et de la croyance, mais qu'il s'efforça à la fin de sa vie d'élaborer...

4 pages - 1,80 €

THEORIE DE LA CONNAISSANCE: Le pragmatisme

||En identifiant la philosophie au positivisme et la méthode du savoir à la méthode expérimentale, À. Comte n'avait donc pas renoncé, malgré son rejet de la métaphysique, à l'unification du savoir. Mais l'unité ainsi obtenue était l'unité d'une méthode de recherche plutôt que celle d'une vérité possédée. La vérité était celle d'une procédure scientifique...

3 pages - 1,80 €

THEORIE DE LA CONNAISSANCE: Vérité et évidence

||S'il est légitime de diviser l'histoire de la philosophie en deux grandes périodes, la première étant celle de la philosophie antique et médiévale, la seconde celle de la philosophie dite moderne, il est alors incontestable que la doctrine de Descartes constitue en quelque sorte l'acte de naissance de la philosophie moderne. Demandons-lui donc comment elle...

2 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com