Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : comment

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 >>

1246 dissertations trouvées

Commentez et, s'il y a lieu, discutez le mot de Ravaisson : « C'est la matérialité qui met en nous l'oubli. » ?

||Introduction. — En de pénétrantes pages de ses Confessions, saint Augustin a fait le tour de ce qu'il appelle « l'immense salle de la mémoire » et il a été confondu par le mystère de ce conservatoire dans lequel nous pouvons retrouver tout ce que nous avons perçu ou pensé. Depuis lors, le mystère n'a...

4 pages - 1,80 €

Essayez de montrer comment l'analyse et la synthèse, tout en étant des procédés généraux de l'esprit humain, peuvent prendre dans les différents groupes de sciences des physionomies différentes. ?

||Introduction. — La tendance à l'unité est une des caractéristiques essentielles de l'esprit philosophique comme de l'esprit scientifique : le savant aussi bien que le philosophe estime avoir fait un notable progrès lorsque, sous la diversité des apparences, il a découvert une identité foncière. C'est ainsi que psychologues et logiciens ramènent les opérations de...

4 pages - 1,80 €

Commentez et discutez ce texte de Claude Bernard : « Nos idées ne sont que des instruments intellectuels qui nous servent à pénétrer les phénomènes. Il faut les changer quand elles ont rempli leur rôle comme on change de bistouri quand il a servi trop lo

||Introduction. — Les recherches scientifiques comme la réflexion philosophique ne tendent qu'à nous donner une connaissance plus étendue et plus compréhensive, des idées plus nombreuses et plus justes. Or, de ces idées que nous considérons comme la fin de toute activité intellectuelle, Claude Bernard semble parler comme de vulgaires instruments et de simples moyens...

4 pages - 1,80 €

Commentez cette opinion d'un écrivain moderne : « La Rochefoucauld, tant son livre est douloureux, donne envie de lire Corneille. » ?

||Le héros cornélien a enthousiasmé notre adolescence à son premier contact avec l'âme du grand siècle. Mais souvent, après quelques années de recul et une autre conception de l'étude de l'homme, cet héroïsme continu nous paraît parfois fatigant et pour tout dire faux. Pour nous reposer de ces types irréels, nous lisons avec intérêt...

2 pages - 1,80 €

Comment comprenez-vous cette pensée de Joubert : « Pour bien écrire, il faut une facilité naturelle et une difficulté acquise » ?

||Introduction. — Le philosophe novice qui se trouve pour la première fois devant le sujet de dissertation se sent tout dépaysé : les pensées lui semblent lointaines, les mots n'ont pas de sens bien net. Aussi ne parvient-il qu'à grand peine à rédiger quelques pages qu'il juge — et qu'on juge — bien médiocres....

1 page - 1,80 €

Commentez cette pensée de Vauvenargues : « C'est un grand signe de médiocrité que de toujours louer modérément. » ?

||Introduction. — Dans une société polie, on évite, en présence des gens, de porter sur eux des appréciations qui pourraient les blesser; on insiste, au contraire, sur les remarques susceptibles de leur faire plaisir. Mais, quand ils sont partis, le ton change : on procède à une mise an point rigoureuse et, réagissant contre...

1 page - 1,80 €

Comment comprenez-vous ce jugement de Montaigne : « Ce grand montre est le miroir où il faut se regarder pour se bien connaître » ?

||Comment comprenez-vous ce jugeme L'essentiel n'est pas d'apprécier, de discuter ou même de commenter la pensée de Montaigne, mais de dire comment vous la comprenez, pratiquement quel est ce « grand monde » dans lequel il faut regarder pour se connaître. Introduction. — « Connais-toi toi-même », tel est le premier précepte que Socrate donne au...

2 pages - 1,80 €

Vous examinerez sur quelques exemples comment une habitude se forme et comment elle se défait ?

||« L'habitude, dit-on parfois, est une seconde nature ! » On veut dire par là qu'elle nous permet d'agir avec la promptitude, la facilité, la sûreté, l'habileté de l'instinct.Mais cet automatisme est acquis; cette « nature » est « seconde » : elle peut s'acquérir et réciproquement se perdre.En étudiant cette formation et cette...

2 pages - 1,80 €

On a dit : « La science moderne est née le jour où Galilée s'est demandé non pas pourquoi les corps tombent mais comment ils tombent. » Expliquez et discutez. ?

||Pourquoi, signifie ici dans quel but. On vous demande donc si la science moderne a commencé lorsqu'on a renoncé à la recherche des fins pour se borner à celle des causes efficientes. Distinguez entre : 1° les sciences biologiques et même les sciences morales, et 2° les sciences physico-chimiques.||...

1 page - 1,80 €

Connaissez-vous des auteurs qui aient voulu tirer une morale de la science ? Comment s'y sont-ils pris ? Peut-on soutenir crue l'inverse serait mieux justifié. ?

||Autrefois, les philosophes fondaient la morale sur la métaphysique. Ils précisaient d'abord la nature propre de l'homme, être raisonnable et libre, ayant un principe spirituel et par conséquent immortel... Ensuite, ayant prouvé l'existence d'un Dieu créateur et souverainement parfait? ils montraient que ce Dieu, ne pouvant pas se désintéresser de l'homme, lui imposait de...

4 pages - 1,80 €

Commenter le mot de Descartes : « Il suffit de bien juger pour bien faire. » ?

||Introduction. — Les moralistes recommandent avant tout; la culture de la volonté. Connaître son devoir est facile, disent-ils : le difficile est de le faire. Contre cette conception, de grands penseurs s'inscrivent en faux : dans l'antiquité, Socrate et Platon, pour qui « nul n'est méchant volontairement »; dans les temps modernes, Descartes qui...

1 page - 1,80 €

Expliquez et commentez cette pensée d'un philosophe contemporain : « Le monde fait partie de la réalité humaine, bien qu'il embrasse à la fois tout ce qui existe et la réalité humaine en particulier. » ?

||Celui qui connaît un peu Brunschvicg aura l'impression que cette pensée est de lui. Bien peu de candidats, même de candidats parisiens, ont une idée, même vague, de la philosophie de Brunschvicg, bien qu'il soit un des penseurs contemporains les plus marquants. Qu'importe! On demande, non pas de deviner l'auteur de la pensée en...

2 pages - 1,80 €

Comment concevez-vous les relations de la connaissance et de l'action ? Laquelle éclaire l'autre le plus profondément selon vous ?

||Savoir et agir sont, évidemment, les deux manifestations essentielles du dynamisme proprement humain.Mais quelle est l'importance relative, quels sont les rapports mutuels de la connaissance et de l'action ? La philosophie, à juste titre, s'en est préoccupée, et à notre époque les deux solutions extrêmes ont été exprimées.Pour Renan et les intellectualistes exclusifs,...

2 pages - 1,80 €

La sympathie et l'imitation. Comment peut-on concevoir leurs rapports ?

||I. — 1° Le mot sympathie n'a pas dans la langue philosophique le même sens que dans le langage ordinaire. Il signifie non pas la bienveillance particulière que nous avons pour quelqu'un, mais la tendance qu'ont les émotions à se propager d'une conscience à une autre. Il faut le prendre ici dans ce dernier sens,...

1 page - 1,80 €

Comment définir le droit ?

||Au cœur de la vie sociale, le droit manifeste à la fois l'idéal de justice et la nécessité d'organiser la vie commune, ce qui devrait être et ce que nous sommes autorisés à faire. Nous demandons ainsi au droit qu'il soit juste et qu'il fasse régner l'ordre.Le droit permet de jugerPar opposition à l'ordre...

1 page - 1,80 €

Comment la science approche-t-elle la nature ?

||L'homme s'interroge face à la nature qu'il veut connaître. L'approche scientifique de la nature dans l'histoire de l'humanité illustre son projet de comprendre son environnement.La nature est source d'étonnementLe spectacle de la nature est infiniment varié et pose bien des interrogations : pourquoi cette alternance du jour et de la nuit ? D'où...

1 page - 1,80 €

Comment penser la nature ?

||Par-delà la connaissance scientifique de l'univers, nous abordons la dimension métaphysique et morale de l'homme. Nous ne pouvons peut-être pas nous passer de l'idée de nature pour penser le sens de nos actions et de nos projets.L'idée de nature et la question du pourquoiLa science qui expérimente pose la question du « comment »...

1 page - 1,80 €

De la preuve : où et comment on doit prouver et si l'on doit tout prouver ?

||Introduction. On a défini la science « l'union des travailleurs de la preuve » (G. Bachelard). Mais qu'est-ce exactement qu'une preuve? Dans quels cas doit-on prouver? Doit-on toujours prouver ? Et comment doit-on le faire ?I. Nature de la preuve.A. — E. Goblot (Traité de Logique, p. 21) a fort bien défini la preuve...

2 pages - 1,80 €

Comment faire une dissertation philosophique ?

||La dissertation vous pose une question générale et d'allure assez vague ou large qui englobe un problème philosophique principal et des problèmes annexes. Des connaissances exactes (procurées par les cours de l'année) doivent vous permettent d'opter pour une thèse précise et engagée.Votre premier travail (au brouillon) doit concerner l'élaboration de cette thèse, quitte à...

3 pages - 1,80 €

Comment faire un commentaire de texte (Terminales technologiques) ?

||L'auteurLa connaissance de l'auteur et de sa doctrine ne sont pas requises. Vous allez étudier le texte comme s'il s'agissait d'un texte juridique : il se réfère à un problème général puis particulier, il propose une solution en l'argumentant.Les questionsTrois ou quatre questions vous sont présentées ; elles sont là pour vous guider. Ne...

1 page - 1,80 €

Comment s'effectue le passage du mythe au « logos » ?

On doit aux Grecs la découverte du « logos ». Cette découverte va transformer la conscience que l'homme a de lui-même et du monde.• Dans l'univers mythique, les choses, les divinités, la nature, sont autant de réalités qui renvoient aux forces profondes, inconscientes, de l'âme humaine. A ce sujet, Paul Diel écrit : « Ainsi la figuration mythique,...

4 pages - 1,80 €

Vous commenterez librement, à la lumière de votre expérience personnelle et de vos connaissances, cette réflexion d'un ancien : «Les ennemis ont leur utilité. Ils vous montrent vos défauts ; ils vous disent des vérités. Ce sont des maîtres que l'on ne pa

||Introduction. Il est difficile de se connaître soi-même. Mais cette connaissance est peut-être encore plus difficile du point de vue moral que du point de vue psychologique. Nous avons en effet, souvent sans nous en rendre compte, des complaisances envers nous-même ; nous sommes partiaux en notre faveur. C'est pourquoi il peut nous être...

1 page - 1,80 €

Comment la vie familiale contribue-t-elle au développement moral de ses membres ?

||Position de la question. Le milieu familial a une influence incontestable sur le développement moral de ses membres. Mais nous aurons à préciser comment cette influence s'exerce et à quelle condition elle est salutaire.I. Comment la famille contribue à l'éducation morale.A. — Rappelons d'abord que, si la famille est capable d'exercer cette influence, c'est...

2 pages - 1,80 €

Comment reconnaît-on un objet ? Comment reconnaît-on un souvenir ?

||Observation. — Il s'agit là de deux cas en apparence bien différents. On examinera cependant, en les comparant, s'ils n'ont pas quelque chose de commun.Position de la question. Le souvenir comme la perception impliquent l'un et l'autre un acte propre de l'esprit, qui est la reconnaissance. Ce n'est pas percevoir un objet que de...

2 pages - 1,80 €

Comment définir l'INSTINCT ?

||L'instinct est une activité préformée, automatique et spécifique.Activité préformée, c'est-à-dire établie d'avance chez l'animal : l'animal semble la posséder depuis sa naissance. Elle est automatique, car l'animal l'accomplit d'une façon qui paraît aveugle. Enfin elle est spécifique, car chaque espèce a des instincts différents.Les activités d'instinct n'appartiennent qu'à certains insectes et certains vertébrés....

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com