Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : est

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 >>

11280 dissertations trouvées

L'enfant n'est-il qu'un primitif ?

||Introduction. Les conceptions psychologiques sur le primitif et sur l'enfant ont suivi une évolution parallèle. De même qu'on se représentait autrefois le primitif comme un homme « à l'écart de nature », on concevait l'enfant comme « un adulte en réduction ». Or les progrès de la psychologie ont montré qu'il existe une structure...

2 pages - 1,80 €

En quoi le langage est-il le propre de l'homme ?

||  Langue naturelle et codes de signaux On entend par langue naturelle le langage verbal, c'est-à-dire ce langage que seul l'homme est capable d'utiliser. C'est donc par abus de langage que l'on dira que les animaux possèdent un langage, que le corps a son langage, etc. Dans tous ces cas, on a affaire à un code...

1 page - 1,80 €

Le bonheur est-il chimérique ?

• Le problème, tel que Pascal le pose, est le suivant : « Guerre intestine de l'homme entre la raison et les passions. S'il n'avait que la raison sans passions... S'il n'avait que les passions sans raison... Mais ayant l'un et l'autre, il ne peut être sans guerre, ne pouvant avoir la paix avec l'un...

4 pages - 1,80 €

Quelle est la psychologie du menteur ?

||Introduction. Bien des questions peuvent se poser à propos du mensonge. Nous chercherons d'abord à, faire la psychologie du menteur. Après quoi, nous poserons la question sur le terrain moral.I. Psychologie du mensonge.A. — Mentir, a-t-on dit, c'est tenir un langage contraire à la vérité avec le dessein de tromper. Mais on peut...

1 page - 1,80 €

« Dire la vérité à des personnes qui ne sont pas en état de l'entendre, c'est la profaner. La dire à ceux qui sont disposés à la persécuter, c'est la trahir » (Shaftesbury, philosophe sceptique anglais, 1708). Analysez et discutez ce texte ?

||Observation. — La qualification de Shaftesbury (1671-1713) comme philosophe sceptique n'est pas exacte et elle risque d'aiguiller le commentaire dans une voie fausse. Shaftesbury se place plutôt à un point de vue esthétique, et quelque peu platonicien, d'où l'univers constitue une harmonie à condition que chacun agisse selon sa nature vraie. Le gaspillage de...

2 pages - 1,80 €

Qu'appelle-t-on esprit de famille ? Quelle en est la valeur morale ? A quelles déviations est-il exposé ?

||Introduction. Il s'agit ici d'analyser, non pas tant la structure que l'esprit de la famille : on verra d'ailleurs que cet esprit a varié quelque peu avec la structure du groupe familial. Nous essaierons ensuite d'apprécier sa valeur morale et de signaler les déviations qu'il peut présenter.I. Qu'est-ce que l'esprit de famille ?A. —...

2 pages - 1,80 €

Un philosophe contemporain écrit : « Posséder, c'est inévitablement être possédé... La pente de la vie naturelle, c'est de tendre à s'identifier avec ce qu'on a. » Expliquez cette pensée et analysez l'influence des biens extérieurs sur la vie morale. ?

||Introduction. Les apologistes de la propriété individuelle l'ont souvent caractérisée comme la condition et la garantie de la liberté. Mais il n'y a là qu'un aspect de la question : est-ce que la propriété n'asservit pas autant qu'elle libère?I. La conception classique de la propriété.A. — Selon la conception classique, la propriété est un...

2 pages - 1,80 €

On lit dans les « Pensées » de Pascal : « La chose la plus importante à la vie est le choix du métier. » Montrez l'importance morale de la profession. ?

||Introduction. Le métier, la profession est souvent considéré comme une activité purement utilitaire, étrangère à la vie morale. C'est là une erreur. Pascal nous dit : « La chose la plus importante... », etc. Essayons de montrer en quoi consiste cette importance morale de la profession.A. — Remarquons d'abord que la profession met sa...

1 page - 1,80 €

Que pensez-vous de ce mot de Maine de Biran: "Philosopher, c'est réfléchir" ?

||Position de la question. A première vue, la formule proposée semble banale : n'a-t-on pas toujours représenté le philosophe comme un homme qui réfléchit, comme un méditatif? Mais, en creusant le sens du mot « réfléchir », peut-être découvrirons-nous à cette pensée une portée plus profonde.I. Réflexion et vie sensitive.Maine de Biran lui-même...

1 page - 1,80 €

L'attente est-elle réductible à l'attention ?

||Nouvelle page 1 Introduction. La simple étymologie suffit à nous suggérer qu'entre les deux états de l'attente et de l'attention, il y a quelque affinité. Dans l'un comme dans l'autre, l'esprit est tendu vers un objet. Mais on aperçoit déjà quelles peuvent être les différences : dans l'attente, l'objet est à venir, donc quelque peu...

1 page - 1,80 €

La perception est-elle une abstraction ?

||Observations. — Cette citation est extraite du Cours sur la Perception, dans les Célèbres Leçons, p. 134. Elle se continue ainsi : « Le premier objet auquel la sensation est naturellement rapportée, c'est cet objet proche et toujours présent, notre propre corps. Sentir quelque chose, c'est l'éprouver dans son propre corps. » Mais elle...

1 page - 1,80 €

Peut-on dire avec Ch. Blondel que « la raison est un splendide cadeau que la société a mis dans notre berceau. » ?

Introduction. Les sociologues contemporains ont mis en lumière l'influence qu'il convient d'attribuer à la société dans la formation et le développement de la raison humaine. : Durkheim est même allé jusqu'à faire de la raison un produit de la vie en société. Certains psychologues, comme Ch. Blondel, n'ont pas été loin d'accepter leurs ...

1 page - 1,80 €

En quel sens est vrai ce mot de Royer-Collard : « On ne se souvient pas des choses ; on ne se souvient jamais que de soi-même » ?

||introduction. — Le vulgaire, et même tout philosophe quand il se laisse aller à son penchant spontané, ne doute pas que sa mémoire ne le porte vers des personnages disparus, vers des régions éloignées : on se souvient des hommes et des choses. Royer-Collard estime illusoire ce pouvoir qu'aurait la mémoire de faire sortir...

2 pages - 1,80 €

Parlant de la mémoire, Gaston Berger disait : « Elle est un effort magique pour recréer un objet qui se dérobe à nos regards, effort qui est par essence condamné à l'impuissance puisque le passé est ce qui ne peut pas renaître.» Qu'en pensez-vous ?

||Introduction. — La mémoire passe couramment pour la faculté d'évoquer le passé et de le revivre. Aussi n'est-on pas peu surpris de lire cette déclaration de Gaston Berger : « Elle est... ».Nous commencerons par l'examiner en relevant tout ce qui nous choque en elle. Après quoi on tâchera de voir si elle ne...

2 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de cette formule de Brunschvicg: « L'association n'est qu'une circulation de pensées. Le jugement arrête et fixe une croyance » ?

||Introduction. — Nous pensons avec tout notre esprit, en sorte que, dans la plus simple de nos activités mentales nous pouvons, à l'arrière-plan ou dans les coulisses, deviner, sinon distinguer le jeu de fonctions cognitives qui semblent n'avoir rien à faire en l'occurrence. Les philosophes n'en distinguent pas moins diverses opérations qu'ils jugent ...

2 pages - 1,80 €

Est-on trompé ou se trompe-t-on ?

||Introduction. — L'erreur étant d'une expérience courante, nous ne nous en étonnons plus, mais le philosophe s'en scandalise : comment l'esprit, que l'évidence de la vérité devrait seule convaincre, peut-il admettre le faux ? Pour le disculper, on allègue les apparences trompeuses d'après lesquelles il juge et on croit par là avoir déplacé la...

2 pages - 1,80 €

Un penseur contemporain a écrit : « Il n'y a pas deux ou plusieurs formes de raisonnement. Le raisonnement est déductif ou il n'est pas. » Que pensez-vous de cette affirmation ?

||Introduction. — Il est assez courant de distinguer deux ou même trois formes de raisonnement : la déduction, l'induction auxquelles on ajoute parfois l'analogie qui n'est qu'une forme d'induction plus complexe. Au contraire, certains logiciens ne veulent retenir qu'une forme de raisonnement, la déduction ; pour eux, suivant la formule d'un penseur contemporain, «...

2 pages - 1,80 €

Une science du particulier est-elle possible ?

||  « L'homme désire naturellement savoir », dit Aristote dès les premiers mots de sa Métaphysique » : les pourquoi » incoercibles de l'enfant, la curiosité de l'adulte à l'affût des nouvelles, les patientes recherches du savant en quête de l'explication d'un phénomène, sont des effets divers de cette tendance foncière chez l'homme, de ce...

2 pages - 1,80 €

Les philosophes classiques pensaient que la connaissance de soi-même conduirait à la libération de la personne ; or, les progrès de la psychologie ont souvent pour conséquence pratique le conditionnement de l'homme par l'homme. Une telle évolution est-el

||introduction. — En attendant le train, nous avons souvent lu en haut de la bascule établie sur le quai ou dans la salle d'attente cette invitation à se peser : « Qui souvent se pèse bien se connaît ; qui bien se connaît bien se porte ». Si la première de ces assertions est fort...

2 pages - 1,80 €

L'intuition est-elle le critère de la vérité ?

||Introduction. — Voulant mettre fin aux doutes que lui laissaient les enseignements qu'il avait reçus, Descartes décida de tout remettre une bonne fois en question et de « ne recevoir une chose pour vraie » qu'il ne la connût « évidemment être telle ». L'évidence intuitive par laquelle l'auteur du « Discours de la...

3 pages - 1,80 €

L'animal « est » ses sensations, écrit un philosophe contemporain ; l'homme, lui, « a » des sensations. Expliquez cette phrase et montrez l'intérêt philosophique de l'opposition marquée par ces deux verbes. ?

||Introduction. — La psychologie moderne ne s'est pas ralliée à la thèse paradoxale de Descartes pour qui l'activité animale se réduirait à de purs mécanismes. Elle accorde aux animaux un psychisme analogue au psychisme humain : le chien sent, se souvient et même, en un certain sens, comprend comme nous. On reconnaît cependant, entre...

3 pages - 1,80 €

Qu'est-ce qu'un réflexe ?

||L'étude du réflexe a montré que ce phénomène est beaucoup moins simple qu'on ne l'avait cru d'abord. Tous les réflexes n'ont pas, en effet, leur étape terminale au niveau de la moelle épinière comme on le dit généralement. Certains ont leur étape terminale dans le bulbe rachidien, par exemple l'éternuement, la sécrétion salivaire ;...

1 page - 1,80 €

L'homme est-il une chose pensante ?

              La capacité qu’a l’homme de penser lui semble unique. En ce sens, en se demandant ce qui fait que l’homme est homme, il conviendrait de dire qu’il s’agit de sa pensée en tant qu’elle le distingue du reste de la nature. Pourtant quel est le sens, la valeur et le fondement d’une telle...

3 pages - 1,80 €

Le travail est-il une puissance d'aliénation ou d'émancipation ?

Qu'est-ce déjà que l'aliénation ? En une acception non philosophique, elle désigne la dépossession d'un bien ou d'un droit comme, par exemple, la maladie mentale. Philosophiquement, l'aliénation désigne l'asservissement de l'être humain par le travail, par le pouvoir politique, par la technique, par l'idéologie, par la religion... Dès lors: Etre aliéné signifie être dépossédé de soi, être étranger à soi,...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com