Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : ses

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 >>

11212 dissertations trouvées

 partir de deux ou trois cas concrets d'émotion, de passion, ou de sentiment, tâchez de préciser le rôle du physiologique, du psychologique et du social dans la vie affective et de déterminer quel est le facteur essentiel de l'affectivité. ?

||Identifier est la tendance fondamentale de l'esprit humain. Cette tendance se manifeste jusque dans l'étude de la réalité la plus complexe qu'il nous soit donné de connaître: l'âme humaine.L'activité psychologique dépend de l'organisme; nous né le savons que trop. Mais, du moins sous ses formes les plus élevées, elle se révèle si différente des...

5 pages - 1,80 €

Discutez cette pensée de Pascal : « Instinct et raison, marques de deux natures. » ?

||INTRODUCTION. - Pascal, pour qui « pensée fait la grandeur de l'homme » (488), est bien un esprit du XVIIe siècle, un contemporain de Descartes qui croyait n'être qu' u une substance dont toute l'essence ou la nature n'est que de penser ». Mais il déborde son siècle et, en reconnaissant, à côté ou...

2 pages - 1,80 €

En quoi consiste la "synthèse mentale" ?

||Introduction. — La philosophie classique, celle des cartésiens aussi bien que celle des scolastiques, rattachait les phénomènes à une substance : les phénomènes psychiques à l'âme, les phénomènes physiques à la matière.Nous supposons ce travail accompli et nous allons exposer le résultat de nos recherches. Les chiffres entre parenthèses renvoient au Précis de la...

2 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de cette formule : « Il n'y a de science que du général » ?

||« L'homme désire naturellement savoir », dit Aristote dès les premiers mots de sa Métaphysique : les « pourquoi » incoercibles de l'enfant, la curiosité de l'adulte à l'affût des nouvelles, les patientes recherches du savant en quête de l'explication d'un phénomène, sont des effets divers de cette tendance foncière chez l'homme, de ce...

2 pages - 1,80 €

Vous définirez l'intuition et la pensée discursive et vous montrerez le rôle de l'une et de l'autre dans les sciences mathématiques, dans les sciences expérimentales et dans la métaphysique. ?

  Réflexion : opération intellectuelle par laquelle la pensée, s'abstrayant de toute adhésion au concret, fait retour sur elle-même et sur ses actes. Implique un processus temporel. ||Toute une connaissance humaine s'énonce sous forme de jugement, affirmation d'un rapport entre deux idées. La phrase de Kant est bien connue : « Penser, c'est juger. »Mais, suivant la façon dont ce...

2 pages - 1,80 €

L'analyse et la synthèse.

||Parmi les procédés fondamentaux de toute méthode, Descartes cite en premier lieu, aussitôt après la règle de l'évidence, deux opérations que l'on est convenu d'appeler, en les opposant plus ou moins : analyse et synthèse.Il sera donc intéressant de s'en faire une idée juste. Leur juxtaposition dans le Discours de la Méthode nous y...

2 pages - 1,80 €

Découvrir et vérifier une loi scientifique, est-ce la même chose ? (Découverte et vérification des lois en science) ?

||Introduction. — Bacon, suivi par Stuart Mill, avait donné de la méthode expérimentale une théorie restée longtemps classique. D'après lui, le savant en quête de l'explication des phénomènes naturels commencerait par faire des observations aussi nombreuses et surtout aussi variées que possible; puis il chercherait entre quels phénomènes il y a « coïncidence constante...

3 pages - 1,80 €

Pourquoi suffit-il d'un tableau noir et d'un morceau de craie pour établir des vérités mathématiques, alors que le physicien a besoin d'observer et d'expérimenter ?

||Introduction. — Décrire brièvement une salle de cours de mathématiques et un laboratoire de physique : pourquoi cette différence ? Pourquoi suffit-il...?I. A l'origine, les mathématiques ne se faisaient pas au tableau avec des lettres et des chiffres. C'étaient des sciences pratiques, opérant directement sur les choses, recourant, comme la physique moderne, à ...

1 page - 1,80 €

En quoi les sciences de raisonnement diffèrent-elles des sciences d'observation ?

||L'étendue du domaine à explorer par l'esprit humain a rendu nécessaire la spécialisation et la multiplication des sciences. Pour fixer avec précision le rôle de chacune, il est utile de les rapprocher et de les comparer; on peut ainsi mettre en relief les points de contact et les différences, les groupements ou rapprochements possibles.Or,...

2 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de cette expression : « sciences morales » ? Existe-t-il des sciences morales ? et diffèrent-elles des sciences expérimentales ?

||Que pensez-vous de cette express Préambule. — Ce qu'on entend ordinairement par « sciences morales » : celles qui étudient dans l'homme l'être mental : pensant, sentant, voulant.— En lui-même : psychologie et annexes : logique, morale, esthétique.— En relation avec ses semblables : sociologie, droit civil, politique, philologie, etc.— Dans son évolution et son...

2 pages - 1,80 €

Connaissez-vous des auteurs qui aient voulu tirer une morale de la science ? Comment s'y sont-ils pris ? Peut-on soutenir crue l'inverse serait mieux justifié. ?

||Autrefois, les philosophes fondaient la morale sur la métaphysique. Ils précisaient d'abord la nature propre de l'homme, être raisonnable et libre, ayant un principe spirituel et par conséquent immortel... Ensuite, ayant prouvé l'existence d'un Dieu créateur et souverainement parfait? ils montraient que ce Dieu, ne pouvant pas se désintéresser de l'homme, lui imposait de...

4 pages - 1,80 €

La politesse est-elle une création artificielle de la vie sociale ou correspond-elle à certains besoins de la nature humaine ?

||Introduction. — « La politesse s'en va », constatent tristement nos grands-parents, choqués de la liberté d'allure des jeunes. Ont-ils raison; d'être tristes ? I. Il faut reconnaître dans la politesse une part d'artifice et une part de naturel.A. Artifice ou convention : a) D'abord les diverses façons de traiter avec les autres, en...

1 page - 1,80 €

Y a-t-il lieu de distinguer des vérités d'expérience et des vérités de raison ? Les vérités de raison ne sont-elles elles-mêmes que d'anciennes acquisitions de l'expérience? Ou bien faut-il penser qu'elles sont déjà nécessaires à l'homme pour comprendre

||Voilà un sujet on ne peut plus classique, mais posé sous une forme nouvelle et en même temps parfaitement claire. Tout candidat qui connaît l'essentiel du problème de la raison a les éléments nécessaires et suffisants pour le traiter. La difficulté, dans ce cas, est de substituer aux termes et aux cadres dans lesquels...

4 pages - 1,80 €

Pouvons-nous mettre en cause l'existence du monde extérieur ?

||Pyrrhon, à ce qu'on raconte, était parvenu à un tel degré de scepticisme que si ses disciples, plus confiants que lui dans les données de leurs sens, ne l'eussent accompagné, il se fût heurté aux arbres ou laissé choir dans quelque rivière. A de tels récits l'homme de la rue sourit de malice ou...

5 pages - 1,80 €

Expliquez et commentez cette pensée d'un philosophe contemporain : « Le monde fait partie de la réalité humaine, bien qu'il embrasse à la fois tout ce qui existe et la réalité humaine en particulier. » ?

||Celui qui connaît un peu Brunschvicg aura l'impression que cette pensée est de lui. Bien peu de candidats, même de candidats parisiens, ont une idée, même vague, de la philosophie de Brunschvicg, bien qu'il soit un des penseurs contemporains les plus marquants. Qu'importe! On demande, non pas de deviner l'auteur de la pensée en...

2 pages - 1,80 €

Est-il plus facile d'établir l'existence des choses matérielles que celle de l'esprit et de la pensée ?

||Vous pourriez répondre : Tordre de facilité est le suivant : l9 pour la connaissance vulgaire : la matière, la pensée, l'esprit; 2° pour une connaissance scientifique ou philosophique qui établit et justifie ses affirmations : la pensée, la matière, l'esprit.||...

1 page - 1,80 €

Par quelles voies différentes les philosophes arrivent-ils à poser le problème de Dieu ? Ces voies sont-elles sans influence sur la réponse qu'ils y apportent ?

||Dieu est postulé par le monde (preuves cosmologiques) : par là on aboutit à un premier moteur, en réalité, un inconnu mystérieux sans ressemblance et sans relation avec l'homme (le Dieu d'Aristote). Il est postulé par la psychologie humaine (idées et raison, sentiments moraux); par là on aboutit à un pur esprit analogue à...

1 page - 1,80 €

L'explication par analogie. Ses diverses formes. Sa valeur. ?

||Ainsi que l'a bien montré Émile Meyerson, la loi fondamentale de la pensée est le principe d'identité. Dans la diversité qui se présente à lui, l'homme cherche l'identique. Ne trouvant que des individus différents les uns des autres, il ne peut constater de véritables identités. Alors, cette identité qui n'existe pas, il la fait;...

5 pages - 1,80 €

Comment concevez-vous les relations de la connaissance et de l'action ? Laquelle éclaire l'autre le plus profondément selon vous ?

||Savoir et agir sont, évidemment, les deux manifestations essentielles du dynamisme proprement humain.Mais quelle est l'importance relative, quels sont les rapports mutuels de la connaissance et de l'action ? La philosophie, à juste titre, s'en est préoccupée, et à notre époque les deux solutions extrêmes ont été exprimées.Pour Renan et les intellectualistes exclusifs,...

2 pages - 1,80 €

Supposez que vous ayez, en tant que juré, à juger un accusé. A quels points de vue vous placeriez-vous pour l'absoudre ou le punir ?

||Introduction. — La mission de juger ses semblables est redoutable pour quiconque a le sentiment de la dignité humaine : de la sentence du juge dépend, en effet, dans bien des cas, l'honneur et même la vie de l'accusé. Mais cette mission est encore plus redoutable pour un juré qui manque , de la...

1 page - 1,80 €

Que pensez-vous de cette définition de Bergson : « La philosophie ne mérite pas d'être louée ou critiquée comme une construction personnelle. Elle n'est que la résolution une fois prise de regarder naïvement en soi et autour de soi. » ?

||Introduction. — Les philosophes du passé — grâce sans doute au recul du temps et aux simplifications de l'enseignement — se groupent aisément en grandes écoles auxquelles un chef donne l'inspiration fondamentale et les thèses essentielles. On n'éprouve pas la même aisance avec les philosophes contemporains : ils paraissent tous différents les uns des...

2 pages - 1,80 €

Claude Bernard a dit en parlant des rapports de la science et de la philosophie : « L'union solide de la science et de la philosophie est utile aux deux : elle élève rune et soutient l'autre ». Expliquez et appréciez cette pensée. ?

||||I. — La philosophie élève la science. Sans la philosophie la science serait trop terre à terre. Sans doute elle ne tomberait pas complètement clans l'empirisme, mais elle y confinerait. Elle s'interdirait les grandes hypothèses, les vues d'ensemble. Elle aurait « des semelles de plomb ».II. — La science soutient la philosophie. Sans la...

1 page - 1,80 €

Le positivisme ramène la psychologie à la biologie et à la sociologie. Que pensez-vous de cette théorie ?

||Dans la classification positiviste des sciences, la psychologie n'a point de place ; à la biologie succède immédiatement la sociologie. Cette omission est volontaire ; elle résulte de ce que Comte n'admet pas la possibilité de la psychologie, si l'on entend par là « la science de l'âme obtenue par la méthode introspective »....

2 pages - 1,80 €

Quels services la psychologie et la physiologie peuvent-elles se rendre ?

||I — Montrer l'union étroite et l'interdépendance du physique et du moral.II. — Services rendus à la psychologie par la physiologie1° Montrer l'utilité de la physiologie dans l'explication des sensations, des souvenirs, des émotions, des habitudes, des maladies mentales.2° La physiologie a certainement contribué au progrès de la psychologie générale. Importance des études...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com