Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : m est

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 >>

11280 dissertations trouvées

Que pensez-vous de ce mot de Mme de Lambert : « L'admiration est le partage des sots » ?

||Introduction. — La maxime est un genre littéraire dangereux. Elle doit avoir une portée générale et, en même temps, une forme concise: aussi est-il bien difficile d'y introduire les distinctions nécessaires. Elle doit frapper par son air de nouveauté et sonner comme un paradoxe : ce n'est pas le meilleur moyen d'arriver à l'exacte...

1 page - 1,80 €

Quelle est la valeur de l'introspection en psychologie et en philosophie ?

||Les « humanités » formaient naguère les jeunes esprits par un contact prolongé avec les grands auteurs — dramaturges, poètes lyriques ou épiques, romanciers et penseurs — qui avaient analysé le plus exactement les rouages de l'activité humaine et pouvaient le mieux faire comprendre l'homme à lui-même.Mais les progrès des sciences ont obligé les...

3 pages - 1,80 €

Notre vie affective est un « jardin secret ». Cependant on lui a assigné des conditions sociales. Y a-t-il contradiction entre ces deux assertions ?

||Le philosophe, dans son désir d'expliquer, voudrait ramener toute la réalité à un seul élément, la multitude des lois à une loi unique. Mais il se heurte à la complexité du réel et, en particulier, à la complexité de l'âme humaine dans laquelle de multiples influences s'entrecroisent sans se confondre.Ainsi, chacun a sa personnalité...

3 pages - 1,80 €

Comment comprenez-vous ce jugement de Montaigne : « Ce grand montre est le miroir où il faut se regarder pour se bien connaître » ?

||Comment comprenez-vous ce jugeme L'essentiel n'est pas d'apprécier, de discuter ou même de commenter la pensée de Montaigne, mais de dire comment vous la comprenez, pratiquement quel est ce « grand monde » dans lequel il faut regarder pour se connaître. Introduction. — « Connais-toi toi-même », tel est le premier précepte que Socrate donne au...

2 pages - 1,80 €

La psychologie du caractère apporte-t-elle une confirmation ou un démenti à cette pensée d'Amiel : « L'homme n'est que ce qu'il devient, vérité profonde; l'homme ne devient que ce qu'il est, vérité plus profonde encore » ?

||Il est classique de distinguer dans le caractère des éléments naturels ou innés et des éléments acquis. On naît sanguin ou lymphatique, vif ou mou; mais les traite essentiels du tempérament peuvent être modifiés par des influences diverses : le climat, le métier, l'éducation et le milieu social, enfin l'effort volontaire.Cette distinction claire, et...

3 pages - 1,80 €

Discutez le mot célèbre du philosophe Ravaisson : « C'est la matérialité qui met en nous l'oubli. » ?

||La mémoire, avec son double phénomène d'oubli et de rappel, est un des pouvoirs originaux de l'être conscient. Aussi l'explication de l'oubli et de la conservation des souvenirs a-t-elle fréquemment sollicité l'intérêt et la sagacité des psychologues, spécialement touchant le rôle que joue en ces phénomènes le double élément de l'être humain : esprit...

2 pages - 1,80 €

L'association des idées. Quelle est, dans cette fonction, la part de l'automatisme, et quelle est la part de l'activité de sélection ?

||Introduction. — Pour se faire une idée juste de cette fonction très générale qu'on appelle d'une façon uniforme « association des idées », le procédé le plus simple et le plus objectif paraît être d'envisager d'abord un certain nombre de ces cas d'associations mentales, et d'examiner ensuite, par une analyse détaillée de ces faits,...

3 pages - 1,80 €

Quel est le Rôle du sentiment dans la vie intellectuelle ?

||Introduction. — Il est si courant d'opposer sentimental et intellectuel qu'il peut paraître paradoxal de parler du rôle du sentiment dans la vie intellectuelle autrement que pour signaler leur opposition foncière : le sentiment n'est-il pas la source de la plupart des préjugés? Le sentimental n'arrive-t-il pas à prendre ses rêves pour la...

1 page - 1,80 €

 partir de deux ou trois cas concrets d'émotion, de passion, ou de sentiment, tâchez de préciser le rôle du physiologique, du psychologique et du social dans la vie affective et de déterminer quel est le facteur essentiel de l'affectivité. ?

||Identifier est la tendance fondamentale de l'esprit humain. Cette tendance se manifeste jusque dans l'étude de la réalité la plus complexe qu'il nous soit donné de connaître: l'âme humaine.L'activité psychologique dépend de l'organisme; nous né le savons que trop. Mais, du moins sous ses formes les plus élevées, elle se révèle si différente des...

5 pages - 1,80 €

Maine de Biran écrit dans son journal, en 1822 : « Une personne que je croyais spirituelle me niait aujourd'hui qu'il y ait énergie sans passion et elle paraît avoir lié étroitement ces deux idées. J'ai soutenu fortement que là où il y avait passion entr

||Introduction. — Analyse d'une passion : celle d'Harpagon par exemple : elle apparaît surtout avec deux caractères :— une grande ardeur et une énergie formidable dans une direction unique;— un assujettissement du sujet, sans ce§se harcelé par sa tendance, et qui la suit;C'est sans doute ce qui aura donné lieu à la double opinion...

2 pages - 1,80 €

Découvrir et vérifier une loi scientifique, est-ce la même chose ? (Découverte et vérification des lois en science) ?

||Introduction. — Bacon, suivi par Stuart Mill, avait donné de la méthode expérimentale une théorie restée longtemps classique. D'après lui, le savant en quête de l'explication des phénomènes naturels commencerait par faire des observations aussi nombreuses et surtout aussi variées que possible; puis il chercherait entre quels phénomènes il y a « coïncidence constante...

3 pages - 1,80 €

Le doute du scientifique est-il de même nature que celui du sceptique ?

||Introduction. — L'homme est naturellement crédule. C'est l'expérience de l'erreur et du mensonge qui le rend prudent et l'amène à douter. Mais il y a différentes façons de douter : celle du savant et celle du sceptique : comment les caractériser ?I. La genèse et le rôle du doute sont bien dissemblables suivant qu'on...

1 page - 1,80 €

On a dit : « La science moderne est née le jour où Galilée s'est demandé non pas pourquoi les corps tombent mais comment ils tombent. » Expliquez et discutez. ?

||Pourquoi, signifie ici dans quel but. On vous demande donc si la science moderne a commencé lorsqu'on a renoncé à la recherche des fins pour se borner à celle des causes efficientes. Distinguez entre : 1° les sciences biologiques et même les sciences morales, et 2° les sciences physico-chimiques.||...

1 page - 1,80 €

De l'expérience du plaisir et de l'épreuve de la douleur, quelle est celle qui contribue le plus à la formation morale de l'homme ?

||La question posée peut laisser hésitant. Il faut cependant donner une réponse et la justifier : c'est l'ingéniosité de votre justification et non votre réponse qui vous fera apprécier.Introduction. — Nous ne naissons pas, comme on le croit vulgairement, avec le sens du bien et du mal et avec une énergie morale capable de...

1 page - 1,80 €

La vertu est-elle la sage recherche du bonheur ?

||  Le plus simple — et le plus juste — est de répondre à ces diverses questions sur la vertu et le bonheur : 1° le but de la vie est la vertu; 2° qui a pour conséquence le bonheur, qui ne manque jamais, le bonheur de la vertu étant le plus grand des bonheurs. Une...

2 pages - 1,80 €

Quelle est l'Origine de la notion de droit ?

||  Introduction. — L'homme d'affaires a besoin, pour bien mener ses entreprises, d'une sérieuse connaissance du droit, c'est-à-dire de la législation dé son pays ou des pays avec lesquels il a des relations commerciales : il doit connaître le droit positif qui varie avec les États et avec les époques. Mais si sa conscience ...

3 pages - 1,80 €

La politesse est-elle une création artificielle de la vie sociale ou correspond-elle à certains besoins de la nature humaine ?

||Introduction. — « La politesse s'en va », constatent tristement nos grands-parents, choqués de la liberté d'allure des jeunes. Ont-ils raison; d'être tristes ? I. Il faut reconnaître dans la politesse une part d'artifice et une part de naturel.A. Artifice ou convention : a) D'abord les diverses façons de traiter avec les autres, en...

1 page - 1,80 €

Est-il plus facile d'établir l'existence des choses matérielles que celle de l'esprit et de la pensée ?

||Vous pourriez répondre : Tordre de facilité est le suivant : l9 pour la connaissance vulgaire : la matière, la pensée, l'esprit; 2° pour une connaissance scientifique ou philosophique qui établit et justifie ses affirmations : la pensée, la matière, l'esprit.||...

1 page - 1,80 €

Est-il vrai que les nombres gouvernent le monde ?

||Certains candidats ont ainsi compris : c'est la masse ou la majorité (le nombre) qui détermine les mouvements sociaux...! Une simple lecture attentive et un peu de réflexion sur le sens usuel des mots leur aurait évité cette interprétation grossièrement erronée. C'est Pythagore qui, le premier, affirma que les nombres gouvernent le monde, et...

1 page - 1,80 €

Quelle est la valeur psychologique, morale, métaphysique même du « Connais-toi toi-même » socratique ?

||Sujet extrêmement vaste pouvant faire l'objet de trois dissertations : c'est ainsi que nous le présenterons. Bien peser dans son esprit : 1° le sens du mot valeur (caractère d'une chose qui atteint sa fin théorique ou pratique); 2° la fin ou les fins des diverses parties de la philosophie à propos desquelles on ...

3 pages - 1,80 €

« Savoir, c'est pouvoir », a dît François Bacon. « Pour pouvoir, il faut croire et vouloir », a dit un sage. Vous vous efforcerez de déterminer dans quelle mesure savoir, croire et vouloir sont nécessaires à l'homme pour pouvoir, et vous chercherez si l'

||Introduction. —: « Au commencement était l'action », a écrit Gœthe. Le besoin d'agir est le plus essentiel à l'homme. Cependant, notre action effective ou productrice est bien réduite. Qu'est-ce qui nous manque ? De savoir, répond Bacon; de croire et de vouloir, réplique un sage. Qui des deux a raison ? I. Les conditions...

1 page - 1,80 €

Que pensez-vous de cette définition de Bergson : « La philosophie ne mérite pas d'être louée ou critiquée comme une construction personnelle. Elle n'est que la résolution une fois prise de regarder naïvement en soi et autour de soi. » ?

||Introduction. — Les philosophes du passé — grâce sans doute au recul du temps et aux simplifications de l'enseignement — se groupent aisément en grandes écoles auxquelles un chef donne l'inspiration fondamentale et les thèses essentielles. On n'éprouve pas la même aisance avec les philosophes contemporains : ils paraissent tous différents les uns des...

2 pages - 1,80 €

Ce qui est interchangeable est-il sans valeur ?

||    La valeur désigne la qualité d’un objet, d’une objet. En économie, la valeur rend compte du prix d’un produit, dont le calcul intègre un ensemble de facteurs, tant sociologiques que psychologique. La valeur comprend sens au sein de l’échange. Il se comprend au sein du travail. La tradition reconnaît au moins deux valeurs :...

4 pages - 1,80 €

Y a-t-il des questions auxquelles aucune science ne répond ?

||Introduction Y a-t-il des questions auxquelles aucune science ne répond ? La question telle qu’elle nous est posée suppose qu’il y ait plusieurs sciences, et suppose donc que l’on délimite le champ des sciences. La science est définie comme un ensemble structuré de connaissances qui se rapportent à des faits obéissant à des lois, ...

3 pages - 1,80 €

Est-il vrai que les systèmes philosophiques n'exercent d'influence que sur les esprits spéculatifs ?

||Ce serait une erreur de croire que les systèmes philosophiques n'exercent d'influence que sur les esprits spéculatifs.Ils descendent aux foules, ils pénètrent la mentalité populaire par les livres qui les vulgarisent ou les traduisent en images sensibles, par les brochures et les journaux, par l'éducation et l'enseignement, par la conversation et le frottement des...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com