Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : suis

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 >>

986 dissertations trouvées

N. Armstrong, premier homme à marcher sur la Lune, a dit : « C'est un petit pas pour l'homme que je viens de faire, mais c'est un bond de géant pour l'humanité ». Expliquez cette pensée, et dites ensuite vos réflexions personnelles sur cette conquête. ?

||CONSEILS    Le rappel de la curiosité inquiète du monde au moment de l'exploit constituera une bonne introduction.  Pour expliquer la pensée il faudra tenir compte de la double antithèse : petit, géant, homme, humanité.  On opposera ensuite les arguments des détracteurs et ceux des admirateurs de la conquête de la Lune.  La dernière partie...

2 pages - 1,80 €

Vivre d'abord, philosopher ensuite.

||Avant toute chose, il y a lieu de revenir à l'étymologie du mot philosophie qui signifie, dans son acceptation la plus large, recherche de la sagesse.  De par cette définition, l'homme, réputé animal pensant, est censé être à la recherche permanente de la sagesse, donc à une pratique continuelle de la philosophie.  Certains assimilent l'acte de philosopher à...

2 pages - 1,80 €

La question du "qui suis-je ?" admet-elle une réponse exacte ?

1. Oui, la question « qui suis-je ? » admet une réponse exacte A. Mon identité s'affirme dans la permanence. Il est un fait que si je me demande à tout moment qui je suis, je suis à même de me rappeler mon identité. Non seulement je sais tout le temps qui je suis, mais j'ai même conscience...

4 pages - 1,80 €

Puis-je dire qui je suis ?

|| D’emblée la conscience d’être fait être en tant qu’être humain. L’être humain est u être pensant. Aristote le définissait comme animal doué de raison (zoon logistikon). Cette spécificité de l’être humain fait de lui un vivant pas comme les autres puisqu’il prend conscience de sa nature et peut la nommer pour la...

1 page - 1,80 €

Puis-je savoir ce que je suis ?

||Il paraît difficile par ce moyen d'avoir une connaissance objective de nous-mêmes : la connaissance que nous pouvons avoir de nous par l'introspection passe à travers le filtre de l'opinion que nous nous faisons de nous. Ainsi, nous pouvons être tentés d'exagérer, d'amoindrir ou de taire certains de nos défauts. Dans son roman de science-fiction La Révolution des...

4 pages - 1,80 €

De tout ce que je suis ou de ce que je possède que puis-je considérer comme véritablement moi ?

||Le sujet nous convoque d'emblée à une réflexion sur deux notions, à savoir « être » et « avoir ». Le rapprochement de ces deux notions nous force à reconnaître que toutes deux semblent participer pleinement à la construction de chaque individu. Mais dans quelle mesure ces deux notions déterminent-elles l'identité de chacun ?Aussi, le caractère de la...

3 pages - 1,80 €

La souffrance justifie-elle le suicide

||Réalisé par Jean-Philippe Duval, Dédé à travers les brumes porte sur le chanteur des Colocs qui sombre peu à peu dans la dépression puis qui, désespéré, met fin à ses jours. À travers le personnage de Dédé, le film nous amène peu a peu à réfléchir à l'importance de la vie, à notre façon de la percevoir et...

1 page - 1,80 €

Dans les passions, suis-je moi-même ?

Pulsion : manifestation de l’inconscient qui pousse l’individu à faire certains actes Doctrine stoïcienne : Epictète distingue « ce qui ne dépend pas de nous » (destin, fatalité) et ce qui « dépend de nous » ; la sagesse consistera à ne pas s’attarder sur ce qui ne dépend pas de nous puisque de toute façon nous n’y pouvons rien...

3 pages - 1,80 €

Peut-on vivre d'abord philosopher ensuite ?

||La philosophie est étymologiquement définie comme étant l'amour de la sagesse et du savoir ,elle serait donc la méthode d'accès à la vérité et de réalisation de la sagesse la plus complète et heureuse. En ce sens il paraît évident que philosopher nous interdit de vivre en ne satisfaisant que nos besoins vitaux, nos...

4 pages - 1,80 €

La conscience que j'ai de moi-même me dit-elle qui je suis ?

||A la différence des choses inertes et des animaux, l'homme semble posséder la capacité de s'apercevoir lui-même.  Lorsque Kierkegaard affirme que l'homme a un rapport a soi, il signifie que l'homme, par sa conscience, se saisit lui-même. Cela lui permet de s'observer voire de savoir qui il est.  Cependant cette forme d'introspection est-elle suffisante pour...

1 page - 1,80 €
1 page - 1,80 €

Les jésuites

||Compagnie de Jésus. Ordre catholique fondé en 1534 par Ignace de Loyola pour la conversion des hérétiques et le service de l'Eglise, et reconnu par le pape Paul III en 1540.    Buts principaux : mission et enseignement. Devise : "Ad majorem Dei gloriam" (pour la plus grande gloire de Dieu.) Les jésuites constituent la...

1 page - 1,80 €

Casuistry

Casuistry, from the Latin casus (cases), has been understood in three separate yet related senses. In its first sense casuistry is defined as a style of ethical reasoning associated closely with the tradition of practical philosophy influenced by Aristotle and Aquinas. In its second sense it is reasoning about 'cases of conscience' (casus conscientiae). The third sense, moral laxism, arose out...

2 pages - 1,80 €

« Tout écrivain dira donc : fou ne puis, sain ne daigne, névrosé je suis » Barthes.

xxx ?||Baudelaire nous livre dans son spleen une des clefs de l'écriture. C'est le verbe en lui-même qui est révélateur. Il PÈSERAIT donc à tout auteur. Mais quoi ? La vie, misérable ? La mort peut être, terrifiante ? Les autres, cet enfer - d'après Sartres ? Quoi qu'il en soit il semblerait que l'âme...

5 pages - 1,80 €

« Pour être quelque chose, pour être soi-même et toujours un, il faut agir comme on parle : il faut être toujours décidé sur le parti qu'on doit prendre, le prendre hautement et le suivre toujours ». Rousseau

La question fondamentale est celle que l'être et de l'apparence comprise à travers le prisme de la fidélité à soi-même. Très exactement, il faut bien saisir tout le lien moral que tisse ici Rousseau. La fidélité envers soi-même est donc cet accord constant entre ce que l'on est et que l'on fait ou que l'on dit. Plus simplement...

1 page - 1,80 €

"Quand on veut gouverner les hommes, il ne faut pas les chasser devant soi. Il faut les faire suivre". Montesquieu. Commentez.

La question centrale est ici celle de la gouvernance ou plus exactement de la manière de bien conduire les hommes ce qui n'est rien de moins que l'interrogation principale de la politique en vue de constituer un pouvoir sûr et durable. C'est donc à la croisée de ces concepts que l'on doit saisir cette pensée de Montesquieu, l'auteur...

1 page - 1,80 €

La question « qui suis-je ? » admet-elle une réponse exacte ?

[INTRODUCTION] En général, lorsque quelqu'un me demande qui je suis, je sais comment et quoi lui répondre, sauf si j'ai une amnésie totale. Je suis moi-même, j'ai une identité que je peux décliner, une profession, etc... il n'y a aucun doute sur ces éléments et je sais qu'ils sont véridiques, qu'ils ne sont pas erronés. Cependant, ai-je pour autant...

4 pages - 1,80 €

Est-ce que j'occupe la meilleure place pour savoir qui je suis ?

On dit souvent qu'on sait mieux que quiconque les décisions qu'on a à prendre parce qu'on est le mieux à même de juger de ses choix et de ses capacités. En même temps, il arrive fréquemment qu'un proche me donne des conseils arguant du fuit que, me connaissant bien, il sait mieux que moi-même ce qui est bon...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com