Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : comment

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 >>

1246 dissertations trouvées

Commenter et apprécier cette pensée de Bergson : « La vraie connaissance a moins de rapports avec une information superficiellement encyclopédique qu'avec une ignorance consciente d'elle-même et accompagnée de la résolution de savoir. » ?

||Commenter et apprécier cette pen INTRODUCTION. - Grâce aux progrès de l'imprimerie et à la diffusion de la presse, il ne se passe rien d'important dans le monde qui, d'une façon ou d'une autre, ne parvienne aux oreilles d'un homme moyennement cultivé. Des ouvrages, des revues et des conférences de vulgarisation mettent à sa portée...

3 pages - 1,80 €

D'Alembert dit dans le Discours préliminaire à l'Encyclopédie que l'esprit systématique ne doit pas être confondu avec l'esprit de système. Qu'est-ce que l'esprit systématique et qu'est-ce qu'un système ? Essayez de montrer pourquoi et comment l'esprit s

||Le tenue « esprit systématique » prend souvent une nuance péjorative. L'esprit systématique consiste dans la tendance à coordonner les faits en un système cohérent — tendance tout à fait scientifique —, puis à s'efforcer de faire rentrer les faits nouveaux dans la synthèse ébauchée — en cela l'esprit systématique s'écarte de l'objectivité, qui...

1 page - 1,80 €

Comment généralise-t-on en mathématiques ?

||Il est classique de concevoir la généralisation comme le passage de quelques cas à tous les cas de la même espèce. Cette démarche mental' intervient-elle en mathématiques ?On pourrait citer certains cas de généralisations de ce genre : aussi c'est après un nombre d'observations nécessairement limité que PYTHAGORE énonça que la somme des nombres...

1 page - 1,80 €

Une loi de la nature, une fois qu'elle est découverte, apparaît comme ayant préexisté à sa découverte. Comment expliquez-vous alors qu'il a fallu, pour ainsi dire, l'inventer avant de la découvrir ?

||INTRO. — Le progrès dans l'organisation matérielle du monde dépend des découvertes et des inventions. Ces deux mots sont parfois considérés comme synonymes; mais quand on les emploie dans leur acception propre, ils ont une signification nettement différente : on découvre une chose qui préexiste, mais qui était cachée jusque-là, une île inconnue, une...

2 pages - 1,80 €

Quelles sont les diverses formes de courage et comment, en dépit de leurs diversités, peuvent-elles n'être que diverses formes d'une même vertu ?

||INTRODUCTION. - A toutes les époques, mais plus spécialement aux périodes mouvementées comme celle que nous vivons, l'une des dispositions d'âme les plus indispensables chez tous est le courage : le soldat sur le champ de bataille, le prisonnier loin des siens, le blessé, le dirigeant ou le citoyen qui travaille au relèvement de...

2 pages - 1,80 €

Il n'y a pas d'ouvrages plus lus que les romans, mais il n'en est pas qui tombent plus rapidement dans l'oubli. Comment vous expliquez-vous leur séduction et leur destin ?

||Nouvelle page 1 INTRO. — Le recul de l'analphabétisme, le progrès de l'instruction à ses différents degrés entraînent un accroissement parallèle de la production des libraires, en particulier dans le domaine de la technique sur laquelle on fonde tant d'espoir pour l'amélioration du sort de l'humanité, mais aussi dans celui de la littérature d'imagination.Il n'y...

5 pages - 1,80 €

« Qui vit sans folie n'est pas aussi sage qu'il croit », a dit La Rochefoucauld. Expliquez et commentez cette maxime. ?

||INTRODUCTION. — Il est classique d'opposer la folie et la sagesse. Aussi est-on d'abord surpris par cette maxime de La ROCHEFOUCAULD : « Qui vit sans folie n'est pas aussi sage qu'il croit. » (Maxime, 209.) Faut-il donc, pour être vraiment sage, avoir un grain de folie, ou bien cette réflexion n'est-elle dictée que...

3 pages - 1,80 €

Commentez cette réflexion de Saint-Exupéry : « La grandeur d'un métier est peut-être avant tout d'unir les hommes. » ?

||INTRODUCTION. — De l'avis de ses biographes, c'est l'aviation qui a éveillé SAINT-EXUPÉRY à sa vocation humaine. Et son livre, Terre des Hommes, en même temps qu'il exprime une ardente sympathie pour l'humanité, est aussi un hommage au métier. Mais d'où le métier tire-t-il sa dignité ? SAINT-EXUPÉRY le dit dans un passage de...

2 pages - 1,80 €

Expliquez et commentez cette formule de Jules Lagneau : « L'espace est la marque de notre puissance, le temps, celle de notre impuissance. » ?

||INTRODUCTION. - L'espace et le temps encadrent notre existence et par là même la limitent. Aussi situons-nous Dieu hors de l'espace et hors du temps, caractéristiques de la finitude. Il n'en est pas moins vrai que c'est grâce à notre temporalité et à notre spatialité que nous sommes ce que nous sommes, limités sans...

4 pages - 1,80 €

Comment comprenez-vous cette affirmation que l'imagination est la plus personnelle de nos facultés intellectuelles ?

||Comment comprenez-vous cette aff INTRODUCTION. - S'il est une idée devenue banale dans la psychologie, c'est que tout se tient chez l'homme et même chez le vivant en général. Par suite, une analyse exhaustive nous trouverait tout entiers dans chacun de nos actes.Il n'en est pas moins vrai qu'il en est de plus révélateurs. Parmi...

2 pages - 1,80 €

Les sciences biologiques sont-elles réductibles aux sciences physico-chimiques ? Dans la négative comment s'en distinguent-elles ?

||INTRODUCTION. - Les philosophes disputent toujours entre eux la question de savoir si les phénomènes vitaux exigent l'intervention d'un principe distinct de la matière ou s'il faut voir en eux une propriété organique. Question importante, car de la réponse qui y sera faite dépendra celle qu'on fera ensuite au problème de la nature de...

5 pages - 1,80 €

Commentez ces mots de Leibniz : « Il y a dans toute erreur une part de vérité. » ?

||INTRODUCTION. -- Commettre une erreur « c'est affirmer ce qui est faux », c'est-à-dire le contraire de la vérité. Comment dès lors comprendre les mots de LEIBNIZ, pour qui toute erreur recèle une part de vérité ? Avant d'établir le bien-fondé de ce jugement paradoxal, il importe de faire quelques distinctions.I. — DISTINCTIONS ...

2 pages - 1,80 €

Commenter et discuter, s'il y a lieu, cette pensée de Heidegger : « La science oublie et fait oublier l'être. » ?

||INTRODUCTION. — Pour certains savants, les spéculations philosophiques se situent dans les nuages sinon dans le domaine des mots, tandis que leurs propres recherches s'attaquent au réel. Aussi seraient-ils sans doute bien étonnés par cette réflexion de HEIDEGGER : « La science oublie et fait oublier l'être. »I. — EXPLICATIONA. — Les notions de...

4 pages - 1,80 €

L'un des personnages d'Électre, le Président Théocathoclès, définit l'héroïne comme une « femme à histoires ». Comment comprenez-vous cette formule ?

||Volontairement familière pour être bien comprise du Jardinier à qui le Président s'adresse, la formule fait d'Électre une cause de désordres. En ce sens, elle est bien une « femme à histoires ». Mais ces désordres relatent aussi une histoire qui oppose des femmes entre elles et qui finit par devenir une « femme...

2 pages - 1,80 €

Dans Jean Giraudoux (1955), V. H. Debidour affirme qu' « Électre est le soleil de la fatalité ». Comment comprenez-vous cette formule ?

||La citation, qui fait image, impute la catastrophe sur laquelle s'achève la pièce au seul personnage d'Électre. La formule « soleil de la fatalité » est paradoxale. I. Une formule paradoxale Une apparente absence de fatalité Étymologiquement, la fatalité résulte d'une malédiction divine ou de l'action d'une puissance supérieure, qui détermine la...

2 pages - 1,80 €

« Le spectacle est la seule forme d'éducation morale ou artistique d'une nation », affirme Giraudoux (« Discours sur le théâtre » dans Littérature, 1941).Vous commenterez cette position du dramaturge en vous appuyant sur Électre. ?

||Giraudoux se fait une très haute idée du théâtre, auquel il assigne une fonction éducative, tant sur le plan moral qu'artistique. Même si l'on peut contester que le théâtre remplisse seul cette mission, il n'en demeure pas moins vrai que le dramaturge se propose d'éveiller ou d'affirmer chez le spectateur le goût des graves...

2 pages - 1,80 €

Dans un entretien accordé au Figaro le 11 mai 1937, Giraudoux déclarait : « J'ai épousseté le buste d'Électre.» Comment comprenez-vous cette formule et qu'en pensez-vous ?

||Par cette formule, Giraudoux suggère que, tout en respectant les grandes lignes de la légende, il a rénové le mythe. Son Électre est en effet recréée et placée dans une situation inédite qui conduit à un renouvellement du tragique. I. Un personnage recréé... Giraudoux confie à son héroïne une mission nouvelle et il...

2 pages - 1,80 €

Commenter et discuter cette pensée d'un philosophe contemporain : « La situation de l'homme explique tout l'homme, sauf le jugement que sa pensée libre porte sur cette situation .» ?

||INTRO. - Pendant longtemps, les psychologues ont pris pour objet de leurs recherches les faits de conscience considérés comme un domaine à part; DESCARTES, qui était à l'origine de leur conception de l'homme, n'avait-il pas écrit : je suis « une substance dont toute l'essence ou la nature n'est que de penser (...). En sorte...

4 pages - 1,80 €

Commentez cette phrase d'un philosophe (L. Lavelle) : « Le langage est la mémoire de l'humanité. » ?

||"...Les mots qui ont passé pendant des siècles de bouche en bouche sont, dit-on, usés comme une monnaie; mais l'usage ne les a pas seulement usés, il les a chargés de sens; il leur a donné une densité et une plénitude, une multiplicités d'acceptions et de résonances associées et mêlées les unes aux autres qu il nous est...

3 pages - 1,80 €

Commentez et discutez cette formule de J.-P. Sartre : « Il n'y a pas, il ne saurait y avoir d'images dans la conscience, mais l'image est un certain type de conscience. L'image est un acte et non une chose. » ?

||INTRODUCTION. — Au siècle dernier, les images mentales jouaient un rôle capital en psychologie. Pour tous, elles expliquaient la plupart des souvenirs et l'activité automatique de l'esprit plus connue sous le nom d'association des idées. Pour les empiristes, toutes nos connaissances se réduisaient à des images et s'ils parlaient d'idées, ce mot était pris comme synonyme d'images, comme...

4 pages - 1,80 €

« La rêverie est le dimanche de la pensée. La flânerie n'est pas seulement délicieuse, elle est utile. C'est un bain de santé qui rend la vigueur et la souplesse à tout l'être, à l'esprit comme au corps, c'est le signe et la fête de la liberté, c'est un

||« La rêverie est le dimanche de la pensée. La flânerie n'est pas seulement délicieuse, elle est utile. C'est un bain de santé qui rend la vigueur et la souplesse à tout l'être, à l'esprit comme au corps, c'est le signe et la fête de la liberté, c'est un banquet joyeux et salutaire, le banquet du papillon qui...

5 pages - 1,80 €

Commentez et discutez ce mot de Renan : « Ce qu'on dit de soi est toujours poésie. » ?

||Introduction. — Le scepticisme quelque peu satisfait avec lequel il considérait les opinions et les croyances de ses contemporains, Renan retendait à l'idée qu'il avait de lui-même. Témoin cette réflexion qu'il faisait dans la Préface de ses Souvenirs d'enfance et de jeunesse comme pour inviter connaissance de soi et connaissance des autres le lecteur...

4 pages - 1,80 €

Expliquez et commentez cette pensée de J.-J. Rousseau : « On ne laissera prendre à Émile aucune habitude si ce n'est de n'en avoir aucune. » ?

||Introduction. — Raisonnable et libre, l'homme conscient de sa dignité rêve souvent d'une activité rigoureusement rationnelle, c'est-à-dire déterminée dans tous ses détails par des actes de volonté réfléchie. Aussi éprouve-t-il une certaine mésestime pour l'habitude qui dispense de la réflexion et substitue l'automatisme à la décision volontaire; parfois même il prononce contre elle une...

3 pages - 1,80 €

Comment connaît-on notre propre corps ?

||Nous vivons familièrement avec notre corps, nous vivons tous les jours avec lui. Nous avons à le nourrir, à le déplacer, à lui donner du repos, ou au contraire à le lancer avec force dans l'action, selon les circonstances. A certains jours, nous lui imposons des privations, des souffrances,, et à d'autres c'est lui...

4 pages - 1,80 €

Comment expliquez-vous que la conscience de notre identité personnelle se maintienne à travers tous les changements auxquels nous sommes soumis ?

||Introduction. — La certitude de notre propre existence est comme le roc sur lequel repose tout d'édifice de notre savoir. Je puis être plus ou moins certain de la réalité des faits que j'affirme, mais de ma propre réalité à moi qui affirme ou qui nie, j'ai une certitude absolue, condition de toute autre...

4 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com