Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : droits

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 >>

1102 dissertations trouvées

Peut-on revendiquer un droit à la passion ?

Peut-on revendiquer un droit à la passion ?|| La passion est un sentiment et tient donc par définition de l'arbitraire. En effet, nous retrouvons cette idée dans des formules populaires telles que : « passion aveuglante ». Or, le fait de revendiquer un droit relève, lui, du système juridique. Il s'agit en fait de réclamer,...

4 pages - 1,80 €

Faut-il revendiquer des droits à la passion ?

Faut-il revendiquer des droits à la passion ?||  -    La passion est un sentiment personnel / les lois ont pour but de régler les rapports entre les hommes : il droit vise une communauté et non seulement un individu -    La passion ne saurait être considérée comme un droit ou une norme, elle se situe hors des...

4 pages - 1,80 €

Peut-on vivre sans droit ?

Lire : Hobbes, Léviathan.Poser la question des conditions de la paix. On se trouve alors devant un paradoxe. Alors que la vie en société suppose la paix, du moins une paix relative, elle engendrerait la guerre. Comment dans ces conditions maîtriser l'agressivité des individus et garantir la paix sociale ? Pour Hobbes, cette question est fondamentale, c'est la...

6 pages - 1,80 €

Par quelles forces peut-on faire valoir son droit ?

Le droit d?un individu est donc fonction de sa force physique, il faut donc dans ce domaine laissé faire la nature.   La force du souverain définit mes droits   Ce que Calliclès préconise conduit selon Hobbes à une existence pénible et précaire puisque cela aboutit à une guerre de tous contre tous. Tel est l?état de nature selon Hobbes où les...

2 pages - 1,80 €

La liberté est-elle le droit de faire tout ce que les loi permettent ?

La loi déplace le rapport de force entre individus, elle canalise la violence dans le pouvoir de l'Etat que Max Weber a qualifié de « monopole de la violence légitime ». L'Etat libère les individus de leur peur mutuelle en les mettant sous une loi commune. C'est pourquoi il y a selon Hobbes un contrat social dans lequel chacun choisit...

2 pages - 1,80 €

Le malheur nous donne-t-il le droit d'être injuste ?

La fondation d?un tel droit semble alors se baser sur la conformité à un autre droit, divin, qui apparaît alors à Antigone plus fondamentale que le droit positif de la cité de Créon. C?est pourquoi un droit à l?injustice semble pouvoir être fondé dans la mesure où les termes de justice et d?injustice apparaissent comme relatifs à la...

3 pages - 1,80 €

Plus de droit est-ce l'assurance de plus de justice ?

Le droit peut ici être pensé comme le fondement de la justice. Mais cette justice reste ancrée dans le domaine de l?abstraction : l?égalité est assurée en droit, mais non en fait. Justice abstraite d?une égalité tout autant abstraite, son augmentation (le ? plus ?) se détermine par la pluralisation des droits. L?augmentation quantitative du droit est ainsi le garant de l?augmentation...

2 pages - 1,80 €

Peut-on parler d'un droit de désobéissance ?

l?institution] avait finalement abouti, que c?était là le meilleur usage qu?elle pût faire de moi ; il ne lui était jamais venu à l?idée de bénéficier de mes services de quelque manière » (p.29). « Il n?y aura jamais d?Etat réellement libre et éclairé tant que l?Etat n?en viendra pas à reconnaître l?individu comme une puissance supérieure et indépendante dont découle...

2 pages - 1,80 €

En quoi toute forme d'esclavage est-elle contraire au droit ?

Celle-ci doit le trouver tout fait ou le créer, sous peine de ne point amasser ces moyens de subsistance indispensables à l'association de l'État et à celle de la famille » (Politique).     Rapidement, les Anciens ont pris conscience du scandale que représentait l'identification d'un homme (l'esclave, de qui l'on exige des qualités de travail et d'obéissance, voire de fidélité, tout...

4 pages - 1,80 €

Est-il légitime de défendre ses droits par la force ?

La désobéissance civile        a. La désobéissance est dite « civile », d?abord, parce qu?elle est le fait de « citoyens » : ce n?est pas une rupture de citoyenneté, ni un acte insurrectionnel. Il s?agit d?une manifestation de « civisme » au sens fort : volonté d??uvrer pour l?intérêt général, même au prix de risques personnels. Le fait que la désobéissance civile soit nécessairement publique, et...

3 pages - 1,80 €

La justice se ramène-t-elle au droit ?

Réduite à l'immanence, condition de sa réalisation effective, la justice devient soit art à l?exercice du politique ou de l'expert juriste, soit se retranche dans une idéalité pure et transcendante. Ainsi en va-t-il chez Kant pour qui l'idéal de justice propre à la volonté bonne soumise par devoir aux impératifs de la raison pratique ne...

2 pages - 1,80 €

La liberté, un droit sacré ?

|| L'adjectif sacré se rapporte dans un sens restreint à la religion, le sacré se distinguant, dans ce contexte, du profane. Dans un sens plus large un droit est dit sacré quand il ne doit pas être violé ni enfreint. La liberté est synonyme de l'absence de contraintes. Un homme est libre quand il agit...

2 pages - 1,80 €

La vie est-elle un droit ?

Tant que la conception organiciste dominait, chaque individu estimait qu'il avait une place à occuper, des buts à poursuivre dans sa vie, conformément à son statut au sein de la hiérarchie sociale. A partir de la Renaissance et de la Réforme, ces certitudes sont peu à peu remises en question. On n'est plus très sûr du bien qu'il...

5 pages - 1,80 €

Sur quoi fonder le droit de punir ?

La question suppose qu'il existe un droit de punir, qui ne se réduit pas à la pure violence, mais est autorisé et encadré par la loi {présupposés). La question porte sur l'origine ou le fondement de ce droit. Punir consiste à appliquer un châtiment à quelqu'un pour une faute commise. C'est le privilège des parents ou des éducateurs...

9 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com