Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : comment

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 >>

1246 dissertations trouvées

Expliquez et commentez cette pensée de Elisabeth Leseur : « Toute âme qui s'élève élève le monde ». ?

|| arler brièvement de Mme Leseur et de son oeuvre morale et littéraire. Ame d'élite, elle sut voir les choses de haut et inconsciemment inspirer à d'autres des sentiments élevés. De tout temps, cela fut : le Christ, les penseurs ont joué un rôle bienfaisant. Conclusion: puisque nous pouvons exercer une influence sur nos semblables,...

1 page - 1,80 €

Expliquez cette maxime populaire : « Il ne faut pas jeter le manche après la cognée. » Dites comment chacun de nous peut la mettre en pratique dans la conduite de sa vie. ?

|| Signification du précepte. Rappeler qu'en toutes choses les débuts sont pénibles, que tout progrès est lent, qu'il ne faut donc pas se décourager devant les difficultés si on veut aboutir à un heureux achèvement. Noblesse  de l'effort. « Jeter le manche après la cognée », c'est abandonner une œuvre avant son achèvement, soit parce...

1 page - 1,80 €

Expliquez et commentez ce vers de Boileau : « Qui vit content de peu possède toute chose ». ?

|| Quand nous possédons le strict nécessaire, indispensable à la vie, le reste ne nous donne du bonheur qu'autant que nous l'apprécions. Désirer beaucoup, c'est se créer de grands besoins, rarement satisfaits. Adoptons un juste terme entre l'ambition exagérée et l'excessive modestie des désirs. Cherchons surtout notre satisfaction dans le devoir accompli. Par ce vers :...

1 page - 1,80 €

Expliquez et commentez cette pensée : « Croire qu'une petite médisance ne peut nuire, c'est croire qu'une étincelle ne peut mettre le feu. » ?

|| « Petite cause, grand effet »,, dit un proverbe. Une légère imprudence peut occasionner un grand malheur (évoquer de brefs exemples). Une médisance qui paraît sans importance peut, en se colportant, avoir les plus funestes répercussions et parfois le mal est irréparable:   confiance   perdue,  réputation  ternie,  etc.. Combien de fois, devant un incendie...

1 page - 1,80 €

Expliquez et commentez cette pensée : « Ne sois pas découragé, ce serait être vaincu ». ?

|| Il faut qu'un homme ait foi en son œuvre, en lui-même; il doit espérer le triomphe et, par suite, aimer son labeur. Nombreux exemples historiques. Et si nous nous heurtons à des écueils imprévus, ne doutons pas du succès final. A défaut de réussite, nous laisserons un grand exemple. Pour réussir dans la vie,...

1 page - 1,80 €

Montrez, par des exemples, la vérité de ce proverbe que vous commenterez : « Qui trop embrasse, mal étreint ». ?

|| Vérité du proverbe, au sens propre, au sens figuré, et aussi dans le domaine des choses pratiques. Citer un exemple,  de façon amusante  si possible. Pour réussir dans une entreprise, il faut restreindre ses occupations et non diviser ses forces à l'excès. Contentons-nous d’une tâche modeste s’il le faut et accomplissons-la de notre mieux. Avez-vous...

1 page - 1,80 €

« Il n'y a que le premier pas qui coûte », dit-on souvent. Comment comprenez-vous cette parole ?

|| Les premiers pas de l'enfant sont pour lui les plus difficiles. Les primes efforts coûtent toujours, aussi bien dans les choses de l'esprit ou dans le domaine moral que lorsqu'il s'agit d'un travail manuel. Mais, en avançant courageusement, la route s'éclaire et le chemin devient plus facile. Ceci est vrai dans toutes les voies...

1 page - 1,80 €

« On est toujours joyeux le soir, quand on a employé utilement sa journée. » Commentez cette parole de l'« Imitation » de RABELAIS ?

|| Notre bonheur est souvent au dedans de nous-même on est heureux par la satisfaction intime que donne le devoir accompli. C'est ce qui a inspiré la pensée donnée a commenter. Tous les âges, toutes les conditions sociales comportent des devoirs (le mettre en lumière: devoirs envers soi-même, envers le prochain). La satisfaction qui découle...

1 page - 1,80 €

« Ne remettez jamais au lendemain ce que vous pouvez faire le jour même ». Expliquez et commentez. ?

||L'exactitude est indispensable dans toutes les circonstances de la vie, et les meilleures choses n'ont leur pleine valeur que si elles sont faites à propos. Exemple de gens qui diffèrent l'accomplissement de leur tâche. Nous devons aussi être ponctuels pour ne pas gêner les autres. Signaler différents cas où il y a obligation...

1 page - 1,80 €

Que signifie l'expression : « Prendre les choses du bon côté » ? Comment, selon vous, faut-il l'appliquer dans la vie journalière ?

||Notre destinée est soumise à des forces diverses (en indiquer), le plus souvent indépendantes de notre volonté. Opposons à leur action une courageuse philosophie, nous conserverons ainsi mieux notre santé physique et morale, et notre vaillant optimisme nous vaudra d'être, pour nos semblables, de fréquentation plus agréable. Et puis, notre sort ne dépend-il pas eu partie de notre...

1 page - 1,80 €

Qu'est-ce que la Civilisation. ? Et comment concevez-vous ce qu'elle devrait être ?

|| A la moindre réflexion, il apparaît que la Civilisation est une réalité fort complexe, susceptible d'orienter le comporteront des individus dans un sens qui ne résulte strictement ni de leur seule nature personnelle, ni de celle non plus du milieu naturel (physique, biologique, géographique) qui les encadre, mais d'un certain état de chose...

3 pages - 1,80 €

Vous avez un jour de repos par semaine. Dites comment vous l'employez dans la saison où vous êtes. ?

Vous avez un jour de repos par semaine. Dites comment vous l'employez dans la saison où vous êtes. ?...

1 page - 1,80 €

Vous commenterez cette pensée de Saint-Exupéry : « La grandeur d'un métier est, peut-être et avant tout, d'unir les hommes. Il n'est qu'un luxe véritable et c'est celui des relations humaines. » ?

||  Saint-Exupéry propose ici une vision très positive du métier. Il considère que précisément ce qui fait la « grandeur d’un métier », c’est sa capacité à « unir les hommes », ce qui signifie que pour lui, le travail crée des liens entre les hommes, tisse les relations humaines mieux que toute autre activité. Cette idée est reprise...

3 pages - 1,80 €

Commentaire d'un texte d'Hegel sur la beauté artistique et naturelle ?

||Le texte, ici à l'étude est l'oeuvre d'un très célèbre philosophe allemand du XIXème siècle : Hegel. Son oeuvre est d'ailleurs l'une des plus représentatives de l'Idéalisme allemand et a eu une influence décisive sur l'ensemble de la philosophie du XXème siècle. Il a, en effet élaboré un système philosophique visant à englober logiquement...

4 pages - 1,80 €

A plusieurs reprises, La Fontaine qualifie la fable de « mensonge » ou de « feinte », mais c'est pour ajouter aussitôt que « sous les habits du mensonge » elle « nous offre la vérité » (Le Dépositaire infidèle, IX, 1). Comment comprendre ce paradoxe ?

|| Par «mensonge», La Fontaine entend non le contraire de la vérité, mais ce qui relève de l'invraisemblance et de la fiction. La fable est dans son principe même une invention de l'esprit. A-t-on jamais vu des animaux se comporter comme des hommes? Le fabuliste accentue même le «mensonge» inhérent au genre en faisant de certains ...

1 page - 1,80 €

« Mon imitation n'est point un esclavage », écrit La Fontaine. A la lumière des fables que vous avez étudiées, vous expliquerez comment vous comprenez cette affirmation. ?

|| L'affirmation de La Fontaine ne peut se comprendre qu'en fonction de l'idéal classique, auquel il adhère pleinement. Celui-ci stipulait et d'imiter et d'innover dans un même mouvement, qui n'est contradictoire qu'en apparence.   I.                   Une imitation évidente   La doctrine classique de l'« imitation» repose sur deux grands principes : le culte des Anciens, pris pour modèles,...

2 pages - 1,80 €

« Les Fables de La Fontaine sont plutôt la philosophie dure, froide et égoïste du vieillard, que la philosophie aimante, généreuse, naïve et bonne d'un enfant », écrit, en 1849, Lamartine dans la préface à la réédition de ses Premières méditations. Vous

||  Lamartine se place sur un plan éducatif. Quoi de plus normal en apparence quand il s'agit d'apprécier des fables dont la vocation était, par définition, didactique? La sévérité de son jugement paraît dès lors fondée. Comment nier que La Fontaine dispense une morale pessimiste? Mais comment ne pas objecter à Lamartine que cette...

2 pages - 1,80 €

De nombreuses fables sont consacrées aux voyages. Toutes les condamnent. Comment et pourquoi ?

||  1. La condamnation des voyages L'envie de voyager s'apparente pour le fabuliste à une forme de folie. Le Rat qui part découvrir la campagne possède « peu de cervelle » (Le Rat et l'Huître, VIII, 9). La Tortue qui, «lasse de son trou», veut «voir le pays », a «la tête légère»...

1 page - 1,80 €

"L'histoire est mon gibier en matière de livres". Commentez ce mot de Montaigne. ?

|| Dans son chapitre "de l'Institution des enfants", Montaigne déclare que "l'histoire est son gibier en matière de livres." Qu'entend-il par là? Que doit-on penser du rôle qu'il assigne à l'histoire dans son programme d'éducation? 1. Quels sont les historiens favoris de Montaigne ? Montaigne pratique tous les historiens. Néanmoins, il cite en première ligne...

1 page - 1,80 €

Comment comprendre les rapports entre la THEORIE et l'EXPERIENCE ?

||Le savant n'observe pas passivement la nature ; armé d'une théorie ou, tout du moins, d'une hypothèse, il expérimente, c'est-à-dire qu'il suscite des faits, les analyse et les interprète à la lumière de ses connaissances. La science tourne le dos à l'opinion commune ; et les découvertes scientifiques résultent généralement d'une mise en cause de dogmes que savants...

1 page - 1,80 €

Commenter les réflexions suivantes de Schopenhauer, et en définir la portée : « Les animaux vivent uniquement dans le présent. L'homme vit de plus, et en même temps, dans l'avenir et le passé... Leur sort, à eux, c'est d'être entièrement sous l'impressio

||Schopenhauer, contrairement à l'esprit de la philosophie traditionnelle, a nettement aperçu qu'il ne fallait pas lier la notion d'intelligence et celle de généralisation : il insiste sur la réalité d'un exercice de l'intelligence et du jugement dans le concret; et même il voudrait définir l'opposition des ternies Verstand (entendement) et Vernunft (raison) par celle...

2 pages - 1,80 €

Comment, ou sous quelles réserves, les qualités qui font l'esprit scientifique peuvent-elles s'appliquer à la vie courante ?

||  (Détermination du sujet). — La simple lecture — attentive — de la question montrera qu'il ne s'agit pas de décrire les applications scientifiques à la vie, ni même d'exposer les idées ou les méthodes que la science apporte et qui peuvent se transposer dans certains métiers ou dans les industries (bien qu'il y ait...

2 pages - 1,80 €

Commenter et apprécier ces réflexions de Descartes : « Si l'exercice d'un art nous empêche d'en apprendre un autre, il n'en est pas ainsi dans les sciences; la connaissance d'une vérité nous aide à en découvrir une autre, bien loin de lui faire obstacle.

||  L'idée profonde de Descartes apparaîtra, si l'on montre l'impossibilité d'une interprétation littérale qui donnerait à l'expression : « Toutes les sciences », le sens d'une somme de connaissances portant sur tous les objets possibles. Par contraste on songera en effet à l'idée d'une solidarité de notions, donnée par la première phrase, et plus encore...

2 pages - 1,80 €

Comment définir le rationalisme ?

||Le rationalisme est la philosophie de la science classique. Il est fondé :— I — Sur l'existence d'un ORDRE, c'est-à-dire d'une structure logique (ou mieux mathématique) de l'Univers.— II — Sur la transparence de cet ORDRE pour l'intelligence humaine, c'est-à-dire sur la possibilité pour la Raison humaine d'explorer et de comprendre cet ordre.Le...

2 pages - 1,80 €

Comment caractériser la Liberté ?

||— I — Il y a d'abord deux grandes manières d'envisager la liberté, celle de la philosophie de l'Histoire et celle de la psychologie rationnelle.1 — Les philosophies de l'Histoire. Nous avons vu que pour Hegel, la liberté est au point d'achèvement du développement historique. L'esclave de l'Antiquité, disait Hegel, n'était pas une personne...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com