Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : qu elles

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 >>

9524 dissertations trouvées

La psychologie doit-elle faire place à la notion de valeur dans les données qu'elle étudie ?

||INTRO. - Du domaine de l'économie politique, la notion de valeur est passée, depuis un demi-siècle, à celui de la morale, où elle tend à supplanter la notion de bien : vivre moralement consiste à rechercher les valeurs véritables, c'est-à-dire non pas ce qui est effectivement désiré, mais ce qui est désirable et mérite...

3 pages - 1,80 €

La définition de la psychologie comme la science des faits de conscience vous semble-t-elle pouvoir être aujourd'hui maintenue ?

||INTRODUCTION. Les moralistes, précurseurs des psychologues, l'ont observé depuis bien des siècles : l'homme est double et la partie supérieure en lui se libère difficilement de l'emprise de la partie inférieure. Cette dualité s'est traduite dans la psychologie classique du XIXe siècle par la distinction de deux domaines dans l'homme : celui du corps...

2 pages - 1,80 €

La psychologie peut-elle se constituer sans aucun appel à l'introspection ?

||INTRODUCTION. — Pendant longtemps le savoir que nous qualifions aujourd'hui de psychologique provenait de l'observation vulgaire, et surtout de la conscience que chacun a de ses pensées et de ses sentiments. Lorsque, sous l'influence de COUSIN et de l'École éclectique, durant la première partie du XIXe siècle, la psychologie commença à s'organiser comme discipline...

3 pages - 1,80 €

En quoi la psychologie infantile et la psychologie pathologique aident-elles à la connaissance de l'homme ?

||INTRO. — Les sciences psychologiques se bornèrent longtemps à l'étude de l'homme, entendons par là l'adulte occidental et normal. Avec les années, il fallut bien avouer que l'homme demeurait « cet inconnu », dont parle A. CARREL. Dans les dernières décennies, l'Amérique, avec l'appareil scientifique et statistique qui la caractérise, se tournait vers l'adolescent...

3 pages - 1,80 €

La conscience que j'ai de moi est-elle une connaissance de moi-même ?

||INTRO. -- A l'origine de la psychologie et même de l'ensemble de la philosophie occidentale, nous trouvons le « Connais-toi toi-même » de SOCRATE. Or, si, pour nous faire une idée juste de nous-mêmes, il est indispensable de recourir à d'autres moyens d'information, il est indiscutable aussi que la conscience est l'instrument essentiel de cette connaissance. S'ensuit-il...

4 pages - 1,80 €

L'émotion est-elle un phénomène purement mécanique ou, au contraire, a-t-elle un sens et une finalité ?

||INTRO. ---- Par réaction contre l'intellectualisme ou le spiritualisme désincarné des psychologues d'autrefois, la psychologie du début de ce siècle a mis en relief le rôle de l'organisme dans la vie psychique et tout spécialement dans la vie affective. Mais les phénomènes organiques sont - soumis aux lois physico-chimiques, et par là s'introduit dans l'activité psychique quelque chose...

2 pages - 1,80 €

La conception de l'émotion comme conduite désorganisée suffit-elle aux besoins de la psychologie ?

||INTRODUCTION. — On prend parfois « émotion » comme synonyme de « sentiment »; c'est ainsi qu'on parle d'émotions esthétiques ou d'émotions religieuses. Mais il est préférable de réserver ce mot pour désigner les états affectifs qui tranchent nettement, sur l'affectivité normale ou même la bouleversent. Tel est bien le sens que lui donne Ribot et la plupart...

3 pages - 1,80 €

Expliquez cette affirmation de Jules Lagneau : « La sensation n'est réellement qu'une abstraction, le pur sentir ne se présente jamais ». ?

||INTRODUCTION. - Il n'est rien, semble-t-il, d'aussi indiscutable que la sensation : aucune preuve ne vaut contre celui qui a, comme on dit, « entendu de ses oreilles », « vu de ses yeux », ou « touché du doigt ». Aussi peut-il paraître étonnant de voir Jules LAGNEAU porter ce jugement : « La sensation n'est réellement...

2 pages - 1,80 €

Dans quelle mesure peut-on accepter cette assertion d'un psychologue : « La mémoire est la faculté d'oublier » ?

||« Notre présent est chargé du passé et gros de l'avenir. » Cette pensée de BERGSON résume bien la condition humaine. L'homme vit dans le temps et suivant son tempérament, il se tourne plutôt, soit vers l'avenir, soit vers le passé. Mais que l'action le tente ou qu'il s'abandonne à la contemplation, l'homme est toujours une unité, il...

2 pages - 1,80 €

Commentez cette phrase d'un philosophe (L. Lavelle) : « Le langage est la mémoire de l'humanité. » ?

||"...Les mots qui ont passé pendant des siècles de bouche en bouche sont, dit-on, usés comme une monnaie; mais l'usage ne les a pas seulement usés, il les a chargés de sens; il leur a donné une densité et une plénitude, une multiplicités d'acceptions et de résonances associées et mêlées les unes aux autres qu il nous est...

3 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de cette assertion dun philosophe contemporain : « Les opinions auxquelles nous tenons le plus sont celles dont nous pourrions le plus malaisément rendre compte, et les raisons mêmes par lesquelles nous les justifions sont rarement celles

||Ce texte de Bergson se trouve dans le chapitre II des Données immédiates de la conscience (dans les anciennes éditions, p. 102). Ce chapitre a pour but de montrer que, à la différence de l'espace dans lequel les phénomènes physiques se juxtaposent, la durée réalise la fusion des faits psychiques : L'extériorité est le caractère propre des choses...

4 pages - 1,80 €

Qu'est-ce que imaginer ? Qu'est-ce que penser ? Quelle ressemblance, quelle différence et quels rapports y a-t-il à établir entre ces deux opérations ?

||INTRODUCTION. — PASCAL, dont les réflexions sur le « roseau pensant » nous sont familières et pour qui « pensée fait la grandeur de l'homme », affiche la sévérité commune en son temps à l'égard de l'imagination, « cette partie décevante dans l'homme, cette maîtresse d'erreur et de fausseté (...), cette superbe puissance ennemie de la raison. »...

3 pages - 1,80 €

« La rêverie est le dimanche de la pensée. La flânerie n'est pas seulement délicieuse, elle est utile. C'est un bain de santé qui rend la vigueur et la souplesse à tout l'être, à l'esprit comme au corps, c'est le signe et la fête de la liberté, c'est un

||« La rêverie est le dimanche de la pensée. La flânerie n'est pas seulement délicieuse, elle est utile. C'est un bain de santé qui rend la vigueur et la souplesse à tout l'être, à l'esprit comme au corps, c'est le signe et la fête de la liberté, c'est un banquet joyeux et salutaire, le banquet du papillon qui...

5 pages - 1,80 €

Les deux expressions : « être intelligent » et, « être raisonnable » ont-elles le même sens ? Sinon, précisez leurs différences. ?

||Nous avons là un sujet qu'on ne peut bien traiter qu'en oubliant manuels et cours, bien que la connaissance du manuel ou du cours puisse et doive apparaître dans la façon dont on le traitera. Il ne s'agit pas ici de la comparaison classique entre intelligence et raison. Les guillemets suffisent à nous en avertir : il faut...

3 pages - 1,80 €

La psychologie appartient-elle, selon vous, à l'ordre des Lettres ou à l'ordre des Sciences ?

||INTRODUCTION. - Jusqu'aux temps modernes, « philosophie » était synonyme de « savoir désintéressé », et la discipline désignée par ce nom englobait toutes les sciences. Mais celles-ci se sont progressivement détachées du tronc sur lequel elles avaient apparu, et nous observons aujourd'hui ce fait dont l'habitude nous empêche de voir l'étrangeté : la philosophie relève, non de...

3 pages - 1,80 €

Comment expliquez-vous que la conscience de notre identité personnelle se maintienne à travers tous les changements auxquels nous sommes soumis ?

||Introduction. — La certitude de notre propre existence est comme le roc sur lequel repose tout d'édifice de notre savoir. Je puis être plus ou moins certain de la réalité des faits que j'affirme, mais de ma propre réalité à moi qui affirme ou qui nie, j'ai une certitude absolue, condition de toute autre...

4 pages - 1,80 €

Quel est le rôle de l'imagination dans la vie intellectuelle ?

||On augure ordinairement du succès des jeunes dans la vie d'après leur intelligence. Mais on peut se demander si l'intelligence proprement dite, c'est-à-dire la faculté de comprendre en percevant des rapports qui échappent à l'animal, suffit à assurer un rendement supérieur. Les hommes réputés intelligents ont aussi une expérience et un savoir qui...

3 pages - 1,80 €

L'imagination n'est-elle qu'une maîtresse d'erreur ?

||Les diatribes éloquentes de Pascal contre l'imagination sont dans toutes les mémoires. Il faut dire aussi qu'il n'en a pas le monopole. On trouverait des propos analogues sous la plume de Malebranche. D'une manière générale, l'imagination n'a pas très bonne presse, si l'on peut dire, auprès des penseurs et des moralistes du XVIIe siècle,...

3 pages - 1,80 €

Quel est le rôle de l'imagination dans votre vie actuelle ?

||Introduction. — C'est d'après leur intelligence que, d'ordinaire, on classe les élèves et qu'on augure de leur réussite dans la vie. Mais à ne tenir compte que du facteur strictement intellectuel, on est exposé à bien des déconvenues, car un esprit, du moins un esprit incarné comme le nôtre, serait bien incomplet s'il se...

3 pages - 1,80 €

Expliquez et discutez la pensée suivante d'un grand mathématicien : « Il ne faut pas dire : la science est utile parce qu'elle nous permet de construire des machines; mais : les machines sont utiles parce qu'elles nous permettent de faire la science. » C

||Introduction. — Il y a une liaison étroite entre la science, dont le but est de connaître et de comprendre, et la technique, qui a pour objet l'action et la production. Mais philosophes et épistémologues aussi bien que savants discutent sur le sens de ces rapports, attribuant la primauté, les uns à la science, les...

2 pages - 1,80 €

Commentez et discutez ce texte de Claude Bernard : « Nos idées ne sont que des instruments intellectuels qui nous servent à pénétrer les phénomènes. Il faut les changer quand elles ont rempli leur rôle comme on change de bistouri quand il a servi trop lo

||Introduction. — Les recherches scientifiques comme la réflexion philosophique ne tendent qu'à nous donner une connaissance plus étendue et plus compréhensive, des idées plus nombreuses et plus justes. Or, de ces idées que nous considérons comme la fin de toute activité intellectuelle, Claude Bernard semble parler comme de vulgaires instruments et de simples moyens...

4 pages - 1,80 €

La vie de famille fait-elle naître des droits qui viennent s'ajouter à ceux de la personne humaine ?

||Introduction. — Le Code Napoléon ignore la famille. Il semble avoir été conçu, remarquait Renan, pour un individu qui naîtrait enfant trouvé et mourrait célibataire. Une critique de ce genre pourrait être adressée à bien des morales, qui font bien valoir la dignité de la personne humaine, mais semblent oublier que l'homme ne vient...

2 pages - 1,80 €

État, Nation, Patrie. Quelle distinction établir entre ces termes ? Quelles attitudes l'individu peut-il et doit-il avoir devant les réalités qu'elles désignent ?

||Au seuil de sa morale, Aristote proclamait déjà que l'homme est un être social : « Anthropos zoon politikon. ». Affirmation pleine de bon sens qu'après le maître antique, philosophes et moralistes ne devaient jamais oublier au cours des siècles. Mais aucune époque sans doute plus que la nôtre ne s'est intéressée à la...

3 pages - 1,80 €

L'objectivité de l'histoire suppose-t-elle l'impartialité de l'historien ?

|| Introduction :   L’histoire, érigée en discipline scientifique, exige l’objectivité en tant qu’elle se donne comme « réalité historique ». L’histoire constitue la connaissance de la vérité des faits, c’est-à-dire des faits tels qu’ils se sont déroulés, et non de leur interprétation subjective. Il semble donc que l’historien, qui reconstitue l’histoire, soit tenu d’avoir un point de...

3 pages - 1,80 €

Dans quelle mesure est-il vrai de dire que la psychologie pose des problèmes métaphysiques ?

||Toute étude procède en deux temps : l'observation des faits et de leurs réactions conduit à poser la question du pourquoi de ce comportement et du comment de sa structure. Ainsi procédera le philosophe à l'égard du monde et de lui-même. Dans un premier moment, il analysera les faits psychiques que lui auront livré...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com