Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : peril

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 >>

899 dissertations trouvées

Sans théorie, l'expérience suffirait-elle à constituer la connaissance scientifique ?

Il est courant d'opposer l'expérience, dans laquelle ou toucherait du doigt la réalité elle-même et la théorie qui ne serait qu'une construction abstraite de l'esprit (cf l'expression "ce n'est qu'une théorie" en dit long sur les doutes qui présent sur la capacité de la théorie de nous informer fidèlement sur la réalité). Tirée du grec "theoria" le mot...

4 pages - 1,80 €

Est-ce le recours à l'expérience qui garantit le caractère scientifique d'une théorie ?

L'expérience est la connaissance des choses acquise par l'usage. Elle peut être également une tentative pour découvrir comment une chose se passe. Une théorie est ensemble de notions, d'idées, de concepts abstraits appliqués à un domaine particulier. Une théorie ne sera considérée comme scientifique que si elle est élaborée d'une manière précise et rigoureuse, propre aux sciences, pour tendre...

2 pages - 1,80 €

Pensez-vous, comme Aristote, que l'équité soit une forme supérieure de justice ?

.../... Aristote pose le problème de la nécessaire adéquation du fait à la loi. Ce problème est de type logique : la loi est générale ; or, la réalité humaine est une suite de cas particuliers. Comment, dès lors, adapter l'une à l'autre ? Aristote, pour résoudre le problème, différencie la justice et l'équité. La...

2 pages - 1,80 €

Une connaissance peut-elle se passer de l'expérience sensible ?

||Si quelqu'un nous dit qu'il est capable de jouer un morceau de piano très difficile, nous pouvons le croire sur parole, mais nous ne savons véritablement qu'il est capable de jouer ce morceau qu'une fois que nous l'avons vu et entendu le jouer. La connaissance est une idée vérifiée par l'expérience sensible, le discours...

6 pages - 1,80 €

Toute expérience est-elle vérification d'une théorie ?

L'expérience, au sens courant, c'est le vécu, c'est-à-dire l'instruction acquise par une longue pratique des choses. C'est ainsi que l'on dit d'une personne âgée qu'elle a de l'expérience, en tant qu'elle a l'expérience de la vie. L'expérience dans le domaine des sciences est l'observation méthodique et réfléchie de certains phénomènes en vue de vérifier une hypothèse, que l'on...

3 pages - 1,80 €

Connaissance historique et connaissance expérimentale ?

1) Le fait historique n'est pas directement observable. 2) Le fait historique ne se prête pas à l'expérimentation. 3) La causalité historique n'est pas une causalité expérimentale.  ||Un essayiste contemporain, A. Huxley a écrit: « Je puis observer comment se comporte un morceau de phosphore quand il est sec, et je puis ensuite le plonger...

2 pages - 1,80 €

Le perfectionnement technique est-il la marque sûre d'un degré supérieur de civilisation ?

||Notre civilisation se caractérise par un grand développement technique et nous avons tendance à juger inférieures les civilisations qui n'ont pas un développement technique aussi poussé.  Mais cette tendance naturelle à placer notre civilisation au sommet doit exciter notre méfiance et notre esprit critique ; nous devons donc nous demander si le développement de...

2 pages - 1,80 €

Est-il dans la nature du pouvoir politique de mettre en péril les libertés ?

|| a) Remarque : Le « pouvoir politique » étant une expression assez vague, nous l'entendrons ici au sens d'Etat, lequel se définit comme « l'Autorité souveraine s'exerçant sur l'ensemble d'un peuple et d'un territoire déterminé» (Petit Robert).  b) Le problème : Le but poursuivi par l'Etat est en principe d'assurer la sécurité et la...

5 pages - 1,80 €

Le discours peut-il rendre compte de l'expérience sensible ?

Le discours peut-il rendre compte de l'expérience sensible ?|| Pour comprendre ce sujet, il faut percevoir la différence entre les impressions, l’expérience subjective et le discours intersubjectif qui se doit d’être compréhensible par tous et même plus, tout discours scientifique qui prétend décrire la réalité. Comment passer des impressions subjectives à un discours ? Comment des...

3 pages - 1,80 €

Quelle part la raison et l'expérience sensible prennent-elles à la connaissance ?

Les thèses de l'épicurisme posent néanmoins un problème : si nos représentations se réduisent à une collection de sensations, un véritable savoir sera-t-il possible ? Le savoir exige, en effet, une mise en ordre de l'expérience, des principes d'explication et de cohérence, tels que : « tout doit avoir une raison d'être » (principe de raison suffisante), qu'«...

5 pages - 1,80 €

L'imagination n'est-elle que tromperie et confusion ?

  Ainsi, peut-être sommes-nous la cause même de cette tromperie que nous attribuons spontanément à l’imagination. elle n'est pas en elle-même maîtresse de tromperie et de confusion. Dans la mesure où nous attendons de l’imagination des capacités qui ne lui appartiennent pas, nous pouvons facilement sombrer dans l’erreur. Lorsque nous pensons de l’imagination qu’elle est tromperie...

4 pages - 1,80 €

Théorie et expérience (Cours de philosophie) ?

■ Il faut distinguer ici deux significations du mot expérience : 1. Un savoir ou un savoir-faire acquis par la confrontation avec la réalité (expérience vécue) ou par l'exercice (l'expérience de l'artisan).2. Une observation réfléchie de phénomènes déterminés : c'est l'expérience scientifique, que l'on nomme encore expérimentation. C'est à ce sens que l'on se réfère en mettant en relation...

4 pages - 1,80 €

« Il y eut un temps où le voyage confrontait le voyageur à des civilisations radicalement différentes de la sienne et qui s'imposaient d'abord par leur étrangeté. Voilà quelques siècles que ces occasions deviennent de plus en plus rares. Que ce soit dans

||Un temps n'est plus ! Celui où le voyage comblait le goût de l'exotisme que nourrissait la fascination exercée par les pays lointains — l'appel de Tailleurs se traduisant sinon par un départ effectif, du moins par une curiosité avide pour les mœurs étrangères en même temps qu'étranges.  Ce temps est idéalement illustré, aux...

2 pages - 1,80 €

Commentez, développez et discutez, le tout à l'aide d'exemples précis, cette affirmation de Georges Braque : « L'Art est fait pour troubler. La Science rassure. » Georges Braque, peintre français (1882-1963) participa aux expériences du fauvisme, puis se

|| L'histoire de l'art marque, au début du xxe siècle, une rupture éclatante avec l'école naturaliste du xixe siècle, qui traduisait la réalité en termes de pure sensualité. A cette réaction participe le cubisme dont G. Braque est, avec P. Picasso, le fondateur : Les Demoiselles d'Avignon de Picasso (1907) est considéré comme le premier...

2 pages - 1,80 €

La lecture peut vous paraître un acte banal. En fait, c'est une activité complexe qui est tributaire des conditions physiques, des expériences personnelles et de la culture du lecteur, au point que l'on a pu dire : « Le lecteur [...] se définit par une p

||Que serait une littérature sans lecteurs ? Une histoire de la littérature ne peut être dissociée d'une histoire de la lecture.  L'évidence de cette remarque nous avertit, incidemment, que la lecture a connu une succession d'états et ne saurait être réduite au seul fait de prendre un livre.  « Le lecteur, a-t-on pu dire, se...

2 pages - 1,80 €

« Aujourd'hui nous recevons trois éducations différentes ou contraires : celle de nos pères, celle de nos maîtres, celle du monde. Ce qu'on nous dit dans la dernière renverse toutes les idées des premières. » Montesquieu, Esprit des lois, IV, 1748. Pense

||• Cette citation est extraite de la quatrième partie de L'Esprit des Lois, dont le titre est « Que les lois de l'éducation doivent être relatives aux principes du gouvernement ». Le paragraphe que commence notre phrase se termine par cette explication : « Cela vient, en quelque partie, du contraste qu'il y a...

3 pages - 1,80 €

Jean-Claude Grumbach, scénariste et dramaturge contemporain, confie à un journaliste qu'il observe le monde « avec un oeil sur le sordide, un oeil sur le sublime ». En vous appuyant sur les oeuvres que vous connaissez, sans vous limiter nécessairement au

|| • La phrase porte sur l'observation du monde, mais bien entendu elle concerne les œuvres puisque J.-C. Grumbach est un créateur. Vous pouvez analyser la présence du sublime et du sordide dans les arts, séparés ou mélangés, et vous interroger sur le sens de cette présence. • Soyez sensibles à l'opposition extrême entre les termes de...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com