Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : l acte

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 >>

836 dissertations trouvées

La nature humaine est-elle un obstacle ou un facteur de liberte pour l'homme ?

La nature humaine est-elle un obstacle ou un facteur de liberte pour l'homme ?|| L’idée d’une nature humaine évoque d’emblée l’idée que tout les hommes ont une essence ou une identité commune, naturelle. Les hommes ainsi rassemblés sous le concept de nature humaine n’apparaissent plus comme individus absolument singuliers et différents les uns des autres,...

3 pages - 1,80 €

Y a-t-il une science du beau ? S'il y en a une, quels doivent en être les caractères et la méthode ?

S'il fallait en croire certains philosophes, le beau ne serait qu'une affaire de sentiment; il échapperait par là même à toutes les théories scientifiques et il ne faudrait ni « disputer des goûts », ni vouloir tracer des règles et des lois à ce qu'il y a de plus libre au monde, l'inspiration de l'artiste et du poète. Ce...

2 pages - 1,80 €

Quels peuvent être l'objet et la raison d'être de la philosophie à notre époque que l'on dit caractérisée par le développement du savoir scientifique ?

xxx ?||• Philosophie(s) et science(s)  Pendant longtemps ces rapports n'ont pas fait problème en ce sens qu'il y avait assimilation de la philosophie au travail d'un savoir universel.  Cf. Descartes, « Principes », Préface :  « Toute la philosophie est comme un arbre dont les racines sont la Métaphysique et les branches qui sortent de ce tronc...

5 pages - 1,80 €

Le travail humain est-il facteur de détérioration ou d'épanouissement ?

|| Le travail a acquis de nos jours une valeur fondamentale et constitue d’ailleurs un problème très présent. La fonction sociale est rattachée au travail et il s’agit pour tous d’avoir accès à l’emploi. Il n’en a pas toujours été ainsi. Le travail se définit généralement comme une activité orientée vers une fin...

6 pages - 1,80 €

Obeir à la loi est-il toujours un acte moral ?

||La loi, du grec « nomos », est considérée d'abord comme une règle générale et impérative régissant du dehors l'activité humaine. Elle est généralement formulée et promulguée, en termes authentiques, par l'autorité souveraine d'une société : « […] il faut établir des règles générales de conduite, afin que le gouvernement soit constant et uniforme : et c'est ce qu'on appelle lois » (Bossuet, Politique...

2 pages - 1,80 €

Les sciences de l'homme peuvent-elles être des sciences exactes ?

||1 - À quelles conditions une science peut-elle être dite exacte ?2 - Les sciences de l'homme respectent-elles ces conditions ?3 - L'homme est-il un « objet » constant dans le temps et dans l'espace ?4 - Ne peut-on pas comprendre la notion d'exactitude en des sens différents ?5 - L'exactitude est-elle un concept pertinent pour penser l'homme...

4 pages - 1,80 €

Faut-il juger les actes ou les intentions ?

||L'absence d'actes témoigne d'un manque de détermination et de la faiblesse des intentions, dans un sens comme dans l'autre : celui qui ne passe pas à l'acte criminel n'est sans doute pas assez mauvais pour le faire, et réciproquement les bonnes intentions ne suffisent pas. Il est facile d'avoir des intentions ambitieuses et généreuses,...

2 pages - 1,80 €

Le savoir n'est-il facteur que de progrès ?

||Dans un premier temps, l'on serait tenté de s'étonner d'une telle question. En effet, qui oserait contester que le progrès des sciences et techniques ne soit pas la "condition nécessaire" de l'amélioration des conditions d'existence des hommes ? L'intelligence nous ayant permis, selon le mot de Descartes, de devenir "comme maîtres et possesseurs de la nature".Toutefois, cette "condition...

3 pages - 1,80 €

La lecture peut vous paraître un acte banal. En fait, c'est une activité complexe qui est tributaire des conditions physiques, des expériences personnelles et de la culture du lecteur, au point que l'on a pu dire : « Le lecteur [...] se définit par une p

||Que serait une littérature sans lecteurs ? Une histoire de la littérature ne peut être dissociée d'une histoire de la lecture.  L'évidence de cette remarque nous avertit, incidemment, que la lecture a connu une succession d'états et ne saurait être réduite au seul fait de prendre un livre.  « Le lecteur, a-t-on pu dire, se...

2 pages - 1,80 €

Alors qu'on pouvait lire dans la Revue « Le Réalisme », publiée vers 1860 : « Le Réalisme conclut à la reproduction exacte, complète, sincère du milieu social, de l'époque où l'on vit... », Montherlant a écrit : « Il ne faut pas qu'un écrivain s'intéress

||En présentant comme contradictoires la conclusion publiée dans la revue Le Réalisme (« Le Réalisme conclut à la reproduction exacte, complète, sincère du milieu social, de l'époque où l'on vit... ») et l'objection formulée par Montherlant (« Il ne faut pas qu'un écrivain s'intéresse trop à son époque, sous peine de faire des œuvres...

2 pages - 1,80 €

Quels sont les principales caractéristiques de l'objet et de la méthode des mathématiques ?

xxx ?|| Objet et méthode des mathématiques Quelles sont donc les principales caractéristiques de l'objet et de la méthode des mathématiques ? Quelle est la nature de cette science qui fascine tant le philosophe ? Abstraction de l'objet mathématique Selon le mot de Goblot (1858-1935), les sciences rationnelles (mathématiques et logique) «n'ont pas besoin, pour être vraies,...

1 page - 1,80 €

Vous rappellerez très rapidement le sujet du Misanthrope et vous montrerez comment cette pièce est à la fois une comédie de moeurs et une comédie de caractère. ?

|| Un honnête homme, Alceste, querelle un de ses amis, Philinte, pour avoir accueilli trop aimablement quelqu'un qu'il connaît à peine, et, là-dessus, fait une déclaration de misanthropie et de pessimisme : il hait tous les hommes. Les uns, parce qu'ils sont méchants et malfaisants, Et les autres pour être aux méchants complaisants. Il professe...

4 pages - 1,80 €

Une héroïne racinienne: Étudiez le caractère de Monime dans Mithridate. ?

|||| Début. — En Monime s'unit la grâce pudique de la jeune fille et l'expérience plus mûre de la femme, ce qui s'explique par sa situation délicate et même périlleuse à la cour de Mithridate.  1. Situation. Monime, fiancée à Mithridate, roi de Pont, et en guerre avec les Romains, est aimée de ses deux fils,...

3 pages - 1,80 €

Un historien de la littérature française écrit : « La Bruyère, dans ses Caractères, imite bien les grands moralistes classiques, mais il innove par les raffinements et les nouveautés de son style, par le souci du détail concret, par les portraits et la p

||« La Bruyère, remarque Taine, n'apporte aucune vue d'ensemble, ni en morale, ni en psychologie. » Si on le compare aux grands moralistes qui l'ont précédé, on voit que Montaigne, La Rochefoucauld, Pascal ont eu une manière originale de juger la vie; chacun d'eux voit les actions humaines dans une face qu'on n'avait pas...

2 pages - 1,80 €

Quelles sont les caractéristiques de l'art moderne ?

||Il est rupture vis-à-vis des codes esthétiques qui le définissaient mais rupture également vis-à-vis du cadre social dans lequel il s'inscrit. Ayant produit aujourd'hui tous ses effets, cette double rupture semble nous avoir introduit dans une configuration nouvelle du rapport art / société où, pour reprendre le titre de l'un des numéros de la...

3 pages - 1,80 €

Valmont : coupable ou victime ? Il faut utiliser autant le roman que l'adaptation de Frears. Il convient d'interroger les limites du personnage ainsi que de mettre en relation le vicomte de Valmont avec des aspects (sentiments, caractère) développés par

Opération qui consiste à récrire une oeuvre pour lui donner une forme nouvelle susceptible d'atteindre un autre public, souvent plus large.||  Introduction :               Choderlos de Laclos publie les Liaisons Dangereuses en 1782 ; comme l’indique notre sujet la parution d’un tel ouvrage au XVIIIe siècle ne va pas de soi. En effet, le XVIIIe siècle est le...

3 pages - 1,80 €

Comparez La Bruyère auteur des Caractères à Montesquieu auteur des Lettres persanes. ?

|||| Début. — Suivant de peu La Bruyère, Montesquieu songe naturellement à exploiter la même veine et sera le peintre satirique de l'époque de la Régence. Son ouvrage, qui doit beaucoup à celui de son prédécesseur, en diffère pourtant sur de nombreux points.  1. L'observation. Chez l'un et chez l'autre, une part d'observation pittoresque qui...

2 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com