Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : ses

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 >>

11212 dissertations trouvées

Quel rapport établissez-vous entre l'obligation morale et les règles sociales ?

En effet, « il est assez d'usage, remarque-t-il (Ibid., p. 108), de ne voir dans la société que la police bourgeoise avec le gendarme qui la protège ». Mais, on l'a dit ci-dessus, la société est pour lui, tout autre chose : c'est une autorité morale. Elle « ne peut pas se constituer sans créer de l'idéal »....

1 page - 1,80 €

Déterminez de manière aussi précise possible les rapports de la morale et de la sociologie ?

? Enfin, pour la vie morale elle-même, il n'est pas sans intérêt de mettre, jusqu'à un certain point, l'accent sur l'aspect social de la moralité et de réagir ainsi contre cette tendance à une intériorisation excessive qui nous fait regarder uniquement en dedans pour juger de la valeur de nos actes et que critiquait déjà Pascal. III. Limites de...

2 pages - 1,80 €

Pensez-vous que la science des m?urs importe à la vie morale ?

. ») au normatif (« nous devons... ») ou, comme disait H. POINCARE, de l'indicatif à l'impératif, qui est une véritable faute logique. Il en est de même lorsqu'un peu plus loin, Durkheim écrit que le « type normal » peut contenir « des contradictions, c'est-à-dire des imperfections » : il est évident que ce « c'est-à-dire »...

2 pages - 1,80 €

La science des m?urs épuise-t-elle l'ensemble des problèmes moraux qui se posent à la conscience ?

A. ? Précisons d'abord les rapports entre la Morale proprement dite et la Science sociologique des moeurs. Le point de vue des deux disciplines n'est pas le même. La seconde, étant une partie de la Sociologie, ne peut se placer, comme toutes les Sciences, qu'au point de vue positif. Les jugements de valeur sont, pour elle, des réalités,...

2 pages - 1,80 €

On a souvent souligné que les prescriptions morales varient selon les temps et les lieux. Faut-il en conclure Qu'il n'y a pas de vérités morales universelles ?

B. ? II va de soi que, dans une telle conception, la moindre variation dans les jugements de la conscience ou les prescriptions des règles morales constitue une fissure dans le bloc rigide de la moralité et peut être exploité contre elle. II. Vraie conception de la conscience et de la moralité. A. ? Mais une telle conception est celle...

1 page - 1,80 €

En quoi consiste, selon vous, l'explication d'un fait historique ?

C'est ainsi qu'Henri BERR (La Synthèse en histoire, éd. de 1953, p. 43 et suiv.) distingue : 1° la « causalité brute» qui porte sur les « faits contingents » : ceux-ci ne sont pas sans cause ; mais, comme ils ne se reproduisent pas identiquement, le rapport de cause à effet n'y est pas «instructif », il...

2 pages - 1,80 €

Comment expliquez-vous que la science, qui recherche la certitude, fasse usage de la notion de probabilité ?

Elles exprimaient simplement ce fait qu'à l'échelle corpusculaire, il est nécessaire d'avoir recours à des procédés d'observation et de mesure qui modifient le phénomène observé. Tel est le sens du principe de complémentarité énoncé par BOHR : « L'interprétation dernière [de ce principe] était que l'observable était une propriété, non pas du système tout seul, mais du couple...

2 pages - 1,80 €

Etre libre, est ce agir selon son bon plaisir ?

Mais Kant veut nous orienter vers un troisième type de détermination. Ce qui est propre au deux premières c'est que je les subis bien malgré moi. Elles sont ce que Kant nomme des impératifs hypothétiques, des impératifs propres aux circonstances. Pour Kant, être libre, c'est se fixer ses propres déterminations sans égard à celles vues précédemment. Ainsi approchons-nous...

3 pages - 1,80 €

Y a-t-il un sens à aimer la sagesse de nos jours ?

Peut-on voir dans ce retour de la p à l'antique autre chose qu'un effet de mode? On peut le croire : ce qui paraissait indépassable il y a 20 ans (ex : structuralisme, existentialisme), 10 ans (« la fin de l'histoire ») semble maintenant totalement  ridicule. On peut donc penser que ce retour au sens 1° de la philosophie durera ce que...

1 page - 1,80 €

Faut-il avoir une grande imagination pour faire de grandes choses ?

L'imagination, c'est la faculté de nouveauté qui caractérise le psychisme humaine, la faculté d'invention. Ainsi, plus une imagination est grande, plus elle permettra de se projeter vers l'avenir pour inventer de nouvelles choses, de grandes choses.   L'imagination doit être développée par chaque homme L'exercice de l'imagination implique toujours un inachèvement du monde, et la possibilité d'en élaborer de nouvelles versions,...

2 pages - 1,80 €

Les réprésentations de la technique au cours des siècles ?

Au lieu d'être le médiateur entre deux marchandises, l'argent devient le moteur qui tend à tout transformer en capital (ou valeur d'échange). Le fétiche de tous les fétiches est en définitive l'argent lui-même. Aujourd'hui, après deux siècles d'un prodigieux développement des sciences et des techniques en relation avec l'essor de l'industrie, la technique est à la fois : ADMIREE : -...

2 pages - 1,80 €

La technique est-telle libératrice ou asservissante ?

La technique contribue-t-elle à faire le bonheur de l'humanité ? Ou l'entraîne-t-elle au contraire vers sa perte ? La technique est-elle libératrice ou asservissante ? En un mot, faut-il avoir peur des machines ? NON Pour certains, la technique assurera le bonheur de l'humanité. Elle a déjà considérablement amélioré ses conditions de vie, en rendant l'homme capable de mieux maîtriser...

1 page - 1,80 €

A quoi sert l'histoire ?

À QUOI SERT L'HISTOIRE ?   IL N'Y A PAS DE LEÇON DE L'HISTOIRE On dit communément que l'histoire est apte à nous fournir des leçons pour le présent et pour l'avenir, que l'étude du passé peut nous éviter de répéter les mêmes erreurs ou fautes. Cette idée est fausse en tant qu'elle présuppose : - que « l'Histoire n'est qu'un éternel recommencement...

1 page - 1,80 €

Y A-T-IL UN SENS DU DEVENIR HISTORIQUE ?

Cf. Condorcet (1743-1794) A. Comte (1798-1857), pour qui l'Humanité passe du stade théologique (prédominance de la religion) au stade positif (prédominance de la science). Voir le positivisme.     HEGEL (1770-1831)   L'Histoire a pour fin de réaliser la Raison (soit les principaux idéaux philosophiques : le Vrai, le Beau, le Bien, la Justice) dans le cadre de l'État moderne.   MARX (1818-1883)   L'Histoire doit s'achever dans...

1 page - 1,80 €

LE DROIT REPOSE - T - IL SUR LA FORCE ?

EXPOSÉ   Selon Machiavel (1469-1527) et Hobbes (1588-1679) notamment, tout droit ne reposerait que sur la force dont il serait à la fois le masque et la justification. En somme, le droit serait toujours celui du plus fort.   ARGUMENT   L'Histoire offre de multiples exemples ou le fort impose son droit au faible : il justifie par le droit la domination qu'il exerce. C'est le cas...

1 page - 1,80 €

LE DROIT REPOSE-T-IL SUR LE FAIT SOCIAL ? (Pistes de réflexion)

EXPOSÉ Selon le positivisme juridique, défendu par des sociologues comme Durkheim (1858-1917), le droit ne serait que la codification et l'homologation des rapports, des pratiques, des mentalités, des valeurs en cours dans chaque société. Ainsi s'expliquerait la grande diversité des règles juridiques à l'intérieur des sociétés humaines. CRITIQUE Ce que le positivisme juridique néglige, c'est la capacité normative du droit....

1 page - 1,80 €

Le droit positif repose-t-il sur le droit naturel ?

PRINCIPES Selon une troisième thèse, le droit positif ne pourrait recevoir de fondement que d'une norme juridique supérieure : le droit naturel. Historiquement, la notion de droit naturel a reçu deux sens différents :   « DROIT DE NATURE » ENSEMBLE DES DROITS...

1 page - 1,80 €

FAUT-IL SE MEFIER DE LA RAISON ?

FAUT-IL SE MEFIER DE LA RAISON ? HIER Au cours de son histoire, la philosophie a nourri des critiques du privilège qu'elle accordait à la raison : - pour les Sceptiques (défenseurs du scepticisme), la raison ne serait pas à la hauteur de ses propres exigences, puisqu'elle est incapable par exemple d'assurer une connaissance certaine à l'homme. - Pour les Cyniques, dont...

3 pages - 1,80 €

La puissance du langage peut-elle être redoutable ?

.../... III. La relation du langage à l'homme    On pourra alors cerner les limites de cette idée d'une efficace redoutable du langage, en montrant que cette efficace est limitée par le fait que le langage suppose un récepteur doué de raison, capable de sens critique, en montrant que l'usage du langage peut difficilement...

3 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com