Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : differe

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 >>

731 dissertations trouvées

Liberté d'indifférence, libre-arbitre et liberté rationnelle ?

||a) La liberté d'indifférence.On appelle ainsi l'indétermination radicale de la conscience en présence des sollicitations contraires qu'elle subit. C'est la situation psychologique où nous nous trouvons dans l'indécision radicale, lorsque le moi oscille sans conviction entre le pour et le contre et finit par se stabiliser dans une sorte d'équilibre entre les forces antagonistes...

2 pages - 1,80 €

On dit communément que l'art épistolaire se perd. Montrez, en comparant les moeurs actuelles à celles du passé, quels changements peuvent expliquer la différence du rôle de la correspondance aujourd'hui et autrefois. ?

||INTRODUCTION. - On ne saurait nier les progrès de la science et de l'industrie depuis un siècle : quelle différence entre la vie des contemporains de LOUIS-PHILIPPE, qui en étaient encore à la diligence, et celle des Français de 1940, qui se plaignent, par suite du manque d'essence, d'en être réduits à prendre le train ! Mais il ne...

3 pages - 1,80 €

En quoi la méthode des sciences morales diffère-t-elle de la méthode des sciences de la nature ?

||INTRODUCTION -- Les mathématiques sont des sciences hypothético-déductives : elles posent certaines données d'où sont tirées par raisonnement rigoureux les conséquences qui y sont impliquées. Toutes les autres sciences sont inductives : pour connaître l'objet auquel elles s'appliquent, elles partent de l'observation des faits qui suggère des hypothèses dont le contrôle fera une...

1 page - 1,80 €

Expliquez et discutez cette maxime de La Rochefoucauld : « On est quelquefois aussi différent de soi-même que des autres. » ?

||INTRODUCTION. - « A mesure qu'on a plus d'esprit, dit PASCAL (Pensées, p. 323), on trouve qu'il y a plus d'hommes originaux. Les gens du commun ne trouvent pas de différence entre les hommes. » Mais n'est-ce pas le fin du fin de se trouver parfois, comme le prétend LA ROCHEFOUCAULD (Maxime, 135) « aussi...

3 pages - 1,80 €

Qu'est-ce que imaginer ? Qu'est-ce que penser ? Quelle ressemblance, quelle différence et quels rapports y a-t-il à établir entre ces deux opérations ?

||INTRODUCTION. — PASCAL, dont les réflexions sur le « roseau pensant » nous sont familières et pour qui « pensée fait la grandeur de l'homme », affiche la sévérité commune en son temps à l'égard de l'imagination, « cette partie décevante dans l'homme, cette maîtresse d'erreur et de fausseté (...), cette superbe puissance ennemie de la raison. »...

3 pages - 1,80 €

Les deux expressions : « être intelligent » et, « être raisonnable » ont-elles le même sens ? Sinon, précisez leurs différences. ?

||Nous avons là un sujet qu'on ne peut bien traiter qu'en oubliant manuels et cours, bien que la connaissance du manuel ou du cours puisse et doive apparaître dans la façon dont on le traitera. Il ne s'agit pas ici de la comparaison classique entre intelligence et raison. Les guillemets suffisent à nous en avertir : il faut...

3 pages - 1,80 €

Les différentes manières de concevoir la psychologie ?

||Introduction. —. Récemment parvenue au stade de discipline scientifique, la psychologie n'a pas encore trouvé son assiette définitive. Elle continue à se chercher elle-même, s'efforçant de préciser son objet propre ainsi que sa méthode. Aussi s'en faut-il que tous les psychologues la conçoivent de la même manière. Pour nous en rendre compte, nous suivrons...

4 pages - 1,80 €

Essayez de montrer comment l'analyse et la synthèse, tout en étant des procédés généraux de l'esprit humain, peuvent prendre dans les différents groupes de sciences des physionomies différentes. ?

||Introduction. — La tendance à l'unité est une des caractéristiques essentielles de l'esprit philosophique comme de l'esprit scientifique : le savant aussi bien que le philosophe estime avoir fait un notable progrès lorsque, sous la diversité des apparences, il a découvert une identité foncière. C'est ainsi que psychologues et logiciens ramènent les opérations de...

4 pages - 1,80 €

Quelle différence y a-t-il, dans les sciences physiques, entre une loi, un principe et une théorie ?

||Il arrive parfois à des esprits insuffisamment avertis ou pas assez soigneux de confondre ces termes : théories ou systèmes, principes et lois scientifiques.Cependant, à rigoureusement parler, ces trois termes sont loin d'être synonymes pour tous ceux qui ont quelque expérience des sciences physiques.Pour procéder avec plus d'ordre et de sûreté, comme il s'agit...

2 pages - 1,80 €

En quoi les sciences de raisonnement diffèrent-elles des sciences d'observation ?

||L'étendue du domaine à explorer par l'esprit humain a rendu nécessaire la spécialisation et la multiplication des sciences. Pour fixer avec précision le rôle de chacune, il est utile de les rapprocher et de les comparer; on peut ainsi mettre en relief les points de contact et les différences, les groupements ou rapprochements possibles.Or,...

2 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de cette expression : « sciences morales » ? Existe-t-il des sciences morales ? et diffèrent-elles des sciences expérimentales ?

||Que pensez-vous de cette express Préambule. — Ce qu'on entend ordinairement par « sciences morales » : celles qui étudient dans l'homme l'être mental : pensant, sentant, voulant.— En lui-même : psychologie et annexes : logique, morale, esthétique.— En relation avec ses semblables : sociologie, droit civil, politique, philologie, etc.— Dans son évolution et son...

2 pages - 1,80 €

Par quelles voies différentes les philosophes arrivent-ils à poser le problème de Dieu ? Ces voies sont-elles sans influence sur la réponse qu'ils y apportent ?

||Dieu est postulé par le monde (preuves cosmologiques) : par là on aboutit à un premier moteur, en réalité, un inconnu mystérieux sans ressemblance et sans relation avec l'homme (le Dieu d'Aristote). Il est postulé par la psychologie humaine (idées et raison, sentiments moraux); par là on aboutit à un pur esprit analogue à...

1 page - 1,80 €

En quoi la généralisation mathématique diffère-t-elle de la généralisation ordinaire ?

||Tandis que la généralisation ordinaire généralise en simplifiant, en diminuant la compréhension, la généralisation mathématique généralise en compliquant : « Les sciences mathématiques, dit HAMELIN (El. principaux de la représentation), font souvent ce que nous appellerons des généralisations artificielles ; et leur artifice pour produire le général est précisément de conférer une propriété ...

1 page - 1,80 €

L'historien et le sociologue : en quoi diffèrent leurs disciplines ? Quels mutuels services peuvent-elles se rendre ? ?

||Introduction. L'histoire et la sociologie ont à la fois des points communs et des différences. Essayons de préciser les uns et les autres, puis d'examiner si, malgré ces différences, les deux disciplines ne se rendent pas des services mutuels.I. Points communs et différences.A. — Points communs : les deux disciplines ont le même ...

1 page - 1,80 €

L'esprit de tolérance implique-t-il, selon vous, indifférence et scepticisme ou bien, au contraire, vous semble-t-il compatible avec la fermeté des convictions et la croyance à l'unicité du vrai ?

||Position de la question. On peut, avec Goblot, définir la tolérance, l'attitude qui consiste « non à, renoncer à ses convictions ou à. s'abstenir de les manifester, mais à s'interdire tous moyens violents, injurieux ou dolosifs, en un mot à. proposer ses opinions sans jamais chercher à les imposer ». Cette attitude a parfois...

2 pages - 1,80 €

Vous exposerez sommairement la différence de structure entre la Logique classique (celle d'Aristote et de Port-Royal) et les Logiques modernes (Logistique et Axiomatique). Vous dégagerez la signification philosophique de cette opposition. ?

||Introduction. La philosophie classique n'avait guère reconnu qu'un seul type de Logique, celle qui était issue des conceptions d'ARiSTOTE et qui, à travers la Logique stoïcienne et la Logique scolastique, se trouve encore exprimée, avec quelques retouches, dans la Logique de Port-Royal Mais, sous l'influence du développement des sciences, il s'est créé de nos...

1 page - 1,80 €

Définition: INDIFFÉRENCE.

Absence de préférence affective. — Liberté d'indifférence « Liberté absolue que laisse à l'âme soit une complète indifférence entre deux actions opposées, soit l'absence de toute préférence marquée pour l'une d'elles ; d'où le pouvoir que nous aurions de nous décider soit en l'absence de tout motif, soit malgré l'équivalence absolue des motifs ...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com