Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : connaitre

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 >>

711 dissertations trouvées

Est-il facile de connaître son devoir ?

    Si l’homme ne sait pas toujours ce qu’il a le devoir de faire, nous constatons que même les philosophes semblent aussi parfois perdus. Il ne sera jamais facile de savoir ce que nous devons faire précisément parce qu’il n’existe aucune norme, et quand bien même cette dernière apparaît, elle est souvent extrêmement dangereuse....

8 pages - 1,80 €

« Nous n'avons pas besoin de connaître l'auteur pour comprendre et aimer son oeuvre. On peut légitimement se passer de tout recours à ce que l'on sait de l'auteur en dehors de l'oeuvre pour examiner celle-ci. » Françoise Van Rossum-Guyon, Critique du Rom

||Toute réflexion sur la littérature s'efforce de prendre en compte deux réalités : le texte écrit, et celui qui est à son origine, l'écrivain.  Pourtant, dans sa critique du roman, F. van Rossum-Guyon écrit : « Nous n'avons pas besoin de connaître l'auteur pour comprendre et aimer son œuvre. On peut légitimement se passer...

3 pages - 1,80 €

Faut-il faire l'expérience de quelque chose pour le connaître ?

||  Il peut sembler vain de demander à un enfant ce qu’est l’amour, à un adolescent ce qu’est le mariage, à un homme jeune ce qu’est la vieillesse : ils n’en savent rien, parce qu’ils n’en ont aucune expérience, c’est-à-dire n’en ont rien vécu. La cause semble donc entendue : pour connaître quelque chose, et pouvoir à...

3 pages - 1,80 €

Croyez-vous que la romancière Colette ait raison d'écrire ceci : « Connaître ce qui lui était caché, c'est la griserie, l'honneur et la perte de l'homme » ?

||Vous pouvez consacrer un paragraphe d'introduction à la romancière Colette (1873-1954), si vous la connaissez suffisamment.  Colette est née en 1873 à Saint-Sauveur-en-Puisaye (la « Bourgogne pauvre... »), et décédée à Paris en 1954.  Si li' jury vous avait indiqué la date de la citation, cela aurait évidemment justifié quelques remarques spécifiques en introduction ou...

1 page - 1,80 €

Parlant du métier de romancier, François Mauriac écrit : « Les personnages fictifs et irréels nous aident à nous mieux connaître et à prendre conscience de nous-mêmes... Et c'est sans doute notre raison d'être, c'est ce qui légitime notre absurde et étra

||  Parlant du métier de romancier, François Mauriac écrit : « Les personnages fictifs et irréels nous aident à nous mieux connaître et à prendre conscience de nous-mêmes... Et c'est sans doute notre raison d'être, c'est ce qui légitime notre absurde et étrange métier que cette création d'un monde irréel grâce auquel les hommes...

2 pages - 1,80 €

Être homme c'est précisément être responsable. C'est connaître la honte devant une misère qui ne semblait pas dépendre de soi. C'est être fier d'une victoire que les camarades ont remportée. C'est sentir en posant sa pierre que l'on contribue à bâtir le

||L'idée de responsabilité implique ordinairement la simple conscience de nos actes, de leur sens, de leur portée; c'est une valeur individuelle. Mais Saint-Exupéry élargit considérablement ce sens : être homme n'est-ce pas aussi prendre conscience des souffrances et des progrès de l'humanité tout entière, humanité dont chacun de nous est partie intégrante et ...

2 pages - 1,80 €

LA RÉALITÉ DU MONDE: qu'est l'existence du monde, et quel mode de réalité convient-il de reconnaître aux choses ?

|| On englobe sous le nom de réalisme les doctrines qui reconnaissent aux choses une existence indépendante de toute pensée. a) La plupart des hommes croient à l'existence hors de nous des qualités que nous percevons. Aristote et les physiciens du Moyen Âge ont aussi professé un réalisme qualitatif. Mais un tel réalisme semble difficile à ...

2 pages - 1,80 €

Pour le critique littéraire Albert Thibaudet, lire des romans, "c'est être amené à se reconnaître et à se juger." N'est-ce pas trop limiter l'oeuvre romanesque ?

||Plan adopté dans le devoir I. L'identification romanesque ou « se reconnaître » a) Identification au héros b) Je lis ce que je voudrais être c) L'expérience de la lecture II. Modèle et valeurs ou « se juger » a) La recherche de modèles b) La recherche de valeurs c) La lecture est un...

2 pages - 1,80 €

Pourrait-on reprendre du point de vue d'une psychologie positive le mot de Descartes que l'âme est plus aisée à connaître que le corps ?

||On sait que cette idée est énoncée à la 4e partie du Discours de la Méthode (2e paragraphe) ; on sait aussi que la pensée de Descartes, dans cette 4e partie, est d'allure uniquement métaphysique : il cherche une base à la connaissance et les fondements où il l'appuiera. Il s'agit donc, comme l'indique...

2 pages - 1,80 €

Quels sont les problèmes successifs que rencontre la réflexion sur nos moyens de connaître, sur leur valeur et sur leurs objets ?

||— I — La première croyance du sens commun est un empirisme naïf, selon l'expression de Le Senne (« Introduction à la philosophie », 1949) c'est-à-dire que nous attendons des données des sens des renseignements authentiques sur le monde extérieur. « Pour savoir ce qui est, il n'y aurait qu'à constater, en sentant, en...

3 pages - 1,80 €

La poésie nous permet-elle de connaître le monde et les hommes ?

||  Par « poésie », nous entendons une forme littéraire qui se distingue de la prose par une exigence touchant a la forme du discours, celle-ci obéissant a des lois précises, formant des unités particulières que l’on nomme « vers ». Plus largement, la poésie est un usage particulier du langage qui consiste a rompre avec l’utilisation commune,...

4 pages - 1,80 €

Sens et portée générale de cette idée de Descartes « C'est une plus grande perfection de connaître que de douter. » ?

||Nouvelle page 1 Ce sujet comporte : une interprétation historique: un commentaire d'ordre théorique pour en tirer la signification générale. D'abord, fixer le sens des mots : perfection, qui pour Descartes traduit l'idée d'un achèvement, ou réalisation (per-ficere); connaître, qui ne signifie pas seulement l'acte de préhension intellectuelle, mais sous-entend la valeur effective d'un savoir....

1 page - 1,80 €

Discuter ce mot d'André Gide : « Connais-toi toi-même. Maxime aussi pernicieuse que laide. Quiconque s'observe arrête son développement. La chenille qui chercherait à se bien connaître ne deviendrait jamais papillon. » ?

||INTRODUCTION. - SOCRATE faisait de la connaissance de soi-même le point de départ de la vraie philosophie. Un écrivain contemporain a pris le contre-pied de l'affirmation socratique (citation de GIDE). A qui faut-il donner raison ? I. Il est une observation de soi laide et pernicieuse : a) il est laid de s'observer pour s'admirer ou se faire admirer...

1 page - 1,80 €

Benjamin Constant a écrit : « Cette fureur de reconnaître dans les ouvrages d'imagination des individus qu'on rencontre dans le monde est pour les ouvrages un véritable fléau. Elle les dégrade, leur imprime une direction fausse, détruit leur intérêt et a

||INTRODUCTION. - On lit parfois, à la première page d'un roman, une note de ce genre : « Les personnages que présente ce livre et les événements qu'il raconte sont imaginaires. Si certains croyaient y reconnaître des individus réels, ce fait s'expliquerait par une pure coïncidence. »En effet, sachant que l'imagination transforme plus qu'elle...

2 pages - 1,80 €

Rien ne semble plus faux que la maxime socratique : « Connais-toi toi-même. » C'est absurde, on ne se connaît pas soi-même, parce que le fond de soi-même n'est rien, c'est le néant. Le vrai moyen de se connaître serait plutôt : « Oublie-toi. Oublie-toi p

||Comme l'indique l'adjectif « littéraire » de la consigne formulée par cette dernière phrase et comme le confirme le fait que le second des trois sujets. proposés à celte session est explicitement philosophique, le sujet dont nous venons de donner le texte relève de la littérature. Pour le traiter du point de vue qui...

3 pages - 1,80 €

Se connaître soi-même, connaître les autres, faut-il voir là deux faits indépendants ?

||« Le sot projet qu'il a eu de se peindre » : par ces mots, PASCAL juge sévèrement l'oeuvre de MONTAIGNE. Cependant, notre aimable épicurien, sous un sourire sceptique, répond : « Chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition. » Il espérait ainsi, en se décrivant, en nous livrant ses impressions de...

5 pages - 1,80 €

Comment comprenez-vous ce jugement de Montaigne : « Ce grand montre est le miroir où il faut se regarder pour se bien connaître » ?

||Comment comprenez-vous ce jugeme L'essentiel n'est pas d'apprécier, de discuter ou même de commenter la pensée de Montaigne, mais de dire comment vous la comprenez, pratiquement quel est ce « grand monde » dans lequel il faut regarder pour se connaître. Introduction. — « Connais-toi toi-même », tel est le premier précepte que Socrate donne au...

2 pages - 1,80 €

Un critique contemporain, M. André Thérive, écrit : « La littérature dans son ensemble sert à faire mieux connaître l'homme. Au temps des classiques, la vérité générale, l'homme abstrait, suffisait encore. L'homme concret est une conquête de l'époque mod

||INTRODUCTIONPour tout Français, penser au XVIIIe siècle, c'est penser à la Révolution. Et sans doute n'est-il pas illusoire de retrouver presque partout dans la civilisation ou les événements de ce temps, l'aspiration aux libertés, la montée du Tiers-État, la culture de l'irrespect. Mais quand il s'agit seulement de littérature, cette perspective n'est peut-être pas...

3 pages - 1,80 €

Vocabulaire: CONNAITRE.

Avoir présent à l'esprit un objet de pensée connu par la pensée qui le connaît. — « Connaître, c'est sortir de soi. » (Lagneau.)...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com