Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : qu aux

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 >>

7341 dissertations trouvées

Le bonheur des uns fait-il le malheur des autres ?

La jalousie est mauvaise conseillère, y compris en ce qui concerne la quête du bonheur. Être malheureux est déjà une souffrance en soi. Si je jalouse le bonheur des autres, j'aggrave d'autant plus mon propre malheur. Mieux vaut suivre le conseil de Gaston Bachelard, lequel écrit, dans La psychanalyse du feu (1938) : «...

1 page - 1,80 €

En art, la notion de beauté se rattache-t-elle à la notion de vérité ?

• Platon, dans Le Banquet (vers 385 av. J.-C), montre que l'amour des beaux corps conduit à l'amour du beau dont la forme achevée est celle qu'incarne l'Idée, l'essence en tant que vérité absolue.• La vérité en art est adéquation entre fond et forme. De même qu'un sentiment est vrai lorsque son expression est...

3 pages - 1,80 €

Vous commenterez librement, à la lumière de votre expérience personnelle et de vos connaissances, cette réflexion d'un ancien : «Les ennemis ont leur utilité. Ils vous montrent vos défauts ; ils vous disent des vérités. Ce sont des maîtres que l'on ne pa

||Introduction. Il est difficile de se connaître soi-même. Mais cette connaissance est peut-être encore plus difficile du point de vue moral que du point de vue psychologique. Nous avons en effet, souvent sans nous en rendre compte, des complaisances envers nous-même ; nous sommes partiaux en notre faveur. C'est pourquoi il peut nous être...

1 page - 1,80 €

Austérité et ascétisme. Leur rôle dans la vie morale. ?

||Position de la question. L'austérité et l'ascétisme ont été préconisés par la plupart des religions et un grand nombre de philosophes. Certains de ceux-ci cependant (les hédonistes, les utilitaires, Spinoza, etc.) les ont critiqués. Il est nécessaire de bien les définir avant d'essayer de déterminer leur rôle dans la vie morale.I. Définitions.L'austérité n'est rien...

2 pages - 1,80 €

Comment la vie familiale contribue-t-elle au développement moral de ses membres ?

||Position de la question. Le milieu familial a une influence incontestable sur le développement moral de ses membres. Mais nous aurons à préciser comment cette influence s'exerce et à quelle condition elle est salutaire.I. Comment la famille contribue à l'éducation morale.A. — Rappelons d'abord que, si la famille est capable d'exercer cette influence, c'est...

2 pages - 1,80 €

L'esprit de tolérance implique-t-il, selon vous, indifférence et scepticisme ou bien, au contraire, vous semble-t-il compatible avec la fermeté des convictions et la croyance à l'unicité du vrai ?

||Position de la question. On peut, avec Goblot, définir la tolérance, l'attitude qui consiste « non à, renoncer à ses convictions ou à. s'abstenir de les manifester, mais à s'interdire tous moyens violents, injurieux ou dolosifs, en un mot à. proposer ses opinions sans jamais chercher à les imposer ». Cette attitude a parfois...

2 pages - 1,80 €

Peut-on dire avec Ch. Blondel que « la raison est un splendide cadeau que la société a mis dans notre berceau. » ?

Introduction. Les sociologues contemporains ont mis en lumière l'influence qu'il convient d'attribuer à la société dans la formation et le développement de la raison humaine. : Durkheim est même allé jusqu'à faire de la raison un produit de la vie en société. Certains psychologues, comme Ch. Blondel, n'ont pas été loin d'accepter leurs ...

1 page - 1,80 €

Faut-il opposer la raison et l'imagination ?

||Introduction. — Pascal condamne sévèrement l'imagination, «cette partie décevante [c'est-à-dire trompeuse] dans l'homme, cette maîtresse d'erreur et de fausseté (...). Cette superbe puissance, ennemie de la raison, qui se plaît à la contrôler et à la dominer, pour montrer combien elle peut en toutes choses, a établi dans l'homme une seconde nature ».Faut-il se...

2 pages - 1,80 €

Faut-il se méfier de l'Etat ?

||L'État ne se confond pas avec la société, il en est la L colonne vertébrale, le principe d'organisation, il dispose d'institutions et d'organes politiques, administratifs, juridiques, etc. Il exerce le pouvoir législatif, exécutif et judiciaire, le gouvernement le représente et il détient le monopole de la violence légitime par son droit de sanction pénale. L'État possède une autorité...

4 pages - 1,80 €

« Je suis moi-même la matière de mon livre », a dit Montaigne. Quelle idée vous faites-vous de la personnalité de l'auteur des « Essais », non seulement d'après ses confidences directes, mais encore d'après la composition de son oeuvre et la qualité orig

||INTRODUCTION « Les Essais, écrivait Gustave Lanson, c'est Montaigne », et de fait peu d'oeuvres littéraires nous entretiennent aussi complaisamment de leur auteur. Il ne nous laisse autant dire rien ignorer de son aspect physique, de ses habitudes de vie, de son caractère. D'ailleurs, même s'il s'était montré avare de confidences sur lui-même, la manière dont il a composé...

3 pages - 1,80 €

Pour Montaigne « la vraie éducation doit être la conquête de la vraie liberté ». Pensez-vous que cette formule de Pierre Moreau résume bien la pédagogie de Montaigne ?

||La principale préoccupation de Montaigne, tout au long des Essais, est la conquête d'une liberté qu'il considère comme le secret de la sagesse et du bonheur : c'est donc un souci qui doit normalement se retrouver au premier plan dans les passages consacrés à l'« Institution des Enfants ». Telle semble bien être l'opinion de M. P. Moreau, qui...

3 pages - 1,80 €

Un critique contemporain, M. André Thérive, écrit : « La littérature dans son ensemble sert à faire mieux connaître l'homme. Au temps des classiques, la vérité générale, l'homme abstrait, suffisait encore. L'homme concret est une conquête de l'époque mod

||INTRODUCTIONPour tout Français, penser au XVIIIe siècle, c'est penser à la Révolution. Et sans doute n'est-il pas illusoire de retrouver presque partout dans la civilisation ou les événements de ce temps, l'aspiration aux libertés, la montée du Tiers-État, la culture de l'irrespect. Mais quand il s'agit seulement de littérature, cette perspective n'est peut-être pas...

3 pages - 1,80 €

Commentez et discutez cette appréciation de Fernand Gregh au sujet des « Contemplations » :« Hugo y a passé définitivement du romantisme, du romantisme qui n'était qu'un moment littéraire, à l'humanisme éternel des grands classiques. » ?

||INTRODUCTIONVictor Hugo est considéré comme le chef de file de la génération romantique et l'ensemble de son oeuvre paraît bien rassembler tous les procédés d'expression de ce courant de la sensibilité qui s'est épanoui pleinement en France entre 1820 et 183o. Les Contemplations, publiées la même année que Madame Bovary et que Les Fleurs...

3 pages - 1,80 €

Commentez ce jugement de Théodore de Banville sur Baudelaire : « Il a accepté tout l'homme moderne, avec ses défaillances, avec sa grâce maladive, avec ses aspirations impuissantes. »

||INTRODUCTIONLe succès persistant des Fleurs du Mal démontre bien que l'on peut voir en Baudelaire le précurseur des poètes contemporains. Théodore de Banville, percevant chez lui ces accents nouveaux, pouvait dire sur sa tombe : « Il a accepté tout l'homme moderne, avec ses défaillances, avec sa grâce maladive, avec ses aspirations impuissantes »....

2 pages - 1,80 €

Baudelaire est souvent considéré comme le poète à partir duquel la poésie s'est engagée sur de nouvelles voies. Essayez de définit sur le plan technique l'apport de Baudelaire à la poésie moderne ?

||INTRODUCTIONDans la poésie française, l'oeuvre de Baudelaire semble constituer une sorte de charnière. Avant la publication des Fleurs du Mal, la poésie était le domaine de la pensée claire exprimée sous une forme transparente. De Ronsard à Lamartine, le genre répond à des définitions rigoureuses, se prête à la classification ; le rythme va...

5 pages - 1,80 €

Biographie d'ALAIN (Émile-Auguste Chartier, dit). ?

||Né à Mortagne-au-Perche en 1868, mort au Vésinet en 1951.Il perdit la foi de bonne heure, et fit ses études à l'École normale supérieure. Professeur à Rouen en 1900, il fut nommé, en 1909, professeur de philosophie au lycée Henri IV. Journaliste républicain lors de l'affaire Dreyfus, il s'engagea volontaire, lors de la guerre...

1 page - 1,80 €

Biographie d'AMAURY DE BENE

||AMAURY DE BENE. Mort en 1207.Il annonça l'arrivée prochaine du Saint-Esprit qui doit remplacer l'Église. Dix de ses disciples furent brûlés vifs en 1210. Cette même année, on exhuma ses ossements et on les livra aux flammes.  ||...

1 page - 1,80 €

Biographie d'ARNAULD (Antoine), dit le Grand Arnauld. ?

||Dit le Grand Arnauld. Né à Paris en 1612, mort à Bruxelles en 1694. Il fut reçu docteur en Sorbonne en 1641, mais ses convictions jansénistes l'en firent vite exclure. Il se retira à Port-Royal en 1656 et n'en sortit qu'en 1668. Il combattit les Jésuites et les Protestants, s'installa en Belgique en 1679, et eut...

1 page - 1,80 €

Biographie d'ARON (Raymond-Claude-Ferdinand).

||  Né à Paris en 1905. Élève de l'École Normale Supérieure, professeur à l'Institut d'Études Politiques, il est professeur de sociologie à la Sorbonne depuis 1956. Il s'est surtout intéressé aux questions de philosophie de l'histoire, à la critique du marxisme, à l'étude des problèmes politiques actuels, français et internationaux. Œuvres principales : Introduction à...

1 page - 1,80 €

Définition: AUTHENTICITÉ.

Réalité incontestable. — MÉTA. : Pour Heidegger, l'existence authentique assume sa situation d'être-pour-la-mort au lieu de se réfugier dans l'inauthenticité du On, celui-ci étant le Dasein engagé par l'existence-en-commun dans l'ensemble des circonstances extérieures....

1 page - 1,80 €

Définition: AUTISME.

Egocentrisme. — Pour Freud, état mental ayant pour but unique la satisfaction personnelle sans aucun souci d'adaptation soit à autrui soit à la réalité extérieure....

1 page - 1,80 €

Définition: AUTOMATISME.

PSYCHO.: Activité spontanée, productrice d'actes sans intervention de la volonté et parfois à l'insu de la conscience. — Le mécanisme biologique de Descartes, suivant lequel le corps est une machine est parfois appelé automatisme. Automatisme des bêtes : pour Descartes, les animaux n'ont pas de vie psychique et agissent comme des machines....

1 page - 1,80 €

Définition: AUTRE.

Ce qui n'est pas le même, ce qui est distinct. — Pour Platon, l'autre est différent de l'être. —« Autrui, c'est l'autre, c'est-à-dire le moi qui n'est pas moi. » (Sartre.)...

1 page - 1,80 €

Définition: BEAU.

Pour Kant, c'est « ce qui plaît universellement et sans concept » ou encore « la forme de finalité d'un objet en tant qu'elle est perçue en lui sans représentation de fin ». — Pour Schopenhauer, c'est « la reconnaissance de l'idée générale dans le particulier par un être qui connaît en tant que sujet...

1 page - 1,80 €

Est-il possible d'assigner une origine aux valeurs morales ?

  La conscience morale implique la présence, en chacun, de valeurs qui l'aident à définir ce qui lui paraît être bien ou mal. Elle découle donc sur une question portant sur l'origine de ces valeurs : sont-elles fournies par une autorité transcendante (famille, société, religion) ou est-ce en moi que le découvre ou invente les valeurs ?  ...

4 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com