Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : aux

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 >>

7341 dissertations trouvées

Comment comprenez-vous cette pensée de Joubert : « Pour bien écrire, il faut une facilité naturelle et une difficulté acquise » ?

||Introduction. — Le philosophe novice qui se trouve pour la première fois devant le sujet de dissertation se sent tout dépaysé : les pensées lui semblent lointaines, les mots n'ont pas de sens bien net. Aussi ne parvient-il qu'à grand peine à rédiger quelques pages qu'il juge — et qu'on juge — bien médiocres....

1 page - 1,80 €

Discutez cette pensée de Joubert et vérifiez-la par des exemples empruntés à la littérature des trois derniers siècles : « Les écrivains qui ont de l'influence ne sont que des hommes qui expriment parfaitement ce que les autres sentent, et qui réveillent

||Pour transformer ce sujet de dissertation littéraire en sujet de dissertation philosophique, ou plutôt psychologique, il suffit d'omettre la proposition : « et vérifiez-la par des exemples empruntés à la littérature des trois derniers siècles ».Sans doute, une dissertation philosophique, et surtout une dissertation psychologique, comporte des exemples; mais ces exemples doivent se ...

3 pages - 1,80 €

Commentez cette pensée de Vauvenargues : « C'est un grand signe de médiocrité que de toujours louer modérément. » ?

||Introduction. — Dans une société polie, on évite, en présence des gens, de porter sur eux des appréciations qui pourraient les blesser; on insiste, au contraire, sur les remarques susceptibles de leur faire plaisir. Mais, quand ils sont partis, le ton change : on procède à une mise an point rigoureuse et, réagissant contre...

1 page - 1,80 €

Expliquez et, si vous le jugez à propos, discutez cette formule de Ch. Blondel : « La raison et la volonté sont les deux splendides présents que la société a mis dans notre berceau. » ?

||La nature et l'origine des deux grandes fonctions proprement humaines : raison et volonté, fut toujours (et à juste titre) l'un des principaux sujets de méditations et discussions des philosophes : témoin les conceptions empiristes et rationalistes sur l'origine des idées et principes.De nos jours, le problème a reçu des solutions d'un genre nouveau;...

2 pages - 1,80 €

Comment comprenez-vous ce jugement de Montaigne : « Ce grand montre est le miroir où il faut se regarder pour se bien connaître » ?

||Comment comprenez-vous ce jugeme L'essentiel n'est pas d'apprécier, de discuter ou même de commenter la pensée de Montaigne, mais de dire comment vous la comprenez, pratiquement quel est ce « grand monde » dans lequel il faut regarder pour se connaître. Introduction. — « Connais-toi toi-même », tel est le premier précepte que Socrate donne au...

2 pages - 1,80 €

L'association des idées. Quelle est, dans cette fonction, la part de l'automatisme, et quelle est la part de l'activité de sélection ?

||Introduction. — Pour se faire une idée juste de cette fonction très générale qu'on appelle d'une façon uniforme « association des idées », le procédé le plus simple et le plus objectif paraît être d'envisager d'abord un certain nombre de ces cas d'associations mentales, et d'examiner ensuite, par une analyse détaillée de ces faits,...

3 pages - 1,80 €

Faut-il distinguer ou identifier « être intelligent » et « avoir du jugement » ?

||Introduction. — Le spectacle des maladresses ou des mésaventures de certains intellectuels a provoqué bien des fois l'exclamation de l'homme de simple bon sens : « Peut-on être si intelligent et si bête! » Y a-t-il donc plusieurs formes d'intelligence, et faut-il distinguer ou identifier « être intelligent » et « avoir du jugement...

1 page - 1,80 €

Analysez et comparez les trois façons d'agir sur l'esprit des autres exprimées par ces mots : suggérer, persuader, convaincre. ?

||Introduction. — L'âme de l'homme est comme une citadelle inviolable dont aucune attaque directe ne peut mettre bas les remparts. Pour agir sur elle, nous sommes obligés de parlementer de l'extérieur. Mais dans l'attitude que peut prendre le parlementaire il peut y avoir bien des variétés : suggérer, persuader, convaincre, semblent bien exprimer les...

1 page - 1,80 €

Maine de Biran écrit dans son journal, en 1822 : « Une personne que je croyais spirituelle me niait aujourd'hui qu'il y ait énergie sans passion et elle paraît avoir lié étroitement ces deux idées. J'ai soutenu fortement que là où il y avait passion entr

||Introduction. — Analyse d'une passion : celle d'Harpagon par exemple : elle apparaît surtout avec deux caractères :— une grande ardeur et une énergie formidable dans une direction unique;— un assujettissement du sujet, sans ce§se harcelé par sa tendance, et qui la suit;C'est sans doute ce qui aura donné lieu à la double opinion...

2 pages - 1,80 €

Vous définirez l'intuition et la pensée discursive et vous montrerez le rôle de l'une et de l'autre dans les sciences mathématiques, dans les sciences expérimentales et dans la métaphysique. ?

  Réflexion : opération intellectuelle par laquelle la pensée, s'abstrayant de toute adhésion au concret, fait retour sur elle-même et sur ses actes. Implique un processus temporel. ||Toute une connaissance humaine s'énonce sous forme de jugement, affirmation d'un rapport entre deux idées. La phrase de Kant est bien connue : « Penser, c'est juger. »Mais, suivant la façon dont ce...

2 pages - 1,80 €

Pourquoi suffit-il d'un tableau noir et d'un morceau de craie pour établir des vérités mathématiques, alors que le physicien a besoin d'observer et d'expérimenter ?

||Introduction. — Décrire brièvement une salle de cours de mathématiques et un laboratoire de physique : pourquoi cette différence ? Pourquoi suffit-il...?I. A l'origine, les mathématiques ne se faisaient pas au tableau avec des lettres et des chiffres. C'étaient des sciences pratiques, opérant directement sur les choses, recourant, comme la physique moderne, à ...

1 page - 1,80 €

Connaissez-vous des auteurs qui aient voulu tirer une morale de la science ? Comment s'y sont-ils pris ? Peut-on soutenir crue l'inverse serait mieux justifié. ?

||Autrefois, les philosophes fondaient la morale sur la métaphysique. Ils précisaient d'abord la nature propre de l'homme, être raisonnable et libre, ayant un principe spirituel et par conséquent immortel... Ensuite, ayant prouvé l'existence d'un Dieu créateur et souverainement parfait? ils montraient que ce Dieu, ne pouvant pas se désintéresser de l'homme, lui imposait de...

4 pages - 1,80 €

Peut-on accorder toute confiance au témoignage spontané de notre conscience morale ?

||C'est un fait d'expérience qu'il existe en chacun de nous une puissance judicielle qui entend statuer sur la valeur morale de nos actions et de celles de nos semblables. Elle peut s'exercer avant l'acte comme législateur et guide, et après l'acte comme juge, rémunérateur ou bourreau. Elle s'exerce aussi soit de façon réfléchie, après...

2 pages - 1,80 €

Quelle valeur morale attribuez-vous au précepte : « Fais ce que dois, advienne que pourra » ?

||Introduction. — La morale utilitaire, vulgarisée au siècle dernier, nous a trop habitués à considérer avant tout le résultat de nos actes. La morale classique, au contraire, celle de Pascal et celle de Kant, fait passer en premier lieu l'accomplissement du devoir : « Fais ce que dois, advienne que pourra. » Quelle est...

1 page - 1,80 €

Y a-t-il lieu de distinguer des vérités d'expérience et des vérités de raison ? Les vérités de raison ne sont-elles elles-mêmes que d'anciennes acquisitions de l'expérience? Ou bien faut-il penser qu'elles sont déjà nécessaires à l'homme pour comprendre

||Voilà un sujet on ne peut plus classique, mais posé sous une forme nouvelle et en même temps parfaitement claire. Tout candidat qui connaît l'essentiel du problème de la raison a les éléments nécessaires et suffisants pour le traiter. La difficulté, dans ce cas, est de substituer aux termes et aux cadres dans lesquels...

4 pages - 1,80 €

Pouvons-nous mettre en cause l'existence du monde extérieur ?

||Pyrrhon, à ce qu'on raconte, était parvenu à un tel degré de scepticisme que si ses disciples, plus confiants que lui dans les données de leurs sens, ne l'eussent accompagné, il se fût heurté aux arbres ou laissé choir dans quelque rivière. A de tels récits l'homme de la rue sourit de malice ou...

5 pages - 1,80 €

« Savoir, c'est pouvoir », a dît François Bacon. « Pour pouvoir, il faut croire et vouloir », a dit un sage. Vous vous efforcerez de déterminer dans quelle mesure savoir, croire et vouloir sont nécessaires à l'homme pour pouvoir, et vous chercherez si l'

||Introduction. —: « Au commencement était l'action », a écrit Gœthe. Le besoin d'agir est le plus essentiel à l'homme. Cependant, notre action effective ou productrice est bien réduite. Qu'est-ce qui nous manque ? De savoir, répond Bacon; de croire et de vouloir, réplique un sage. Qui des deux a raison ? I. Les conditions...

1 page - 1,80 €

Comment concevez-vous les relations de la connaissance et de l'action ? Laquelle éclaire l'autre le plus profondément selon vous ?

||Savoir et agir sont, évidemment, les deux manifestations essentielles du dynamisme proprement humain.Mais quelle est l'importance relative, quels sont les rapports mutuels de la connaissance et de l'action ? La philosophie, à juste titre, s'en est préoccupée, et à notre époque les deux solutions extrêmes ont été exprimées.Pour Renan et les intellectualistes exclusifs,...

2 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de cette définition de Bergson : « La philosophie ne mérite pas d'être louée ou critiquée comme une construction personnelle. Elle n'est que la résolution une fois prise de regarder naïvement en soi et autour de soi. » ?

||Introduction. — Les philosophes du passé — grâce sans doute au recul du temps et aux simplifications de l'enseignement — se groupent aisément en grandes écoles auxquelles un chef donne l'inspiration fondamentale et les thèses essentielles. On n'éprouve pas la même aisance avec les philosophes contemporains : ils paraissent tous différents les uns des...

2 pages - 1,80 €

Y a-t-il des questions auxquelles aucune science ne répond ?

||Introduction Y a-t-il des questions auxquelles aucune science ne répond ? La question telle qu’elle nous est posée suppose qu’il y ait plusieurs sciences, et suppose donc que l’on délimite le champ des sciences. La science est définie comme un ensemble structuré de connaissances qui se rapportent à des faits obéissant à des lois, ...

3 pages - 1,80 €

Claude Bernard a dit en parlant des rapports de la science et de la philosophie : « L'union solide de la science et de la philosophie est utile aux deux : elle élève rune et soutient l'autre ». Expliquez et appréciez cette pensée. ?

||||I. — La philosophie élève la science. Sans la philosophie la science serait trop terre à terre. Sans doute elle ne tomberait pas complètement clans l'empirisme, mais elle y confinerait. Elle s'interdirait les grandes hypothèses, les vues d'ensemble. Elle aurait « des semelles de plomb ».II. — La science soutient la philosophie. Sans la...

1 page - 1,80 €

Peut-on, avec les psychologues du siècle dernier, définir la psychologie « la science des faits de conscience » En d'autres termes, quelle est la caractéristique du fait psychique ?

||I. — On donne souvent la définition suivante de la psychologie : c'est la science des faits de conscience. Cette définition semble justifiée, au premier abord, puisque les phénomènes psychologiques, n'étant pas situés dans l'espace, ne peuvent être directement connus que par la conscience de celui qui les éprouve.||...

1 page - 1,80 €

Histoire littéraire: Qu'est-ce que Le nouveau roman ?

||• DéfinitionL'expression nouveau roman désigne un type de roman apparu aux environs des années 1950. En réaction contre le roman traditionnel hérité du XIXe siècle, le nouveau roman n'est pas à proprement parler une école littéraire. Ce sont les circonstances — le refus des principaux éditeurs — qui réunirent plusieurs écrivains autour de Jérôme...

4 pages - 1,80 €

Comment s'effectue le passage du mythe au « logos » ?

On doit aux Grecs la découverte du « logos ». Cette découverte va transformer la conscience que l'homme a de lui-même et du monde.• Dans l'univers mythique, les choses, les divinités, la nature, sont autant de réalités qui renvoient aux forces profondes, inconscientes, de l'âme humaine. A ce sujet, Paul Diel écrit : « Ainsi la figuration mythique,...

4 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com