Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : autrui

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 >>

739 dissertations trouvées

Pourquoi avons-nous tant de peine à accepter qu'autrui soit différent de nous ?

Il faut bien sûr nuancer cette analyse qui est trop simpliste, mais en même temps qui fournit une interprétation intéressante. b)                 L?exemple de la différence de cultures, d?opinions remet en question mes propres valeurs et opinions. Celles-ci deviennent relatives. L?athée, le bouddhiste, le musulman remet en question la croyance du chrétien, cela provoque un doute qui lui est insupportable....

3 pages - 1,80 €

Avons-nous intérêt à la liberté d'autrui ?

Sartre transpose ce conflit dans cet « être ensemble » qu'est la société. Il élargit de fait le conflit originaire des consciences au collectif (Cf. Critique de la raison dialectique). La pure liberté que le philosophe met en exergue devient effective dans la praxis individuelle et le libre projet. Mais cette liberté active engendre, au sein du collectif, le conflit...

2 pages - 1,80 €

La sympathie nous permet-elle de connaître autrui ?

Emprunter pour comprendre autrui la voie de l'objectivité rationnelle conduit à une impasse ; la connaissance scientifique en effet ne saisit l'homme que comme objet, non comme sujet. Mais ce sujet qu'est autrui, ne puis-je le connaître par sympathie ?||On évitera ici de confondre l'expression «connaître autrui» et «faire connaissance » avec lui. Car on admet volontiers aujourd'hui...

2 pages - 1,80 €

A-t-on intérêt à la liberté d'autrui ?

Celui-ci empêche immanquablement la satisfaction intégrale de mon désir de liberté absolue. Mais a-t-on bien définit la liberté, comme désir de tout posséder ? N'a-t-on pas, de surcroît, limité autrui en le définissant comme « empêcheur de tourner en rond » ? II. L'interdépendance donatrice de liberté La philosophie ne peut se contenter d'un lieu commun en guise de définition de la...

2 pages - 1,80 €

Pourquoi avons-nous des devoirs envers autrui ?

||Quand Abraham accepte de sacrifier son fils Isaac, selon le mythe biblique, le devoir d'obéissance envers la divinité prime sur tous les autres. Quand Dieu suspend son geste, et lui fait sacrifier un animal à la place, le respect de la vie d'un autre être humain reste absolu. Par contre la vie d'un animal...

3 pages - 1,80 €

Nous est-il permis de juger autrui ?

Juger l’autre : c’est aussi bien le qualifier (subsumer son cas individuel sous une caractéristique générale  ou particulière , donc le classifier) (que) le condamner (moralement ou juridiquement) au nom d’une loi supérieure ou consensuelle Le libellé du concours demande « s’il nous est permis de juger autrui ? » ...

1 page - 1,80 €

Peut-on avoir des exigences à l'égard d'autrui ?

Peut-on avoir des exigences à l'égard d'autrui ?...

3 pages - 1,80 €

N'avons nous de devoirs qu'envers autrui ?

N'avons nous de devoirs qu'envers autrui ?||  Bien définir les termes du sujet :   - « Devoir » : au sens large, c’est une règle d’action particulière, une obligation définie. Au sens strict, le terme peut avoir une acception morale et une acception dans le droit. Ce peut donc être tout d’abord l’obligation morale considérée en elle-même, et...

7 pages - 1,80 €

Quelle place doit on accorder à autrui dans le progrés ?

    II. Le progrès collectif : Autrui comme fin   N?acceptant d?être réduit au ? on " qui décide de l?accord de sa place dans le progrès, autrui doit trouver son compte dans le développement de la collectivité. S?identifiant à celle-ci, il est dans le progrès (de la société) assimilé à la fin, et non soumis comme un moyen [ne jamais considérer autrui uniquement...

2 pages - 1,80 €

Apprendre à être libre est-ce seulement apprendre à se passer du secours d'autrui ?

On ne peut pas faire comme si nous étions des être autarcique et comme si être solidaire (c?est-à-dire compris dans une relation d'échange) constituait un manque et un défaut de liberté du point de vue de l'individu. ·         Le problème réside dans la définition même de l'autonomie qui ne doit plus être compris comme ...

4 pages - 1,80 €

Mon bonheur passe t-il obligatoirement par celui d'autrui ?

Penser le rapport au bonheur d?autrui comme passage (en vue du mien) le réduit et le rend dérivé. Ce passage n?est pas obligatoire, n?est pas une cause constitutive de mon bonheur : le bonheur d?autrui n?est pas la contrainte  ou la condition de mon bonheur. Peut-être n?est-il même plus passage sur le chemin de mon bonheur, mais plutôt simple...

2 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com