Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : uns

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 >>

8718 dissertations trouvées

Peut-il exister une science du beau ?

Le beau est donc une totalité parfaite que l?on ne peut en rien modifier. Nous voici donc devant un concept du beau qui rend possible une science de ce dernier ; mais en prétendant que le beau peut faire l?objet d?une science, ne nous heurtons nous pas à une objection du sens commun, celle du caractère entièrement subjectif, donc...

2 pages - 1,80 €

La raison a-t-elle une histoire ?

||A première vue, la question « la raison a-t-elle une histoire ? » peut nous sembler problématique. En effet, lorsque nous posons cette question, nous cherchons à déterminer si la raison est inscrite dans le temps de sorte que son évolution puisse non seulement être progressive, mais également faire l’objet d’un récit qui rende raison de ces diverses évolutions. En toute...

3 pages - 1,80 €

Une morale peut-elle se passer de soubassements métaphysiques avoués ou inavoués ? Quelle que soit sur ce point votre opinion dernière, indiquez la suite des raisonnements qui vous amène à avoir cette opinion.

Tout d'abord : Les fondements allégués pour remplacer les bases métaphysiques traditionnelles constituent tous des hypothèses sur la nature de l'homme et sa fin : ce sont donc des retours déguisés ou « inavoués » aux soubassements métaphysiques. KANT lui-même, en plaçant la métaphysique au faîte de l'édifice, comme postulat de la raison pratique, la fait rentrer par un...

1 page - 1,80 €

Quelle différence faites-vous entre un enseignement moral et une éducation morale ? l'enseignement peut-il suffire à assurer la moralité de l'individu ?

Mais il est Au contraire, si, à peine sorti de la première enfance, le petit du civilisé manifeste une délicatesse morale bien supérieure à celle qu'on peut observer chez les prêtres et les sages des tribus primitives, c'est qu'il a été enseigné et qu'il bénéficie des réflexions et des expériences de milliers de générations et de milliers d'âmes...

3 pages - 1,80 €

« La liberté ne nous est pas donnée au principe; elle est un idéal que nous devons atteindre. » Que pensez-vous de ce jugement d'un philosophe contemporain ?

Aucune faculté de choisir n'est laissée à cette pierre, qui ne peut dévier d'une ligne de la trajectoire commandée par les forces qui agissent sur elle. Cependant sa chute est déclarée libre : c'est qu'elle se dirige vers la terre, que le sens commun considère comme son « lieu naturel », suivant la formule des scolastiques, et que...

4 pages - 1,80 €

Examiner cette assertion d'un penseur contemporain : « Une morale qui croit fonder l'obligation sur des considérations purement rationnelles réintroduit toujours à son insu des forces d'un ordre différent. » ?

Mais il m'est parfois plus utile à moi de mentir; alors je mens sans honte. » Vous tâcheriez d'éduquer cette âme fruste, de la conquérir à votre idéal, de lui faire honte de sa vulgarité... Bref, renonçant inconsciemment à votre morale de la raison, vous mobiliseriez à votre insu des forces étrangères aux considérations purement rationnelles. Il reste encore...

4 pages - 1,80 €

On a dit : « La vie est ce Qu'elle doit être pour un homme actif, c'est-à-dire pleine d'obstacles. » Commentez cette réflexion.

.. B. Mais qu'elle soit toujours parsemée d'obstacles, on pourrait en douter : si souvent nous avons entendu vanter la facilité de vie d'avant la Grande Guerre de 1914 ! Mais un peu de réflexion dissipe vite cette illusion. a) En fait, c'est bien ainsi qu'en juge l'homme : ceux qui ont vécu les années qui précédèrent 1914 savent...

1 page - 1,80 €

Comment la bonté, pour être une vertu véritable, réclame-t-elle d'être intelligente ?

II est aisé de voir le désordre moral de telles attitudes et même parfois leur illogisme; ce qui d'ailleurs est normal, si on se laisse guider par un pur sentiment, aveugle de sa nature. II. La bonté intelligente, vertu morale. ? a) Ce qui précède ne tend certes pas à montrer le caractère nocif du sentiment lui-même dans la...

2 pages - 1,80 €

N'y a-t-il pas quelque étroitesse d'esprit à vouloir imposer à toutes les sciences les méthodes et les hypothèses qui semblent avoir réussi dans l'une d'entre elles ?

Dans ce domaine on est parvenu à un savoir véritable, c'est-à-dire à des connaissances certaines et même présentant la généralité qui caractérise les lois. En se fondant essentiellement sur la méthode introspective, psychologues et moralistes ont déterminé les grandes lois des principaux faits psychiques comme l'attention, la mémoire ou l'habitude. Les sociologues, partant des données de l'observation extérieure,...

3 pages - 1,80 €

Est-ce que la science fait une place à l'intuition dans tous les sens de ce mot ?

Sans doute, les sciences modernes sont-elles devenues en grande partie mathématiques, mais il faudra toujours un point de départ concret à l'élaboration des relations mathématiques. La mesure des faits le procure. Parti du fait par l'observation, il faudra ensuite y revenir lors de l'expérimentation, afin d'opérer un tri parmi les hypothèses. Parmi l'éventail des relations possibles, il s'agit...

2 pages - 1,80 €

Dites quelles réflexions vous inspire, dans l'ordre logique, comme dans l'ordre éthique, cette remarque de Claude Bernard : « Par une merveilleuse compensation, à mesure que la science rabaisse notre orgueil, elle élève notre puissance.

II s'en faut de beaucoup, avons-nous dit, que cette affirmation entraîne l'assentiment immédiat. A. ? On croirait plutôt le contraire. Scientia inflat, dit l'auteur de l'Imitation. Loin de nous humilier, le savoir nous rend orgueilleux. Si on en doutait, il suffirait d'observer l'attitude des Européens au milieu d'une population dont l'industrie en est restée aux procédés empiriques hérités des ancêtres. N'est-ce...

3 pages - 1,80 €

Qu'est-ce Qu'un témoignage ? En quoi le témoignage diffère-t-il des autres documents dont dispose l'historien ?

Ainsi, pouvons-nous conclure cette rapide enquête sur la nature du témoignage du point de vue de l'historien : celui-ci, quand il travaille, d'après documents, à établir la matérialité des faits, fondement de son oeuvre, n'est ni plus ni moins qu'un juge interrogeant ses témoins, dont il exigera une information sérieuse (si possible, la connaissance directe des faits qu'ils...

3 pages - 1,80 €

Que pensez-vous d'une morale sans obligation, ni sanction ?

Chacun, en définitive, se le fixe à soi-même. Sans doute, nous pouvons demander conseil à un ami, à un confesseur, à une Église, et même nous abandonner docilement à leur conduite. Mais l'autorité qu'exercent sur nous ces conseillers ou ces directeurs dépend de là confiance que nous leur avons» accordée, de notre choix personnel. A la base de...

1 page - 1,80 €

«Quand je délibère, les jeux sont faits », écrit M. Sartre. Peut-on refuser à la délibération un rôle dans l'acte volontaire ?

La délibération peut en effet être considérée comme un pouvoir inhibiteur de la volonté. C'est pourquoi l'excès de délibération est souvent le propre des faibles. L'aboulique s'en remet aux événements pour la conduite de sa vie. Non qu'il ne voie comment sortir de son marasme, mais il ne sait pas se décider. D'ailleurs, une...

4 pages - 1,80 €

Quelle interprétation donnez-vous, en psychologie et en morale, de ce mot d'un philosophe : « Conscience signifie choix » ?

Aussi bien dans le monde organique que dans celui de la matière brute, on ne peut parler de choix que par analogie : nos organes sensoriels, comme les instruments de physique, ne choisissent qu'en ce sens que nous les utilisons pour effectuer nos choix. Il en est tout autrement de la conscience. II. ? LE CHOIX DANS LE MONDE PSYCHOLOGIQUE A....

3 pages - 1,80 €

Un penseur contemporain a écrit : « l'Histoire justifie ce que l'on veut. Elfe n'enseigne rigoureusement rien, car elle contient tout et elle donne des exemples de tout. » (Paul Valéry, « Regards sur le monde actuel »). Ce scepticisme touchant la portée

Chacun choisit les faits qui confirment sa thèse et néglige les autres. Ensuite, les événements historiques ne se répétant pas, un contrôle rigoureux des observations antérieures est impossible. Enfin, du passé il ne nous reste que des faits bruts, des matériaux sans âme : l'âme, c'est-à-dire la pensée des acteurs des tragédies de jadis, leurs intentions, à chacun...

3 pages - 1,80 €

L'art est-il un luxe nécessaire ?

L'art est-il un luxe nécessaire ?|| L’art désigne l’ensemble des œuvres produite par le travail humain qui permet aux hommes d’éprouver le sentiment de beauté. Ainsi contrairement à la technique, il n’a pas de finalité utilitaire, c’est-à-dire qu’il ne constitue pas  un moyen permettant d’atteindre une fin extérieure à lui. Dans la mesure où l’art...

4 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com