Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : peu

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 >>

5956 dissertations trouvées

Henry Miller écrit : « A quoi servent les livres, s'ils ne nous ramènent pas vers la vie ?... Notre espoir à tous, en prenant un livre, est de rencontrer un homme selon notre coeur, de vivre des tragédies et des joies que nous n'avons pas le courage de p

||Henry Miller émet ici un jugement catégorique : « A quoi servent les livres, s'ils ne nous ramènent pas vers la vie ?» En effet, cette interrogation n'est qu'oratoire. Toutefois, il est incontestable qu'une partie importante de la littérature n'assume pas ce rôle ; et nous nous demanderons pour quelles raisons. D'autre part, si...

3 pages - 1,80 €

On voulait démontrer à Alain que les Fables de La Fontaine ne conviennent pas aux écoliers : « Ils ne peuvent en saisir tout la beauté. » «Je l'espère bien ! » répondit-il. Comment comprenez-vous ce paradoxe ? A un âge où vous êtes capable de lire de faç

||Qui n'a pas connu le bonheur du premier livre, qui n'était pas le premier lu — celui-là est oublié à jamais, disparu dans les oubliettes de la mémoire —, mais celui qui, le premier, nous a fait aimer la lecture ? Et si nous n'en gardons plus qu'un souvenir diffus, un parfum de féerie,...

2 pages - 1,80 €

François Mauriac nous livre cette réflexion, à propos du roman : « Nous devons donner raison à ceux qui prétendent que le roman est le premier des arts. Il l'est, en effet, par son objet qui est l'homme. Mais nous ne pouvons donner tort à ceux qui en par

||Dans son ouvrage intitulé Le romancier et ses personnages, le célèbre romancier contemporain François Mauriac s'est livré à des réflexions sur « cet art si vanté et si banni » qu'est le roman, « et dont on pourrait dire, s'il atteignait son noble but, qu'il est incontestablement ce qu'il y a de plus divin...

3 pages - 1,80 €

Montaigne, dans un chapitre de son grand livre Les Essais, écrit au XVIe siècle : « La force, la violence peuvent quelque chose, mais non pas toujours tout. » Vous expliquerez cette formule et vous direz si, à votre avis, le spectacle du monde actuel jus

||Montaigne au XVIe siècle écrivait : « La force, la violence peuvent quelque chose, mais non pas toujours tout. » Il citait là deux formes d'intervention en vue de régler tout problème national ou international. De nos jours, cette affirmation se discute et s'explique encore car elle s'applique à de nombreux événements mondiaux, et...

2 pages - 1,80 €

Etes-vous d'accord pour dénoncer avec le philosophe Nietzsche « ceux pour qui l'art se réduit à un aimable à-côté de la vie, à un colifichet dont le sérieux de l'existence peut aisément se passer » ?

||Encore de nos jours, les avis sont partagés à propos de l'art. A ce sujet, le philosophe Nietzsche dénonce « ceux pour qui l'art se réduit à un aimable à-côté de la vie, à un colifichet dont le sérieux de l'existence peut aisément se passer». Nous nous attacherons d'abord à ceux qui considèrent l'art...

2 pages - 1,80 €

Au terme de l'Avant-propos placé en tête de son livre Matière et Lumière, Louis de Broglie écrit : « On peut légitimement aimer la science pour ses applications, pour les soulagements et les commodités qu'elle a apportés à la vie humaine, sans oublier to

||L'amour de la science ne date pas d'hier. Sans qu'on puisse appuyer sa conviction sur des documents historiques bien anciens, il suffit de penser aux alchimistes du moyen âge pour se représenter des hommes qui, en dépit de la méfiance publique, des persécutions, voire des procès de sorcellerie qui s'achevaient souvent sur un bûcher,...

3 pages - 1,80 €

«L'histoire humaine peut bien dans ses passions, dans ses préjugés, dans tout ce qui relève de ses impulsions immédiates être un éternel recommencement, mais il y a des pensées qui ne recommencent pas, ce sont les pensées qui ont été rectifiées, élargies

||  «La colère d'Achille, illustre entre toutes et depuis trois mille ans célébrée, enferme toutes les colères. Toutes les passions comparaissent en cette scène sublime où la tente du héros étant entr'ouverte on le voit qui se dompte lui-même par le chant et la cithare, gagnant une heure après l'autre sur la colère infatigable». Ainsi...

5 pages - 1,80 €

Racine, dans sa Préface de Phèdre, écrit que le caractère de son héroïne est peut-être ce qu'il a "mis de plus raisonnable sur le théâtre". Commentez d'après ce que vous savez de Phèdre, de Racine et de l'idéal classique. ?

||Poser tout de suite le paradoxe de la formule : le jour où Racine crée l'héroïne la plus« osée » de son théâtre, la plus moderne et la plus troublante (on Ta souvent rapprochée des héroïnes de Mauriac), ce jour-là Racine se défend en disant que cette héroïne est peut-être ce qu'il a mis...

3 pages - 1,80 €

La littérature touche par ses mots, c'est un "cadeau". Vous vous demanderez comment un écrivain peut atteindre son lecteur et dans quels buts. ?

||  La littérature est une forme d’art qui comprend un tres grand nombre de genres, tels que la poesie, le theatre, le roman ou les memoires. En depit de la multiplicite de ses actualisations d’une meme forme d’art, il demeure une caracteristique commune, qui est l’usage des mots, du langage. En effet, la littérature...

3 pages - 1,80 €

Madame de Staël écrit on 1800 dans De la Littérature (Première Partie, chap. 11 ) : « Ce que l'homme a fait de plus grand, il le doit au sentiment douloureux de l'incomplet de sa destinée. Les esprits médiocres sont, en général, assez satisfaits de la vi

||Pendant des siècles la civilisation occidentale avait offert à l'homme comme idéal l'accomplissement de sa propre nature. Ceci, qui est évident dans l'humanisme issu de l'Antiquité, est vrai aussi dans le christianisme traditionnel : même préoccupés de leur salut ni le chrétien médiéval ni le chrétien classique ne ressentent de profond malaise dans leur...

4 pages - 1,80 €

Commenter ou discuter cette pensée de Paul Valéry : « J'estime philosophe tout homme de quelque degré de culture qu'il soit, qui essaie de temps à autre de se donner une vue d'ensemble, une vision ordonnée de tout ce qu'il sait, et surtout de ce qu'il sa

||  Introduction. — Le mot de philosophe a eu des significations différentes au cours de l'histoire. Le sens donné à ce terme dans l'antiquité n'est point celui que lui donne Auguste Comte, par exemple. Dans le débat classique, un écrivain-philosophe contemporain, Paul Valéry, intervient en disant... — Que penser de cette affirmation, ou plutôt...

1 page - 1,80 €

Qu'est-ce qu'un fait psychique ? et comment peut-on étudier un tel tait scientifiquement ?

|| Introduction — La psychologie, — surtout (en France) depuis Théodule Ribot, — cherche à devenir une science analogue aux sciences du monde extérieur, l'une des sciences expérimentales. Le fait psychique est-il de telle nature qu'il soit possible de l'étudier scientifiquement? 1e partie. — Qu'est-ce que le fait psychique ? C'est un fait qui: A. — occupe...

1 page - 1,80 €

Peut-on parler d'une liberté intérieure ?

  On peut donc bien parler d'une liberté intérieure, si l'on entend par cette expression, non pas une volonté creuse et solitaire se repliant sur elle-même et ignorant toute intervention dans le monde ou dans l'espace public, mais le mouvement par lequel un sujet tente de se hausser au niveau d'une existence signifiante et comblée...

10 pages - 1,80 €

L'être humain peut-il perdre son humanité ?

||L’être humain ne représente qu’une espèce vivante parmi des millions qui ont existé et qui existent toujours. Les sciences ont déterminé ses origines, elles sont animales. « L’homme est un animal transformé par la raison uni à l’humanité » selon Pierre Leroux (Extrait de De l'humanité, de son principe et de son avenir). L’humain...

5 pages - 1,80 €

L'opinion peut-elle être considérée comme un degré du savoir ?

||Bon nombre de personnes semblent se faire une idée globalement cohérente de l’univers sans pour autant être en mesure d’en formuler les principes organisateurs. On pourrait ainsi être tenté d’accorder à cette représentation approximative de la réalité la valeur d’une ébauche, comme s’il s’agissait d’une première étape, encore un peu brumeuse, précédant un ...

3 pages - 1,80 €

Peut-on souhaiter l'inconscience ?

||Amener le sujet: on peut utiliser le procès de Socrate et ses considérations sur la mort: Socrate réfléchit à la mort et l’envisage comme un bien. Voilà un paradoxe pour celui qui symbolise l’effort plus de conscience, tâche de la philosophie. Une interprétation des propos du philosophe veut que celui-ci parlant comme les athéniens qui...

2 pages - 1,80 €
8 pages - 1,80 €

Peut-on agir de manière totalement désintéressée ?

||Fort souvent, dans une société, l’admiration publique est acquise à ceux qui vont jusqu’à sacrifier leurs intérêts (l’argent, les honneurs) en faveur d’autrui (amis, patrie). On dit qu’ils agissent de façon désintéressée. A l’inverse, un homme qui n’agit en ne pensant qu’à ses propres intérêts, lui, sera dit « intéressé ». Souvent, donc, c’est...

6 pages - 1,80 €

Nos désirs doivent-ils nous inspirer de la peur ?

||Parce qu'il n'est « ni ange, ni bête » (Pascal), l'homme est un être de désirs, tendant consciemment vers un but ou un objet. Contrairement au besoin, le désir est subjectif et contingent : sa non satisfaction n'entraîne pas la mort ou de grave carence. Néanmoins, un désir non satisfait provoque une frustration plus...

2 pages - 1,80 €

Peut-on gouverner ses désirs ?

||" Ce désir est plus fort que moi ! ". On a entendu cette remarque qui est l'aveu que l'on peut être conduit par ses désirs. Il apparaît alors que le désir est ingouvernable, non-maîtrisable.  Nous verrons dans un premier temps que le désir par essence est une impulsion qui nous porte vers de nombreux...

2 pages - 1,80 €

En quoi peut-on parler d'un pouvoir des mots ?

|| 1) amener le sujet en parlant de votre expérience ou encore de l'actualité ici, par exemple évoquer l'importance accordée au développement des moyens de communication ( téléphone, internet...): peut-on en induire un pouvoir des mots ou encore s'appuyer sur ce qui faisait la publicité du journal match "le poids des mots , le choc...

1 page - 1,80 €

Peut-on dire de la publicité ce qu'Esope a dit de la langue : « Elle est la pire et la meilleure des choses » ?

||La publicité a connu un grand essor depuis quelques années. Aujourd’hui elle occupe une très grande place dans notre vie de tous les jours. Mais on ne saurait dire si cette occupation est une bonne ou une mauvaise chose. Que peut-on dire de la publicité en se rapportant à une citation du philosophe Esope...

1 page - 1,80 €

Peut-on philosopher sans commencer par réfléchir sur le langage ?

||Par cette pensée Alain nous propose de réfléchir sur le commencement de la philosophie. Quand commençons-nous à philosopher réellement? S'il est vrai que la philosophie est un travail de réflexion sur soi-même, sur le monde ou sur la réalité quel rôle joue la réflexion sue le langage dans ce travail? Pourquoi faudrait-il réfléchir sur...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com