Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : nos

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 >>

5331 dissertations trouvées

Faut-il être optimiste ou pessimiste par rapport à l'évolution de notre civilisation occidentale ?

La civilisation industrielle occidentale est en crise. Les grandes certitudes du XIXe siècle sur le progrès infini, sur le pouvoir libérateur de la science, sur la supériorité absolue du libéralisme se sont effondrées. L'Europe n'est plus la maîtresse du Monde. A l'issue de la seconde guerre mondiale, l'Europe a remis sa liberté entre les mains d'un puissant protecteur,...

3 pages - 1,80 €

Vous montrerez comment nous confondons très souvent avec la vérité des opinions qui n'ont aucun des caractères que doit avoir la vérité. Quelles sont les raisons de cette confusion ?

Si on examine avec soin ce qui attache ordinairement les hommes plutôt à une opinion qu'à une autre, on trouvera que ce n'est pas la pénétration de la vérité et la force des raisons, mais quelque lien d'amour-propre, d'intérêt ou de passion. C'est le poids qui emporte la balance et qui nous détermine dans la plupart de nos...

2 pages - 1,80 €

Le rire peut-il nous faire penser ?

La comédie naquit aux environs du IV siècle av. Jésus Christ, elle trouve son origine dans la littérature grecque antique, du mot ???????, k?m?día (« comédie, poésie satirique ») composé de ?????, k?mos (« célebration, procession ») et ???, ?d? (« chant »). Après avoir disparu pendant des siècles, elle renaît au Moyen-Âge, et ne cessera d'évoluer jusqu'à...

3 pages - 1,80 €

Pouvons-nous faire l'expérience du temps ?

Le temps varie selon chaque individu, certain trouveront que le temps est long, triste, ennuyeux alors que d'autre trouverons qu'il passe trop vite, qu'il est joyeux, remplie de plaisir. En effet, nous vivons le temps de différente manière, selon nos habitudes, notre vécu, notre ressentie etc . L'expérience du temps est différente d'un individu a un autre. Pourtant...

4 pages - 1,80 €

Avons nous raison d'exiger toujours des raisons ?

Nous avons tous en tête l'image de l'enfant harcelant sans cesse ses parents avec la même question : « Pourquoi ? » L'enfant réclame qu'on lui justifie la présence de toute chose. Même quand il demande à ses parents « Comment fait on les enfants ? », il demande en fait « pourquoi ? », « Pourquoi m'avez vous fait ? Pourquoi suis-je là ? » Malgré l'agacement de certains parent, cette attitude...

2 pages - 1,80 €

Changeons-nous ou restons nous le même ?

Il existe plusieurs concepts qui, selon les usages que nous en faisons, tendent à prouver que l'homme au cours du temps admet des modifications plus ou moins importantes. Cependant, ceci nous amène à nous demander s'il est raisonnable d'utiliser le terme de changement. En effet, peut-on affirmer réellement que ces modifications ont des conséquences sur notre identité personnelle...

3 pages - 1,80 €

Merleau-Ponty, Phénoménologie de la Perception: le corps, la nature et la culture

L'usage qu'un homme fera de son corps est transcendant à l'égard de ce corps comme être simplement biologique. Il n'est pas plus naturel ou pas moins conventionnel de crier dans la colère ou d'embrasser dans l'amour que d'appeler table une table. Les sentiments et les conduites passionnelles sont inventés comme les mots. Même ceux qui, comme la paternité,...

3 pages - 1,80 €

Avons-nous vraiment conscience de l'objet de nos désirs ?

«Je dépense, donc je vois que je suis ! » affirme Jean Baudrillard dans Le système des objets, la consommation des signes soulignant ainsi la relation étroite qui existe entre le désir de consommer et la perception de l'existence. Le verbe « penser » est alors remplacé par le verbe « dépenser » (remarquons aussi le jeu de...

2 pages - 1,80 €

DE QUOI POUVONS-NOUS ETRE ASSURE ?

L'expression « être sr de quelque chose », est par définition, la certitude d'être dans le vrai. Si l'on recherche des synonymes du terme « certitude » dans le dictionnaire, on trouve : « croyance, dogme, évidence, parole d'évangile ». En effet ils ne sont pas très positifs. La plupart des hommes croient tout savoir sur tous....

2 pages - 1,80 €

LA TECHNIQUE peut-elle nous libérer ?

En effet, les hommes ne peuvent aujourd'hui plus se passer de ces techniques. Ils sont comme sujets à elle. On imagine aujourd'hui mal une société sans technique. Elles sont aujourd'hui ancrées dans le quotidien à tel point que l'homme ne peut s'en passer. En guise d'exemple, on pourrait citer le téléphone portable qui aujourd'hui utilisé par une majorité de...

2 pages - 1,80 €

Commentaire de texte de Spinoza, Ethique, livre 5 (extrait)

"La plupart semblent croire qu'ils sont libres dans la mesure où il leur est permis d'obéir à leurs penchants et qu'ils abandonnent de leur indépendance dans la mesure où ils sont tenus de vivre selon la prescription de la loi divine. La moralité donc, et la religion, et, sans restriction, tout ce qui se rapporte à la force...

2 pages - 1,80 €

Est-On Vraiment Libre De Nos Choix ?

Tout le monde en parle, la liberté... c'est une grande préoccupation de l'homme depuis bien des années. Dans la liberté, on a aussi la possibilité de faire ses propres choix. Bien des gens la prône, et bien des gens ne supportent pas qu'on impose une conduite. On érige des statues en son honneur telle la statue de la...

2 pages - 1,80 €

Faut-il renoncer à l'idée que l'histoire possède un sens ?

L'histoire désigne l'ensemble des événements constitutifs du passé de l'humanité. Même si parfois le passé montre une régression morale de l'humanité, il reste cependant toujours notre passé, un passé que l'on ne peut pas nier. L'histoire, fessant partit des sciences humaines, s'interroge ainsi sur l'homme et plus particulièrement sur ses valeurs et ses conduites. La réflexion philosophique nous...

5 pages - 1,80 €

Dieu est sensible au coeur, non à la raison.

  Pour Pascal, la foi n'a rien à voir avec la raison  « Le coeur a ses raisons, que la raison ne connaît point. » Pensées, 432-277 « C'est le coeur qui sent Dieu, non la raison. Voilà ce que c'est que la foi. Dieu sensible au coeur, non à la raison. » Pensées, 424-278....

1 page - 1,80 €

LA TECHNIQUE NOUS LIBERE-T -ELLE DU TRAVAIL ?

On a généralement coutume de dire que les progrès techniques apportés par la science ont toujours permis à l'homme de s'affranchir des obligations et des exigences, parfois contraignantes, du travail pour mieux s'adonner à ses loisirs ou a des activités intellectuelles. Si l'ont suit la mentalité des grecs de l'antiquité, le travail était méprisé dans la mesure où...

3 pages - 1,80 €

Peut-on reconnaître pour maître l'un de nos semblables ?

Tiré du latin magister : celui qui dirige, le terme maître employé au sens propre est une personne qui commande, gouverne ou exerce une autorité. Il implique nécessairement le rapport entre une conscience dominante et une conscience dominée. Dans l'antiquité, il caractérisait une personne possédant un ou plusieurs esclaves. De nos jours, il est également attribué à une personne...

3 pages - 1,80 €

SAVONS-NOUS CE QUE NOUS FAISONS ?

Face à la consommation d'une drogue forte, nous sommes souvent tentés de dire "oui", malgré le fait que nous sommes bien au courant de l'effet des drogues sur le cerveau. Cette situation est d'autant plus commune si cette action permet de nous intégrer dans un groupe de gens, de nous faire sentir plus fort ou encore, si elle...

3 pages - 1,80 €

De la démocratie en Amérique, Tocqueville: Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde

«Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde ; je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs dont ils remplissent leur âme. Chacun d'eux retiré à l'écart est comme étranger à la destinée de tous les autres ;...

3 pages - 1,80 €

TEXTE DE BERGSON: "Les variations d'intensité de notre conscience semblent donc bien correspondre à la somme plus ou moins considérable de choix ou, si vous voulez, de création, que nous distribuons sous notre conduite".

Le terme clé du texte est le mot conscience, terme désignant la propriété qu'a l'individu de posséder une représentation du monde et de soi. La réflexion de Bergson porte ici sur les variations d'intensité de la conscience et a trait à leur origine. En effet Bergson met en question le caractère uniforme de la conscience....

1 page - 1,80 €

Bergson, "le possible et le réel": "l'imprévisible nouveauté"

L'objet du texte de Bergson, tiré de l'essai "le possible et le réel" est la conception et la définition même du temps ainsi que son rôle au sein de l'existence. Pour cela, Bergson apparente notre univers à une succession d'images indépendantes afin de s'interroger sur ce qui permet le déroulement de ces états succéssifs et le perpétuement de...

5 pages - 1,80 €

Comment une oeuvre d'art nous touche-t-elle ?

Une phénoménologie de la contemplation esthétique met en lumière la part de plaisir éprouvé par la subjectivité dans son rapport à l'oeuvre. Mais tout en étant un plaisir des sens, celui-ci n'est pas sensuel puisque le sentiment esthétique semble désintéressé. Le rôle de l'imagination semble ici fondamental puisqu'il fait de la contemplation une rupture dans le mode d'existence du sujet. Le plaisir dans...

2 pages - 1,80 €

Jusqu'à quel point « possédons »-nous notre conscience et dans quelles limites nous échappe-t-elle ?

« Le pire état de l'homme, c'est quand il perd la connaissance et gouvernement de soi », affirme Montaigne. La conscience est ainsi, pour ce qui concerne la pensée comme pour la conduite de la vie, promue au rang de ce qu'il y a d'essentiel dans l'humain - ce dont chacun doit prendre le plus grand soin. Pourtant cette possession...

2 pages - 1,80 €

KANT : les deux types d'ignorance, une savante, une vulgaire

||  Le texte qui est proposé à notre réflexion porte sur la connaissance, et plus précisément sur les limites de la connaissance, sur l’ignorance, dont Kant distingue deux types, et sur l’attitude appropriée de celui qui cherche sincèrement et qui par conséquent cherche à prendre conscience de ce qu’il ignore et ne prétend pas savoir...

4 pages - 1,80 €

LEIBNIZ: Préface aux Nouveaux Essais sur l'entendement humain

« les sens, quoique nécessaires pour toutes nos connaissances actuelles, ne sont point suffisants pour nous les donner toutes, puisque les sens ne donnent jamais que des exemples, c'est-à-dire des vérités particulières ou individuelles. Or tous les exemples qui confirment une vérité générale, de quelque nombre qu'il soient, ne suffisent pas pour établir la nécessité universelle de cette même...

1 page - 1,80 €

Les sens sont-ils le commencement et la fin de toutes nos connaissances ?

Les sens semblent être la fonction par laquelle nous percevons le monde. Ils paraissent être parmi les données les plus élémentaires, les plus précoces et les plus universelles : dès la naissance, nous sommes en relation avec le monde et avec lui-même par la sensation, au travers duquel le monde semble se donner de lui-même, se présenter de...

5 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com