Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : nos

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 >>

5331 dissertations trouvées

Le Code noir de Colbert

Le Code noir (1685). LOUIS, PAR LA GRÂCE DE DIEU roi de France et de Navarre : à tous, présents et à venir, salut. Comme nous devons également nos soins à tous les peuples que la divine providence a mis sous notre obéissance, nous avons bien voulu faire examiner en notre présence...

6 pages - 1,80 €

Agissons-nous toujours librement ?

Kant nous propose donc de voir en l'homme une part de lui qui peut se soustraire à tout conditionnement pour ériger dans le monde une action libre. Une telle thèse semble ne pas dissimuler un certain optimisme à l'égard de l'homme et de ses possibilités. Existe-t-il réellement ce type d'action? Puis-je par exemple donner une pièce à ce...

4 pages - 1,80 €

La nature est-elle normative ?

L'homme apprend en copiant la nature L'homme cherche à se détacher des normes naturelles La nature est le point de départ de l'invention humaine ...

2 pages - 1,80 €

L'État doit-il susciter notre méfiance ?

            « L'essence de l'Etat est la loi, non point la loi du plus fort, la loi du bon plaisir, la loi de la « générosité naturelle », mais la loi de la raison dans laquelle tout être raisonnable peut reconnaître sa propre volonté raisonnable... L'Etat est raisonnable parce qu'il parle universellement, pour tous et pour chacun, dans ses lois, et...

4 pages - 1,80 €

Commentaire de philosophie (Commentaire de la page 73 du livre : Le Menon de « Par quel biais... » Jusqu'à « ...non mais »)

Platon, célèbre philosophe grec, écrivit de nombreux dialogues où il mettait en scène Socrate s'entretenant avec des personnages de la vie politique et intellectuelle d'Athènes. Ainsi dans le Ménon, ce dernier entretient un débat avec un noble Thessalien appelé Ménon qui prétend pouvoir définir la vertu. Après plusieurs tentatives, et incapable de fournir des réponses satisfaisantes aux...

2 pages - 1,80 €

Y a-t-il un intermédiaire entre connaissance et ignorance ?

Y a-t-il un intermédiaire entre savoir et ignorer ? Savoir, c'est être capable de formuler, vis-à-vis d'un objet donné, un énoncé vrai. Ou encore, si on retient la définition la plus usuelle de la vérité, celle qui se réfère à une situation d'adéquation, c'est être capable de reprendre, dans l'ordre du discours, la structure de l'objet sur lequel...

2 pages - 1,80 €

Comment l'art peut-il nous défaire de l'opinion, des clichés ?

Gilles Deleuze, dans Différence et répétition va jusqu'à arguer que la condition d'une authentique création est l'annihilation de l'image d'une pensée qui se présuppose elle même. Or, cette pensée qui « se présuppose », c'est celle-là même qui est à l'origine du cliché, de la représentation d'habitude, des images préconçues, produits de l'intelligence fabricatrice, et qui nous maintiennent dans...

4 pages - 1,80 €

Texte étudié : Spinoza, Ethique, livre 1 : Savants et Ecclésiastiques

" Les hommes supposent communément que toutes les choses de la nature agissent, comme eux-mêmes, en vue d'une fin... Si par exemple une pierre est tombée d'un toit sur la tête de quelqu'un et l'a tué, voici la manière dont ils démontreront que la pierre est tombée pour tuer cet homme. Si elle n'est pas tombée à cette...

3 pages - 1,80 €

Discutez cette formule : « Ce ne sont pas nos sens qui nous trompent; ce sont les jugements que nous formons d'après les idées qu'ils ne nous donnent pas ».

DÉVELOPPEMENT Dans son sens le plus large, le terme « erreur des sens » désigne toutes les erreurs de perception, en y comprenant les illusions et les hallucinations ; mais ici, il faut le prendre dans son acception la plus restreinte et entendre par là l'erreur commise quand nous nous trompons sur un caractère de l'objet, par exemple sur...

1 page - 1,80 €

Se retourner vers le passé nous empêche-t-il de vivre ?

« Elise, Elise » dit doucement une voix. Encore à moitié endormie, Elise reconnaît une voix familière, celle de sa maman. Cependant, celle-ci ne résonne pas comme d'habitude. La fatigue pourrait en être la cause. Elise se frotte les yeux et découvre sa mère penchée vers elle, le visage abattu. « Nicolas est parti, il ne reviendra plus....

2 pages - 1,80 €

SPINOZA, Traité des autorités théologiques et politiques, chapitre XVI

"Il est extrêmement rare que les souveraines Puissances donnent des ordres d'une extrême absurdité..."|| Le thème : L'autorité politique et la liberté individuelle. La thèse : La paix, finalité de l'État, est garantie par l'exercice rationnel du pouvoir et l'obéissance à l'autorité qui constitue la véritable liberté. Les enjeux : Le texte pose la question de la...

2 pages - 1,80 €

Pourquoi l'art nous séduit-il ?

1) La beauté séduit : la conception platonicienne. 2) Le mystère : on sait dire pourquoi un objet est beau. 3) Pourtant la beauté ne doit pas séduire. ...

2 pages - 1,80 €

Choisissons-nous d'être ce que nous sommes ?

On a l'habitude de penser que nous pouvons choisir d'être et d'agir librement. En effet, en Europe et en France en particulier - pays de la Déclaration universelle des droits de l'Homme - nous vivons dans un contexte historique et social qui nous le permettrait. Nous demeurons dans un monde occidental dans lequel les démocraties et la liberté...

3 pages - 1,80 €

DYNAMIQUE NON LINEAIRE ET CHAOS (Histoire)

|| Source: http://www.peiresc.org/DINER/Lexique.pdf   Le XX° siècle voit s'ouvrir un nouveau grand chapitre de la mécanique classique, celui de la dynamique non linéaire et du chaos, créant un lien multiforme entre mécanique et phénomènes non prédictibles (imprévisibles), et promouvant des concepts fondamentaux sur la complexité des systèmes simples. Chapitre arborescent trahissant ses origines variées par l'apparition d'un puzzle de...

6 pages - 1,80 €

DYNAMIQUE NON LINEAIRE ET CHAOS (Problèmes philosophiques)

|| Source: http://www.peiresc.org/DINER/Lexique.pdf   Le problème philosophique majeur du chaos dans les systèmes dynamiques est la distinction entre les caractères ontologiques et les caractères épistémiques. Entre les problèmes de la nature véritable du chaos et ceux de la connaissance du chaos. Car si le chaos est comme du hasard sans être du hasard, il ne faut pas oublier que...

1 page - 1,80 €

LA NOTION D'ETAT EN PHYSIQUE

|| Source: http://www.peiresc.org/DINER/Lexique.pdf   L'état d'un système physique est une caractérisation de ce système par l'information que l'on possède sur lui. Ce n'est en général pas une caractérisation descriptive des différentes parties du système. C'est en ce sens que l'état ne décrit pas l'être du système. C'est une caractérisation fonctionnelle du système, permettant d'en calculer l'évolution et les comportements...

1 page - 1,80 €

COMMENTEZ: « Si on ne voulait être qu'heureux, cela serait bientôt fait. Mais on veut être plus heureux que les autres, et cela est presque toujours difficile, parce que nous croyons les autres plus heureux qu'ils ne sont ». Mes Pensées. Montesquieu, Char

Le bonheur se définit simplement comme un état de plénitude et de satisfaction complet et durable. Or le paradoxe de cette réside en plusieurs point. Premièrement, Montesquieu affirme que le bonheur est un recherche simple ce qui revient à répondre à la question qu'est-ce qui fait notre bonheur et de pouvoir y trouver une réponse simple ce qui...

1 page - 1,80 €

L'expérience morale nous oblige-t-elle à penser une séparation de l'âme et du corps ?

Depuis les prémices de l'histoire de la pensée, la question de l'un et du multiple fait couler de l'encre à n'en plus finir. Le statut de l'unité dans la multiplicité a hantée beaucoup de philosophes. Mais cette question ne s'est pas seulement posée en ce qui concerne le monde réel mais aussi à propos de l'homme lui même...

8 pages - 1,80 €

Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances ?

[Introduction] Les sens semblent être la fonction de notre rapport au monde et à nous-même la plus simple, la plus précoce, la plus universelle : outre que nous semblons la partager avec tous les animaux, elle est présente au moins dès la naissance ; avant même que le nouveau-né ne puisse se déplacer et entreprendre la moindre exploration, il...

7 pages - 1,80 €

SPINOZA (Ethique): D'une prétendue volonté de Dieu

"Par exemple, supposez qu'une pierre tombe du toit d'une maison sur la tête d'un homme et lui donne la mort, ils diront que cette pierre est tombée tout exprès pour tuer cet homme. Comment, en effet, si Dieu ne l'avait fait tomber à cette fin, tant de circonstances y auraient-elles concouru (et il est vrai de dire que...

3 pages - 1,80 €

Nul n'est censé ignorer la loi

Nemo legem ignonare censetur est un précepte que la politique moderne admet comme un principe incontestable. Ne signifie que l'on doit connaitre l'ensemble des lois mais on ne peut pas invoquer l'ignorance de la loi pour échapper à la loi à demande à un individu qui souhaite agir dans un domaine, de vérifier quel est le domaine juridique...

1 page - 1,80 €

Explication du texte: Spinoza (traité politique 5.7) parle de Machiavel.

Si le prince contente ce dernier, il ne doit se garder que des grands qui ne se joignent pas à sa fortune (ainsi dans le chapitre IX). Pour n'être pas trahi par eux, il doit suivre les « règles du bon conseil », ou les traiter « comme s'ils seraient découverts ennemies ». Une fois cela fait, il n'a alors...

2 pages - 1,80 €

« Comment les choses estimées bonnes peuvent-elles nous tromper ? »

Incipit : Juger les choses, les évaluer, en estimer la valeur, est une activité constante de la raison humaine. Comme telle lui est coextensive la possibilité de l'erreur. Se tromper dans le jugement des choses est en conséquence un topos de la philosophie, qu'il s'agisse de l'erreur due à des sens trompeurs (Descartes), à un coeur corrompu (Saint Paul), ou...

3 pages - 1,80 €

Texte de Descartes : Lettre au marquis de Newcastle du 23 novembre 1646 (Langage et Pensée)

    Introduction problématique Si le bon sens interdit de nier que certains animaux possèdent une aptitude à communiquer, y a-t-il lieu pour autant d'assimiler communication et langage, autrement dit d'octroyer à toute communication un statut linguistique ? Descartes dans sa Lettre au Marquis de Newcastle du 23 novembre 1646 distingue radicalement les performances verbales des pies, perroquets et autres oiseaux « parleurs »...

1 page - 1,80 €

L'oeuvre d'art nous montre-t-elle l'artiste ?

L'oeuvre d'art, c'est l'objet qui s'offre à nous, achevé, massif, durable ; même à l'état de ruine ou de fragment, cet objet est encore une oeuvre, et la patine du temps, la sédimentation sur lui des regards et des lectures lui donnent André Malraux l'a bien montré une présence encore plus impérieuse, plus émouvante, plus vénérable. Mais cette première...

4 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com