Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : defini

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 >>

735 dissertations trouvées

Définition: FIDÉISME.

Doctrine suivant laquelle la connaissance des vérités premières ne peut être donnée, que par la foi ou la révélation divine. — Pour l'abbé Bautain, la raison ne peut découvrir les « vérités-principes ». Seule l'aide de la Révélation permet d'y atteindre. — L'Eglise catholique pense que la raison seule peut arriver à la connaissance...

1 page - 1,80 €

Définition: FIN.

Ce vers quoi tend une chose. — Fin en soi : pour Kant, elle est nécessaire et absolue ; c'est la nature raisonnable réalisée dans l'homme. — Règne des fins : pour Kant, c'est un idéal pratique qui comprend : « 1°) les êtres raisonnables comme fins en soi ; 2°) les fins objectives que ces...

1 page - 1,80 €

Définition: FINALISME.

Doctrine qui explique l'ordre de l'univers par la finalité....

1 page - 1,80 €

Définition: FINALITÉ.

Fait de tendre à un but, existence d'une cause finale. —Finalité interne où la fin est l'être lui-même et finalité externe où la fin est un être autre que celui qui est. — Finalité immanente, découlant de la nature de l'être même, et finalité transcendante réalisée dans un être par un autre être. —...

1 page - 1,80 €

Définition: FINESSE (Esprit de).

Pour Pascal, c'est la « souplesse de pensée » qui permet, face à la complexité des choses, l'adaptation aux circonstances concrètes....

1 page - 1,80 €

Définition: FINI. ?

Ce qui a une limite, une mesure. -- Pour les Grecs, c'est ce qui est absolu et déterminé, achevé, parfait.  — Pour les théologiens, c'est au contraire l'infini qui est de perfection divine....

1 page - 1,80 €

Définition: FINITUDE.

Caractère d'un être fini. — « La finitude du Dasein réside dans l'état d'oubli. » (Heidegger.)...

1 page - 1,80 €

Définition: FOI.

Assentiment de l'esprit, de même intensité que la certitude, mais indémontrable. — Pour les théologiens, c'est une conviction fondée sur le témoignage, et non sur le raisonnement, ni sur l'évidence. — Pour Sartre, la mauvaise foi, c'est le mensonge à soi-même. — Foi morale : pour Kant, c'est l'adhésion rationnelle, mais indémontrable, aux postulats...

1 page - 1,80 €

Définition: FONDEMENT.

Principe justificatif d'un raisonnement, d'une — Pour Kant, le fondement de la métaphysique des moeurs, c'est « de rechercher et d'établir exactement le principe suprême de la moralité. »....

1 page - 1,80 €

Définition: FORMALISME.

Doctrine selon laquelle la forme l'emporte sur le fond ou la matière, ou même les supprime, selon laquelle la nature est intelligible par des formes ou lois de la pensée. — Formalisme moral : pour Kant, la moralité d'un acte ne consiste pas dans sa matière, ou ses fins matérielles, mais seulement dans sa...

1 page - 1,80 €

Définition: FORME.

Principe substantiel, opposé à la matière, qui donne à l'être ses attributs et en détermine la nature spécifique. — Pour Aristote, la « forme ou cause formelle », est distincte de la matière ; c'est l'acte et la perfection, ce vers quoi tend une chose ; l'âme est la forme du corps vivant. —...

1 page - 1,80 €

Définition: FORTUIT.

Qui tient du hasard. « La caractéristique des phénomènes que nous appelons fortuits, c'est de dépendre de causes trop complexes pour que nous puissions les connaître toutes. » (Borel.)...

1 page - 1,80 €

Définition: GÉNÉRALITÉ.

Caractère général. « C'est dans la généralité que se trouve la vérité ». (Proudhon.) — Au sens de généralisation, Bergson écrit : « Les généralités ne sont pas philosophiques.»...

1 page - 1,80 €

Définition: GÉNÉRIQUE.

Qui appartient à la compréhension du genre. En ce sens, s'oppose à spécifique (qui appartient à une espèce)....

1 page - 1,80 €

Définition: GÉNÉTIQUE.

La méthode génétique étudie les états successifs, la genèse, d'un même phénomène, pour en observer l'organisation complexe. —La définition génétique ou par génération explique l'objet par la manière dont il est produit. PSYCHO.: pour la théorie génétique, la perception de l'étendue, par exemple, nous est donnée progressivement....

1 page - 1,80 €

Définition: GENRE.

Log. : C'est le plus grand de deux termes généraux compris en extension l'un dans l'autre. — La classe de genre immédiatement supérieure à une autre est le genre prochain. Tous les genres se subordonnent à un seul, le plus étendu et le plus pauvre, qui est le genre suprême....

1 page - 1,80 €

Définition: GÉOMÉTRIE (Esprit de).

Pour Pascal, par opposition à esprit de finesse, c'est celui qui procède par définitions et déductions rigoureusement logiques et qui s'étend jusqu'aux plus extrêmes conséquences....

1 page - 1,80 €

Définition: GESTALTISME.

De Gestalt (mot allemand qui signifie forme). Psychologie de la forme ou Gestalttheorie. Théorie d'après laquelle le tout ou forme ou structure, l'emporte, dans la perception, sur les éléments. « Elle consiste à considérer les phénomènes non plus comme une somme d'éléments qu'il s'agit avant tout d'isoler, d'analyser, de disséquer, mais comme des...

14 pages - 1,80 €

Définition: GNOMIQUE.

Qui s'exprime par sentences, maximes et aphorismes. Ce fut le cas de nombre de Sages de la Grèce....

1 page - 1,80 €

Définition: GNOSÉOLOGIE.

GNOSÉOLOGIE. Théorie de la connaissance. — Partie de la philosophie qui concerne la formation des concepts. Synonyme de critique de la connaissance. GNOSE. THÉOL.: mode de connaissance supérieur aux croyances vulgaires. ...

1 page - 1,80 €

Définition: GÉNÉRALISATION.

Opération intellectuelle qui étend à une classe d'êtres, d'idées ou de faits ce qui a été observé sur un nombre limité d'entre eux. —Opération par laquelle l'esprit forme les idées et concepts qu'il tire de l'expérience : « la vraie science craint les généralisations hâtives » (Poincaré). La généralisation réclame l'analyse, la comparaison, l'abstraction....

1 page - 1,80 €

Définition: HABITUDE.

Manière d'être, disposition, acquise par des actes réitérés, à continuer ou à refaire ces actes avec moins d'effort qu'auparavant. — L'habitude peut aussi créer un besoin. — Elle est automatique, et libératrice, et, par elle, l'acte devient connaturel. Pour Aristote, l'habitude distingue les êtres vivants des corps bruts. — Maine de Biran, distingue des habitudes...

1 page - 1,80 €

Définition: HASARD.

C'est une cause accidentelle provoquant un événement imprévu, qui se présente sous une forme anormale à nos yeux, ou qui semble échapper à tout déterminisme normal. — Pour Aristote, c'est la cause accidentelle d'effets exceptionnels ou accessoires qui revêtent l'apparence de la fatalité. — Épicure lui attribuait la production du monde. — Pour Stuart Mill,...

1 page - 1,80 €

Définition: HÉDONISME.

Doctrine suivant laquelle le plaisir est le souverain bien de la vie. C'est la doctrine d'Aristippe de Cyrène. Il s'agit des satisfactions de la sensibilité, et non du bonheur.||Hédonisme : concept dérivé du grec hedonê, qui signifie « plaisir ». Théorie selon laquelle le plaisir est considéré comme le souverain bien de l'existence humaine, ce...

1 page - 1,80 €

Définition: HÉRACLITÉISME.

Doctrine d'Héraclite. — Par extension, c'est une doctrine pour laquelle la mobilité des choses et le changement constant ont un rôle primordial....

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com