Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : sommes

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 >>

529 dissertations trouvées

Sommes-nous conscients de ce qui nous déterminent ?

Analyse du sujet   Le mot conscience vient du latin cum scientia qui signifie « accompagné de savoir ». Etre conscient, c'est en effet agir, sentir ou penser et savoir qu'on agit, qu'on sent et qu'on pense. Le fait d'être conscient constitue donc pour l'homme un événement décisif qui l'installe au monde et lui commande d'y prendre position. Car l'homme, dans la...

5 pages - 1,80 €

SOMMES-NOUS ENTIEREMENT MAITRES DE NOS PENSEES ?

La philosophie antique se présente comme l'amour du savoir autant que le désir de la sagesse. Mais il s'agit de deux aspects d'une même réalité. La sagesse est une fin désirable. Elle désigne la forme de vie la plus accomplie. En effet, elle consiste dans la maitrise de soi, c'est-à-dire de sa propre conduite. Mais celle-ci exige un effort...

3 pages - 1,80 €

Sommes-nous condamnés à interpréter ?

||HTML clipboard L’interprétation a soulevé de nombreuses questions philosophiques, le plus souvent sous son autre nom, plus ancien d’herméneutique qui fait référence au verbe grec « herméneuein », qui signifiait justement « interpréter » : les prêtres chargés d’interpréter les oracles de la Pythie, à Delphes, étaient en ce sens, on peut le dire, déjà des « herméneutes »....

4 pages - 1,80 €

Sommes-nous comme le pensait Zola déterminés par nos gênes et notre héritage familial ou sommes-nous maître de notre destinée ? ?

Sommes-nous comme le pensait Zola déterminés par nos gênes et notre héritage familial ou sommes-nous maître de notre destinée ? ?...

2 pages - 1,80 €

Sommes-nous libres de nos pensées ?

Sommes-nous libres de nos pensées ? ?|||| I. L’affirmation du cogito (du « je pense »)        a. La promotion philosophique du moi commence avec Descartes, avec le « je pense, donc je suis » (cogito ergo sum) des Méditations Métaphysiques. Le cogito (« je pense ») est premier dans l’ordre du savoir, il permet de fonder des vérités. Mais c’est par...

2 pages - 1,80 €

Sommes-nous bien conscients ?

|| Le mot conscience vient du latin conscientia qui veut dire avec la science. Etre conscient, lorsque nous agissons, éprouvons quelque chose, réfléchissons signifie que nous possédons simultanément une connaissance de nos actes, sensations, réflexion. Cette connaissance peut avoir plusieurs degrés de clarté, depuis le sentiment le plus vague jusqu'au savoir le ...

3 pages - 1,80 €

Sommes-nous toujours prisonniers du regard des autres ?

xxx ?||L’image que réfléchit un miroir est une image à apprivoiser. Nous gardons un parfait contrôle sur elle : il suffit de se recoiffer, de redresser les épaules ou bien même de rectifier son noeud de cravate. La privation du miroir crée le désarroi : en effet, il ne reste plus que le jugement des autres,...

1 page - 1,80 €

Michelet écrit en 1855: "Nous avons évoqué l'histoire, et la voici partout; nous en sommes assiégés, étouffés, écrasés; nous marchons tout courbés sous ce bagage, nous ne respirons plus, n'inventons plus. Le passé tue l'avenir. D'où vient que l'art est m

xxx ?||Le XIXe siècle est certainement le premier où la dimension historique envahit la conscience des écrivains et des artistes. Ce serait une grave erreur de croire que c'est le XXIXe siècle qui a inventé le genre historique sérieux. D'énormes travaux avaient dès le XVIIIe siècle mis fin à l'histoire rhétorique et ornementale (celle où,...

4 pages - 1,80 €

Vous avez reçu d'un de vos parents une somme d'argent pour vos étrennes. Ecrivez-lui pour le remercier et lui dire l'emploi que vous pensez faire de cet argent. ?

||Supposez que le donateur est un très proche-parent et remerciez-le cordialement, mais brièvement, d'une largesse qui peut n'être pas exceptionnelle. Exposez vos goûts et, par suite, l'emploi que vous comptez faire de la somme mise à votre disposition. Efforcez-vous d'associer l'utile à l'agréable pour que votre choix soit judicieux et ménagez quelque chose pour une oeuvre bienfaisante, afin...

1 page - 1,80 €

Sommes-nous maîtres de nos paroles ?

Etre maître de ses paroles serait alors être maître des ses pensées. Ou plutôt il n'y aurait aucune différence entre l'un et l'autre. Et d'une certaine manière c'est bien ce que semble nous enseigner l'expérience. Clarifier ses pensées passe le plus souvent par l'expression et peut-être même par l'expression écrite. Ainsi nous dit Merleau-Ponty le plus grand bénéfice...

4 pages - 1,80 €

« Les propriétés des animaux et leurs divers caractères y sont exprimés ; par conséquent les nôtres aussi, puisque nous sommes l'abrégé de ce qu'il y a de bon et de mauvais dans les créatures irraisonnables », écrit La Fontaine dans sa Préface au premier

||  La citation expose une conviction du fabuliste, fortement argumentée («par conséquent»). Bien dépeindre les animaux équivaut à bien dépeindre les hommes. De fait les fables illustrent en permanence le «passage de l'animal à l'homme». C'est à la fois un artifice poétique et une conviction philosophique.   I.                   De l'animal à l'homme   La Fontaine peint les animaux...

2 pages - 1,80 €

Comment expliquez-vous que la conscience de notre identité personnelle se maintienne à travers tous les changements auxquels nous sommes soumis ?

||Introduction. — La certitude de notre propre existence est comme le roc sur lequel repose tout d'édifice de notre savoir. Je puis être plus ou moins certain de la réalité des faits que j'affirme, mais de ma propre réalité à moi qui affirme ou qui nie, j'ai une certitude absolue, condition de toute autre...

4 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com