Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : vos

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 >>

5627 dissertations trouvées

Ferdinand Alquié vous semble-t-il avoir bien défini l'amour surréaliste quand il écrit : « L'amour, entendons l'amour passion, prend d'emblée, dans les préoccupations surréalistes, la première place. En lui se retrouvent tous les prestiges de l'Univers,

|| Texte riche, qui recouvre un nombre assez important de thèmes relatifs à l'amour surréaliste. L'idée centrale est cependant que l'amour, et donc la femme, constitue pour les surréalistes comme un intercesseur privilégié entre eux et les grandes révélations : « C'est de l'amour que les surréalistes attendent la grande révélation. » On...

5 pages - 1,80 €

La dernière phrase du récit d'André BRETON intitulé Nadja est: "La beauté sera convulsive ou ne sera pas." A la lumière de cette déclaration, vous tâcherez de définir l'esthétique surréaliste.

||Les surréalistes n'ont jamais défini systématiquement la beauté, jamais écrit d'esthétique théorique; cependant il leur arrive maintes fois de définir au passage ce qu'est pour eux la beauté, ainsi Breton: «beauté convulsive » (fin de Nadja), « explosante-fixe, magique-circonstancielle » (L'Amour fou, p. 13). On n'oubliera pas pourtant que Breton, quand il parle...

4 pages - 1,80 €

Philippe Audoin écrit dans son ouvrage sur Breton (1970) : «Breton assignait au surréalisme l'objectif - suspect aux politiques comme aux philosophes - de contribuer à la formation d'un nouveau mythe. Il ne s'agissait certes pas d'agencer de toutes pièce

|| Après avoir rappelé qu'il faut démolir les églises, Breton, dans une Dédicace à Armand Hoog. écrivait: « Vive le mythe nouveau ! ». se révélant ainsi parfaitement conscient de l'aspect mythique de son œuvre, de sa volonté de retour aux grandes sources collectives de l'humain. Rompant avec la pensée classique, trop abstraitement universaliste ...

3 pages - 1,80 €

La pollution est-elle selon vous l'une des fatalités du monde moderne ?

|| Introduction    Le cri d'alarme lancé par les écologistes du monde entier à propos des risques d'une intoxication irréversible du milieu naturel témoigne de l'urgence d'une lutte concertée contre la pollution. La démographie, l'économie politique, la technologie présentent tour à tour des solutions qui s'avèrent aussi inefficaces les unes que les autres. Au point...

3 pages - 1,80 €

Quels plaisirs et quels profits pensez-vous qu'on puisse tirer de la lecture d'un bon roman ?

||La lecture n'a pas que des défenseurs. Rousseau lui reprochait d'apprendre à parler de ce qu'on ne connaît pas et Valéry Larbaud en parlait comme d'un « vice impuni ». Ce reproche a été en particulier fait au roman, longtemps considéré par les théologiens comme un genre pernicieux. Des romans comme Don Quichotte ou...

2 pages - 1,80 €

Être homme c'est précisément être responsable. C'est connaître la honte devant une misère qui ne semblait pas dépendre de soi. C'est être fier d'une victoire que les camarades ont remportée. C'est sentir en posant sa pierre que l'on contribue à bâtir le

||L'idée de responsabilité implique ordinairement la simple conscience de nos actes, de leur sens, de leur portée; c'est une valeur individuelle. Mais Saint-Exupéry élargit considérablement ce sens : être homme n'est-ce pas aussi prendre conscience des souffrances et des progrès de l'humanité tout entière, humanité dont chacun de nous est partie intégrante et ...

2 pages - 1,80 €

On parle beaucoup aujourd'hui de « littérature engagée », dans laquelle l'écrivain oeuvre pour expliquer et ensuite améliorer la condition humaine. Pensez-vous que ce soit l'unique vocation de la littérature ?

||1. Il s'agit d'un sujet facile parce que posant le problème avec netteté et se rapportant à un domaine connu des élèves.    2. Le sujet explique déjà en partie ce qu'est la littérature engagée.  Il est cependant nécessaire de préciser la définition de l'engagement pour éviter que les expressions « expliquer » et « améliorer...

2 pages - 1,80 €

Paul Valéry a dit : « L'enthousiasme n'est pas un état d'âme d'écrivain. » De son côté Julien Benda écrit : « C'est pour moi un des grands signes de l'impuissance moderne de dire : j'écris mes livres sans ordre parce que si j'ordonnais mon émotion je la

Dans les sociétés encore imprégnées de sacré, le poète, le sorcier, le prophète sont proches l'un de l'autre; ils ont en commun la faculté d'être en communication avec l'au-delà, et d'être le médium par lequel s'exprime le surnaturel. Par la suite, d'autres théories, tout en supprimant la référence au divin, continuent d'attribuer l'inspiration à...

3 pages - 1,80 €

Un écrivain contemporain déclare : « C'est une profonde erreur de porter un roman à l'écran. » Partagez-vous ce sentiment ?

|| Remarques sur le sujet    1. Est posé ici le problème de l'adaptation d'une œuvre littéraire au cinéma; le sujet ne porte cependant que sur le roman. On laissera donc de côté le problème très différent de l'adaptation d'une pièce de théâtre. Par contre on pourra, en considérant qu'elle fait partie du genre romanesque, parler...

3 pages - 1,80 €

Vigny, et bien d'autres après lui, ont accusé la technique d'enlever au monde sa beauté. Montrez que vous comprenez cette position et expliquez la vôtre ?

|| Introduction    La révolution industrielle et ses conséquences : chemins de fer, usines, barrages, lignes électriques qui nuisent à la beauté des paysages. D'où une levée de boucliers contre la technique : Vigny et tout le courant d'opinion qui se situe dans le prolongement de cette réaction.   Première partie : la technique contre la...

1 page - 1,80 €

Parlant de l'émancipation des femmes, Freud écrit en 1883 : « Mais je crois que toute réforme légale ou administrative avortera du fait que, bien avant que l'être humain soit en âge d'accéder à une position dans la société, la Nature a déterminé à l'avan

|| Introduction    La femme s'est vu longtemps dans notre société refuser le statut d'être humain à part entière. Elle n'avait pas les mêmes droits que l'homme et le Code Napoléon la classait parmi les irresponsables avec les enfants et les aliénés. Si aujourd'hui, sur le plan légal, les choses se sont améliorées, la femme...

2 pages - 1,80 €

Commentez sous la forme d'un devoir composé cette réflexion faite, il y a une soixantaine d'années, par Léon Bloy : « Je crois fermement que le sport est le plus sûr moyen de produire une génération de crétins malfaisants. » ?

||Les intellectuels font souvent preuve d'un certain mépris pour les sportifs. La condamnation prend même parfois une tournure quasiment politique; le sport n'est plus perçu comme une activité pratiquée par des adultes qui veulent retrouver l'esprit d'enfance, mais comme une activité qui maintient ses adeptes à un stade infantile et constitue de ce fait...

3 pages - 1,80 €

En vous appuyant sur les Misérables et vos lectures personnelles, vous vous demanderez si la fonction du roman est d'être utile et quelles en sont les ressources ?

|| Le roman est un récit en général assez long, qui fait vivre des personnages dans un milieu et un temps précis. Le roman fait donc connaître aux lecteurs la psychologie, l'évolution, le destin des personnages. Le roman se définit par sa destination à la lecture individuelle, à la différence des contes ou de...

2 pages - 1,80 €

En y mêlant de la fantaisie romanesque, Rabelais nous a donné dans l'abbaye de Thélème son idéal de vie. Des gens « libères, bien nés et bien instruits » y font « ce qu'ils veulent ». C'est-à-dire qu'ils lisent, étudient, écrivent en vers et en prose, ch

||Un pareil sujet comporte d'abord deux exposés analytiques d'idées: l'analyse de la doctrine de Rabelais dans l'abbaye de Thélème et l'analyse générale de la doctrine de Montaigne. C'est en effet après une révision exacte de cette doctrine que vous pourrez la comparer comme il convient à celle de Rabelais. La matière du sujet vous...

1 page - 1,80 €

Mme de Sévigné écrit de Montaigne : « Ah! l'aimable homme. C'est mon ancien ami. » En quoi consiste, selon vous, l'amabilité de Montaigne ?

||C'est, avant tout, un sujet d'analyse d'idée, l'analyse de l'idée d'amabilité telle qu'elle existe chez Montaigne. Etablissons d'abord une distinction, nécessaire très souvent quand il s'agit d'un écrivain, celle du fond et de la forme. L'amabilité de Montaigne tient d'abord à ses idées. Le sujet précédent nous a fait connaître sa doctrine; mais nous...

1 page - 1,80 €

Voltaire écrit dans ses Lettres philosophiques : « Il me paraît qu'en général l'esprit dans lequel Pascal écrivit ces Pensées était de montrer l'homme sous un jour odieux. Il s'acharne à nous peindre tous méchants et malheureux. Il écrit contre la natur

||Le sujet vous demande une dissertation explicative et une dissertation polémique. Mais il ne faut pas vous tromper sur cette explication et cette discussion. Il ne s'agit pas d'expliquer, en les analysant, des expressions ou phrases complexes; Voltaire dit nettement ce qu'il veut dire. Mais il faut expliquer comment ce jugement se rapporte, bien...

1 page - 1,80 €

Pascal a dit : « Ceux à qui Dieu a donné la religion par sentiment du coeur sont bien heureux et bien légitimement persuadés. Mais ceux qui ne l'ont pas, nous ne pouvons la leur donner que par raisonnement en attendant que Dieu la leur donne par sentimen

||Cette dissertation est de même nature que la précédente. Il s'agit de comparer cette phrase, conçue comme une sorte de programme, avec ce que nous trouvons dans les Pensées. D'autre part, bien qu'on vous dise de « montrer comment » et non pas « dans quelle mesure », il est évident qu'on ne vous...

2 pages - 1,80 €

Pascal a écrit : « Le moi est haïssable. » Vous semble-t-il que le « moi » de Pascal soit absent des Pensées ?

xxx ?||C'est avant tout un sujet d'analyse auquel vous pourrez ajouter une partie explicative. Vous avez à faire l'analyse de cette idée du moi, puis à faire l'analyse (on pourrait dire aussi bien la description du moi que l'on trouve dans les Pensées pour comparer avec ce que vous aurez dit de la littérature personnelle....

1 page - 1,80 €

E. Faguet écrit de Corneille : « Né dans un demi-siècle romantique, il a été romantique très pleinement et quelquefois trop. » Que pensez-vous de cette opinion ?

||Pour traiter ce sujet, il faut examiner les questions suivantes : Problème explicatif : dans quelle mesure le « romantisme » de Corneille s'explique-t-il par le romantisme de son temps? — Problème descriptif ou analytique : en quoi consiste le romantisme de Corneille? — Problème polémique ou de jugement: que vaut ce romantisme de...

1 page - 1,80 €

Discuter ce jugement de G. Lanson : « Le reproche qu'on pourrait faire à Corneille, ce serait plutôt, tout au contraire de ce qu'on a dit, d'avoir trop exclusivement tiré l'action des caractères : à tel point que sa tragédie a parfois quelque chose de fa

||Sujet difficile en ce sens qu'il faut comprendre : « Tout au contraire de ce qu'on a dit ». Lanson fait allusion à cette idée, en effet courante, que la volonté du héros cornélien est telle qu'elle surmonte l'obstacle dès qu'il se présente; d'où la nécessité d'imaginer un second, un troisième obstacle et de...

1 page - 1,80 €

Expliquez, discutez et commentez cette opinion de Diderot : C'est la condition, ses devoirs, ses avantages, ses embarras, qui doivent servir de base à l'ouvrage. Il me semble que cette source est plus féconde, plus étendue et plus utile que celle des car

||Diderot a exposé ses conceptions dramatiques dans ses Entretiens sur le Fils naturel : Dorval et moi ( I757) et dans son Discours sur la poésie dramatique (1758). Il cherche à renouveler le théâtre en créant le genre sérieux, intermédiaire entre la comédie et la tragédie. Toutefois, ce n'est pas en mélangeant le comique...

2 pages - 1,80 €

Les Goncourt ont écrit dans leur journal : Voltaire est immortel et Diderot n'est que célèbre. Pourquoi ? Voltaire a enterré le poème épique, le conte, le petit vers, la tragédie. Diderot a inauguré le roman moderne, le drame et la critique d'art. L'un e

|| Les intentions des Concourt sont claires : à leurs yeux, Voltaire représente un Classique sur le déclin, Diderot un préromantique et même un précurseur du roman réaliste du XIXe siècle. Ce jugement est-il justifié? Développement. a) Voltaire, le dernier des Classiques. b) Diderot, le premier génie de la France nouvelle. Cette partie du jugement...

1 page - 1,80 €

Au mois d'octobre 1750, paraissait le prospectus de l'Encyclopédie, Vous supposerez que Diderot, quelques semaines auparavant, écrit à Voltaire pour lui demander sa collaboration. Il lui montre la grandeur et l'utilité de ce dictionnaire raisonné des sci

|| 1° CIRCONSTANCES : tout d'abord, il convient de se reporter à l'histoire de l'Encyclopédie et de ses vicissitudes. A l'origine, l'Encyclopédie, devait être une simple traduction française de l'Encyclopédie des Arts et des Sciences (1727) de l'Anglais Chambers, Le libraire Le Breton, après la mort de Sellius et l'abandon de Mills, ses deux premiers...

1 page - 1,80 €

Quand on aura marié le Grand Turc avec la République de Venise, on réconciliera Voltaire avec Rousseau, déclare Brunetière (Etudes critiques, 3e série). En quoi vous paraît consister cette irréconciliable opposition, si vous considérez leur existence, le

|| Le plan est fourni par le sujet même : Voltaire, bourgeois parisien, vite initié aux plaisirs et aux profits de la société, sera toujours un épicurien avide de richesses et de bien-être; les vicissitudes de sa vie ne sont rien à côté de la persécution que subit Rousseau. Voltaire termine sa vie en...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com