Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : nos

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 >>

5331 dissertations trouvées

"La mission de l'art n'est pas de copier la nature, mais de l'exprimer !" Honoré de Balzac, Le Chef-d'oeuvre inconnu. Commentez ?

||  Introduction : "La mission de l'art n'est pas de copier la nature, mais de l'exprimer !" Dans cette phrase, Balzac pose une thèse sur la fonction de l'art. Ce qu'il appelle « mission » est en effet la fonction assignée à l'art. Il conçoit cette fonction par rapport à la nature : l'art est en effet...

2 pages - 1,80 €

« Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien; tout ce qui est utile est laid, car c'est l'expression de quelque besoin, et ceux de l'homme sont ignobles et dégoûtants comme sa pauvre et infirme nature », écrivait Th. Gautier. Que pensez-v

||Les musées sont pleins d'objets que nous trouvons beaux mais que jadis on trouvait simplement utiles : des vases, des coupes, des bougeoirs, des portraits, des statues. Les portraits servaient à fixer les traitsdes visages; quand un roi de France voulait se marier, on lui apportait les portraits de vingt princesses lointaines; il fallait...

3 pages - 1,80 €

Un critique contemporain affirme : « Une longue association du vers et de la poésie, qui sont choses distinctes, a fini par les confondre et la versification devient alors brevet de poésie. Chacun reconnaît aujourd'hui que les deux notions ne se confonde

||Le mot poésie, comme beaucoup d'autres termes du vocabulaire littéraire, est ambigu. Il désigne tantôt un mode d'expression particulier assujetti aux règles de la prosodie, tantôt le charme indéfinissable que peut revêtir n'importe quel langage, en prose ou en vers, lorsqu'il part du coeur et traite de sujets par nature émouvants. Mais, au cours...

2 pages - 1,80 €

Commentez cette réflexion de P.-A. Touchard dans L'Amateur de théâtre ou la Règle du jeu: « Il y a une fatalité dans le roman comme il y a une fatalité au théâtre, mais la fatalité du roman est dans le personnage, celle du théâtre dans la situation. Le r

||Ce qui peut appuyer l'affirmation de P.-A. TouchardEn premier lieu, le théâtre de Corneille. Les héros y sont déterminéspar l'événement extérieur qui vient les arracher à une existence heureuse. Les voilà contraints de jouer un rôle qu'ils n'ont pas choisi (le Cid, Horace).Inversement, dans beaucoup de romans, le destin du personnage semble être le...

1 page - 1,80 €

Vous illustrerez et discuterez cette opinion de René Huyghe, en vous fondant sur votre expérience personnelle des oeuvres littéraires ou artistiques : « L'oeuvre d'art n'est pas un simple miroir passif, elle joue dans notre psychologie un rôle agissant.

||La formule proposée a le mérite de nous permettre de distinguer la littérature du langage scientifique. Un savant n'écrit que pour faire connaître le résultat de ses recherches, une fois que celles-ci sont achevées. Le texte qu'il rédige est l'expression d'une pensée préalablement élaborée. Mais le poète, lui, écrit parce qu'il ne sait pas...

1 page - 1,80 €

A l'aide d'exemples tirés de votre expérience de lecteur, de spectateur, d'auditeur, commentez cette opinion d'Alexandre Soljenitsyne : « Les artistes peuvent surmonter la faiblesse caractéristique de l'homme qui n'apprend que de sa propre expérience tan

Alexandre Soljenitsyne Ecrivain russe (né en 1918). En 1945, il fut déporté dans un camp de concentration russe pour avoir critiqué Staline. Par la suite, sa dénonciation du système stalinien et de l'idéologie matérialiste qui le sous-tend lui valut l'exil et il se réfugia aux Etats-Unis. Il est revenu en Russie en 1994. Oeuvres: une Journée d'Ivan Denissovitch, l'Archipel du...

1 page - 1,80 €

D'où vient, à votre avis, que la mémoire et le souvenir tiennent une grande place dans la littérature, autobiographique ou non ? Vous pourrez, si vous le jugez bon, étendre votre réflexion aux oeuvres cinématographiques. ?

||Cette remarque, en vérité, ne vaut que pour la littérature romantique. Celle-ci, délaissant l'étude du monde extérieur, se tourne vers le monde intérieur qui est le domaine de l'âme. Or l'âme a pour dimension principale le temps, qui en constitue également le contenu et la substance. C'est la mémoire qui, en liant le passé...

1 page - 1,80 €

Examinez cette définition de SCHOPENHAUER: « Par métaphysique j'entends tout ce qui a la prétention d'être une connaissance dépassant l'expérience, c'est-à-dire les phénomènes donnés, et qui tend à expliquer par quoi la nature est conditionnée dans un se

||Nouvelle page 1 Le terme de métaphysique est apparu très tôt dans l’histoire pour désigner notamment les livres d’Aristote. Schopenhauer insiste d’ailleurs de manière classique sur ce fait : on a nommé en effet métaphysique les quatorze livres qui suivent la physique d’Aristote. L’étymologie de ce mot peut alors nous donner deux significations différentes...

5 pages - 1,80 €

A quoi reconnaissons-nous qu'une action est moralement bonne ?

Les philosophes de l'Antiquité répondent que l'action morale est celle qui vise le bien au sens de bonheur. Alain dit : « C'est un devoir d'être heureux.» Aristote, qui faisait partie des eudémonistes, fait de la recherche du bonheur le but que doit rechercher tout homme.  La valeur morale d'une action se mesurerait à son aptitude à...

2 pages - 1,80 €

Quel est le sens, ou la portée, et quelles sont les limites des affirmations suivantes de Cl. Bernard : « Nous pouvons suivre notre sentiment et notre idée, donner carrière à notre imagination, pourvu que toutes nos idées ne soient que des prétextes à in

||  Quel est le sens, ou la portée, et quelles sont les limites des affirmations suivantes de Cl. Bernard : « Nous pouvons suivre notre sentiment et notre idée, donner carrière à notre imagination, pourvu que toutes nos idées ne soient que des prétextes à instituer des expériences nouvelles qui puissent nous fournir des faits...

1 page - 1,80 €

Commenter et discuter cette idée de Kant : « Assurer son propre bonheur est un devoir (au moins indirect); car le fait de ne pas être content de son état, de vivre pressé de nombreux soucis et au milieu de besoins non satisfaits pourrait devenir aisément

||Le texte proposé ne répond pas au problème classique : le bonheur est-il la fin générale de la conduite (problème résolu affirmativement par les eudémonistes et les utilitaristes). Kant prend pour base l'idée qu'il y a une notion de devoir, entièrement originale, et en laquelle se résume toute la morale. Mais il demande si...

2 pages - 1,80 €

Expliquer et discuter ce texte de Henri Poincaré : « Peu nous importe que l'éther existe réellement, c'est l'affaire des métaphysiciens; l'essentiel pour nous, c'est que tout se passe comme s'il existait, et que cette hypothèse est commode pour l'explica

||L'auteur prend exemple de la notion d'éther, milieu hypothétique conçu par la science moderne pour expliquer les différentes formes de l'énergie. Il veut par là caractériser la valeur des hypothèses : sens général du texte. Mais cette question de valeur a besoin d'être précisée.Les hypothèses en effet se justifient scientifiquement si elles rendent compte...

2 pages - 1,80 €

Expliquez et discutez cette affirmation de Renouvier: « Vouloir véritablement, c'est vouloir ce qu'on ne veut pas ». ?

||Introduction. Dans leur vie pratique, les hommes ne manquent généralement pas d'idées: songeant à leur avenir, ils forment de beaux projets, s'enchantent de rêves magnifiques. Mais la majorité en reste là, 'poursuivant son existence routinière sans réaliser grand chose. C'est que si le désir est facile, H n'en est pas de même du vouloir...

3 pages - 1,80 €

La formation des habitudes est-elle, pour notre liberté, une aide ou un obstacle ?

||Introduction. — Contrairement à l'opinion commune qui fait de l'acquisition de bonnes habitudes, l'essentiel de l'éducation, Jean-Jacques Rousseau déclare : « La seule habitude qu'on doit laisser prendre à l'enfant est de n'en contracter aucune ». Et, quelques lignes plus loin, il continue : « Préparez de loin le règne de sa liberté et l'usage...

3 pages - 1,80 €

Alors que la plupart des moralistes recommandent à l'homme de limiter ses besoins, économistes et sociologues s'accordent assez communément pour voir, dans la multiplication des besoins, le signe d'une civilisation plus avancée. S'agit-il là, à votre avi

||Introduction. — Nous sommes les témoins, et les victimes, de mouvements revendicatifs dont l'arme essentielle est la grève. Or que demandent généralement ces grévistes ? Une augmentation de salaire, à cause de besoins nouveaux dont nos aïeux n'avaient même pas l'idée.Faut-il se réjouir de cette multiplication des besoins ou devons-nous, au contraire, la déplorer...

3 pages - 1,80 €

Analysez la notion de bonheur et précisez son rôle dans la vie morale. ?

||Introduction. — Le grand scandale pour l'homme, c'est l'existence du mal, de la souffrance et de la mort. Certains philosophes modernes, ayant pris une vive conscience, d'une part, de l'insatisfaction du coeur humain et, d'autre part, de l'indifférence du monde qui roule dans l'espace, insensible à nos appels et à nos angoisses, sont portés...

3 pages - 1,80 €

Expliquer cette pensée de La Bruyère (Caractères, chap. v) : « Il me semble que l'esprit de politesse est une certaine attention à faire que, par nos paroles et par nos manières, les autres soient contents de nous et d'eux-mêmes. » ?

||Notre siècle affairé et besogneux tend à laisser tomber en désuétude les usages établis par des générations moins pressées et à ne conserver que les pratiques utiles et productives. A quoi bon cette étiquette plus gênante encore pour celui qu'elle prétend honorer que pour ceux à qui elle s'impose ? Pourquoi ces artifices de langage qui trompent...

3 pages - 1,80 €

La mémoire et l'habitude constituent-elles un seul phénomène ?

||« Vous souvenez-vous encore de jouer du piano ? — Non, il y a longtemps que j'en ai perdu l'habitude. » Cette phrase et bien d'autres de ce genre montrent comment l'on assimile souvent mémoire et habitude. Cette réduction de deux faits psychologiques à un seul est-elle justifiée ? Il suffit, pour s'en rendre compte, d'envisager les points communs,...

2 pages - 1,80 €

« L'habitude est un facteur essentiel du comportement, le plus intelligent, le plus plastique. Tout comportement intelligent aboutit sans cesse à de nouvelles habitudes. Savoir monter des mécanismes, c'est faire économie d'effort et c'est créer l'outil n

||INTRODUCTION. - Il est commun de considérer l'habitude comme un obstacle à l'activité intelligente. Contre cette conception du vulgaire la pensée contemporaine réagit avec force, témoin ces affirmations d'un psychologue contemporain : « L'habitude est un facteur essentiel... ». I. Analyse. — Ces quelques lignes sont pleines d'idées, mais d'idées jetées sans ordre : tâchons de les ordonner et...

1 page - 1,80 €

Le langage ne traduit-il qu'une faible partie de notre pensée, ou faut-il dire avec un philosophe contemporain « Toute pensée est inséparable de son expression et ne vaut que ce que vaut cette expression elle-même. » ?

||Pour DESCARTES et au sens large, la pensée englobe toute la vie intérieure. Dans ce sens, le langage ne traduit qu'une faible partie de notre pensée : la vie affective est inexprimable avec ses nuances propres et sa complexité. Dans la vie intellectuelle elle-même, précisément dans la mesure où elle se mêle d'éléments extra-intellectuels, en particulier de sentiments, il...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com