Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : pas

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 >>

6579 dissertations trouvées

Que puis-je connaître principalement de moi ?

Si ce que je connais principalement de moi est que je suis sujet de mes pensées, il s?agit d?une connaissance universelle, qui n?est pas celle de ce qui me définit psychologiquement, mais celle de l?essence de l?âme telle qu?elle s?oppose à la matière par la faculté de penser.   2° Ce que je peux connaître principalement de moi est le...

2 pages - 1,80 €

Pourquoi le passé est-il sans cesse réécrit par les historiens ?

THÈMES DE RÉFLEXION ? Références croissantes (par exemple dans l'historiographie française) des historiens aux recherches sociologiques, psychologiques, linguistiques, ethnologiques et ethnographiques qui viennent s'ajouter à la vieille culture géographique traditionnelle. ? Élargissement des centres d'intérêts en histoire (en raison notamment des mouvements qui affectent notre société. Par exemple intérêts plus prononcés pour les mouvements sociaux, les classes dominés, la question...

1 page - 1,80 €

« Les peuples heureux n'ont pas d'histoire. » Analysez et discutez la conception de l'histoire et du bonheur impliquée par cette maxime ?

Ce sont les deux extrêmes ; ce qui les relie au milieu, où les deux marchent ensemble, c'est la liberté éthique (sittliche) » (p. 106). L'adjectif éthique doit ici être compris au sens de la Sittlichkeit, de la moralité objective ou sociale dont Hegel parle longuement dans les Principes de la philosophie du droit (1). Cette liberté éthique...

5 pages - 1,80 €

Le droit n'existe-t-il que par convention ?

Pour Aristote, la fin du droit est le juste. Or la nature a fixé de justes proportions, de justes rapports entre les choses. Il revient donc au droit en tant que science de découvrir ces rapports et à l'art juridique de les faire respecter. Ce respect est, par ailleurs, presque acquis puisque la...

7 pages - 1,80 €

Pourquoi seul un être pourvu de raison peut-il avoir des passions et des désirs ?

Introduction Les termes de raison et de passion sont souvent présentés opposés, antinomiques et nous jugeons qu'ils s'excluent l'un l'autre. Mais l'expérience montre que « l'esclavage » des passions peut s'arrêter et que la raison a une forme de pouvoir sur cet état dangereux. En revanche, la passion, à son paroxysme, interdit tout contrôle, tout salut. 1 - Le conflit...

3 pages - 1,80 €

COMMENT LES NOTIONS MATHÉMATIQUES, DÉPENDANT DE L'ESPRIT, PEUVENT-ELLES EXPLIQUER Un RÉEL QUI N'EN DÉPEND PAS ?

Cette intuition de rapports concrets, vrais et éternels, marque la naissance de la géométrie, de l'arithmétique. Il y a toute l'ébauche des théories expérimentales et déjà les prémices de l'induction. 4 - Ainsi les mathématiques expliquent le réel Toutes les découvertes accomplies dans ce domaine, par exemple au début de l'ère chrétienne, l'invention du zéro, où pour la première fois...

2 pages - 1,80 €

Un savoir sur l'homme peut-il être séparé d'un pouvoir sur les hommes ?

Le phénomène économique est exemplaire à cet égard, mais d'autres domaines de la recherche exercent de manière plus diffuse une influence. Ainsi, les techniques publicitaires bénéficient des apports de la psychologie et de la psychanalyse. Même des pratiques comme la torture tirent profit de découvertes médicales. On ne peut que renvoyer, pour des analyses plus détaillées, à des...

2 pages - 1,80 €

Qu'est-ce qui distingue, dans la connaissance du vivant, le normal et le pathologique ?

.../... Hier Pinel, Esquirol, hier Lacan... La liste ne s'arrête pas. Mais dès le début de l'explication, un problème de morale se pose. Qui dira le normal et en vertu de quel principe ? Réflexions sur la déontologie du vivant Le spiritualisme nous a familiarisés avec l'idée d'un «principe de vie » et les ...

2 pages - 1,80 €

L'homme se connaît-il par les besoins ?

Les besoins s'éclairent alors par une connaissance de l'homme où se séparent la domination et l'approbation. Voilà le stade individuel. Mais, au plan collectif, ces mêmes analyses restent valables puisque les groupes humains procèdent de même façon. 2 - Les besoins correspondent à des régulations biologiques Les deux premières sensations les plus remarquables, le désir de se nourrir et le...

3 pages - 1,80 €

Peut-on remédier à l'injustice par la violence ?

Les effets préventifs de la menace de violenceSi la violence ne peut pas en elle-même aider la société à renforcer ses liens par un sentiment de justice accru, sa possibilité, la pensée de son risque peut avoir en revanche des effets utiles en termes de justice. Pour échapper à une révolution, un État pourra accepter de se réformer....

2 pages - 1,80 €

L'homme a-t-il, par son action, le pouvoir de changer sa destinée ?

Pour Husserl il y a donc une liberté fondamentale d?orienter sa conscience et son action. La destinée de l'homme ne serait alors qu'une vue a posteriori de l'ensemble de nos actions conscientes et libres. II Une destinée déterminée : l'action humaine soumise à un sens inaccessible à la conscience humaine, Freud et Spinoza -Freud : la conscience s'expérimente spontanément comme...

2 pages - 1,80 €

L'HOMME EST-IL PAR NATURE UN ANIMAL RELIGIEUX ?

  André Leroy-Gourhan montre que la réflexion que l?homme tend à développer depuis le début de son existence, n?est autre que la faculté de traduire par des symboles la réalité matérielle du monde. Hors la religion est constituée toute entière par des symboles, donc il semble donc que l?intelligence humaine se développé en même temps que la religion en...

2 pages - 1,80 €

A-t-on raison d'estimer que l'écriture a plus de valeur que la parole ?

Le savoir serait alors la trace d?un logos originaire qu?il nous incombe de dé-couvrir. L?écrit fait disparaître l?acte de compréhension.   III.                La parole est mon corps en tant qu?il s?exprime   La parole ne saurait se réduire à un seul acte de pensée. Si l?écriture semble avoir un statut ontologique plus stable que la parole, celle-ci n?en revêt pas moins un statut...

4 pages - 1,80 €

L'amour de la justice n'est-il, en la plupart des hommes, que la crainte de souffrir l'injustice ?

La question de la justice est intiment liée à celle du droit. Puisque le terme droit vient du terme jus, qui signifie justice, vertu qui exige le respect du droit ; sa défense, son extension. Etre juste, c'est agir selon le droit. Par l'établissement du droit nous souhaitons que règne un certain ordre. Dans l'expérience vécue, la justice...

2 pages - 1,80 €

QUEL EMPIRE LA RAISON PEUT-ELLE AVOIR SUR LES PASSIONS ?

Désirer ces choses-là, c'est s'exposer aux plus grands malheurs puisque ce sont des choses qui nous échappent complètement et qui sont très changeantes. On pourrait donc désirer au moins «ce qui dépend de nous», c'est-à-dire désirer la sagesse. Mais celle-ci ne peut être l'objet que d'une décision et non d'un désir: celui qui se contente de la désirer...

2 pages - 1,80 €

Penser par soi-même, n'est ce pas penser comme tout le monde ?

La pensée réflexive demande au contraire de ne pas accepter les idées préconçues et de les examiner avec une distance critique, la ré-flexion est un acte solitaire qui établit rapport médiat faisant un retour sur les opinions. 2)      Le doute libérateur. Depuis l?antiquité, le doute est une arme philosophique : douter permet de garder la bonne distance avec les opinions. Celui...

2 pages - 1,80 €

L'homme est-il parfait ?

Le volume de connaissance ne cesse de croître dans le temps." ( De la biologie à la culture). Par l'héritage culturel, l'homme semble donc progresser sans cesse. - Enfin l'homme sans pouvoir apprendre de ses erreurs, ce qui ne semble pas le cas des autres êtres vivants.   La perfection n'existe pas, l'homme doit juste la chercher en sachant qu'il ne...

2 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com