Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : q une

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 >>

5084 dissertations trouvées

La Fontaine définit ses Fables comme « Une ample comédie à cent actes divers / Et dont la scène est l'univers / Hommes, dieux, animaux tout y fait quelque rôle.» Dans quelle mesure les fables que vous avez étudiées, justifient-elles cette affirmation du

||La Fontaine insiste sur la variété intrinsèque de son oeuvre, le mot «comédie» ne renvoyant pas ici au théâtre, mais à une représentation de I'« univers» (au sens où Balzac, au xixe siècle, regroupera l'ensemble de ses romans sous le titre général de «comédie humaine »). De fait, les fables créent un vaste monde...

2 pages - 1,80 €

« Une fable de La Fontaine est toujours un monde en raccourci », écrit Léon-Paul Fargue (Tableau de la littérature française, 1939). Vous apprécierez ce jugement à la lumière des fables que vous avez étudiées. ?

|| Il y a quelque paradoxe à soutenir qu'«une» fable soit un «monde», même en raccourci. Tout dépend en fait du sens que l'on donne à ce ternie. Tantôt celle-ci est un univers réel en miniature, tantôt elle est une échappée dans l'imaginaire. Toujours sa lecture appelle des prolongements vers d'autres horizons.   I.                   Un univers en...

2 pages - 1,80 €

La Fontaine est un des rares écrivains du XVIIe siècle qui aient accordé une véritable place à la campagne et à la vie rustique. ?

|| I.                   Un décor de l'action     La nature constitue un décor, non sous forme de vastes panoramas, mais de brèves notations qui sont autant d'échappées sur une campagne harmonieuse. L'eau est toute limpidité : «L'onde était transparente ainsi qu'aux plus beaux jours» (Le Héron, VII, 4, v. 4), «Un vivier vous attend plus clair que fin...

1 page - 1,80 €

Rabelais fait donner par Gargantua à Pantagruel une éducation encyclopédique : « J'y veux un abîme de science », tandis que Montaigne préfère « une tête bien faite à une tête bien pleine » Vous apprécierez brièvement ces deux systèmes opposés et vous dir

|| Rabelais et Montaigne, dans des oeuvres d'une conception bien différente, ont proclamé la nécessité de réformer les méthodes d'éducation en usage à leur époque. Ils s'accordent à reconnaître que « c'étaient de bien grands bêtes que les régents du temps jadis ». Toutefois, chacun d'eux prétend substituer à un enseignement qu'il déclare suranné un...

3 pages - 1,80 €

Après le premier des aveux que fait Jean-Jacques Rousseau dans Les Confessions, il écrit: «J'ai fait le premier pas (...) dans le labyrinthe obscur et fangeux de mes confessions.» Une telle image pourrait-elle rendre compte de l'impression que vous a lai

|| Dans les quatre premiers livres des Confessions, Jean-Jacques Rousseau pour se montrer dans toute sa vérité au lecteur fait de sombres aveux qu'il dramatise parfois à l'excès. Ainsi, pour caractériser certains de ses aspects obscurs, il utilise l'image «labyrinthe obscur et fangeux ». Cette image est bien adaptée à de tels aspects de sa...

2 pages - 1,80 €

Pourrait-on considérer les quatre premiers livres des Confessions comme une éducation sentimentale ?

|| Les Confessions ont été rédigées par Rousseau entre 1765 et 1770, elles n'ont été publiées — selon la volonté de leur auteur — qu'après sa mort. Il s'agit bien d'un monument érigé pour la postérité où Rousseau tente de se justifier, d'expliquer (au sens de « déplier »1 sa vie. Passons sur les motivations névrotiques, sans le délier...

2 pages - 1,80 €

Dans Les Confessions, Jean-Jacques Rousseau ne cesse de se montrer comme un être doté d'une sensibilité hors du commun. Dans les quatre premiers livres, oublie-t-on pour autant qu'il a été un des plus grands penseurs du XVIIIe siècle ?

||Rousseau a été l'un des plus grands penseurs du XVIIIe siècle. Si l'on veut découvrir sa pensée, on ne va pas lire d'abord Les Confessions. Pourtant, cet ouvrage nous ouvre des perspectives sur le système d'éducation exposé dans l'Émile. Par ailleurs, toute éducation étant à la base de la vie sociale, on aperçoit aussi...

2 pages - 1,80 €

Les quatre premiers livres des Confessions se caractérisent par une grande variété dans l'écriture de Rousseau. Efforcez-vous d'en repérer et d'en définir les principales tonalités. ?

|| Le style des Confessions, en particulier dans les quatre premiers livres, se caractérise par de fréquents et parfois brusques changements de tonalité. De l'ironie souriante à la plus vibrante éloquence, du cornique presque trivial à la nostalgie la plus douloureuse, l'écriture de Rousseau frappe par sa stupéfiante diversité. Ses différentes tonalités peuvent néanmoins se...

2 pages - 1,80 €

« La poésie est uniquement une opération de l'esprit du poète exprimant les accords de son être sensible au contact de la réalité. » (Reverdy). ?

||Dans ce passage, Pierre Reverdy dénonce une conception erronée de la poésie qui prétend la trouver dans toutes les choses. Pour lui, elle est une création de l'homme et domine la nature. Il la définit ainsi : « La poésie est uniquement une opération de l'esprit du poète exprimant les accords de son être sensible...

2 pages - 1,80 €

Les lecteurs de roman ne cherchent-ils qu'une distraction, un rafraîchissement, un repos de la vie courante ?

|| Thibaudet déclare, dans ses Réflexions sur le roman : « Ceux que nous avons appelés les lecteurs de romans ne demandent au roman qu'une distraction, un rafraîchissement, un repos de la vie courante. » Cette assertion pose le problème du rôle et de la signification de l'art, de la manière dont ils sont perçus par le...

2 pages - 1,80 €

Pensez-vous, comme Philippe LABRO, "qu'une manière d'écrire et de lire s'imprime parfois plus profondément en vous que l'image" ?

||Plan adopté dans la discussion 1. Le temps immédiat a) Le feu de l'action b) La loi du scoop II. Le temps long a) Quantité et qualité b) Le suivi III. Orgueil et démesure a) Limites de l'information b) L'histoire immédiate n'existe pas Discussion rédigée Le règne de la télévision fait que de plus...

3 pages - 1,80 €

L'amitié est-elle l'expérience la plus enrichissante pour la jeunesse ?

||Introduction Si l'amitié est une expérience fondamentale de la jeunesse, peut-on pour autant penser qu'elle est « la plus enrichissante » ? On discutera cet avis de F. Mauriac, en l'illustrant tout d'abord, puis en le contestant, au moyen des autres expériences de la jeunesse.   I. Une expérience réellement enrichissante A. Apprentissage...

2 pages - 1,80 €

« Il n'y a pas de vrai sens d'un texte. Pas d'autorité de l'auteur. Quoi qu'il ait voulu dire, il a écrit ce qu'il a écrit ; une fois publié, un texte est comme un appareil dont chacun peut se servir à sa guise et selon ses moyens. » Justifiez et discute

|| Introduction Le problème du vrai sens d'un texte doit s'envisager selon plusieurs axes : on doit d'abord considérer les intentions de l'auteur et les replacer dans leur contexte socio-historique ; puis s'intéresser à l'acte de lecture, qui est celui de la délivrance du sens ; et enfin s'interroger sur les conditions mêmes de la possibilité...

3 pages - 1,80 €

Notre vie affective a-t-elle une influence sur notre vie intellectuelle ?

||Introduction A la suite d'une vive émotion, nous essayons en vain de nous remettre à un travail d'ordre intellectuel commencé. Impossible : les idées ne viennent pas. Notre pensée est accaparée par l'objet de l'émotion. Et pourtant, notre vie intellectuelle se déroule loin de l'action, tandis que notre vie affective semble au coeur de celle-ci. La vie affective a-t-elle donc une...

3 pages - 1,80 €

Dans la préface de Cromwell Hugo affirme: « On répète néanmoins, et quelque temps encore sans doute on ira répétant : "Suivez les règles ! Imitez les modèles ! Ce sont les règles qui ont formé les modèles !" Un moment ! Il y a en ce cas deux espèces de 

|| Dans le cadre de la production artistique et littéraire, la mimesis, héritière de la Poétique d'Aristote, s'inscrit à l'intérieur d'un réseau sémantique complexe qui révèle qu'imiter ne signifie pas copier mais bel et bien remanier et reprendre, refaire et renouveler. Avec la préface  de Cromwell, en avançant que : «  On répète néanmoins, et quelque temps encore...

3 pages - 1,80 €

La constitution d'une science de l'homme (notes de cours) ?

||• Pendant longtemps l'homme n'a pas constitué, dans l'ordre du savoir, un domaine spécifique, et il a fallu une profonde réorganisation du champ de la connaissance pour qu'il fît l'objet d'une science, ou plutôt d'une pluralité de sciences, que l'on appelle « humaines ».  • L'avènement tardif des sciences humaines s'explique par des obstacles ...

2 pages - 1,80 €

Que serait une liberté rationnelle ?

||Né de la science, le déterminisme s'est surtout développé au 19e siècle, mais ses principales affirmations ont été auparavant admirablement mises en lumière par la doctrine spinoziste de la liberté rationnelle. C'est pourquoi nous centrerons notre examen critique des thèses déterministes sur la seule théorie de Spinoza.Passer d'une étude du déterminisme à une étude...

2 pages - 1,80 €

Pourrait-on reprendre du point de vue d'une psychologie positive le mot de Descartes que l'âme est plus aisée à connaître que le corps ?

||On sait que cette idée est énoncée à la 4e partie du Discours de la Méthode (2e paragraphe) ; on sait aussi que la pensée de Descartes, dans cette 4e partie, est d'allure uniquement métaphysique : il cherche une base à la connaissance et les fondements où il l'appuiera. Il s'agit donc, comme l'indique...

2 pages - 1,80 €

Selon Soljenitsyne, « une littérature [...] qui n'ose communiquer à la société ses propres souffrances et ses propres aspirations, qui n'est pas capable d'apercevoir à temps les dangers sociaux et moraux qui la concernent, ne mérite même pas le nom de li

||Il existe diverses conceptions de la littérature et de sa fonction. En effet, selon différentes personnes, elle peut avoir une visée éducative, philosophique, esthétique ou même divertissante. D'après Soljenitsyne, la critique des moeurs de la société &#8211; l'engagement littéraire &#8211; serait l'unique but de la littérature :« Une littérature [...] qui n'ose communiquer à...

2 pages - 1,80 €

Qu'est-ce qu'une industrie ? Quels sont les types de savoir qu'on y utilise ?

||Introduction. — Remarquer qu'indépendamment de l'idée d'une certaine qualité d'activité toujours impliquée dans le mot, on désigne par là une action qui transforme et multiplie les moyens de l'homme, action individuelle, et plutôt — pour un moderne — action collective. En délimitant et en précisant le sens, on fera ressortir les formes de savoir...

1 page - 1,80 €

Commenter et apprécier ces réflexions de Descartes : « Si l'exercice d'un art nous empêche d'en apprendre un autre, il n'en est pas ainsi dans les sciences; la connaissance d'une vérité nous aide à en découvrir une autre, bien loin de lui faire obstacle.

||  L'idée profonde de Descartes apparaîtra, si l'on montre l'impossibilité d'une interprétation littérale qui donnerait à l'expression : « Toutes les sciences », le sens d'une somme de connaissances portant sur tous les objets possibles. Par contraste on songera en effet à l'idée d'une solidarité de notions, donnée par la première phrase, et plus encore...

2 pages - 1,80 €

Un critique contemporain affirme : « Une longue association du vers et de la poésie, qui sont choses distinctes, a fini par les confondre et la versification devient alors brevet de poésie. Chacun reconnaît aujourd'hui que les deux notions ne se confonde

||Le mot poésie, comme beaucoup d'autres termes du vocabulaire littéraire, est ambigu. Il désigne tantôt un mode d'expression particulier assujetti aux règles de la prosodie, tantôt le charme indéfinissable que peut revêtir n'importe quel langage, en prose ou en vers, lorsqu'il part du coeur et traite de sujets par nature émouvants. Mais, au cours...

2 pages - 1,80 €

Commentez cette réflexion de P.-A. Touchard dans L'Amateur de théâtre ou la Règle du jeu: « Il y a une fatalité dans le roman comme il y a une fatalité au théâtre, mais la fatalité du roman est dans le personnage, celle du théâtre dans la situation. Le r

||Ce qui peut appuyer l'affirmation de P.-A. TouchardEn premier lieu, le théâtre de Corneille. Les héros y sont déterminéspar l'événement extérieur qui vient les arracher à une existence heureuse. Les voilà contraints de jouer un rôle qu'ils n'ont pas choisi (le Cid, Horace).Inversement, dans beaucoup de romans, le destin du personnage semble être le...

1 page - 1,80 €

A l'aide d'exemples tirés de votre expérience de lecteur, de spectateur, d'auditeur, commentez cette opinion d'Alexandre Soljenitsyne : « Les artistes peuvent surmonter la faiblesse caractéristique de l'homme qui n'apprend que de sa propre expérience tan

Alexandre Soljenitsyne Ecrivain russe (né en 1918). En 1945, il fut déporté dans un camp de concentration russe pour avoir critiqué Staline. Par la suite, sa dénonciation du système stalinien et de l'idéologie matérialiste qui le sous-tend lui valut l'exil et il se réfugia aux Etats-Unis. Il est revenu en Russie en 1994. Oeuvres: une Journée d'Ivan Denissovitch, l'Archipel du...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com