Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : vis

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 >>

4955 dissertations trouvées

Y a-t-il un primat de la vie intellectuelle sur la vie corporelle ?

||On peut  se demander s'il n'y a pas un primat à accorder à la vie intellectuelle, si elle ne serait pas plus proche par nature du sujet de la moralité, plus haute, plus digne.Poser ainsi la question conduit à répondre par la négative. Elle est ou elle n'est pas le moi de valeur. Et si...

1 page - 1,80 €

Commenter les réflexions suivantes de Schopenhauer, et en définir la portée : « Les animaux vivent uniquement dans le présent. L'homme vit de plus, et en même temps, dans l'avenir et le passé... Leur sort, à eux, c'est d'être entièrement sous l'impressio

||Schopenhauer, contrairement à l'esprit de la philosophie traditionnelle, a nettement aperçu qu'il ne fallait pas lier la notion d'intelligence et celle de généralisation : il insiste sur la réalité d'un exercice de l'intelligence et du jugement dans le concret; et même il voudrait définir l'opposition des ternies Verstand (entendement) et Vernunft (raison) par celle...

2 pages - 1,80 €

Comment, ou sous quelles réserves, les qualités qui font l'esprit scientifique peuvent-elles s'appliquer à la vie courante ?

||  (Détermination du sujet). — La simple lecture — attentive — de la question montrera qu'il ne s'agit pas de décrire les applications scientifiques à la vie, ni même d'exposer les idées ou les méthodes que la science apporte et qui peuvent se transposer dans certains métiers ou dans les industries (bien qu'il y ait...

2 pages - 1,80 €

Vie et philosophie de PLATON

  "Les hommes qui regardent la multitude des belles choses, mais ne voient pas la beauté en soi, (...) qui regardent la multitude des choses justes, mais ne voient pas la justice en soi, et ainsi de suite nous dirons d'eux qu'ils n'ont sur toutes choses que des opinions." (République) "Ce qu'on n'a pas, ce qu'on n'est pas, ce dont...

3 pages - 1,80 €

Vie et pensée d'ARISTOTE

||Aristote est né à Stagyre en Macédoine. Il vient à Athènes, suit les cours d'Isocrate puis devient élève de Platon. A la mort de ce dernier, en 348, il quitte Athènes et se détourne en même temps du platonisme. « J'aime Platon, mais j'aime bien davantage la vérité », aurait-il dit. Il se rend à...

1 page - 1,80 €

« Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien; tout ce qui est utile est laid, car c'est l'expression de quelque besoin, et ceux de l'homme sont ignobles et dégoûtants comme sa pauvre et infirme nature », écrivait Th. Gautier. Que pensez-v

||Les musées sont pleins d'objets que nous trouvons beaux mais que jadis on trouvait simplement utiles : des vases, des coupes, des bougeoirs, des portraits, des statues. Les portraits servaient à fixer les traitsdes visages; quand un roi de France voulait se marier, on lui apportait les portraits de vingt princesses lointaines; il fallait...

3 pages - 1,80 €

Un critique contemporain affirme : « Une longue association du vers et de la poésie, qui sont choses distinctes, a fini par les confondre et la versification devient alors brevet de poésie. Chacun reconnaît aujourd'hui que les deux notions ne se confonde

||Le mot poésie, comme beaucoup d'autres termes du vocabulaire littéraire, est ambigu. Il désigne tantôt un mode d'expression particulier assujetti aux règles de la prosodie, tantôt le charme indéfinissable que peut revêtir n'importe quel langage, en prose ou en vers, lorsqu'il part du coeur et traite de sujets par nature émouvants. Mais, au cours...

2 pages - 1,80 €

Vous illustrerez et discuterez cette opinion de René Huyghe, en vous fondant sur votre expérience personnelle des oeuvres littéraires ou artistiques : « L'oeuvre d'art n'est pas un simple miroir passif, elle joue dans notre psychologie un rôle agissant.

||La formule proposée a le mérite de nous permettre de distinguer la littérature du langage scientifique. Un savant n'écrit que pour faire connaître le résultat de ses recherches, une fois que celles-ci sont achevées. Le texte qu'il rédige est l'expression d'une pensée préalablement élaborée. Mais le poète, lui, écrit parce qu'il ne sait pas...

1 page - 1,80 €

A l'aide d'exemples tirés de votre expérience de lecteur, de spectateur, d'auditeur, commentez cette opinion d'Alexandre Soljenitsyne : « Les artistes peuvent surmonter la faiblesse caractéristique de l'homme qui n'apprend que de sa propre expérience tan

Alexandre Soljenitsyne Ecrivain russe (né en 1918). En 1945, il fut déporté dans un camp de concentration russe pour avoir critiqué Staline. Par la suite, sa dénonciation du système stalinien et de l'idéologie matérialiste qui le sous-tend lui valut l'exil et il se réfugia aux Etats-Unis. Il est revenu en Russie en 1994. Oeuvres: une Journée d'Ivan Denissovitch, l'Archipel du...

1 page - 1,80 €

D'où vient, à votre avis, que la mémoire et le souvenir tiennent une grande place dans la littérature, autobiographique ou non ? Vous pourrez, si vous le jugez bon, étendre votre réflexion aux oeuvres cinématographiques. ?

||Cette remarque, en vérité, ne vaut que pour la littérature romantique. Celle-ci, délaissant l'étude du monde extérieur, se tourne vers le monde intérieur qui est le domaine de l'âme. Or l'âme a pour dimension principale le temps, qui en constitue également le contenu et la substance. C'est la mémoire qui, en liant le passé...

1 page - 1,80 €

La philosophie et le sens de la vie ?

||Qu'est-ce que la philosophie? La réponse à cette question est primordiale, car la philosophie est la science qui se met elle-même en question. Il nous faut donc lécher d'y satisfaire.a) L'origine de la question philosophique.Pour comprendre la philosophie c'est de la vie qu'il faut partir.C'est la vie qui impose la question philosophique, c'est du...

10 pages - 1,80 €

L'illusion est-elle nécessaire à la vie ?

||Nouvelle page 1 L’illusion désigne un jugement de l’esprit qui prend pour vrai ce qui ne l’est pas : par une illusion d’optique commune consiste à croire que le bâton est réellement courbé sous l’eau parce que c’est l’expérience perceptive que nous en faisons : l’illusion s’oppose d’emblée à la vérité qui est jugement de...

4 pages - 1,80 €

La métaphysique n'est-elle qu'une spéculation abstraite sans rapport avec la vie ?

Le rôle et l'objet de la métaphysique sont les principes universels de la réalité qu'elle cherche à découvrir sans faire appel à l'expérience. Cette discipline n'avance donc que par la logique de la pensée de ceux qui la cultivent, et n'étudie pas la réalité concrète mais l'être en général, c'est-à-dire ce qu'il y a de commun à tout...

3 pages - 1,80 €

Quelles sont les conditions de la responsabilité individuelle ?

||Nous négligerons ici les conditions sociales de son exercice qui intéressent surtout la morale pratique pour nous attacher aux conditions d'ordre psychologique et métaphysique. Ce sont :La spiritualité de la nature humaine. Nous la rencontrons sans cesse en morale. Que l'homme fût réductible à une espèce biologique ou à un objet physique et la...

1 page - 1,80 €

Jusqu'où s'étend la responsabilité individuelle ?

||Jusqu'où s'étend la responsabilité? Est-elle partielle ou totale, superficielle ou profonde? Dans quelle mesure sommes-nous responsables? Un penseur va nous aider à poser la question sans détours : A. GIDE dans sa théorie de l'acte gratuit.a) L'acte gratuit selon A. Gide.Tout en se défendant d'en faire une théorie systématique, GIDE a soulevé le...

4 pages - 1,80 €

L'IDÉAL DE CIVILISATION

||Plusieurs aspects dans l'idéal de civilisation :a) L'humanisme.La marque la plus certaine de la civilisation en soi c'est la pureté et la hauteur de l'idéal qui l'inspire ou la fonde, c'est la constellation morale qui lui sert de modèle et de référence. Or cet idéal n'est pas difficile à définir, il se déduit directement...

2 pages - 1,80 €

Quel avenir pour la civilisation ?

||Chacun sait le mot fameux de PAUL VALÉRY, prononcé dès 1919 : ' Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles. » Plus que jamais, au début de l'ère atomique, l'humanité s'interroge sur son propre futur. L'avenir de la civilisation est bien le problème numéro un comme le veut JuLEs RomAiNs. Et...

2 pages - 1,80 €

LE SENS DE LA VIE, L'ANGOISSE ET L'ABSURDE

||« Juger que la vie vaut ou ne vaut pas la peine d'être vécue, nous dit CAMUS, c'est répondre à la question fondamentale de la philosophie. » Encore faut-il préciser qu'une telle question aura pour ambiance, dans l'existentialisme, le climat de l'angoisse et de l'absurde.a) L'angoisse existentielle et l'absurde.C'est à PASCAL qu'il faudrait remonter...

4 pages - 1,80 €

Commenter cette idée d'Aristote : « Si l'homme civilisé et raisonnable est le premier des animaux, il en est aussi le dernier, quand il vit sans lois et sans justice. » ?

||Type du sujet d'apparence banale, où il semble suffire d'un peu d'habileté verbale pour le développement. On lui donnera un sens précis, en remarquant comment Aristote associe la notion du logos ou de la raison, et celle de l'homme formé par la cité à une vie élevée. On sera donc amené à montrer que la...

1 page - 1,80 €

Commenter et discuter cette idée de Kant : « Assurer son propre bonheur est un devoir (au moins indirect); car le fait de ne pas être content de son état, de vivre pressé de nombreux soucis et au milieu de besoins non satisfaits pourrait devenir aisément

||Le texte proposé ne répond pas au problème classique : le bonheur est-il la fin générale de la conduite (problème résolu affirmativement par les eudémonistes et les utilitaristes). Kant prend pour base l'idée qu'il y a une notion de devoir, entièrement originale, et en laquelle se résume toute la morale. Mais il demande si...

2 pages - 1,80 €

Peut-on parler d'un primat de l'affectivité ?

||Introduction. — La philosophie moderne issue de Descartes, penseur féru des « idées claires et distinctes », fut foncièrement intellectualiste : ce sont les opérations intellectuelles qui retinrent le plus l'attention des psychologues (rappelons-nous les multiples « Essais sur l'Entendement ») ; par suite, sauf quelques écrivains moralistes plus hommes qu'hommes de leur temps...

1 page - 1,80 €

Que pensez-vous de la formule de Ribot : « C'est la tendance qui est le fait primordial de la vie affective » ?

||Introduction. — Le secteur de la vie psychique le plus négligé est sans doute celui de l'affectivité parce que le plus obscur et le plus complexe. Cependant un psychologue contemporain Théodule Ribot, lui a consacré la partie la plus importante de sa production. Aussi convient-il d'examiner avec une attention particulière cette déclaration célèbre de...

3 pages - 1,80 €

Certains psychologues contemporains insistent sur l'importance des tendances en psychologie. Vous indiquerez le rôle que jouent les tendances à la base du moi et au cours de son développement, ainsi que les refoulements et les déviations qu'elles subisse

||Certains psychologues contemporains insistent sur l'importance des tendances en psychologie. Vous indiquerez le rôle que jouent les tendances à la base du moi et au cours de son développement, ainsi que les refoulements et les déviations qu'elles subissent.Introduction. — Les psychologues se sont attardés à l'observation et à l'analyse des faits psychiques qu'atteint...

1 page - 1,80 €

Le désir. Ses rapports avec la tendance. Son rôle dans la vie de l'esprit. ?

||Introduction. — Tandis que l'objet de nos volitions occupe le foyer de la conscience, là où la connaissance est claire et distincte, se déroule dans la pénombre une suite ininterrompue de désirs et de rêves auxquels nous ne prêtons guère attention et que d'ailleurs une attention trop appuyée suffirait à faire évanouir. Tâchons cependant...

2 pages - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com