Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Recherche de sujets de dissertations

Saisissez un ou plusieurs mots-clefs CONTENUS dans votre sujet:

Dissertations Commentaires

Recherche effectuée pour : sons

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 >>

4847 dissertations trouvées

Quels sont les aspects de la vérité ?

||C'est peu de dire que la vérité fait problème, on pourrait affirmer qu'elle est le souci fondamental de la philosophie car la recherche de la sagesse ne peul manquer d'être une recherche de la vérité.Bien des questions, en conséquence, devraient être soulevées mais les limites du programme nous autorisent à négliger l'immense discussion du...

2 pages - 1,80 €

Que pensez-vous de cette définition de BERGSON : « La philosophie ne mérite pas d'être louée ou critiquée comme une construction personnelle. Elle n'est que la résolution une fois prise de regarder naïvement en soi et autour de soi. » ?

||Bergson, dans cette citation de La Pensée et le Mouvant, nous donne une définition de la philosophie. A première vue, elle semble paradoxale dans la mesure où elle refuse le blâme ou la critique d’une définition de la philosophie comme production personnelle. Pourquoi ? Si elle est philosophie véritable alors est le fait d’une résolution, c’est-à-dire d’une prise de...

4 pages - 1,80 €

Qu'est-ce qui garantit l'IDENTITÉ DE MA PERSONNALITÉ ?

||Il importe de s'interroger sur les conditions d'existence de la personnalité du côté de l'esprit. L'identité de la personnalité fait problème. « On sait bien qu'on est le même, déclare VALÉRY, mais on serait fort en peine de le démontrer. Le moi n'est peut-être qu'une notation commode. » Et GIDE constate : « Rien...

2 pages - 1,80 €

Comment puis-je me réaliser ? (LA RÉALISATION DE LA PERSONNALITÉ) ?

||L'homme est un être dont la nature est inachevée et qui dispose d'une liberté pour la parfaire. Aussi devra-t-il réaliser sa personnalité, sur le plan individuel, pour accomplir son destin. BERGSON le dit remarquablement : La vie humaine a sa raison d'être dans une création qui peut, à la différence de celle de l'artiste,...

2 pages - 1,80 €

QUELLES SONT LES CONDITIONS SPIRITUELLES DES RAPPORTS ENTRE LES PERSONNES ?

||La relation avec autrui fait partie intégrante de la condition humaine. Tous les philosophes contemporains y insistent et avec raison : je suis avec autrui et par autrui, je ne puis — isolé des autres — me réaliser comme existant. « Le moi n'existe que dans la réciprocité avec l'autre, écrit GUSDORF, le moi isolé...

3 pages - 1,80 €

LE SENTIMENT ET LA RAISON DANS LE DEVOIR

||Il ne suffit pas de définir le devoir, il faut encore se demander quels sont les facteurs de son accomplissement, les facultés psychologiques qui président à sa réalisation, le sentiment et la raison se disputant ici la primauté, sans parler de la volonté toujours présente dans l'action morale et qui pourra être précisément inspirée...

5 pages - 1,80 €

Quelles sont les conditions de la responsabilité individuelle ?

||Nous négligerons ici les conditions sociales de son exercice qui intéressent surtout la morale pratique pour nous attacher aux conditions d'ordre psychologique et métaphysique. Ce sont :La spiritualité de la nature humaine. Nous la rencontrons sans cesse en morale. Que l'homme fût réductible à une espèce biologique ou à un objet physique et la...

1 page - 1,80 €

A quoi reconnaissons-nous qu'une action est moralement bonne ?

Les philosophes de l'Antiquité répondent que l'action morale est celle qui vise le bien au sens de bonheur. Alain dit : « C'est un devoir d'être heureux.» Aristote, qui faisait partie des eudémonistes, fait de la recherche du bonheur le but que doit rechercher tout homme.  La valeur morale d'une action se mesurerait à son aptitude à...

2 pages - 1,80 €

Quels sont les rapports entre le droit et le devoir ?

||Le mahatma GHANDHI pouvait dire un jour : « J'ai appris de ma mère illettrée mais tort sage que tous les droits dignes d'être mérités et conservés sont ceux que donne le devoir accompli. On pourrait montrer que tout autre droit est seulement une usurpation pour laquelle il ne vaut guère la peine de lutter....

1 page - 1,80 €

Comment choisir son métier ?

||La vie professionnelle tient une place très importante dans la condition humaine. Son étude est complexe et peut être envisagée de divers points de vue : économique, politique, technique, psychologique et moral. Nous en retiendrons surtout l'aspect psychologique et moral et d'abord la question du choix de la profession. On cannait le mot de...

3 pages - 1,80 €

Liberté et autorité sont-elles compatibles ?

||La prérogative la plus précieuse de l'homme c'est la liberté : il faut donc rechercher à quelles conditions sont compatibles une autorité publique et une liberté également bien conçues.a) La liberté sur le plan social et politiqueLa liberté attachée à la nature humaine est un attribut métaphysique inaliénable en tant que tel. Toutefois en...

1 page - 1,80 €

Quel est le sens, ou la portée, et quelles sont les limites des affirmations suivantes de Cl. Bernard : « Nous pouvons suivre notre sentiment et notre idée, donner carrière à notre imagination, pourvu que toutes nos idées ne soient que des prétextes à in

||  Quel est le sens, ou la portée, et quelles sont les limites des affirmations suivantes de Cl. Bernard : « Nous pouvons suivre notre sentiment et notre idée, donner carrière à notre imagination, pourvu que toutes nos idées ne soient que des prétextes à instituer des expériences nouvelles qui puissent nous fournir des faits...

1 page - 1,80 €

Une théorème mathématique et une loi physique sont-ils de même nature ?

||La première idée qui se présente est certainement que le théorème nous frappe surtout par sa place dans l'ensemble d'une science mathématique, et par ses caractères logiques (ceci, par comparaison avec un problème ou une définition, ou un postulat), tandis que la loi nous paraît valoir par son énoncé même, par la traduction qu'elle...

1 page - 1,80 €

Commenter cette idée d'Aristote : « Si l'homme civilisé et raisonnable est le premier des animaux, il en est aussi le dernier, quand il vit sans lois et sans justice. » ?

||Type du sujet d'apparence banale, où il semble suffire d'un peu d'habileté verbale pour le développement. On lui donnera un sens précis, en remarquant comment Aristote associe la notion du logos ou de la raison, et celle de l'homme formé par la cité à une vie élevée. On sera donc amené à montrer que la...

1 page - 1,80 €

Commenter et discuter cette idée de Kant : « Assurer son propre bonheur est un devoir (au moins indirect); car le fait de ne pas être content de son état, de vivre pressé de nombreux soucis et au milieu de besoins non satisfaits pourrait devenir aisément

||Le texte proposé ne répond pas au problème classique : le bonheur est-il la fin générale de la conduite (problème résolu affirmativement par les eudémonistes et les utilitaristes). Kant prend pour base l'idée qu'il y a une notion de devoir, entièrement originale, et en laquelle se résume toute la morale. Mais il demande si...

2 pages - 1,80 €

Un écrivain fait dire à l'un de ses personnages : « Il avait reçu de la Nature le plus grand don qu'un homme en puisse attendre : le vrai courage, froid, fidèle, sans colère et sans haine. » Appréciez cette conception du courage. ?

||Un écrivain fait dire à l Ce sujet est de ce type de dissertation où, semble-t-il, il ne serait besoin que de facilité et de quelques qualités littéraires au service d'idées morales. Il y a lieu tout différemment d'apporter une analyse psychologique informée de tout ce qui concerne les sentiments et les émotions dans leur rapport...

2 pages - 1,80 €

Certains psychologues contemporains insistent sur l'importance des tendances en psychologie. Vous indiquerez le rôle que jouent les tendances à la base du moi et au cours de son développement, ainsi que les refoulements et les déviations qu'elles subisse

||Certains psychologues contemporains insistent sur l'importance des tendances en psychologie. Vous indiquerez le rôle que jouent les tendances à la base du moi et au cours de son développement, ainsi que les refoulements et les déviations qu'elles subissent.Introduction. — Les psychologues se sont attardés à l'observation et à l'analyse des faits psychiques qu'atteint...

1 page - 1,80 €

Le désir. Ses rapports avec la tendance. Son rôle dans la vie de l'esprit. ?

||Introduction. — Tandis que l'objet de nos volitions occupe le foyer de la conscience, là où la connaissance est claire et distincte, se déroule dans la pénombre une suite ininterrompue de désirs et de rêves auxquels nous ne prêtons guère attention et que d'ailleurs une attention trop appuyée suffirait à faire évanouir. Tâchons cependant...

2 pages - 1,80 €

Apprécier ce jugement de Rousseau : « Un raisonneur a beau me prouver que je ne suis pas libre, le sentiment intérieur, plus fort que tous ses arguments, les dément sans cesse. » ?

||Introduction. — Le romantisme commence avec Rousseau. A la raison, qui régnait en souveraine au siècle précédent et dont les encyclopédistes professaient le culte, se substitue déjà le sentiment. C'est lui qui empêche l'auteur de l' « Émile » de mettre en doute la liberté humaine, incompatible avec le matérialisme de maint « philosophe...

2 pages - 1,80 €

Un philosophe a écrit: «Tout état psychologique, par cela seul qu'il appartient à une personne, reflète l'ensemble de la personnalité.» Expliquez et dites ce que vous en pensez. ?

||Introduction. — Les tristes pensées qui défilent dans notre esprit pendant que nous suivons le cortège funèbre d'un être aimé contrastent souvent avec le spectacle qui s'offre à nos yeux long de la route. Sans doute, par sympathie pour notre douleur, les inconnus que nous rencontrons suspendent leurs jeux ou leurs rires; mais, nous...

2 pages - 1,80 €

Le facteur social dans la formation de la personnalité. ?

||Introduction. — Pour l'École sociologique française (Durkheim), c'est à la société que nous devrions d'être des personnes.Contre cette conception, il était facile de faire valoir que la vie en société ne suffit pas à humaniser : les fourmis et les abeilles menaient, bien avant l'apparition de l'homme sur la terre, une vie collective qui...

4 pages - 1,80 €

Analysez la notion de bonheur et précisez son rôle dans la vie morale. ?

||Introduction. — Le grand scandale pour l'homme, c'est l'existence du mal, de la souffrance et de la mort. Certains philosophes modernes, ayant pris une vive conscience, d'une part, de l'insatisfaction du coeur humain et, d'autre part, de l'indifférence du monde qui roule dans l'espace, insensible à nos appels et à nos angoisses, sont portés...

3 pages - 1,80 €

Commandement et obéissance. Quels sont d'après vous les sentiments qui doivent inspirer celui qui commande et celui qui obéit ?

||Introduction. — Nous ne pourrions pas vivre humainement sans l'aide d'une autorité qui encadre notre vie, soutienne notre bonne volonté et défende notre indépendance. L'enfant, en particulier, a besoin d'être défendu, non seulement contre les autres, mais aussi contre lui-même : il n'y a pas d'éducation sans éducateur et l'éducateur est désarmé s'il ne peut pas se faire...

2 pages - 1,80 €

Discutez ce propos : « La charité atteint son couronnement dans la suppression de l'aumône.» ?

||Introduction. — La morale chrétienne est la morale de la charité. Or, d'après l'Évangile, le Christ, au jugement dernier, reconnaîtra les bons à ce qu'ils ont été secourables à l'égard de leurs frères, semblant ainsi identifier la charité avec l'aumône. A cette conception s'oppose diamétralement ce propos d'un contemporain : La charité atteint son couronnement dans la suppression...

1 page - 1,80 €

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 >>

» Consulter également les résultats sur Devoir-de-philosophie.com